Armand Colin

  • Souvent réduite à l'image d'un paradis exotique, aux dévastations des cyclones ou aux tumultes sociaux, la France d'outre-mer (FOM) est largement méconnue. Cette ignorance, qui l'écarte du « récit national » et qui se combine parfois à une nostalgie de la France coloniale, tend à faire de ces terres éparses un ensemble indifférencié et immuable. Or, la FOM connaît des mutations spectaculaires et rapides depuis le début des années 2000, notamment sur les plans statutaire, démographique et socio-économique. Comme champ d'innovations sociales et d'expérimentations juridiques, elle permet d'apprécier sous un jour différent la République française.
    Cet ouvrage, en révélant une FOM dynamique, analyse la diversité croissante de ses territoires à plusieurs échelles. Inégalités, disparités, déséquilibres socio-spatiaux, autochtonie, vulnérabilités ou modèles de développement sont au centre d'une réflexion ayant pour toile de fond le legs colonial. Une décolonisation sans indépendance quoique patente se combine à une sujétion économique et à un assistanat qui ne le sont pas moins.
    Si l'histoire de la relation à la Métropole est capitale pour comprendre la FOM, un regard décentré et novateur permet de renouveler son approche. De nombreuses cartes originales, des données et un traitement statistique inédits viennent ici appuyer la démonstration.

  • La mondialisation est l'objet d'une véritable mythification, suscitant les plus grands espoirs ou les pires craintes. Omniprésente dans l'actualité, jamais une notion n'a été autant utilisée dans les discours et les débats. Et pourtant, sa définition reste méconnue.
    Cet ouvrage a pour objectif de présenter la nature, les structures, les acteurs, les processus et les grandes dynamiques de la mondialisation.
    Si l'on a souvent tendance à la réduire à sa seule dimension économique, la mondialisation désigne avant tout un système de mise en relation des différents territoires, sociétés et ensembles géographiques pavant l'espace planétaire. Elle constitue ainsi une clé d'analyse géopolitique, géostratégique et géoéconomique indispensable pour rendre intelligible le monde contemporain : nouvelle architecture mondiale, grands défis d'avenir (démographiques, sociaux, environnementaux et de développement), nouvelles rivalités de puissance exacerbées, rôle des firmes transnationales, emballement des marchés et des échanges.
    Car loin d'homogénéiser l'espace mondial, la mondialisation se caractérise au contraire par des dynamiques hypersélectives, faisant exploser les inégalités, et dans lesquelles les États et les citoyens ont un rôle essentiel à jouer pour construire un nouvel ordre mondial plus juste et solidaire.

  • Cet ouvrage, véritable référence en géographie régionale, examine en profondeur les fondements historiques des structures spatiales asiatiques et propose une analyse très fine et entièrement mise à jour de la dynamique des onze États qui composent l'Asie du Sud-Est aujourd'hui.
    Après un panorama de la trame spatiale des héritages propres à l'Asie du Sud-Est, l'ensemble des États sont étudiés selon des rapprochements comparatifs : les grands États archipels, les Philippines et l'Indonésie, dont s'est affranchi le Timor oriental ; l'État dédoublé que représente la Malaisie ; les petits États milliardaires, la cité-État de Singapour et le sultanat de Brunei ; les États jumeaux non identiques, la Thaïlande et la Birmanie ; les États tampons du Laos et du Cambodge et enfin le Vietnam, réunifié après de longues périodes de division.
    Sont enfin abordés les grands défis auxquels cette région désormais incontournable dans la mondialisation est confrontée en termes de développement économique et social, agricole et urbain.
    Un ouvrage assorti de 80 cartes originales et de 27 tableaux présentant les données les plus récentes.

  • Les effets de la mondialisation se font sentir dans des domaines et sur des espaces toujours plus nombreux, à toutes les échelles géographiques. Toutefois, sous l'effet d'un poids démographique croissant, de la progression des inégalités économiques, sociales et territoriales, et de la nécessaire prise en compte des enjeux climatiques, ce phénomène mondial d'une ampleur inégalée semble atteindre ses limites. La surconsommation de terres agricoles par les étalements urbains de métropoles aux populations multimillionnaires ou encore l'accès aux ressources n'en sont que quelques exemples. La nouvelle édition de cet ouvrage thématique présente et analyse les principaux défis auxquels la planète est aujourd'hui confrontée : inégalités dans les domaines de la croissance démographique et de la santé, nouveaux développements des réseaux urbains et de transports, localisations et délocalisations d'activités, avenir de l'agriculture et des espaces ruraux en relation avec les évolutions de la demande alimentaire... Elle vient ainsi mettre en évidence la fécondité de la géographie humaine, qui étudie les modalités d'organisation de l'espace par les sociétés, pour éclairer l'ensemble de ces transformations.

  • La géopolitique est un terme à la mode, mais souvent utilisé de manière simplificatrice, alors qu'elle repose sur une méthodologie précise, qui étudie les rivalités et enjeux de pouvoir sur des territoires entre acteurs aux intérêts divergents.
    La nouvelle édition de cet ouvrage dresse le bilan des concepts, méthodes et outils propres à l'analyse géopolitique, et met en perspective les théories des différentes écoles fondatrices de la discipline. À travers de nombreuses et nouvelles études de cas (projet chinois des nouvelles routes de la soie, rivalités sino-américaines, géopolitique des ressources...), il vient illustrer la pertinence et la fécondité de l'approche géopolitique pour appréhender la grande diversité des problématiques actuelles.

  • Tout futur enseignant, mais aussi enseignant en exercice, trouvera ici les nouveaux savoirs et les pratiques pédagogiques en géographie. Après un rappel des fondements de la discipline, les notions essentielles pour enseigner les nouveaux thèmes aux programmes du collège et du lycée sont présentées : l'habiter, les rapports entre sociétés et environnement à l'heure du développement durable, la mondialisation, etc. Des outils d'analyse et des exemples de mises en pratique (analyse de paysage, étude de cas, lecture de carte, etc.) sont également développés.

  • Les mondes arctiques sont devenus des marqueurs de notre destinée. Véritable laboratoire de l'avenir de la planète, ils connaissent de fortes mutations évidemment climatiques et environnementales, mais également sociales, économiques et géopolitiques.
    Cet ouvrage assorti de nombreux schémas et d'une dizaine de cartes de synthèse propose une étude complète de l'ensemble des régions arctiques (Russie, Canada, Groenland...) en abordant tous les grands enjeux : spécificités environnementales, aménagements et activités économiques, urbanisation, sociétés autochtones, conséquences du réchauffement climatique, évolutions politiques et géopolitiques...

  • Qu'est-ce que la géographie du développement ? Une seule étude des pays dits "des Suds" ? Ou bien plutôt une approche théorique sur les mécanismes territoriaux du développement, ses processus, ses résultats socio-économiques ? Les nouveaux équilibres mondiaux comme les urgences sociales et environnementales nous invitent à repenser cette approche. Inverser le regard, penser autrement la globalisation, depuis les Suds, telle est l'ambition de cet ouvrage.
    Celui-ci se compose de quatre parties : après une première partie consacrée aux héritages du développement, il aborde les grands processus de la mondialisation des Suds, puis leurs dynamiques socio-spatiales internes. Il interroge enfin leur place dans le monde aujourd'hui, à travers une typologie inédite. Un ouvrage illustré de nombreuses cartes originales, de tableaux et d'exemples précis proposés sous forme d'encadrés.
    Avec la cartographie d'Olivier Ninot, docteur en géographie, spécialiste des transports en Afrique, ingénieur de recherche au CNRS.

  • Arabie saoudite, Emirats, Oman, Yémen : la péninsule arabique a toujours constitué un lieu de passage entre Europe, Afrique et Asie. Berceau de l'islam, dont il abrite les villes saintes de La Mecque et Médine, son espace s'est construit au gré des intérêts géostratégiques, si bien qu'il est aujourd'hui au coeur de la mondialisation des échanges.
    Espace convoité, son attractivité économique et stratégique a fait émerger de nombreuses tensions entre les Etats de la zone, et a exacerbé les fractures existantes au niveau religieux (chiites/sunnites), ethnique (perses/arabes) et les rivalités politiques (Iran/Arabie saoudite). Parallèlement, la péninsule, confrontée au défi de la fin de la rente pétrolière, doit entreprendre une diversification rapide de son économie.

    Cet ouvrage propose une géographie complète, à la fois géoéconomique et géopolitique, pour saisir les spécificités de cet espace-clé du Moyen-Orient et de la mondialisation.

  • On n'a jamais autant parlé de géographie. Mais, si elle a beaucoup à dire sur la mondialisation, l'aménagement des territoires, les changements climatiques, l'emprise du cyberespace, l'explosion de la mobilité ou les tensions internationales, elle reste cependant une science méconnue.
    Cet ouvrage vient combler ce manque. En montrant la richesse des approches géographiques (analyse spatiale, géopolitique, géo-environnement, géohistoire...) et le dynamisme de ses tendances les plus actuelles (géographie postmoderne, systémique, néogéographie...), il présente l'ensemble de ses méthodes, bouleversées par les évolutions de la cartographie (géomatique, SIG, télédétection), l'essor de l'informatique (e-géographie, webmapping, globes virtuels) et la prise en compte nouvelle des représentations et comportements spatiaux (espace vécu, topophilie, cartes mentales). Il s'interroge sur les objectifs de la géographie et son utilité dans la société, étudiant en profondeur la manière dont elle est enseignée (notamment l'intégration des TICE et la formation citoyenne) et ses rapports avec la politique (territorialité, gouvernance), l'écologie (durabilité, vulnérabilité), l'économie (géomarketing, prospective) ou la culture (conceptions paysagères, problèmes identitaires).
    Un manuel à l'attention de tous les étudiants en géographie, des enseignants qui s'interrogent sur les métamorphoses de leur discipline, et de tous ceux qui, dans leur vie professionnelle, ou leur vie tout court, ont rapport avec les dimensions spatiales et territoriales.

  • La géomorphologie, science qui étudie les formes du relief terrestre, a connu de fortes évolutions ces dernières décennies. Faisant désormais la synthèse entre l´approche des géosciences et celle des sciences sociales, elle est devenue une composante majeure de la compréhension de l´environnement et une science applicable, notamment dans le domaine de la gestion des milieux et des risques naturels.
    Ce manuel propose une présentation renouvelée et inédite de la discipline. Après un rappel des concepts fondamentaux et méthodes spécifiques qui ont donné naissance à la géomorphologie moderne, les grandes dynamiques de la surface de la Terre sont analysées, en prenant pour cadre de référence l´unité topographique et hydrographique du bassin versant, où se développent en relais les différents processus géomorphologiques : décomposition des roches, mouvements de terrain, prise en charge des sédiments et solutés par les eaux courantes.
    Chaque chapitre, abondamment illustré, est assorti d´études de cas variées, issues des nombreuses pratiques de terrain effectuées par les auteurs dans le monde entier.

  • Ce manuel constitue une introduction de base à la géographie humaine. Pour initier les étudiants à la géographie classique et à la nouvelle géographie, il traite, en termes généraux, de l'histoire de la discipline, de ses idéologies, de ses problématiques et de ses démarches scientifiques. Par souci d'illustration, il applique concepts et théories aux sociétés rurales, industrielles, urbaines, et aux risques de nos sociétés.
    Témoignage de l'évolution d'une discipline en pleine mutation au sein des sciences économiques et sociales, cette nouvelle édition intègre les apports scientifiques des nouveaux courants de la géographie humaine.

  • L'ouvrage est un mode d'emploi pour une approche systématique du territoire. À travers l'étude de 36 thèmes, il permet d'acquérir les méthodes de recherche, d'utilisation et d'exploitation des documents essentiels (statistiques, cartes et plans, relevés d'enquêtes sur le terrain, photos et films). Cette nouvelle édition, entièrement actualisée, prend en compte les données les plus récentes, notamment le nouveau recensement de l'INSEE et les nouvelles bases de données accessibles sur Internet.

  • La prise de contrôle de l'Amérique par une poignée d'Européens marque le début de la construction d'un Monde qui s'achève au XXe siècle. Il aurait certainement pu en être autrement. Gengis Khan ou Zheng He initièrent des mondialisations bien différentes. Ces logiques géographiques très anciennes n'ont jamais totalement disparu sous l'aventure européenne et ressurgissent aujourd'hui vigoureusement. Et si le Monde nous paraît si évolutif, c'est bien parce que le récit unique de l'Occident n'était pas sans amnésie.
    Alors que s'affirme la Chine, qu'un islam se rêve comme une autre mondialisation, que le rôle de l'Europe devient plus modeste, il est nécessaire de situer le Monde contemporain dans le temps long de sa genèse. L'empreinte européenne, qui durera longtemps encore, peut étonner aujourd'hui : pourquoi l'Europe fut-elle à l'origine de notre mondialisation ? De quelles dynamiques multimillénaires fut-elle le prolongement ? Pourquoi n'est-ce seulement qu'au début du XXIe siècle que la Chine, l'Inde et bientôt d'autres sociétés s'affirment à l'échelle du Monde ?
    La troisième édition de cet ouvrage montre, plus encore que les précédentes, que l'histoire globale est devenue incontournable et qu'elle doit tenir compte, dans la longue durée, de la diversité mondiale, de sa géographie et de l'unité de l'humanité. Les questions « Quand » et « Où », particulièrement quand l'histoire est prise à l'échelle du Monde, deviennent un couple indivisible, celui de la géohistoire.

  • L'Inde étonne par ses contrastes : croissance économique forte mais pauvreté persistante, démocratie durable mais normes et pratiques sociales souvent très hiérarchisées, agglomérations de 20 millions d'habitants mais population encore largement rurale, géant des services informatiques mais tissu industriel parfois obsolète, identité indienne forte mais société hétérogène et segmentée. Comment donc caractériser la puissance indienne, autrefois pays en développement et désormais « pays émergent », d'ores et déjà grande puissance économique et géopolitique ?
    Pour tenter de cerner le paradoxe indien, cet ouvrage propose une géographie complète et inédite du géant démographique mondial : défis de la superficie et de la démographie, diversité des territoires, villes et campagnes, inégalités régionales, systèmes productifs. Il analyse également les dynamiques qui ont accompagné l'émergence du pays sur la scène internationale.
    Assorti de nombreux encadrés et d'une cartographie originale appuyée sur les données les plus récentes, ce manuel apporte les clés de compréhension d'un pays acteur désormais incontournable de la mondialisation et pourtant largement méconnu.

  • Aéroport de Notre-Dame-des-Landes, barrage de Sivens, dossier du Grand Paris, redécoupage des régions, rivalités électorales... jamais les questions d'aménagement et de gouvernance du territoire n'ont suscité autant de débats, de controverses, de mobilisations. Sous leur aspect technique, ces conflits sont d'ordre politique, ou plus exactement géopolitique, car ce qui s'y joue à chaque fois, c'est l'usage et le contrôle d'un territoire que se disputent des acteurs aux intérêts contradictoires.
    Cet ouvrage montre comment l'approche géopolitique permet de mieux comprendre ces réalités. Après un rappel des concepts et des raisonnements de la démarche géopolitique, il analyse les grands conflits autour des projets et politiques d'aménagement du territoire, tire le bilan des pratiques de concertation, analyse les questions de gouvernance et d'organisation territoriale ainsi que les stratégies de conquête électorale.
    Assorti de plus de 50 cartes et schémas explicatifs et de 8 études de cas, il constitue un outil sans équivalent de compréhension et d'analyse d'un certain nombre d'évolutions auxquelles est confrontée la société française.

  • Près de vingt ans après l'éclatement de l'URSS, si la Russie a retrouvé le chemin de la croissance, les autorités n'ont toujours pas apporté les réponses adéquates aux défis majeurs posés par l'effondrement du système socialiste et le changement radical d'environnement géopolitique. Bien que le dynamisme de Moscou et des grandes métropoles soit saisissant et que la croissance soit stimulée par l'industrie lourde et les services, les disparités sociales et régionales sont en hausse. La Russie, en quête de nouveaux équilibres et d'un nouveau statut, doit faire face à des défis intérieurs et extérieurs préoccupants au regard de l'intégration du pays dans le jeu mondial - une présence américaine renforcée dans les pays voisins et un repli sur soi de la société russe. Dans cette 4' édition entièrement mise à jour et enrichie, l'auteur dévoile les enjeux cruciaux de la Russie, en revenant sur les forces et les faiblesses réelles de cet Etat-continent, lancé dans un extraordinaire mouvement de réformes. Partant d'une approche géographique, ce livre démêle les conditions de ce défi, sans en gommer les contradictions.

  • Les réformes chinoises ont déjà plus de trente ans.
    Il convient donc de mesurer les bouleversements économiques et sociaux de la Chine actuelle, et d'analyser ses recompositions géopolitiques tant internes qu'externes, à partir d'une mise en perspective historique et culturelle du monde chinois. Le présent ouvrage offre une présentation de la Chine : dans ses conceptions du territoire, du politique et des réseaux sociaux ; dans ses processus géographiques liés à l'urbanisation et à la globalisation ; dans son organisation régionale, et ses prolongements au niveau des territoires et des populations chinoises hors de la République populaire ; et dans sa montée en puissance géopolitique, sa réintégration en Asie et dans le monde.
    Les auteurs mettent en évidence les défis contemporains grâce à une présentation thématique et régionale complète de la Chine : les déséquilibres régionaux et les nouvelles rivalités de pouvoir entre l'Etat central, les régions et les métropoles chinoises ; les inquiétudes environnementales dues à un développement à marche forcée ; la question des marges et des nationalités minoritaires ; la question de la place à venir de la Chine dans le monde.

  • L'auteur, référent sur cette question, interroge, dans cet ouvrage l'organisation des espaces régionaux et les nouvelles modalités de fonctionnement de l'espace intervenus après les changements politiques de ces vingt dernières années (CONCOURS ENS - Question de géo - programme commun).

  • Sous l'effet de la mondialisation et de l'accélération des échanges, une nouvelle géographie des rivalités et des tensions s'est dessinée depuis la fin de l'antagonisme des blocs. Les conflits, moins nombreux, sont désormais d'une tout autre nature (terrorisme international, tensions pour la maîtrise des ressources énergétiques, prolifération nucléaire.) et bouleversent profondément l'équilibre sécuritaire et militaire mondial.
    Pour mesurer l'ampleur de ces mutations, cet ouvrage présente un état des lieux et une analyse claire des grandes dynamiques actuelles : croissance des dépenses militaires mondiales, développement de l'intelligence économique comme arme stratégique ; limites de l'hyperpuissance américaine, reconstruction de puissances militaires vieillissantes (Russie), émergence de nouveaux acteurs stratégiques (Chine, Inde) et de nouvelles formes de menaces (terrorisme à revendication étatique, cyberguerres, armes de destruction massive), multiplication de zones de tension et de chaos échappant à tout contrôle international.
    Appuyée sur les données chiffrées les plus récentes, cette édition entièrement revue et augmentée offre une grille de lecture indispensable pour comprendre le nouvel ordre mondial, dans un environnement géostratégique toujours plus complexe.

  • L'approche géopolitique, en intégrant le raisonnement géographique, les caractéristiques physiques et humaines des espaces, en confrontant les représentations territorialisées des différents protagonistes forgée au cours d'épisodes historiques parfois très lointains, permet d'analyser les rivalités de pouvoir et la façon dont s'exprimer les forces en présence. Ce manuel, véritable outil méthodologique, propose une grille d'analyse des conflits à différentes échelles selon loeur degré de complexité, de gravité et selon la taille du territoire en jeu (ville, frontière, région, Etat). Cette édition entièrement mise à jour propose de nouvelles études de cas emblématiques (Ukraine, Kurdistan, Nigeria, Irak).

  • La ville est devenue un thème de réflexion essentiel. Alors que l'urbanisation se complexifie sans cesse, il est nécessaire d'expliquer les théories et d'exposer les enjeux récents de l'urbanisation générale : plus de la moitié de la population vit désormais en ville.
    Après avoir décrit la complexité des dynamiques urbaines, le présent manuel montre que l'urbanisation révèle le niveau de développement. Demeure un problème majeur et universel : l'étalement urbain qui se surajoute à l'opposition récurrente des centres et de leurs périphéries. Enfin, la ville doit être comprise comme un espace vécu dans lequel il faut toujours enrayer la dégradation de l'environnement et réduire les inégalités.
    Conçue dans un souci de clarté pédagogique, la présente édition est entièrement révisée et enrichie de documents originaux mis à jour. Elle s'adresse aux étudiants des universités et des grandes écoles, ainsi qu'à tous ceux qui veulent comprendre la mondialisation des villes d'aujourd'hui.

  • Depuis une trentaine d'années, l'évolution des différentes formes d'agriculture, l'émergence de nouvelles mobilités entre milieux rural et urbain et l'extension des espaces périurbains nécessitent de repenser les campagnes dans leur globalité.
    De nouvelles relations se nouent entre villes et campagnes et les espaces ruraux doivent faire face à des défis majeurs pour leur avenir. Après un rappel des définitions et concepts essentiels, les auteurs analysent les dynamiques des espaces ruraux dans le monde grâce à des études régionales (Chine, Asie du Sud-Est, Inde, Brésil, Argentine, Chili, Afrique de l'Est et de l'Ouest, Europe du Nord et de l'Ouest, Europe centrale et de l'Est, États-Unis, Russie et Ukraine).
    En intégrant les mutations des systèmes agraires (structuration de filières courtes, conflits entre agriculture et environnement, rôle croissant d'acteurs urbains, mondialisation des méthodes de production, etc.), et en mettant en perspective des réalités des pays du Nord et du Sud, se révèlent la concomitance de certains processus, tout comme leur singularité. Cet ouvrage met à disposition des étudiants, et de tout public intéressé par la question rurale, une approche renouvelée et indispensable pour saisir les enjeux actuels que représentent les espaces ruraux.L'ouvrage, conclu par le sociologue Jacques RÉMY, a été dirigé par Martine GUIBERT (université Toulouse II) et Yves JEAN (université de Poitiers). Y ont collaboré Dominique ANDRIEU (MSH de Tours), Laurent CAILLY (université de Tours), Jean-Louis CHALÉARD (université Paris I), Bernard CHARLERY de la MASSELIÈRE (université Toulouse II), Pascal CHEVALIER (université Montpellier III), Sophie DEVIENNE (AgroParisTech), Cécile FALIÈS (université Paris I), Frédéric FORTUNEL (université du Maine-Le Mans), Gilles FUMEY (université Paris IV), Christophe GIRONDE (Institut des Hautes Études Internationales et du Développement-Genève), Jean-Jacques HERVÉ (Groupe Crédit Agricole), Frédéric LANDY (université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense), Michaël POUZENC (université Toulouse II), Laurent RIEUTORT (université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand), Thierry SANJUAN (université Paris I), Marcelo SILI (université de Bahia Blanca-Argentine), Hervé THÉRY (université de São Paulo), Sébastien VELUT (université Paris III), Yvette VEYRET (université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense).

  • Le Brésil est l´un des rares pays où l´expression « pays en voie de développement » a encore réellement un sens. Toujours l´un des plus grands pays exportateurs de minerais et de produits agricoles, il est aussi, désormais, un grand pays industriel, et la sixième puissance économique mondiale.  Cette puissance s´exprime notamment par l´intégration nationale en cours. Le vieux modèle de l´« archipel brésilien » fait place à une unique entité (économique, politique et culturelle) qui intègre de plus en plus les milieux variés, de l´Amazonie à la Pampa, comme les diversités héritées de l´histoire et des métissages, qui sont une des richesses du pays.  Toutefois, ces fortes inégalités spatiales et sociales fragilisent le Brésil. Malgré l´alternance politique amorcée par l´élection à la présidence de la République de Luís Inacio « Lula » da Silva puis de Dilma Rousseff, elles ne semblent pas se réduire et la question du modèle de développement reste entière.  La nouvelle édition de cet ouvrage propose une cartographie, une iconographie et des données statistiques mises à jour et enrichies. Elle insiste sur les facteurs de changement, les dynamiques en cours, les phénomènes structurants de l´espace, et rappelle les faits historiques nécessaires à la compréhension des mécanismes de la croissance actuelle.  Hervé THÉRY est directeur au CNRS-Creda, professeur invité à l´université de São Paulo (USP, chaire Pierre Monbeig) et codirecteur de la revue Confins.

empty