Yves Lavalade

  • Les noms de famille en Limousin

    Yves Lavalade

    • Geste
    • 1 Octobre 2021

    Lensemble des patronymes Limousins étudiés : leurs origines, leurs répartitions, leur histoire. Qui arrive en Limousin trouve un pays dune personnalité certaine : ses paysages verdoyants, ses étangs, son habitat, ses noms de lieux, les noms que portent ses habitants. Pour qui leur prête un peu attention, ces derniers se déroulent souvent en litanies déconcertantes. Faure, le forgeron, a sa cohorte de Delfaure, Fauriac, Faurial, Fabry, Fargeaud, Lasfargeas, Fargettes, Farjounel, Fargearel, Farget, Forgerit Et lon sent bien que dautres souches, qui semblent révéler un certain tribalisme. Y. Lavalade nous guide dans ce cheminement et démontre avec la rigueur et la clarté nécessaires que ces noms de famille dorigine prélatine, celtique, germanique et surtout romane, passés depuis près de mille ans par le canal de la langue doc, restent majoritaires et constituent le fondement toujours actuel dune identité collective évidente. La légitimité des patronymes limousins senracine dans des siècles dhistoire et il est passionnant den décrypter le sens. Les Couderc, Tixier, Lascaux, Vayssière, Ventejol, Dussuchaud, Vareille, Rampnoux, Boulesteix, Chabroulie, Vouzelaud, Roumilhac ou Chirac et tant dautres sont prêts à livrer au lecteur un peu de leur intimité.

  • Dictionnaire d'usage occitan/francais (limousin, marche, perigord)

    Yves Lavalade

    • Instut d'estudis occitans dau lemosin
    • 7 Décembre 2010

    Depuis de nombreuses années et par des ouvrages variés Yves Lavalade travaille sur la culture occitane du Limousin. En premier lieu sa langue. Ainsi a-t-il déjà publié aux éditions L. Souny un Dictionnaire français/occitan très riche (570 pages et quelques 70 0000 mots et expressions) qui couvre l'espace nord-occitan du Limousin, de la Marche et du Périgord ; et un Dictionnaire occitan/français, sous-titré Étymologies occitanes, qui, par le biais de 10 000 entrées pouvait satisfaire la curiosité générale en fournissant des termes choisis pour leur intérêt spécifique (usage courant ou plus rare) dont il donnait le ou les sens, l'étymologie (latine, celtique essentiellement) et qu'il accompagnait, dans un esprit comparatiste et d'ouverture, d'exemples voisins pris dans un cinquantaine de langues contemporaines d'Europe. Aujourd'hui il propose un plus vaste Dictionnaire occitan/français - Limousin, Marche, Périgord, de quelques 50 000 entrées, qui est l'indispensable complément du Français/occitan. Mais l'on y part du mot occitan et non plus du français. C'est donc le second volet qui accompagne généralement tous les dictionnaires de langue. Il s'adresse à tous les locuteurs, en herbe ou confirmés, qui veulent trouver réponse aux termes et tournures qu'ils entendent ou qu'ils découvrent à l'occasion d'une lecture. C'est la langue et elle seule dans toute sa richesse et sa clarté. Autre forte originalité de ce Dictionnaire occitan/français : son Introduction. Où l'auteur se montre chercheur et pédagogue. Il aborde et analyse de façon totalement inédite un certain nombre de termes populaires qui plongent dans des racines pré-indoeuropéennes (quelques 3 000 ans avant notre ère : balet, chauma, chanteu, suquet, tuquet...). Il met en valeur l'étonnant échantillon qui se développe à partir de vocables comme badar, boirar, borra, gaulha, pelha, gòrça, gorg... Il initie à la formation et à l'écriture des mots composés. Il fait découvrir la stupéfiante prolifération des suffixes (augmentatifs, diminutifs, péjoratifs) qui, pour les noms, les adjectifs et les verbes atteint le total minimum de 640 dérivations... Il aborde le rôle fondateur des onomatopées (buf- pour bufar ou esbufelar, claf- pour clafar ou clafotis, crau- pour craunar ou craunhar, tab- pour tabutar ou tabiraud, clap- pour clapassar ou s'aclapar...), dans l'abondance de mots très expressifs. Et aussi comment répondre au défi de la modernité du langage par la création de néologismes ou mots nouveaux : subreventa (overbooking), malhum (réseau internet), surfejar (surfer), tornearrier (flash-back), a la sentida (au feeling)... Nous avons donc là un ouvrage qui sort de l'ordinaire car il apporte une approche et un esprit nouveaux à la culture occitane et à l'identité de notre région.

  • Témoins des relations entre l'homme et son milieu, les toponymes renferment de multiples secrets. Ils n'ont pas été attribués de façon arbitraire mais dans un souci de description du paysage et d'évocation des activités des habitants, retraçant la mise en valeur de la terre, le développement des savoirs, etc. Ce livre conduit le lecteur à connaître la signification de plus de 15.000 toponymes.

  • Les noms de lieux du canton de Gentioux

    Yves Lavalade

    • Instut d'estudis occitans dau lemosin
    • 19 Décembre 2008

    Les noms de lieux de notre région se sont formés en Langue d'Oc dont ils furent les premiers témoignages écrits, bien avant l'an 1000. Il nous est donc naturel et indispensable de les connaître, de les comprendre et de les conserver dans la forme écrite qui leur convient de nos jours et qui nous est transmise oralement. Le canton de Gentioux est au coeur du Limousin, paradis des eaux ruisselantes et terre symbolique à bien des égards. Les centaines de noms de lieux qui le parsèment, ceux des communes, des villages, des écarts, des lieux-dits et des cours d'eau sont une composante fondamentale de son identité. Si Neypoux, Les Arfeix, La Lézioux, Sénoueix, Le Cheix, Le Saintoux ou Jalagnat vous intriguent, laissez-vous tenter par la découverte !

  • Le Bugue ; histoire et toponymie des noms de lieux de la commune

    Yves Lavalade

    • P.l.b. editeur
    • 16 Octobre 2018

    Toponymie des lieux-dits de la commune du Bugue

  • La langue maltaise et la romanité ; lexiques maltais / occitan

    Yves Lavalade

    • Institut d'etudes occitanes
    • 1 Novembre 2001

    Situé à 93 km seulement de la Sicile et à la latitude de la Tunisie, l'archipel maltais comprend les îles de Malte, Gozo et Comino. Sur ses 316 km² vivent 400.000 Maltais environ ; l'urbanisation y est donc forte (plus de 1.000 habitants au km²). Sa capitale historique, économique, culturelle, religieuse est LA VALETTE ; port extraordinaire, en plusieurs bassins profonds et bien équipés. La situation géographique n'empêche pas Malte, terre très européenne, de bénéficier de liaisons aériennes et maritimes nombreuses avec l'ensemble des pays occidentaux et méditerranéens. Les Maltais sont gens pondérés, organisés, accueillants, travailleurs. Ils sont en général bilingues ou trilingues ; parlant bien sûr le maltais, l'anglais ; mais également l'italien, le français...

    Le malti est en grande partie une langue arabe écrite avec l'alphabet roman, et Malte un laboratoire linguistique exceptionnel.

  • Cronicas d'aura / chroniques contemporaines

    Lavalade Yves

    • Instut d'estudis occitans dau lemosin
    • 1 Décembre 2006

    L'auteur a tenu pendant vingt ans des Chroniques fort appréciées, en occitan et en français, dans un quotidien limousin. Il livre ici une brassée de cent billets ou petits essais, écrits en 2005, tous liés à l'actualité, car ils évoquent les grands défis qu'affrontent nos sociétés modernes, ceux qui engagent notre avenir : le réchauffement climatique et ses effets, la biodiversité en question, l'affirmation des identités et leur insertion sociale, les choix énergétiques de demain, la place de la femme dans le monde, les excès et les avancées de la science, les différences de niveau de vie, la réalité de la France et de son image... Le Limousin n'est pas absent, et sa mémoire est bien vivante ; mais il se lie à son entourage européen et mondial ; il résonne de ce qui se passe autour de lui et en lui. Le bon sens, l'humour, la volonté et l'espoir animent la conscience occitane de notre temps ; de profondes racines pour mieux préparer les années à venir.

empty