Assouline

  • En rupture aussi bien avec la tradition figurative qu'avec les recherches contemporaines qui donnaient priorité au jeu des signes sur le questionnement de la condition humaine, Alberto Giacometti a élaboré un art qui atteste, avec gravité et une intensité sans égale, de la présence des autres êtres, là devant lui pour leur moment d'existence. Yves Bonnefoy, qui a connu Giacometti et lui a consacré naguère une étude extrêmement détaillée, dégage ici, à grands traits, ce que furent et cet esprit et son oeuvre.

  • Fondé en 1780, Chaumet est l'un des bijoux de la place royale Vendôme, épicentre de la haute joaillerie parisienne. Après la Révolution, Marie-Étienne Nitot puis son fils François-Regnault deviennent les joailliers officiels de l'empereur Napoléon Ier et de l'impératrice Joséphine, fondant ainsi la firme qui allait être connue sous le nom de Chaumet. En 1812, Nitot fils fit l'acquisition d'un hôtel particulier sur la place Vendôme, devenant le premier bijoutier à s'y installer.

    Malgré les révolutions, les vicissitudes économiques et les deux guerres mondiales, Chaumet a toujours joui de la faveur des grands noms de l'aristocratie européenne, tout en étendant son empire dans un marché international du luxe en plein essor, recrutant de nouveaux clients parmi les entrepreneurs internationaux, les stars de la jet-set, les personnalités politiques et artistiques. Au XXIe siècle, la maison Chaumet continue à concilier innovation et tradition, mettant son irréprochable service et son incomparable savoir-faire technique au service de créations qui sont l'incarnation même de la sophistication parisienne.

    Aujourd'hui, après plus de deux siècles, Chaumet est toujours solidement enraciné place Vendôme, au coeur du luxe parisien. Ces trois volumes de la collection Mémoires, réunis en coffret, distillent avec élégance l'essence de deux siècles d'histoire et de création artistique chez Chaumet :

    Vendôme, berceau d'une légende.
    En 1812, Chaumet est le premier joaillier à s'installer place Vendôme. Aujourd'hui, le splendide hôtel particulier de la maison abrite le siège, les studios de création, les ateliers, d'impressionnantes archives et les salons historiques, dont le nouveau Musée éphémère, qui propose des expositions temporaires thématiques, ainsi que le Salon des diadèmes où sont présentées plus de 500 maquettes très détaillées en maillechort des plus beaux diadèmes créés depuis 1780.

    L'art du diadème.
    Le diadème est au coeur de l'histoire de Chaumet, le symbole de sa longue histoire de fournisseur d'exquis bijoux aux têtes couronnées, et l'intarissable source d'inspiration de son expertise technique et artistique. À chaque époque, depuis les premiers et somptueux diadèmes créés pour l'impératrice Joséphine, Chaumet a constamment réinventé ce bijou né dans l'Antiquité.

    La nature de Chaumet.
    Joaillier officiel de Napoléon Ier, Chaumet a choisi le thème romantique de la flore et de la faune comme pierre angulaire de ses créations, immortalisant des feuilles, des fleurs et des insectes dans de précieux ornements de corsage et d'étincelants bijoux de tête. Cette source d'inspiration éphémère est devenue la signature de la maison, reliant le passé, présent et le futur de la marque.

  • Gas bijoux

    Elodie Baërd

    L'histoire de Gas Bijoux est intimement liée à l'histoire d'une famille. Le premier chapitre s'est écrit à la fin des années 1960, avec pour toile de fond les magnifiques plages de Saint-Tropez qu'André Gas arpentait pour vendre ses premières créations. Ce jeune artiste marseillais a très tôt su trouver dans le bijou à la fois une inspiration et un mode d'expression. Aujourd'hui, André Gas travaille avec ses deux enfants et le nom de ses créations est devenu celui d'une maison de réputation internationale dans la Fantaisie d'exception. La richesse de Gas Bijoux est aussi d'avoir su conserver son "atelier bohème" de Marseille, où les créations continuent d'être réalisées à la main. C'est là une véritable ruche où les idées prennent quotidiennement forme avant d'alimenter les vitrines à travers le monde.

  • La découverte de Jasper Johns est un des événements qui contribua à installer New York comme centre mondial de l'art moderne de cette deuxième moitié du XXe siècle. L'oeuvre et le parcours de l'artiste sont racontés dans ce livre par Léo Castelli, découvreur, agent et ami du peintre.


  • Pour découvrir l'histoire des bonbons et autres confiseries, depuis le Moyen Age, et retrouver des morceaux d'enfance avec l'anis de Flafigny, les pastilles de Vichy, les roudoudous, les berlingots, les sucettes, etc.


  • Une image d'Epinal, douce et tendre à souhait, vient immédiatement à l'esprit de tout amoureux de plus de cinquante ans : les Amoureux de Peynet.
    Illustrateur et dessinateur de presse français reconnu dans les années 1950-1960, Raymond Peynet a créé ses deux petits amoureux en 1942 : caractérisés par un trait léger et des couleurs pastel, ces délicieux petits personnages incarnent un amour tendre, souvent teinté d'une discrète espièglerie. Ils évoquent un amour heureux et simple, aux grandes déclarations qui riment avec toujours. Et, finalement, ce doux romantisme revient aujourd'hui à grands pas, remettant au goût du jour les dessins, lithographies et gouaches que Peynet a dédié à tous les amoureux.

  • Retrace et illustre la vie et les oeuvres de César Ritz, hôtelier inventif qui, en alliant l'esthétique au confort moderne a répondu aux exigences des "grands" de ce monde.

  • Le goût ! Le goût ! Une préoccupation quasi permanente pour cet artiste chocolatier obsédé par la recherche de la qualité et par la créativité. Fruits de ses voyages, de ses rencontres, de ses expériences, les créations de Jean-Paul Hévin sont à découvrir et à déguster dans ses boutiques à Paris, au Japon et à HongKong.

  • Le mouvement dada est né de la Première Guerre mondiale et s'éteint à Paris vers 1922. C'est cet esprit anticonformiste, antibourgeois et surtout "anti-artistique", que E. de L'Ecotais, historienne de l'art, propose d'expliquer à travers les textes, déclarations et oeuvres de quelques-uns des protagonistes du mouvement.

  • Jfk

    Jacques Lowe

    A travers des morceaux choisis des discours du Président, cet ouvrage tente de faire revivre la pensée de ce chef d'Etat. Jacques Lowe a été le photographe officiel de la famille Kennedy pour couvrir les événements de sa vie publique et de sa vie privée.

  • Considéré comme l'un des collectionneurs et marchands les plus originaux et audacieux de notre temps, Axel Vervoordt est surtout connu du grand public pour ses stands extraordinaires qui font l'événement dans les plus grandes foires d'antiquités internationales. Se considérant à juste titre comme un éclectique, Axel Vervoordt apprécie par-dessus tout l'intemporel et dédaigne la mode. Dans ce livre, à travers les photographies de son château près d'Anvers et de sa galerie installée dans un complexe industriel restauré au bord du canal d'Anvers, à travers ses propres mots, se révèle le goût de Vervoordt qui franchit allègrement les siècles, les continents, les états de la richesse. Sa connaissance approfondie de l'histoire des beaux-arts et des arts appliqués l'a conduit à aménager des intérieurs dans lesquels la tension entre la juxtaposition d'objets et de cultures affirme avec puissance un goût qui interpelle le présent et le futur.

  • Établissement phare du Paris noctambule, le bal du Moulin Rouge rayonne de tout son éclat artistique et mondain depuis la fin du XIXe siècle. Issues de tous les arts et de tous les mondes, les figures mythiques s'y croisent, s'y épanouissent ou s'y échouent ; les artistes les plus étonnants s'y produisent. La Goulue, Jane Avril, Valentin le Désossé, mais aussi Colette, Mistinguett, Harry Fragson, les Doriss Girls irradient de leur présence les somptueuses revues et les opérettes brillantes qui font du temple du french cancan l'un des plus célèbres music-halls au monde. Visitez ce livre comme vous entreriez au Moulin Rouge : nous vous y ferons les honneurs du bal, depuis sa création jusqu'à l'actuelle Féerie, tournoiement de girls, de plumes et de strass ; un bal qui toujours, et par-delà les âges, magnifie Paris, son esprit et ses plaisirs, rendant la Ville lumière plus capitale que jamais.


  • La belle amitié de vingt ans entre la célèbre mécène
    Peggy Guggenheim et l'auteur de cet ouvrage
    nous emmène dans les coulisses de l'art du XXe siècle
    et de la jet-set internationale naissante.
    Mêlant faits historiques et souvenirs personnels,
    Paolo Barozzi, son confident, ami et assistant,
    raconte ici l'histoire de Peggy et, avec elle,
    celle de l'une des plus belles collections d'art
    moderne que nous connaissons aujourd'hui.
    Incarnation de la Venise des années soixante,
    dernière Dogaressa de cette cité unique au monde,
    Peggy Guggenheim s'est lancée dans sa grande
    aventure avec l'art au début des années quarante.
    Cette collection est désormais exposée au musée
    Peggy Guggenheim, sis dans son ancienne demeure,
    le célèbre Palazzo Venier dei Leoni, à Venise.
    />

  • Le Corbusier est l'architecte du siècle.
    Sa constante attention au mode de vie de ses contemporains et sa dimension d'artiste le distinguent des autres maîtres et font son génie. Dans les années trente, il construit les célèbres Villas puristes, véritables maisons-sculptures, aujourd'hui encore fascinantes. Il invente le confort et l'espace dans les cellules des Unités d'habitation, sortes de "cités radieuses" souvent décriées, peu souvent égalées.
    Il donne ses lettres de noblesse au béton. Il réalise une chapelle émouvante comme une cathédrale, une cabane plus que parfaite, et jusqu'à une ville entière, au nord de l'Inde. Architecte pragmatique et visionnaire, Le Corbusier a bouleversé notre époque par son oeuvre immense et protéiforme, dont s'inspire encore notre quotidien.

  • Fondé en 1856 par François Xavier Ruel, bimbelotier originaire d'Annonay, le Grand Bazar de l'Hôtel de Ville est aujourd'hui l'une des principales enseignes de la capitale. Fidèle à l'esprit bazar, le magasin ouvre très tôt ses rayons à des spécialités de plus en plus variées - du bricolage aux arts de la table, de la beauté à la mode.

    Lieu d'inspiration pour de nombreux artistes qui s'y fournissent ou détournent les objets exposés, l'enseigne est étroitement associée à Marcel Duchamp et son invention du ready-made. Ce lien avec les artistes et la création est toujours vivant. Avec la célèbre rotonde d'Auguste Roy, et les travaux d'agrandissements qui rythment l'histoire du bâtiment, le BHV ancre résolument sa silhouette dans le Marais - l'un des lieux les plus animés de la capitale. Par son empreinte architecturale comme par son activité économique, il est aujourd'hui un lieu de vie indissociable du quartier dont il a pris le nom.

  • Des programmes minceur, des conseils pratiques, des anecdotes et des recettes pour affiner sa silhouette et entrer dans sa petite robe noire.

  • Loris Azzaro

    Jéromine Savignon

    Loris Azzaro, l'esthète épris de mythes hollywoodiens, le couturier des stars qu'il déshabillait autant qu'il les habillait, fut l'idéalisateur-Pygmalion de toutes les plastiques féminines, l'habilleur du glamour overdressed, de la volupté, des Glissements progressifs du plaisir, pour les magnificences nocturnes des sixties et des seventies.
    Un vrai chapitre "bling-bang" de l'histoire de la mode. Sa définition de la robe idéale ? "Si une femme a envie de la mettre et un homme envie de la lui enlever"... Dans ce registre de la célébration d'Eros par l'étoffe, Loris est sans rival. A coups de décolletés vertigineux pile ou face, de transparences voilées, rebrodées, d'ouvertures improbables et de fentes infinies, toujours un peu plus et jamais trop, le couturier Loris Azzaro érige des filles "amazoniques" mais vibrantes, infiniment.
    Alors, il ose enchanter de sexe et de fastes charnels des robes du soir sinueuses et douces, amoureuses, comme un corps de femme. Ecrins précieux, Bijoux indiscrets, faits pour révéler, rendre palpable, le message si personnel de la sensualité de chacune ; susciter, dans un rêve de drapés, la vie en rose et peut-être, à l'aube, rendre folle la mort. Loris Azzaro, le couturier de la nuit, le couturier des étoiles.

  • À travers une sélection d'artistes internationaux émergents ou confirmés, Les Nouveaux Horizons de l'art permettent de découvrir les enjeux déterminants de la scène artistique contemporaine, ainsi que les formes de pensées et d'expressions en train d'être inventées.
    En annexe, cet ouvrage propose un calendrier des principales biennales et foires, une liste des personnalités influentes du monde l'art, des lieux exceptionnels où l'art et la nature fusionnent, ainsi que des collections privées à visiter à travers le monde.

empty