Ampelos

  • Un de ceux qu'on appelait « Les Bandits » !

    Fils et petit-fils de mineur cévenol, normalien et instituteur, Aimé Vielzeuf est connu pour son engagement dans la Résistance où il était le Lieutenant Vasseur. « Guidé par la vérité et la justice », comme il le disait, il s'est fait le chroniqueur des luttes pour l'indépendance nationale et la liberté. D'origine huguenote, ce descendant de « galérien pour la Foi », comme ses préfaciers Jean-Pierre Chabrol et André Chamson, a su exprimer la vitalité de la culture et de la langue d'oc.

    La vie de ce cévenol engagé, passionné et modeste, est aujourd'hui quelque peu oubliée. Avec cette biographie, Michel Boissard qui l'a bien connu répare cet oubli.

  • Blessé de la Grande Guerre, Gaston Vincent, fils de pasteur, s'engage sans hésiter dans la Résistance à plus de 50 ans.

  • 50 ans après l'assassinat de Martin Luther King, les femmes qui l'ont aidé à mener son combat non violent sont enfin mises en valeur. A travers les portraits d'une vingtaine de militantes pour les droits civiques se dessine toute l'organisation d'un mouvement qui a changé les Etats Unis. Car avec Rosa Parks, la plus connue et la plus médiatisée, des dizaines de femmes, chacune avec leur rôle bien défini et leur engagement inflexible, ont contribué au succès du mouvement.

  • « Je suis le pasteur de cette commune et je m'élève au nom du Christ contre le meurtre de quatre hommes, quatre femmes et quatre enfants, qui sont tous innocents ».

    Herbert Steinchneider appartient à une famille d'origine juive et autrichienne qui s'est réfugiée en France à la montée du nazisme. Après avoir été brièvement enfermé au camp d'internement de Loriol (Drôme), il entre dans la Résistance en fabricant et diffusant des faux-papiers à partir de la Faculté de théologie protestante de Montpellier où il fait ses études. Il travaille pour l'OSS, les services secrets américains.

    La suite de l'Occupation le verra pasteur à Lasalle où il intervient, la Bible à la main, pour sauver de l'exécution un groupe d'otages retenu par les soldats allemands.

    Son journal, traduit et présenté par Evelyne Brandts, nous fait vivre au jour le jour ces moments intenses racontés non sans humour.

    Avant-propos de Patrick Cabanel, directeur d'études à l'École pratique des hautes études.

  • L'histoire des prisonnières de la Tour de Constance conserve encore bien des mystères. Quel crime ces femmes de foi protestante ont-elles commis pour être enfermées dans cette terrible prison ? Qui était Marie Durand, la plus connue d'entre elles, libérée en 1768 après 38 ans de captivité ? Que se cache-t-il derrière le mot "RESISTER" gravé dans la pierre au centre de la Tour ?

    En intégrant notamment les dernières découvertes de l'archéologie sur les "graffitis", cet ouvrage fait le point sur les connaissances actuelles relatives à ces femmes martyres entrées dans l'Histoire.

    Ce passage à la postérité n'est pas le fruit du hasard, mais l'oeuvre d'écrivains, d'artistes, d'historiens engagés ou émus par le sort de ces résistantes de l'ombre : devenue lieu de mémoire, la Tour de Constance apparaît comme le symbole du combat de ces prisonnières pour la liberté de conscience que nulle violence ne peut détruire.

  • Ami de Jules Michelet, mais aussi de Victor Hugo, de George Sand, de Frédéric Mistral, Alexis Muston (1810-1888) fut l'historien et le passeur de mémoire des vaudois, cette infime minorité religieuse des Alpes, qui a opté pour le protestantisme au XVIe siècle.

    Lui-même, également poète, pasteur, médecin, dessinateur, géologue, botaniste, entomologiste, journaliste, a dû s'exiler, de Bobbio Pellice (Italie) à Bourdeaux (Drôme). Il a consacré sa vie à deux épopées. L'une, Valdésie, est en vers. L'autre, en prose, porte ce magnifique titre hébraïsant : L'Israël des Alpes (1851, 2000 pages). son Journal et sa correspondance, deux ensembles monumentaux dépouillés pour la première fois permettent de traverser en sa compagnie un siècle à la fois français, italien, vaudois et européen.
    />
    Patrick Cabanel est directeur d'études à l'école pratique des hautes études, spécialiste de l'histoire des minorités religieuses. Il a édité le premier tome du journal de Muston (PUG,2018);

  • Chanteuse à 10 ans dans la chorale de l'Église baptiste dont son père,un ami de Martin Luther King,était pasteur, Aretha Franklin est mère à 13 ans et enregistre son premier disque à 14 ans. Quelque 60 ans plus tard elle arrachera des larmes à Barack Obama lors d'une extraordinaire représentation au Kennedy Center. Entre ces deux moments, la Queen of Soul qui disait que 'toute musique vient de Dieu' enchaîne les succès, les engagements militants et caritatifs et les partenariats musicaux.

  • Les Alpes du Nord, le Dauphiné notamment, voient le développement des premiers maquis au printemps et à l'été 1943. Tréminis avec ses habitants, au sud de l'Isère et en Trièves, illustre cette histoire des maquis avec des témoignages précis.

    L'historien de la montagne-refuge sous l'Occupation François Boulet reprend l'enquête avec de nouvelles archives sur les deux maquis de Tréminis, nés du refus du Service du Travail obligatoire : le camp n°1 et sa cinquantaine de jeunes gens et celui des "théologiens", quelques étudiants en théologie protestante. Deux résistances françaises alors se rencontrent : la résistance politique du maquis et la résistance spirituelle du huguenot.

    François Boulet nous entraîne dans le quotidien du maquis, genèse, difficultés d'organisation et de discipline, erreurs, trahison, et, pour finir, la terrible répression par une force allemande, militaire et policière, dix fois supérieure en nombre le mardi 19 octobre 1943 à Tréminis : une autre "Saint-Barthélemy des patriotes".

  • Erzsébet Kol, botaniste hongroise, est une vraie pionnière scientifique.
    Dès 1937, elle parcourt le continent nord-américain, des parc nationaux à l'Alaska, pour y étudier les algues qui colorent les étendues glacées et neigeuses des hauts sommets.
    Elle s'inscrit dans la tradition des grands explorateurs et scientifiques - mais elle est une femme dans un univers jusqu'alors presque exclusivement masculin.
    Seconde femme professeure des universités en Hongrie, elle est aujourd'hui donnée en exemple aux jeunes filles de son pays. Plus largement, elle incarne cette conquête par les femmes des bastions masculins; elle y est épaulée par la jeune Fédération Internationale des Femmes diplômées des Universités.

    Cette biographie, bâtie sur des archives inédites, analyse les efforts des premières University women pour se faire reconnaître par leurs pairs et ouvrir aux femmes le domaine des études supérieures.

  • "Que mon corps pourisse tant qu'il vous plaira, vous ne pouvez rien à mon âme, et pourvu que mon âme soit à Dieu, cela me suffit."

  • Avocat prospère à Nîmes, puis réfugié aux Pays-Bas où sa famille fera souche,Claude Brousson aurait pu se contenter d'être un de ces bourgeois du Refuge dénonçant les persécutions de Huguenots. Il choisit de retourner prêcher en France au risque de sa vie pour organiser et animer par l'exemple la résistance évangélique aux abus du pouvoir royal.Parcourant des centaines de Kilomètres à pied,il participe à plus de 200 assemblées clandestines;il écrit des milliers de pages qu'il fait publier au Refuge où il retourne régulièrement pour intéresser ses soutiens à son combat pour la foi et la liberté de conscience. Dénoncé et arrêté en 1698,il sera jugé pour sédition et roué et étranglé en place publique.Quelques années plus tard éclatera la sanglante guerre des Camisards... Après sa mort, Pierre Corteiz, puis Antoine Court et Paul Rabaut continueront à défendre la distinction entre Foi, religion et État et ouvriront ainsi la voie à la Liberté de conscience, donnée en 1789 par la Révolution.

  • Strategically located between the Mediterranean and the Atlantic Ocean, criss crossed by major communication axis joining north to South ant east to West, the South of France has always been a melting pot of people and ideas... No wonder then that as soon as the Reformation started, it received and enthusiastic welcome in many of the towns and villages and soon swept most of the Southern half of France. In many of these villages, the descendants of the Cathars and the Vaudois had been living quietly and were among the first to join the new churches

empty