Zoe

  • L'usage du monde

    ,

    • Zoe
    • 4 Novembre 1999

    L'usage du monde est le récit d'un voyage qui dura dix-sept mois, au début des années 1950 de yougoslavie à l'afghanistan.
    Depuis trente-cinq ans il ne cesse d'inspirer d'innombrables écrivains-voyageurs. la délicate préface d'alain dufour, l'ami éditeur, nous fait assister à la genèse et à la composition du chef-d'oeuvre de nicolas bouvier, alors qu'un choix de lettres et de reproductions illustre l'amitié de l'écrivain et du peintre vagabonds de par le monde. en l'honneur du 75e anniversaire de sa création, la librairie droz réédite à l'identique l'édition originale qu'elle a publiée en 1963, avec tous les dessins de thierry vernet.

  • La Correspondance des routes croisées, l'ensemble des lettres que Nicolas Bouvier et Thierry Vernet se sont écrites dès le lycée à Genève jusqu'à la parution de L'Usage du monde en 1964 à Paris, a rencontré un vif succès. Afin d'en rendre l'accès plus large encore à ceux qui découvrent Nicolas Bouvier et ne souhaitent pas se lancer dans un volume complet de correspondance, nous publions en Poche les lettres que s'écrivent les deux amis dès que leurs routes se séparent, à Kaboul, jusqu'au moment où ils se retrouvent à Ceylan. La descente de l'Inde par Nicolas Bouvier, la découverte de Colombo et Galle par Thierry Vernet sont racontés dans le cadre de leur forte amitié et de leur stimulation mutuelle pour l'écriture du côté de Nicolas et l'image de celui de Thierry Vernet.

  • « La vie est tellement incandescente. Ici comme là-bas. Vieux frère je te lance un grand pont. » Ces propos de Vernet à Bouvier du 17 août 1955 traduisent l'intensité d'une relation faite de passion et de fraternité. Depuis l'âge du collège, Nicolas Bouvier (1929-1998) et Thierry Vernet (1927-1993) ont rêvé ensemble d'accords majeurs avec le monde, par le voyage et par la création. L'un devient écrivain, l'autre peintre : en mots et en images, ils diront ce que l'on ne peut connaître qu'une fois.
    De Cologny à Paris, de Kaboul à Colombo, de Tokyo à Genève, leur correspondance est un fil tendu entre deux vies mises en commun. Nourrie de l'expérience de la route, elle exprime aussi la beauté d'une aventure humaine, celle d'une amitié sans réserve.

  • Trois textes de Nicolas Bouvier et douze gravures de Thierry Vernet, un poème et deux nouvelles de l'un, douze eau-forte et dessins de l'autre. Ces oeuvres furent imprimées en 1951 sur des feuilles fabriquées à la cuve, plus de 50 cm sur 39 cm, elles formaient autant de planches insérées dans un portfolio cartonné. Il fut tiré à 35 exemplaires, deux ans avant leur grand départ. Nicolas Bouvier et Thierry Vernet le firent connaître autour d'eux en annonçant leurs projets et récoltèrent de quoi financer les premiers mois de leurs pérégrinations vers l'orient. Le livre édité aujourd'hui par Zoé respecte, en petit format, les proportions de l'original et l'emplacement des dessins. Un des textes de Nicolas Bouvier est inédit, ainsi que les gravures de Thierry Vernet.

  • Correspondance des routes croisées

    ,

    lu par PASCAL REBETEZ ET MICHEL BEURET
    • Zoe
    • 18 Novembre 2011

    De larges extraits de la correspondance ont été choisis. Bouvier et Vernet revivent grâce à leurs lettres de manière alternée, le rythme entre les deux comédiens est vif, Pascal Rebetez et Michel Beuret se relancent la parole si bien que de nombreux auditeurs de la radio, distraits, ont cru entendre Nicolas Bouvier et Thierry Vernet.

empty