Vincent Ferré

  • Dictionnaire Tolkien

    Vincent Ferré

    Outre son caractère novateur - il s'agit d'une nouvelle édition du premier dictionnaire en langue française consacré à J.R.R. Tolkien -, ce dictionnaire encyclopédique a pour principale caractéristique son exhaustivité : il fait le tour de nos connaissances sur la vie et l'oeuvre de Tolkien.Les soixante contributeurs du Dictionnaire Tolkien travaillent tous sur l'oeuvre de J.R.R. Tolkien suivant des approches diverses - donc complémentaires. Aux côtés de la littérature anglaise, des littératures médiévales et de la littérature comparée, les contributeurs viennent de la philosophie, des études cinématographiques, de l'histoire, etc.Les quelque 350 notices présentent les ouvrages de Tolkien : non seulement Le Seigneur des Anneaux, Le Hobbit ou encore les volumes de L'Histoire de la Terre du Milieu ; mais aussi ses essais sur la littérature médiévale ou sur les littératures de l'imaginaire.Elles s'intéressent aussi à leur postérité (réception en France, aux États-Unis ; adaptations radiophoniques, cinématographiques, ludiques) ; sont également présentés les personnages, peuples et lieux principaux de cet univers fictionnel (Frodo, Gandalf, Aragorn ; les Elfes, les Ents ; Comté, Aman, Mordor...) ; des repères importants sont donnés sur la carrière universitaire et la vie de Tolkien, à travers des notices biographiques portant sur Oxford, Leeds ou sa famille proche - à commencer par son fils Christopher, exécuteur testamentaire à qui l'on doit d'avoir édité l'essentiel des oeuvres de son père, après la mort de celui-ci.L'une des originalités du dictionnaire est toutefois l'accent mis sur des notices plus générales et abstraites, proposant une vision transversale de l'oeuvre : des notions telles que l'héroïsme, le libre-arbitre, l'amour (courtois), l'apparence, ou encore le rapport de l'oeuvre de Tolkien à la modernité, à la nature... font l'objet de notices spécifiques. Enfin, des synthèses sont proposées sur les lectures critiques de l'oeuvre, dans des perspectives politique, psychanalytique, écologiste, etc.

  • Lire J.R.R. Tolkien

    Vincent Ferré

    • Pocket
    • 4 Décembre 2014

    Comment Tolkien aurait-il jugé les adaptations cinématographiques de son oeuvre ? Pourquoi le roi Arthur est-il caché au coeur de son univers fictionnel ? Qui a écrit Le Seigneur des Anneaux, dont l'histoire se déroule... avant même l'invention de l'écriture ? Túrin est-il le frère de Tristan ? Que lire de Tolkien, lorsque l'on a aimé Le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux ? Pourquoi a-t-il marqué si durablement J.K. Rowling et G.R.R. Martin ? Ce livre propose quelques clés pour comprendre la création de la Terre du Milieu - dont l'imaginaire s'appuie sur une connaissance parfaite de textes médiévaux -, mais aussi pour mieux apprécier la fantasy moderne, qui doit tant à Tolkien ! Une invitation, faite à tous, amateurs ou non, de lire J.R.R. Tolkien.

  • Succès planétaire, texte fondateur d'un imaginaire repris maintes et maintes fois dans tous les domaines de l'expression artistique, "Le Seigneur des Anneaux" reste une oeuvre inclassable. Tolkien surprend, dérange, fascine, parce qu'il dessine autour de Frodo le Hobbit un univers aussi nouveau que le genre littéraire qui l'accompagne. Vincent Ferré propose ici de partir à la rencontre de ce monde mystérieux et de son énigmatique créateur. Genèse du récit, résonances linguistiques et littéraires, perspectives philosophiques et morales, c'est toute la cohérence d'une épopée unique qui s'en trouve à nouveau révélée. A la fois simple et précis, accessible et fouillé, "Sur les rivages de la terre du milieu" ravira les connaisseurs et tous ceux qui se sentent prêts à succomber au pouvoir de l'Anneau.

  • Ce volume regroupe les interventions du colloque Médiévalisme, Modernité du Moyen Âge organisé en novembre 2009 au château de Malbrouck et à Metz (Moselle). Le but du colloque était de dresser un panorama de la présence du Moyen Âge au XIXe - XXe siècles, dans une perspective pluridisciplinaire : la référence médiévale et la réception du Moyen Âge sont ici envisagées dans la littérature, le cinéma et la musique, mais aussi dans l'histoire et la politique.

  • Cet ouvrage s'intéresse à trois romans - « À la recherche du temps perdu » de Marcel Proust, « Die Schlafwandler ( Les Somnambules) » de Hermann Broch et U.S.A. de John Dos Passos - très marqués par la présence de théorie, au point qu'ils ont semblé remettre en question «l'équilibre traditionnel de la forme romanesque », alors qu'il est possible de démontrer, au contraire, la nature fictionnelle de passages généralement considérés comme « de l'essai » (ou « de la philosophie ») par les critiques. L'ouvrage envisage tout d'abord les raisons de cette assimilation, par une comparaison entre des essais publiés dans les domaines allemand, américain et français au cours des années 1910-1930 et les passages essayistiques des trois romans, pour conclure que les points de convergence ne permettent pas de considérer que ces passages théoriques relèvent d'un genre différent de celui de l'oeuvre qui les accueille. On propose alors de voir les séquences essayistiques comme des essais fictionnels, dont la fictionalité est mise en lumière par un examen des lois, de l'interaction entre passages diégétiques et essayistiques, des exemples empruntés à la diégèse par les séquences essayistiques, ou encore par la mise au jour d'une instance unique et fictionnelle prenant en charge récit fictionnel et discours essayistique. S'éclairent alors les enjeux de l'essai fictionnel, qui apparaît nécessaire, dans « À la recherche du temps perdu, Die Schlafwandler (Les Somnambules) et U.S.A. », en raison de son rapport à la modernité et à l'époque, de son mouvement vers la totalisation et de sa faculté à approcher la connaissance, par sa nature fictionnelle même.

  • « Au fond d'un trou vivait un hobbit. » Lorsqu'en 1937, J.R.R. Tolkien publie Le Hobbit, l'honorable professeur d'Oxford est loin d'imaginer le succès mondial et l'impact de son oeuvre sur la culture populaire.
    La Bibliothèque nationale de France lui consacre une grande exposition. Le catalogue qui l'accompagne est conçu comme un voyage en Terre du Milieu, il permet d'arpenter le monde imaginaire forgé par l'auteur du Seigneur des Anneaux, ses paysages, ses peuples et leurs langues. On y rencontre elfes, nains, orques et dragons au fil d'un parcours dévoilant les secrets de la création de cette oeuvre-monde. Les collections de la BnF (manuscrits, objets, éditions illustrées) mettent en contexte l'oeuvre de cet immense artiste, écrivain, illustrateur, philologue et spécialiste de littérature médiévale. Grand public et fans inconditionnels y découvriront les oeuvres majeures et celles, moins connues, retraçant l'histoire de la Terre du Milieu.

  • Depuis quarante ans, Jean-Pierre Morel est celui qui s'est le plus directement attaché à faire pleinement perdurer une recherche portant sur les relations entre la littérature et l'histoire, en leur associant la politique longtemps bannie des études littéraires dans une démarche comparatiste interrogeant l'esthétique et la modernité. Les 21 textes publiés ici, de collègues de longue date ou de jeunes chercheurs qu'il a constamment encouragés, entrent en dialogue avec une oeuvre de traducteur et de critique qui a fait connaître au public francophone des auteurs anglo-saxons, allemands et russes comme Brecht, Heiner Müller, Kafka ou John Dos Passos, aux côtés d'écrivains moins connus.

empty