Langue française

  • Depuis sa première édition il y a 25 ans, l'Analyse des films est devenu un classique des études cinématographiques. Après avoir défini l'activité analytique, l'ouvrage présente successivement l'analyse du fait narratif et du récit, l'analyse plastique et sonore, et enfin le rapport à l'histoire. Jacques Aumont et Michel Marie y démontrent que l'analyse prend tout son sens si elle débouche sur une réflexion générale, qui dépasse le cas particulier de l'oeuvre étudiée. Ils se sont efforcés de décrire et de commenter les meilleures analyses publiées en français et dans d'autres langues, et d'en retenir les acquis méthodologiques. Les divers outils d'analyse sont illustrés à l'aide de tableaux, de schémas ou de photogrammes, et portent sur des films puisés dans toute l'histoire du cinéma. Cette quatrième édition enrichie d'exemples récents de l'Analyse des films est plus que jamais « une bible et un sésame » pour tous les étudiants en cinéma et les cinéphiles.

  • Depuis sa première édition en 1990, cet ouvrage, traduit en plusieurs langues, est devenu un texte de référence pour l'enseignement du son au cinéma. L'auteur y démontre comment une perception (le son) influence l'autre (la vision) et la transforme : on ne voit pas la même chose quand on entend, on n'entend pas la même chose quand on voit. Cette audio-vision fonctionne essentiellement par projection et contamination réciproques de l'entendu sur le vu, ou bien en creux, par suggestion. C'est donc, au sens technique du mot, un illusionnisme dont le cinéma a su exploiter les mille ressources.
    À la fois théorique, historique et pratique, ce livre décompose le rapport son/image à l'aide d'extraits choisis dans le cinéma classique, de genre et contemporain, puis esquisse une méthode d'observation et d'analyse filmique.

  • Actualisé à l'occasion de cette nouvelle édition, ce livre est une synthèse originale et passionnante des savoirs contemporains sur l'image, moyen d'expression et de communication, et plus profondément, manifestation de la pensée.
    Les grands problèmes que pose l'image sont développés autour de six approches successives : l'image est un phénomène perceptif (physiologie de la perception), mais aussi l'objet d'un regard de la part d'un sujet spectateur (psychologie) ; elle établit un rapport avec ce spectateur par l'intermédiaire d'un médium et d'un dispositif spécifique (sociologie, médiologie) ; elle peut être utilisée à plusieurs fins et a des valeurs variables (anthropologie) ; son importance sociale a connu de grands moments de mutation (histoire) ; enfin, elle a des pouvoirs propres, qui la distinguent du langage et des autres manifestations symboliques humaines (esthétique).
    Toutes les images - faites à la main ou produites automatiquement, immobiles ou mouvantes - sont prises en considération dans cette enquête où l'auteur s'est efforcé de n'oublier aucune théorie, aucune approche, et qui prend en compte les développements les plus récents.

  • Le montage au cinéma ne se résume pas à une opération technique qui consiste à couper et coller des morceaux de pellicule pour en faire un film. C'est avant tout une opération complexe qui exige de la créativité et nécessite une approche esthétique de l'oeuvre. Associer des images en un certain ordre, les agencer selon un certain rythme, créer des ruptures ou des continuités, tel est l'art du montage.
    Ce livre a pour objectif de tracer un panorama des différentes conceptions du montage tout au long de l'histoire du cinéma et de proposer une analyse de cette technique au coeur de nombreux domaines de représentations.
    L'auteur illustre son exposé par nombre d'exemples de montage de films, notamment à travers ceux d'Orson Welles, d'Alain Resnais ou encore de Maurice Pialat. Enfin, il montre en quoi l'évolution des techniques te des pratiques de montage influe naturellement sur l'esthétique des films. Nouvelle édition actualisée.

  • L'analyse de films est l'une des disciplines phares des études de cinéma. C'est notamment sur leur aptitude à l'analyse que les étudiants sont jugés lors d'examens ou de concours d'entrée en écoles de cinéma. Il existe différents types, méthodologies et " angles " d'analyses : historique, culturel, politique, social, etc.
    Coordonné par Laurent Jullier et coécrit par 5 autres enseignants spécialistes de leurs domaines respectifs, cet ouvrage présente 30 analyses complètes de films divers et variés, d'époques, de nationalités et de genres différents. Il débute par un rappel des bases de la discipline et des différentes approches possibles. Puis viennent les analyses, classées par ordre chronologique de sortie des films. Chacune d'elles est précédée d'une courte introduction méthodologique et accompagnées d'images issues du film concerné.

  • Confronté à l'emprise du système télé-audiovisuel, à l'offensive des plateformes et à la concurrence renouvelée de la production américaine, le cinéma français dispose de précieux atouts en termes de compétences, de créativité et de diversité. Il reste pourtant marqué par la vulnérabilité et doit redéfinir les conditions de son devenir. Structuré en cinq parties et dix chapitres, cet ouvrage de référence propose un cadre de réflexion, des repères et des outils pour étudier le jeu des acteurs en présence et analyser les enjeux, les options, les déploiements et les conditions de mise en oeuvre de leurs stratégies. Actualisé à l'occasion de cette sixième édition, il permet de mieux comprendre le fonctionnement, la gestion et la dynamique de la filière cinématographique française, et de tracer ses principales perspectives économiques dans une période de mutation qui affecte tant les techniques et les usages que les conditions de création et de diffusion.

  • Interpréter un film est la manière la plus naturelle et la plus personnelle d'y réagir. Mais l'interprétation est souvent critiquée pour sa subjectivité, qui la rend invérifiable. Le propos de ce livre est de montrer que cette activité inventive peut aussi être pratiquée avec profit, autant que l'analyse ou la critique.
    Il a existé plusieurs tentatives pour donner forme théorique rigoureuse aux procédures d'interprétation, toujours à propos d'oeuvres écrites. Ce livre expose les principales de ces traditions, de l'exégèse et de l'herméneutique jusqu'à la déconstruction, et montre comment elles ont été, souvent sans le savoir, utilisées pour l'interprétation des films. On verra également qu'elles répondent à de nombreux problèmes de théorie du film, auxquels elles permettent d'apporter des réponses fécondes. Il s'agit en fin de compte de réhabiliter une attitude mal considérée et cependant essentielle, en montrant qu'elle n'est pas condamnée à l'erreur ni à l'arbitraire, mais qu'elle est la source même de toute compréhension.

  • Ce livre invite le lecteur à une investigation du son dans notre vie quotidienne, mais aussi dans la philosophie, la littérature, la musique, le cinéma. A la fois ouvrage de synthèse et de réflexion, il propose un état des lieux sur l'acoustique, la musique et la psychologie de l'écoute, ainsi qu'un historique des mutations que le son a connues avec le téléphone et le phonographe. Il expose le programme d'une discipline nouvelle nommée acoulogie, où le son n'est plus seulement le symbole d'une harmonie perdue ou d'un « continent noir » de la perception, mais aussi un objet culturel à construire par des techniques d'écoute et par une exigence de nomination.
    Nouvelle édition revue et enrichie d'une section consacrée au phénomène des acouphènes.

  • Les premières implantations de studios dans la région de Los Angeles se font au début des années 1910, au cours d'une période largement occultées par la Première Guerre mondiale, que les historiens du cinéma qualifient de « période de transition » entre le cinéma des premiers temps et le cinéma classique.
    A partir des archives de la Triangle, l'une des toutes premières entreprises hollywoodiennes de cinéma fondée en 1915 par deux anciens fermiers, Marc Vernet raconte dans ce livre les mutations qu'a connues le jeune cinéma américain du début du XXe siècle et la naissance du cinéma hollywoodien : passage de l'Est à l'Ouest, du court métrage au long métrage, du Trust aux Indépendants, des entreprises locales aux stratégies nationales, des acteurs de théâtre aux stars de cinéma, de la lumière naturelle à l'éclairage artificiel, du prestige européen à l'américanisation du cinéma.

empty