Wenz Alissa

  • L'homme sans fil Nouv.

    L'homme sans fil

    Wenz Alissa

    • Denoel
    • 5 Janvier 2022

    «S'amarrer dans des villes inconnues, ne pas savoir où il va dormir, voilà ce qu'il aime. L'exaltation du nouveau. C'est exactement ce qu'il ressent quand il entre dans des réseaux informatiques. Oui, c'est la même chose, se dit-il, c'est un acte de foi. [...] Les journaux l'appellent ainsi:le hacker sans abri.»En 2010, le jeune soldat Bradley Manning est accusé d'avoir divulgué des documents classés secret-défense, révélant d'importantes bavures de l'armée américaine. Il risque alors la prison à perpétuité. Qui se souvient aujourd'hui d'Adrian Lamo, l'homme qui l'a dénoncé? Hacker hors pair, Adrian Lamo est une légende dans son domaine. Mais le génie adulé, l'insolent vagabond, s'isole progressivement. Happé par les univers parallèles dont il se fait l'architecte, Adrian Lamo s'extrait peu à peu de la vie. Il perd dangereusement le fil du réel, entraînant dans sa chute ceux qui l'admiraient.Avec une grande finesse, Alissa Wenz explore la part sombre de notre humanité et compose le portrait saisissant d'un antihéros 2.0.

  • À trop aimer Il n'y avait aucun doute : Tristan était violemment épris. Elle le rencontre, et c'est un émerveillement. Tristan est un artiste génial qui transforme le rêve en réalité. À ses côtés, la vie devient une grande aire de jeux où l'on récite des poèmes en narguant les passants. Il ne ressemble à personne, mais cette différence a un prix. Le monde est trop étriqué pour lui qui ne supporte aucune règle. Ses jours et ses nuits sont ponctués d'angoisses et de terreur. Seul l'amour semble pouvoir le sauver. Alors elle l'aime éperdument, un amour qui se donne corps et âme, capable de tout absorber, les humeurs de plus en plus sombres, de plus en plus violentes. Jusqu'à quel point ? Au point de s'isoler pour ne plus entendre les insultes, au point de mentir à ses proches, au point de s'habituer à la peur ? Est-ce cela, aimer quelqu'un ? Un premier roman d'une rare justesse sur l'emprise amoureuse.

  • Lorsque l'on écrit un scénario de court ou long métrage, de documentaire ou encore de film d'animation, les erreurs techniques et les fautes de goût ne pardonnent pas ! Le succès d'un scénariste dépend bien sûr de son talent, mais aussi de sa capacité à respecter certaines règles, déjouer les pièges et surmonter les difficultés...
    Les 365 lois énoncées dans cet ouvrage sont autant de pistes que vous pourrez suivre - ou détourner - pour aiguiser votre imagination, construire une intrigue solide, créer des personnages séduisants, peaufiner des dialogues captivants, provoquer l'identification du spectateur et enfin susciter l'intérêt des producteurs, réalisateurs ou acteurs qui vous liront.
    Toutes les étapes clés de l'écriture d'un scénario y sont présentées, décryptées et commentées avec rigueur et décontraction par deux spécialistes qui livrent ici leurs meilleurs trucs, astuces et recommandations. Un livre indispensable pour tous les scénaristes, qu'ils soient débutants ou professionnels.

  • « Papa partait à Terre-Neuve au mois de mars. Il revenait vers le mois de septembre, parfois octobre. Quand je voyais son coffre, à l'entrée de ma chambre, ah ça sentait pas bon, ça voulait dire qu'il allait partir. Ma soeur Simone lui avait dit une fois : "J'veux pas que tu partes." Mais il avait dit : "Ben faut bien que je parte, faut bien que j'aille gagner notre pain." "Oh mais on mangera des craquelins", qu'elle lui avait dit... ».

    Alissa Wenz retrace l'histoire de sa grand-mère Lucienne, fille de marin et femme d'aviateur, née en 1928 à Plouër-sur-Rance, entre Dinan et Saint-Malo. À travers les souvenirs de celle que l'on surnomme « Lulu », elle nous plonge dans la vie d'un village de Bretagne au 20e siècle. La trajectoire de Lulu se fait le miroir des préoccupations rurales des années 1930, de la vie des femmes et filles de Terre-Neuvas, des inquiétudes de la Seconde Guerre mondiale en zone occupée, de l'après-guerre et de ses difficultés économiques.
    Le récit nous invite à suivre un parcours profondément ancré dans son époque, cette époque qui destinait les jeunes filles à devenir des épouses et des mères. Un parcours modeste, mais emblématique d'une génération de femmes. Un parcours ordinaire et extraordinaire à la fois.

empty