Citadelles & Mazenod

  • Chine

    Collectif

    Ce livre invite à découvrir ou redécouvrir de manière spectaculaire les plus hauts lieux du patrimoine chinois.
    Il offre un voyage captivant sur des sites mythiques tels la grande muraille et ses 5000 kilomètres de cours sinueux à travers le pays, niais aussi à la cité interdite de pékin, palais impérial aux 9999 chambres qui reflètent la magnificence des dynasties ming et qinq. c'est également une promenade sur les lieux fondateurs dédiés aux trois grandes religions qui ont façonné la culture du pays, le confucianisme, le taoïsme et le bouddhisme: qufu, la ville vénérée du maître confucius, les temples magiques du wudangshan.
    Les grottes de mogao et de longmen qui renferment des trésors de la sculpture chinoise. on se laissera encore surprendre par les 8000 guerriers de terre cuite du mausolée de l'empereur qin à xi'an, armée souterraine exhumée après plus de vingt siècles d'enfouissement! des gorges reculées de la vallée de huanglong au cours enchanteur de la rivière lijiang, les 240 photographies réunies dans cette édition d'un format exceptionnel nous transportent au fil des pages dans un univers fascinant oú le grandiose et la poésie des lieux s'allient au pittoresque de la tradition et à un héritage historique millénaire.

  • De somptueuses photographies panoramiques pour partir à la découverte d'une métropole incontournable.
    Une édition enrichie de nouvelles prises de vue (One World Trade Center, IAC Building de Frank Gehry...).
    Un parfait livre cadeau qui ravira même les plus fins connaisseurs de la ville.

  • Les représentations de chiens sont apparues dès l'Antiquité, notamment chez les Égyptiens, les Grecs et les Romains. Elles sont suffisamment précises pour que l'on puisse distinguer les différentes races : lévriers, sloughis, loulous ou mastiffs. Dès les origines, l'animal incarne la fidélité et la noblesse. Alors que la chasse prend une place centrale dans l'Europe médiévale et que les élevages se développent, le chien devient l'animal de compagnie privilégié de l'homme : les enluminures et les peintures murales en témoignent. À la Renaissance, les chiens de petite taille accompagnent tous les moments de la vie tels que le montrent les peintures de Titien, de Carpaccio ou de Van Eyck ; il continue de symboliser la fidélité dans les portraits de couples notamment, ou dans les Annonciations. Les premiers portraits de chien seul apparaissent au XVIe siècle en même temps que la peinture animalière émerge. Le genre devient très prisé au XVIIIe siècle au sein de l'élite aristocratique ; des artistes en font leur spécialité tels Jean-Baptiste Oudry et François Desportes, mais aussi Gainsborough et Stubbs en Angleterre. L'animal gagne sur la toile une profondeur d'âme qui traduit la tendance croissante à l'anthropomorphisme sans pour autant négliger la précision anatomique de chaque race.
    Le chien moderne devient un motif d'expérimentation pour les avant gardes du XXe siècle et acquiert une existence propre. Mais même nimbé du mystère de l'animalité, il reste profondèment marqué de la personnalité de son maître, l'homme.

  • Paris intime ou spectaculaire, vu des quais, de la Seine ou des jardins ; Paris d'hier et d'aujourd'hui, magnifié par le regard amoureux qu'Hervé Champollion porte sur la capitale.
    Illustrant vingt et un siècles d'histoire de la capitale, cette promenade en images d'une ampleur inégalée traque avec tendresse les monuments célèbres comme les lieux cachés, les détails architecturaux comme les vues d'ensemble, la pierre, la terre et l'eau. Grâce aux nombreuses vues panoramiques, le lecteur découvrira Paris comme il ne l'avait jamais vu, dans son somptueux ensemble de quartiers et de villages.
    Il retrouvera le plaisir de baguenauder à travers ces instantanés de paysages parisiens, à la manière des poètes qui ont tant chanté la Ville Lumière.

  • Les oiseaux ont toujours été un sujet de prédilection pour les artistes.
    A travers toutes les époques, les hommes ont réussi à représenter les couleurs de leurs plumages, la variété des espèces et le sentiment de liberté que transmet leur vol. s'ouvrant sur les peintures des grands maîtres de la renaissance, ce somptueux ouvrage présente les plus belles oeuvres effectuées par les grands de l'art des oiseaux : audubon, bauer et gould, lear, bewick et wolf, etc. le canard mandarin, l'outarde arabe et le pélican blanc prennent vie ; le perroquet rouge, l'aigle royal et le paradisier grand-émeraude surgissent de ces pages.
    Des oiseaux familiers de nos jardins aux espèces exotiques, voire disparues, sont ici rassemblés en 130 images magnifiques parmi les plus célèbres, mais aussi les plus rarement montrées, venues du monde entier. les dimensions exceptionnelles de ces 130 peintures, dessins et gravures en font ressortir les détails les plus complexes, permettant à chaque oeuvre d'être exposée tans toute sa splendeur. un commentaire pertinent de katrina cook explique les techniques utilisées par les artistes, leur vie, leur source d'inspiration et leur perception du monde des oiseaux.
    Cette approche fascinante des sciences naturelles associée ces images remarquables fait de cet ouvrage un régal pour les yeux.

  • Quand on aime Venise, sa lumière, les couleurs de ses palais, ses églises, ses façades les plus modestes aux ocres inimitables, ses dédales infinis, ses campi animés, le charme de ses canaux et de ses innombrables petits ponts, son délabrement splendide, on ne pense qu'à y revenir : une belle intention qui ne se réalise qu'occasionnellement ! Laissez-vous alors happer par les merveilleuses photographies de Jacques Boulay qui vous offre un très bel album-souvenir de vos émotions, de vos émerveillements.

  • Ce livre présente plus de 90 reproductions en très grand format d'oeuvres de Dali, dont Femme à la fenêtre à Figueras, La Persistance de la mémoire, Téléphone-homard, La Métamorphose de Narcisse, La Tentation de saint Antoine, Le Christ de saint Jean de la Croix, Le Toréador hallucinogène et de nombreuses autres peintures, sculptures et photographies spectaculaires.

empty