Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 14/02/2022

Thomas Scotto

  • On doit savoir, madame. Quels organes ?... Tous ? Certains ? C'est à vous de choisir...
    Alban, le frère aîné d'Anouk, est en état de mort cérébrale après être tombé d'un toit. Les médecins ont besoin de savoir si la famille fait don de ses organes. Mais la mère d'Anouk et Alban n'est pas prête à faire ce choix. Anouk se lance dans la mission de convaincre sa mère en ravivant leurs souvenirs heureux. Le compte à rebours est lancé, pour la mémoire d'un frère.

    Quand on veut, où l'on veut ! 1 roman, 3 versions. Avec ce livre, vous pouvez écouter la version audio et lire la version numérique gratuitement via l'appli Nathan Live. Des récits initiatiques intenses et percutants, qui racontent un moment-charnière de la vie d'un ou d'une ado d'aujourd'hui.

  • Pour se venger de son insupportable petit frère, Louis va monter un bobard énorme : dans une semaine, leur grand-mère sera « re-trai-tée », c'est-à-dire, lui dit-il, bonne pour le grand « recycle-âge », comme une bouteille de lait ou une conserve de petits pois. L'opération « sauver mamie » peut commencer !

  • Le meilleur en tout

    Thomas Scotto

    Édouard est un crâneur qui prétend être le meilleur en tout, savoir tout sur tout. Y compris comment on fait les bébés : « Super facile ».
    À l'anniversaire de sa cousine, Édouard se retrouve le seul garçon entouré d'une bande de filles qui ont justement des kilos de questions à lui poser sur le sujet.
    Il va lui falloir sans se démonter raconter tout ce qu'il sait, ou plutôt ne maîtrise pas bien, sur l'amour, le sexe... « Tu nous montres le tien ? », proposent les filles « Oui, mais alors vous aussi pour que j'explique tout. » La maman débarque en plein travaux pratiques... et sauve la mise à Édouard.

  • Les confidences rêvées d'un futur père à son enfant. Un monologue tendre et surprenant sur le désir de parternité, même quand on a dix-neuf ans et qu'on est toujours sur les bancs de la fac. Et même si le monde entier pense que ce n'est pas raisonnable.

  • Alex est tout attendri par sa demi-soeur qui s'apprête à faire ses premiers pas. Il aimerait que son père partage sa joie, son émotion devant Lili. Il rêve d'un monde parfait où tout le monde s'aimerait...
    Notons que ce texte est écrit en alexandrins, tout comme le titre.

  • États-Unis, avril 1869. Le Président Grant doit s'arrêter dans la petite bourgade de Promontory pour réunir les deux voies ferrées entre l'Est et la côte pacifique. C'est un événement que tous les habitants, y compris les écoliers, s'apprêtent à célébrer. Dans la classe de Mlle Picqles, les jumeaux Flint ont soudain un comportement bizarre. Même Lili, leur voisine et amie de toujours, n'y comprend rien... La tension monte, accompagnée de regards noirs et de remarques acerbes. Peu de temps avant la cérémonie, on découvre que les jumeaux ont disparu. Une fugue ? Une dispute qui tourne mal ? Quel est ce lourd secret qui les déchire ?

  • Sa grande soeur Nora va partir en internat, Mathis va se retrouver tout seul. Avec qui va-t-il se disputer, ce pauvre poussin mouillé sur le bord de la route ?

  • Titouan est en cinquième. Ses parents sont tout ce qu'il y a de plus normaux, tout comme le reste de sa vie, d'ailleurs. Tout va bien... sauf qu'il ne se passe jamais rien ! Titouan en est sûr : il souffre de banalité aigüe. Il en a marre qu'on lui marche sur les pieds ! Et puis il aimerait bien que son amie d'enfance, la belle Octavie, le regarde autrement. Alors c'est décidé, cette année, il va changer. Pour jouer les durs, Titouan est prêt à répondre aux profs, à faire le mur ou même à se battre... Jusqu'où ira-t-il pour se sentir enfin exister ?

  • Aujourd'hui, samedi, Cerise retrouve son papa dans les rues enneigées de New-York. Une balade géante juste tous les deux.À quoi va ressembler cette folle journée ?La collection « Roman dessiné » propose de belles histoires à lire en images et en mots pour tous les jeunes lecteurs dès 6 ans.Un pont entre l'album et le premier roman.

  • Le grand-père de Flavien ne se remet pas de la mort de sa femme. Il vient donc habiter avec son fils. Cohabiter avec un grandpère maniaque, aigri et qui s'ennuie n'est pas facile et la tentative va tourner court. Grand-père retournera chez lui, Flavien en est soulagé, il préfère son grand-père chez lui, dans son monde. C'est l'histoire d'une greffe qui ne prend pas. Mais c'est vrai que la cohabitation, lorsqu'elle est imposée, n'est pas gagnée d'avance. L'amour ne suffit pas toujours.

  • L'âge ni fait rien, chacun est double, entre rêves et réalité, entre espoirs et renoncements, mi-ange mi-démon. Ados, adultes, personnes âgées, dans les histoires qui composent ce livre, tous veulent croire en la vie, sa beauté, sa magie et se laissent guider, pour le meilleur et pour le pire, par les rencontres bonnes ou mauvaises, les amoures déçues ou partagées, les ambitions et les désillusions, les chances et les accidents.
    Chacun trace son chemin, faisant feu de tout bois comme pour prouver que le bon comme le mauvais doit être pleinement vécu.

    D'une écriture fine et sensible, avec autant d'humour que de larmes contenues, l'auteur compose ici un recueil de nouvelles dont le fil rouge est celui, fragile et unique, auquel tient si souvent la vie.

  • Hugo est très fier de prendre le train tout seul. Mais attendre plus de deux heures à l'arrivée, c'est tout de suite moins rigolo. Pourtant la gare est un spectacle de chaque instant, Hugo fait des rencontres surprenantes. Quand son père arrive enfin, il n'est plus si pressé de partir...

  • Victor ne parle plus.
    Motus et bouche cousue. au début, ça m'a fait des vacances. ce n'est pas que je n'aime pas mon frère, mais il parle aussi fort que sa musique de fou, et c'est bien simple, quand il branche sa chaîne, on dirait que la maison est un mixeur géant. maintenant, son lourd silence me fait peur. je suis sa soeur depuis assez longtemps pour savoir que victor ne fait jamais autant de cinéma. qu'est-ce qui se passe dans sa tête ?.

  • C'est vrai qu'agnès avait tout pour me chavirer le coeur.
    Son grand sac en cuir rouge qui dépassait de ses épaules lui faisait comme des ailes dans le dos. mais je n'étais pas amoureux d'elle. pas à ce moment-là. son rire, un rire en cascade, n'était qu'une porte entrouverte par laquelle je pensais bien qu'on pourrait se connaître. c'était le premier jour d'école et déjà je lui sortais tout mon savoir-faire, le grand jeu du séducteur.

  • Les grands-parents gâteaux qui passent leur temps à faire plaisir aux petits-enfants, les garder pendant les vacances scolaires, les accompagner au musée ou au cinéma le mercredi après-midi, tout ça c'est du passé. Les grands-parents d'aujourd'hui sont jeunes, et hyper actifs, au risque d'être fatigants, parfois.

  • Toujours les mêmes ! La bande des quatre a encore sévi à l'école.
    Le directeur a reçu un crachat bleu sur son costume, et ça va barder. Sauf que, pour une fois, les quatre " infernaux " sont innocents Punis, au coin sous le préau, ils sont bien déterminés à trouver le coupable.

  • Le roi de la blague Nouv.

empty