Littérature traduite

  • De nos jours, toutes les générations connaissent Alice, la Reine de coeur, le Chapelier fou, le Chat du Cheshire et le Lapin blanc, ou au moins en ont une idée, mais peu ont pu tenir entre leurs mains cette publication exceptionnelle, réservée aux bibliophiles, qui reprend la première édition parue en français en 1869.

    Avec ce superbe ouvrage, qui met en scène les 42 gravures de John Tenniel, spécialement colorisées pour l'occasion, redécouvrez le conte le plus célèbre de l'histoire de la littérature.

  • Inspiré de l'aventure réelle d'un marin écossais, le roman que Defoë fait paraître en 1719 connaît un succès foudroyant qui ne s'est plus démenti.

    Un très grand nombre d'illustrateurs ont apporté leur contribution à ce livre, en les illustrant de façon différente. Cette édition veut en faire la démonstration, en offrant les images (gouaches, aquarelles, gravures, dessins, etc.) des artistes qui s'en sont emparés.

  • Faust

    Johann Wolfgang Von Goethe

    • Chene
    • 21 Avril 2010

    Le mythe de Faust naît au XVIe siècle. Il est repris et sublimé par Goethe au début du XIXe siècle. C'est immédiatement à sa parution en 1808 que le jeune poète romantique Gérard de Nerval entreprend sa traduction qui deviendra la plus célèbre en langue française et qui sera louer par Goethe lui-même. Le vieux docteur Faust a pour objectif la connaissance totale du monde mais estime ses capacités bien trop limitées. C'est alors qu'il signe un pacte avec Méphistophélès qui, en échange de son âme, lui assure la jeunesse éternelle et lui offre ainsi la possibilité de poursuivre sa quête d'absolu. Entre doutes et certitudes, Faust va se retrouver partagé entre l'esclavage diabolique et la repentance. Eugène Delacroix entreprend d'illustrer le Faust de Goethe en 1826, sur la demande de l'éditeur Charles Motte. Ces 17 lithographies enracinent l'oeuvre de Goethe en tant que mythe romantique et fantastique. Goethe appréciera particulièrement le travail de l'artiste français.

  • Suivez Alice au cours de ses aventures et vivez-les au travers des nombreuses découpes que compte ce livre d'exception. Une nouvelle traduction, revenant aux origines du texte, propose aux lecteurs de plonger dans cette histoire réécrite au présent et dotée d'un style alliant simplicité et humour. Des illustrations au style marqué qui sauront plaire aux fans d'arts graphiques.

  • Les écrivains sont des créateurs de mondes. Le Pays Imaginaire, la Terre du Milieu, Narnia, la forêt des Rêves Bleus, l'île de Robinson... cet atlas présente les cartes de ces lieux familiers des lecteurs.
    Vingt-trois auteurs évoquent les territoires qu'ils ont fait naître dans leurs oeuvres à travers les plans qu'ils ont imaginés. Ils racontent également les lieux littéraires ou réels qui les ont fait rêver et ceux qui furent à la source de leur propre inspiration. Un magnifique voyage de carte en carte à travers la littérature : une inépuisable source de rêverie et d'aventure !

    « Nos cartes étaient des oeuvres d'art. Les principaux volcans crachaient de telles flammes et étincelles qu'on eut pu craindre que ces continents de papiers ne s'embrasent ; les chaînes de montagnes étaient si bleues et blanches de glace et de neige qu'elles vous glaçaient le sang. Nos déserts bruns et arides étaient grumeleux de chameaux et pyramides, et nos jungles tropicales si luxuriantes et enchevêtrées que les jaguars voûtés, serpents agiles et gorilles moroses ne s'y mouvaient qu'avec difficulté [...]. Nos rivières étaient larges et plus bleues qu'un myosotis, constellées de canoés et de crocodiles. Nos océans étaient tous sauf vides... Ces cartes étaient vivantes, on pouvait les étudier, les inspecter, les compléter ; des cartes qui, en définitive, avaient un vrai sens. » Gerald Durel,Ma famille et autres animaux, 1956.

  • LES VOYAGES DE GULLIVER

    Jonathan Swift

    • Chene
    • 1 Février 2006

    Ce roman satirique, écrit au début du XVIIIe siècle, se compose de quatre parties ou voyages. Lemuel Gulliver, chirurgien embarqué sur l'Antilope, y raconte comment il fit naufrage et aborda sur l'île de Lilliput dont les habitants ne mesuraient pas plus de 15 centimètres. Au cours d'un deuxième voyage, il accoste au pays de Brobdingnag, habité par des géants. Son troisième voyage le conduit à découvrir l'île volante de Laputa. Enfin, dans son quatrième voyage, Gulliver, devenu capitaine d'un navire, rencontre au pays des Houyhnhnms des chevaux beaux et vertueux et des humains répugnants et dégénérés.
    Des illustrations très riches provenant d'artistes très variés contribuent autant que le texte intégral du roman à faire vivre ces voyages imaginaires où se mêlent critique et raison, fantastique et science-fiction.

  • Le cigare : un sacré caractère, une pincée de mystère et beaucoup de légendes...
    Réalisé par des passionnés, ce reportage photographique exceptionnel vous emmène dans les champs de tabac à Cuba, les manufactures dominicaines, les séchoirs du Connecticut et les fumoirs du monde entier, pour découvrir les secrets de fabrication des plus grands cigares du monde.
    D'un pays à l'autre, de la culture à la dégustation, de gestes en gestes, le parcours de cette petite graine devenue cigare se montre captivant et révèle au fil des pages le parfum unique et envoûtant du tabac.

  • Pollock confidential

    Onofrio Catacchio

    • Chene
    • 5 Février 2020

    Dans ce roman graphique, on suit un moment de la destinée, Jackson Pollock (1912-1956), peintre américain de l'expressionisme abstrait, figure déterminante de l'art contemporain. Cet artiste connu pour sa pratique du «  dripping  » a été le premier à briser la glace en ouvrant un passage dans le milieu des collectionneurs aux autres artistes de l'école de New York.Né comme un vrai cow-boy dans la ville de Buffalo Bill, les oeuvres gigantesques de Jackson Pollock, conceptuellement et physiquement, font référence à une vision nourrie par les grands espaces de l'Ouest américains.
    Dans cet ouvrage, l'auteur, Onofrio Catacchio, traite un aspect moins connu de l'artiste : comment il fut «  utilisé  » par la CIA, les politiques et les institutions dans les années du Maccarthysme, en pleine «  chasse aux sorcières  » pour donner vie à une nouvelle culture «  made in USA  ».
    Pollock était la figure idéale pour incarner cette stratégie, malgré lui. Plus qu'un portrait de l'artiste, c'est aussi le portrait d'une époque...

  • L'empoisonnement est un art obscur aussi vieux que l'humanité : les empereurs romains utilisaient du poison pour éliminer leurs rivaux ; à la Renaissance, les convives étaient simplement assassinés avec du vin empoisonné ; aujourd'hui, la menace terroriste dispose de nouvelles substances toxiques pour mener des attaques d'envergure.

    Tout au long de l'histoire, les poisons ont été utilisés pour tuer ou blesser, comme intoxicants, aphrodisiaques ou même comme élixirs de vie.

    De la belladone à l'anthrax, cet ouvrage retrace les origines et le pouvoir meurtrier des poisons les plus communément utilisés à chaque période de l'histoire.

    Découvrez les récits de ceux qui ont utilisé ces mystérieuses substances pour arriver à leurs fins.

  • Nourri de la lecture de romans de chevalerie, Quesada, qui se fait appeler Don Quichotte de la Manche, part sur les routes de Castille en quête d'aventures avec son fidèle serviteur, Sancho Pança pour voir si ce que disent les livres est vrai. Affublé de son armure rouillée et d'un piètre destrier, il entend faire régner la justice et conquérir le monde et devient ainsi le héros du premier roman moderne. En 1956, l'éditeur Joseph Forêt commande à Dalí des lithographies pour illustrer le roman de Cervantès, Don Quichotte. Fidèle à ses habitudes, Dalí aborde cette technique de façon expérimentale et pour son Don Quichotte, il tire à bout portant des balles de couleur sur la pierre lithographique et n'hésite pas tremper des escargots dans la couleur pour qu'ils laissent ensuite des traces sur la pierre. Salvador Dalí exprime ainsi à travers ce répertoire d'images, de personnages, d'allégories, sa propre vision surréaliste du texte de Cervantès.

  • La musique a toujours cherché a créer sa propre image comme une part complémentaire indispensable à sa nature plutôt volatile.
    Si un son se perd, l'image en revanche imprime son créateur dans la mémoire collective. Le rock'n'roll n'aurait peut être pas eu le même impact sur le public s'il n'avait pas été incarné par cette bête de scène qu'était Elvis Presley. Bien avant l'avènement du clip vidéo, les photographes ont capturé les instruments, telle la guitare de Jimmy Hendrix, les regards intenses des artistes comme celui de John Lennon sur une de ses photos les plus connues, les looks excentriques de certaines chanteuses comme Madonna ou les foules extatiques pendant les grands concerts rock de la fin des années 60.
    /> Music Box présente une sélection unique d'images de grands musiciens, d'artistes et de chanteurs du XXe siècle, qui ont transformés la perception que le public avait de la musique. Illustrant parfaitement les différents courants musicaux qui ont façonnés notre époque, les 450 photos de ce très bel ouvrage renferment aussi la vision des photographes sur les grands noms qui les ont incarnés.

  • Plaisir de tricoter

    Collectif

    • Chene
    • 14 Janvier 2015

    Cet ouvrage conçu de façon pédagogique fournit tout ce qu'il faut savoir pour apprendre à tricoter et réaliser de nombreuses créations au tricot. Tous les points y sont expliqués pas à pas avec des photos pour chaque étape : le montage de maille, les indispensables points mousse, point de riz, jersey, côtes, chenilles, point de semis… Toutes les bases essentielles y sont détaillées : comment récupérer une maille perdue, tenir la laine, réaliser augmentations et diminutions, créer des boutonnières, les terminaisons. Enfin, une fois les bases acquises ce guide du tricot offre de nombreux modèles à réaliser soi-même, vous pourrez confectionner au gré de vos envies des vêtements, des accessoires, ou des objets de décoration. Cet ouvrage constitue le guide essentiel pour débuter, s'améliorer et développer sa créativité au tricot.

  • Art et invention / maisons contemporaines présente une sélection de maisons récentes qui montrent la créativité de quelques-uns des plus grands architectes d'aujourd'hui.
    Grâce à des photographies spectaculaires et à une large palette d'ébauches et de plans architecturaux, art et invention / maisons contemporaines nous donne à voir une sélection de projets des plus grands architectes et agences du monde : archi-tectonics / winka dubbeldam, will bruder, wallace cunningham, gwathmey siegel, steven holl, rick joy, thomas phifer et richerd meier aux etats-unis ; ten arquitectos, alberto kalach et michel rojkind au mexique ; marcos acayaba et marcio kogan au brésil, sth stein au royaume-uni ; alberto campo baeza en espagne ; georg driendl et hugo dwprzak en autriche ; jyrki tasa en finlande ; alvaro siza au portugal ; tadao ando, hitoshi abe, kazuhiro ishii et kengo kuma au japon ; glenn murcutt et harry seidler en australie.

  • La divine comédie, rédigée entre 1306 et 1321, apparaît comme l'oeuvre fondatrice de la poésie italienne.
    L'enfer constitue la première partie d'un périple qui doit mener le poète des ténèbres infernales à la clarté divine. guidé par le célèbre poète latin virgile, son mentor, dante s'aventure dans le royaume des pécheurs et traverse les neuf cercles infernaux qui composent l'architecture symbolique de l'enfer, où les péchés capitaux se voient punis par des châtiments plus ou moins cruels. il s'engouffre au plus près du mal et dresse, en parallèle à une symbolique chrétienne, le catalogue de tous les maux endurés par les damnés.
    Il atteindra finalement le puits sans fond de ce monde souterrain où se tient le dernier des démons, lucifer. a la demande de lorenzo di medici en 1490, botticelli conçut 102 dessins à la pointe de métal pour illustrer l'ensemble de la divine comédie. dix-neuf des oeuvres consacrées à l'enfer sont ici reproduites.

  • La corne d'afrique

    Beckwith-C+Fisher-A

    • Chene
    • 19 Septembre 1990

        La Corne d'Afrique, connue de nos jours pour ses guerres et ses famines, est une contrée mystérieuse d'une beauté sauvage. C'est le dernier domaine inexploré de la planète. Isolé par de gigantesques chaînes de montagnes, des déserts de lave brûlants, des paysages inhospitaliers et le littoral de l'océan Indien, la Corne d'Afrique a pendant des siècles protégé une étonnante variété de sociétés humaines du monde extérieur. La région constitue un véritable microcosme africain: lorsqu'on quitte les chrétiens des hauts plateaux ou les musulmans de la côte pour rendre visite aux nomades de l'Ogaden puis aux tribus primitives des dernières contrées encore sauvages, on a l'impression de traverser à rebours différents stades de l'évolution humaine.

        Ce livre magnifique, que des connaissances approfondies et un grand attachement à la région ont rendu possible, a été réalisé par deux photographes hors pair. II immortalise cinq années de voyage et de découverte. L'expérience a nécessité une énergie, des ressources et un engagement tels que personne ne se lancera sûrement plus dans une telle aventure.

        Les auteurs nous entraînent tout d'abord sur les hauts plateaux de l'Éthiopie, là où les églises taillées dans le roc de Lalibela servent de cadre à des cérémonies chrétiennes déjà millénaires. Axoum, au nord, est considérée par beaucoup comme la ville natale de la reine de Saba et le dernier abri de l'Arche d'alliance. La ville fortifiée de Gondar, riche en oeuvres d'art chrétiennes, est entourée de peuplements Falachas, ces juifs éthiopiens dont les origines demeurent à ce jour énigmatiques. Dans les déserts de la Rift Valley, où la température atteint souvent 50 °C à l'ombre, on trouve les Afars, un peuple belliqueux dont le jeu de ballon, caractérisé par l'affrontement de deux équipes de cent guerriers, est le plus rapide et le plus dangereux au monde. Le long de la côte islamique, de Massaoua sur la mer Rouge à Mogadishu et à l'île de Lamu dans l'océan Indien, le rythme se ralentit. Aussi peut-on profiter de l'air frais avant de repartir pour les déserts de la Somalie. Là vivent des nomades encore attachés aux lois patriarcales : oeil pour oeil, dent pour dent et cent dromadaires pour un homme. Plus à l'intérieur, les contreforts des monts du Balé abritent la tombe de Cheikh Hussein et les grottes de Sof Omar, vers lesquelles affluent chaque année des milliers de pèlerins.
    Pour de nombreux Oromos participant à ces rites tant païens qu'islamiques, le pèlerinage sur de longues distances est devenu un mode de vie. Dans le sud-ouest de l'Éthiopie, dans les savanes, les vallées et les montagnes ainsi que sur les rives de l'Omo, vivent des peuples qui aiment se parer de coiffures sophistiquées, se peindre le corps et se scarifier. Parmi leurs rites et cérémonies initiatiques, pour la plupart photographiés pour la première fois, on trouve le « saut du taureau », la flagellation et le combat de perches. C'est là, sur des photographies extraordinaires, que se termine le voyage.



       Avec ses 320 pages de photographies en couleur, de texte et de dessins d'objets ou d'architectures, La corne d'Afrique célèbre la vie de ceux qui habitent encore le berceau de l'humanité.

  • Tiziana et Gianni Baldizzoni se sont connus à Madagascar en 1977. Depuis leur premier voyage en Inde, en 1979, ils se sont pris de passion pour ce pays qu'ils ont parcouru de long en large à la découverte de territoires hors des sentiers battus et parfois interdits aux étrangers. Ils ont partagé la vie des villages qui les ont accueillis et ont rapporté des images d'une Inde secrète et oubliée. Ils publient fréquemment leurs reportages dans des revues italiennes et étrangères et ont déjà participé à plusieurs ouvrages. Ils vivent en Italie, à Turin.

empty