Stéphane Pradines

  • Koummiya, nimcha et moukhala du Maroc ; jambiya d'Arabie, katara du Yémen ; bodezi de Bosnie, bichaq, khanjar et yatagan de l'Empire ottoman, etc. : la collection de Pierre Loti offre une large variété d'armes orientales. Certaines pièces, sobres, sont d'aspect modeste, d'autres richement ornées sont impressionnantes et quelques-unes, précieuses et rares, sont particulièrement remarquables. Tous ces objets forment un ensemble d'un grand intérêt historique et artistique.

    La publication de cette collection permettra aux néophytes de découvrir un domaine de l'histoire de l'art aussi riche que surprenant. Quant au public averti, il trouvera dans l'étude scientifique de ce corpus de nombreux éléments d'information pour compléter ses connaissances.

  • Gedi est une cité médiévale localisée sur les rivages du Kenya actuel, fondée au XIᵉ et abandonnée au début du XVIIᵉ siècle. À l'instar de Zanzibar et de Kilwa, en Tanzanie, Gedi a joué un rôle essentiel dans les relations maritimes de l'océan Indien occidental. Les ports et les cités-États swahilis doivent leur urbanisation aux marchands islamisés perses et arabes venus chercher en Afrique subsaharienne de l'or, de l'ivoire et des esclaves. La ville de Gedi est représentative de la culture swahilie et de l'Islam médiéval en Afrique orientale jusqu'à l'arrivée des Portugais. Les recherches archéologiques de Gedi ont été financées par la Commission des fouilles du ministère des Affaires étrangères et ont reçu un soutien administratif et logistique des Musées nationaux du Kenya et de l'Institut britannique en Afrique de l'Est.

  • Le port occupe une place importante dans l'imaginaire musulman. D'un point de vue économique, les ports sont des maillons essentiels des circuits commerciaux et constituent des sources de profits conséquents. Socialement, les ports sont des lieux de voyage, de pèlerinages et d'échanges entre civilisations. Politiquement les ports sont des lieux stratégiques, frontières et points de conquête entre la mer et la terre. Les fortifications portuaires sont un symbole de prestige d'une cité, la muraille affirmant la richesse des habitants et la citadelle la puissance des dirigeants. La compréhension de la militarisation d'un port implique de distinguer ce qui relève de la volonté d'assurer la défense d'un territoire et ce qui tient à l'ambition d'exercer un contrôle sur les biens et les hommes. Les fortifications jouent un rôle actif dans la régulation et le contrôle de l'économie avec des murailles et des portes permettant aux douanes de taxer les produits échangés. L'étude de l'architecture militaire en milieu littoral permet de mieux comprendre la relation entre les musulmans et la mer sur la longue durée depuis la conquête arabe jusqu'à l'Empire ottoman, et de la mer Méditerranée jusqu'à l'océan Indien.

empty