Stefania Tullio Cataldo

  • Ce catalogue, compagnon de l'exposition présentée par l'Ambassade d'Italie à Paris, met en avant l'un des chefs-d'oeuvre du maître, la Tête de femme dite La Scapigliata, fascinant visage de femme à la chevelure libre et en mouvement conservé à la Galerie Nationale de Parme.

    Ce tableau extraordinaire est entouré d'autres oeuvres majeures réalisées par des élèves du maître, en lien avec les chefs-d'oeuvre apportés en France par Léonard (y compris des tableaux de ses plus fidèles collaborateurs qui le suivirent dans son voyage, comme Francesco Melzi, ou qui le rejoignirent en France, comme Gian Giacomo Caprotti, dit le Salaì).

  • L'auteur, Louis Frank, co-comissaire de l'exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre à l'automne prochain, profite de sa relecture des deux éditions de Vies de Vasari (celle de 1550 et celle de 1558) pour établir une nouvelle traduction de celle consacrée à Léonard de Vinci afin de corriger les parties du texte (parfois un mot, ou un passage etc) qui ont donné lieu, dans les différents éditions des Vies, notamment celles éditées et publiées au XVIII et XIX siècle, à des interprétations qui selon l'auteur sont erronées.
    Chaque note dans la nouvelle traduction correspond donc à un éclairage sur un sujet spécifique (sur l'histoire de Florence, des Médicis, sur un tableau, sur des erreurs de transcription d'un mot etc.) [Excursus] , ou à d'autres textes de l'époque dont la relecture est essentiel pour comprendre le contexte [Annexes]). Chaque note, ainsi que chaque Excursus et Annexe, sont accompagnés d'un appareil bibliographique qui fait le point sur tout ce qui a été publié jusqu'à aujourd'hui.
    Louis Frank en profite aussi pour donner une nouvelle vision de Vasari, trop souvent critiqué et mal perçu, et notamment sur le « jugement » de Vasari sur Léonard et son apport à la manière moderne.

empty