Dervy

  • La divine comédie

    Dante Alighieri

    • Dervy
    • 1 Novembre 2013

    A partir de ses enluminures et d'une sélection de textes tirés de La Divine Comédie, Jean-Luc Leguay invite le lecteur contemporain à traverser les trois mondes de l'Enfer, du Purgatoire et du Paradis et le sensibilise au chef-d'oeuvre de Dante.

  • Le prophète

    Khalîl Gibrân

    • Dervy
    • 9 Décembre 2011

    Le Prophète est l'un des rares livres d'éternité qui servent de support à une méditation quotidienne et donnent un sens à notre vie.
    Les calligraphies de Lassaâd Metoui qui l'illustrent sont une invitation à lier ensemble la méditation et la beauté d'une création sans cesse en devenir.

  • " Avant de devenir un breuvage, le thé fut d'abord une médecine.
    Ce n'est qu'au VIIIe siècle qu'il fit son entrée, en Chine dans le royaume de la poésie, comme une des distractions élégantes du temps. Au XVe siècle, le Japon l'ennoblit et en fit une religion esthétique, le " théisme ".
    Okakura Kakuzo.

    Lettré de la fin du XIXe siècle attaché aux traditions qui firent la grandeur de la civilisation nippone et adepte du " théisme ", Okakura Kakuzo est l'un des plus célèbres chantres du thé.
    Son Livre du thé, baigné de poésie, est un classique fourmillant d'anecdotes, d'idées, de légendes sur la vie héroïque, religieuse, intime, du vieux Japon.

  • Après une expédition en 2017 en Bolivie sur les sites de Tiahuanaco et Pumapunku, il apporte la preuve scientifique que les blocs gigantesques à la précision micrométrique sont fabriqués en grès rouge et en roche andésitique artificiels, c'est-à-dire façonnés et moulés sur place. Or, sur l'île de Pâques, on trouve des murs dont les formes montrent le lien évident avec ceux d'Amérique du Sud. Comment les peuples sud-américains ont échoué sur l'île, comment et pourquoi ont-il bâti les premières statues avant l'arrivée des Polynésiens ? Avec sa découverte sur la nature artificielle des pierres des bâtisseurs des grands sites des Andes, Joseph Davidovits poursuit son hypothèse pour expliquer pourquoi l'Île de Pâques a hérité de cette connaissance particulière, venue de l'Est, en accord avec l'hypothèse de Thor Heyerdhal.

  • Dialogues avec l'ange, le best-seller de Gitta Mallasz, est la transcription d'une expérience spirituelle vécue pendant la Seconde Guerre mondiale par quatre amis hongrois. Pendant dix-sept mois, de juin 1943 à novembre 1944, Hanna Dallos transmet - au cours de 88 Entretiens - des paroles qu'elle dit ne pas émaner d'elle mais d'un maître intérieur ou d'un ange. Ces paroles sont retranscrites par Gitta Mallasz et Lili Strausz. Seule survivante, Gitta Mallasz, réfugiée en France en 1960, traduira ces entretiens en français. Ils seront publiés en 1976 et traduits en 21 langues.

    Dans son nouveau livre, Patricia Montaud rassemble 30 années de questions que les lecteurs des Dialogues avec l'ange ont pu lui poser. Elle leur répond en livrant avec une transparence bouleversante sa propre mise en pratique issue des réponses reçues auprès de Gitta Mallasz pendant plus de huit ans. Au fil des chapitres, on découvre un chemin concret, accessible à ceux qui cherchent à dialoguer avec leur ange, à ceux qui veulent découvrir leur véritable raison d'être sur Terre. Ce livre se lit page après page, comme un « fil rouge », et il réenchantera la vie du lecteur.

  • Une oeuvre extraordinaire, fruit d'une minutieuse recherche symbolique et iconographique d'Anna Maria Morsucci. Un outil qui, à travers l'immédiateté du langage symbolique, est capable d'exprimer des vérités profondes et cachées. Réalisé par Mattia Ottolini, ce jeu utilise comme base le tarot de Marseille de Nicolas Conver de 1760, et y intègre des éléments provenant de vingt-six éditions différentes de ce jeu traditionnel et ancien. C'est le jeu de Tarot par excellence, le plus célèbre et le plus abouti, même pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire de ces cartes magiques.

  • Dans ce livre, l'auteur donne de sa propre expérience un récit qui nous éclaire sur cette exercice du tir à l'arc pour parvenir à la maîtrise zen de son mental.

  • Les cérémonies initiatiques sont présentes dans toutes les civilisations, en Égypte comme en Grèce, et sur les cinq continents. Irène Mainguy propose ici une importante synthèse du sujet. Elle y développe l'ensemble des éléments communs récurrents, qui soulignent, dès les origines, les préoccupations humaines essentielles. En quoi l'initiation donne-t-elle des clés pour une meilleure connaissance de soi?? Permet-elle, de nos jours encore, de progresser dans la voie de la Sagesse et de la Connaissance?? En fonction de ses particularités, comment situer l'initiation maçonnique par rapport aux autres formes d'initiation??

  • Images des compagnons du tour de France Nouv.

    C'est au cours du XIXe siècle que le Compagnonnage subit de profondes transformations. Issu de l'Ancien Régime, il s'efforce tant bien que mal de perpétuer des usages, des rites, des symboles ou un vocabulaire au sein d'un monde ouvrier qui les rejette et qui subit la révolution industrielle. Les compagnons font alors imprimer leurs chansons, leurs idées et leurs mémoires.
    Ils découvrent aussi le pouvoir de l'image. Dès le début du XIXe siècle, ils acquièrent de belles compositions à l'aquarelle auprès de peintres spécialisés. Ces souvenirs orneront leur foyer quand ils auront achevé leur tour de France.
    À ces images quelque peu stéréotypées succèdent les lithographies. Une singulière alchimie de symboles reflète les grands courants du Compagnonnage de cette époque : la fascination pour l'ésotérisme, la franc-maçonnerie comme modèle, l'attrait pour les légendes, mais aussi la mutualité, la réconciliation des Devoirs, la recherche d'une identité corporative. L'imagination des compagnons éditeurs de lithographies se conjugue avec des emprunts de toutes sortes pour constituer un genre à part.
    C'est à ce monde méconnu que Laurent Bastard nous introduit en présentant une quinzaine d'images superbes issues de différents corps de métiers (boulangers, charpentiers, bourreliers, tisseurs...) ou de courants de pensée particuliers (l'ésotérisme, la fraternité, la Sainte-Baume, les trois fondateurs, l'union des corps d'états...).

  • Le Symbolisme de la croix compose une trilogie avec Les États multiples de l'être et L'Homme et son devenir selon le Vêdantâ. Chaque livre aborde sous un angle différent le rapport de l'être humain individuel à l'être total, dont il n'est qu'une manifestation transitoire.

    Le symbolisme géométrique est omniprésent dans Le Symbolisme de la croix, qui n'est en rien une apologie chrétienne. Il a même été reproché à René Guénon le fait que son symbolisme n'avait rien de chrétien. La métaphysique guénonienne va au-delà de la mystique chrétienne, on peut parler de déification. Il se rattache à la tradition primordiale par la rigueur mathématique, la pureté géométrique. Ce livre pourrait être ainsi défini comme de « la métaphysique pour scientifiques ».

    La croix, symbole commun aux traditions de tous les temps et de tous les pays, présente des significations multiples mais qui sont toutes dérivées d'un même sens supérieur et métaphysique. Elle est la figure de l'Homme Universel et représente la réalisation totale de l'être, dans toutes les possibilités qu'il porte en soi-même et qui, hiérarchisées conformément à leur nature, constituent l'indéfinie multiplicité de ses états. Ce livre montre l'unité essentielle qui se dissimule sous l'apparente diversité des formes traditionnelles.

  • Les États multiples de l'être compose une trilogie avec Le Symbolisme de la croix et L'Homme et son devenir selon le Vêdantâ. Chaque livre aborde sous un angle différent le rapport de l'être humain individuel à l'être total dont il n'est qu'une manifestation transitoire.

    Dans la lignée des autres titres de la trilogie, Les États multiples de l'être est la mise en équation du rêve de Tchouang-Tseu : « Jadis, une nuit, je fus un papillon, voltigeant content de son sort. Puis je m'éveillai, étant Tchouang-Tseu. Qui suis-je, en réalité ? Un papillon qui rêve qu'il est Tchouang-Tseu, ou Tchouang-Tseu qui s'imagine qu'il fut papillon ? Dans mon cas, y a-t-il deux individus réels ? Y a-t-il eu transformation réelle d'un individu en un autre ? » Ce livre pourrait être considéré comme l'équivalent du Livre des morts des Anciens Egyptiens, qui recensait rites et conseils pour affronter avec sérénité l'au-delà. La thématique des différents mondes ou degrés hiérarchisés de l'existence, qui vont du moi individuel au soi universel (reliés par un fil insécable que les hindous appellent le sutratma), est développée avec de nombreux exemples.

  • Encouragés par des interprétations hâtives, certains ont cru bon, aussi bien en Inde qu'en Occident, de décrire le yoga traditionnel et le tantrisme comme deux systèmes opposés et inconciliables, deux visions incompatibles du monde.
    Cette conclusion provient d'une double méprise. Premièrement, retenir uniquement du yoga sa volonté d'ascèse négative, son désir de suppression et de refus des choses sensibles et des phénomènes au profit d'un isolement absolu qui serait la solution radicale au problème de la douleur. Deuxièmement, présenter le tantrisme comme une théorie de l'acceptation systématique et ainsi le réduire à un laxisme accompagné volontiers de dépravation des moeurs.
    Mais tantra sans yoga n'aurait guère de sens. Car, lié au tantrisme, le yoga devient le chemin qui conduit à l'unique et indivisible réalité du couple conscience-énergie, qui vainc la mort et magnifie la vie.
    Dans Tantra et Yoga, édité depuis 1988, Jean Papin partage sa fine analyse de l'univers tantrique qu'il expérimente depuis plusieurs décennies. Il y examine notamment les structures et les modalités de la conscience, de Shiva et Shakti, des huit membres du yoga, avec un sens nouveau des yama et nyama (réfrènements et disciplines).
    Une invitation au voyage, un récit lumineux.

  • Le premier tome de ce recueil rassemble toutes les études supplémentaires de René Guénon sur la franc-maçonnerie et le compagnonnage. Les articles et comptes rendus ont été rédigés entre 1927 et 1935 et publiés dans les revues Voile d'Isis et Études traditionnelles.
    Abordant des thèmes aussi variés que les pèlerinages, les cathédrales de Cologne et Strasbourg ou encore les liens entre compagnonnage et bohémiens, René Guénon instruit le lecteur et l'initie à ces institutions fascinantes. Ses nombreux comptes rendus de livres et d'articles composent une revue exhaustive de la littérature sur ces sujets.
    Les écrits sont regroupés par le genre des sujets traités et le classement est fait dans l'ordre chronologique, ce qui explique que l'ouvrage mêle dans son titre franc-maçonnerie et compagnonnage.

  • Orient et Occident Nouv.

    Orient et Occident

    René Guénon

    • Dervy
    • 8 Juillet 2021

    Ce livre trace la ligne de démarcation entre l'Occident, voué depuis deux siècles au progrès matériel et à ses illusions, et l'Orient spirituel, soucieux de l'unique nécessaire. On y trouve en germe ce qui fait la thématique principale de l'oeuvre de René Guénon : l'opposition entre la civilisation matérielle et la spiritualité qui est la fin de l'homme.

    L'auteur expose les conditions qui rendraient possible un retour de l'Occident à une civilisation harmonieuse et à une entente avec l'Orient sur les principes métaphysiques, ces principes étant un élément fondateur de son oeuvre.

    Bien que ce livre ait été écrit en 1924, il revêt aujourd'hui une singulière actualité. La civilisation matérialiste de l'Occident moderne - qui a peu à peu envahi l'Orient - est confrontée à de graves difficultés, faisant ressortir la justesse des mises en garde de René Guénon.

  • L'erreur spirite

    René Guénon

    • Dervy
    • 24 Juin 2021

    Ce livre, complémentaire du Théosophisme, alerte sur toutes les déviations, contrefaçons, ersatz et parodies de spiritualité authentique. Ces contrefaçons redoutables ne sont pas juste une erreur intellectuelle, mais cachent un conflit de doctrine. Le risque de déséquilibre psychique est majeur pour les individus qui y sont confrontés, alors mêmes qu'ils aspirent sincèrement à la spiritualité et désirent se délivrer de l'enveloppe charnelle.

    René Guénon fait ici oeuvre d'historien : il décrit les origines du spiritisme, en démonte le mécanisme, explique les graves dangers inhérents à ces pratiques de communication avec les défunts. En toute inconscience, la majorité des gens piégés par les forces parfois chatoyantes du néo-spiritualisme ouvrent la coquille dans laquelle le matérialisme les a enfermés par le bas, au lieu de l'ouvrir par le haut. Ils se retrouvent alors confrontés à des influences dissolvantes, infrahumaines, parfois même démoniaques.

    Aujourd'hui, notre monde déborde d'exemples similaires à ceux choisis par René Guénon - répercussions sectaires, faux gourous, faux messies - avec de grands risques pour le psychisme. La dénonciation argumentée et précise de l'auteur permet de s'en prémunir.

  • L'histoire de l'origine du tarot est controversée. Pour certains, le tarot s'est développé à partir d'un livre ancien qui contenait l'archétype d'un voyage spirituel parfait. Pour d'autres, le tarot est une extension de l'astrologie et des interprétations célestes. D'autres encore le considèrent seulement comme un jeu qui entretient un rapport étrange avec la vie et ses événements. Le Tarot des éléments est la synthèse parfaite de tous ces courants de pensées. C'est un jeu exceptionnel aux cartes superbes qui revivifie des siècles d'idées mystiques et de motifs symboliques. Quelle que soit la façon dont on choisit de l'utiliser, sa beauté et son sens nous donnent une conscience accrue de la vie et de ses possibilités.

    · 22 cartes allégoriques représentant les arcanes majeurs ;
    · 56 cartes d'arcanes mineurs richement illustrées et divisées en 4 suites ;
    · Des symboles faciles à comprendre ;
    · Un ouvrage illustré de 128 pages présentant les significations et les interprétations de chaque carte ;
    · Trois tirages classiques des cartes et des exemples de lectures ;

  • Pourquoi et comment apprendre les rituels ? Nouv.

    Pourquoi apprendre les rituels par coeur ? Si le rituel est une sublimation théâtrale, quel en est son fonctionnement lors d'une initiation ?

    L'auteur, expert en coaching mémoriel, explique les ressorts de la plasticité cérébrale. Il clarifie le concept de visualisation. Il revisite les textes des Officiers, quelles que soient les cérémonies pour en faire des outils de volonté et de devoir de transmission.

    L'ouvrage consacre la mémoire comme art et nous en donne les secrets.

  • La Franc-maçonnerie a, entre autres, pour but l'étude de la morale, le perfectionnement de l'homme et de la société. C'est pourquoi en France, depuis plus d'un siècle, les obédiences ont mis en place une procédure dite « questions à l'étude des loges » pour réfléchir collectivement sur des sujets touchant à l'éthique, à la justice sociale, aux libertés et toutes questions visant à améliorer la condition humaine... C'est ainsi que nombre de progrès sociaux ont d'abord fait l'objet de débats dans le secret des loges avant d'être concrétisés dans des textes de loi. L'ouvrage recense l'ensemble des sujets qui ont été débattus dans les loges françaises depuis la création de cette procédure. Ainsi apparaît, loin de l'image parfois négative, la facette la plus méconnue de la Franc-maçonnerie : celle d'une société de pensée où, loin du tumulte de la cité, des femmes et des hommes « de bonne volonté » se rassemblent pour penser les conditions d'amélioration de l'humanité, favoriser l'émergence d'un mieux-vivre ensemble et l'évolution de notre société, en ayant comme repères les principes de Liberté, d'Égalité et de Fraternité.

  • Nos ancêtres maîtrisaient des capacités insoupçonnées : prémonition, dissociation du corps physique, voyage astral, connaissance de la nature et de la psychologie humaine... Ils distillaient par voie métaphorique des notions d'éveil dans leurs mythes et leurs symboles, que nous délaissons aujourd'hui.

    Pourtant, quand la vie bascule, nous trouvons apaisement et espoir dans les écritures anciennes. Les légendes d'Isis et d'Osiris ou de Shiva et Parvati, le yin et le yang, le caducée ou encore l'arbre de vie retracent, chacun à sa façon, les étapes de l'éveil.

    Cet ouvrage entremêle l'analyse des mythes et symboles avec les découvertes scientifiques récentes. Il esquisse la voie à emprunter vers la guérison de vos blessures et vers l'élévation spirituelle.

    Osez explorer à votre tour les secrets des anciennes civilisations. Ce chemin initiatique est une lumineuse épopée vers la quintessence de vous-même !

  • L'Homme et son devenir selon le Vêdantâ compose une trilogie avec Le Symbolisme de la croix et Les États multiples de l'être. Chaque livre aborde sous un angle différent le rapport de l'être humain individuel à l'être total dont il n'est qu'une manifestation transitoire.

    Le Vêdantâ est une école de philosophie indienne, basée notamment sur les Upanishad, caractérisée par une pensée non-dualiste : il n'y a pas de différence entre l'âme individuelle et la réalité ultime, la conscience pure. René Guénon s'intéresse tout particulièrement à la doctrine d'Adi Shankara, l'un des plus célèbres maîtres spirituels de l'hindouisme, consacrée à l'être humain et à son avenir posthume.

    Sans dogmes abstraits ni morale, il expose la possibilité pour l'être humain emprisonné dans le continuum spatio-temporel d'y échapper et de retourner à la source de laquelle nous sommes tous issus et destinés à retourner, jusqu'à la délivrance appelée moksha. Le thème unique du lien entre l'être individuel et l'être suprême est traité avec la pureté glacée qui caractérise le style guénonien.

  • Ce second tome rassemble les articles de René Guénon sur la franc-maçonnerie et le compagnonnage rédigés entre 1927 et 1935, également publiés dans les revues Voile d'Isis et Études traditionnelles.
    Il traite notamment des thèmes de l'initiation féminine, des signes corporatifs ou encore des métiers de maçon et charpentier.
    On retrouve dans ce livre de nombreux autres comptes rendus de livres et d'articles, ainsi qu'une série de documents et d'articles signé ou non signés, mais attribués à René Guénon et parus dans diverses publications.

empty