Vie pratique & Loisirs

  • " Avant de devenir un breuvage, le thé fut d'abord une médecine.
    Ce n'est qu'au VIIIe siècle qu'il fit son entrée, en Chine dans le royaume de la poésie, comme une des distractions élégantes du temps. Au XVe siècle, le Japon l'ennoblit et en fit une religion esthétique, le " théisme ".
    Okakura Kakuzo.

    Lettré de la fin du XIXe siècle attaché aux traditions qui firent la grandeur de la civilisation nippone et adepte du " théisme ", Okakura Kakuzo est l'un des plus célèbres chantres du thé.
    Son Livre du thé, baigné de poésie, est un classique fourmillant d'anecdotes, d'idées, de légendes sur la vie héroïque, religieuse, intime, du vieux Japon.

  • Dans ce livre, l'auteur donne de sa propre expérience un récit qui nous éclaire sur cette exercice du tir à l'arc pour parvenir à la maîtrise zen de son mental.

  • Au diapason de soi

    Eva Voros

    • Dervy
    • 24 Juin 2021

    Ce livre permet de découvrir son potentiel grâce aux pratiques issues de la psychothérapie, de la visualisation et de la Pleine Conscience. Comment fonctionne notre mental?? Avons-nous les clés pour déjouer les automatismes mentaux qui nous enferment?? Comme on apprend à écrire l'alphabet, on développe son bien-être en utilisant les outils adéquats issus des neurosciences du cerveau que l'on découvre dans ce livre pour s'en servir efficacement. Le processus proposé est basé sur une méthodologie reposant sur la théorie et la pratique d'exercices simples et efficaces, des outils qui vont permettre à chacun d'évoluer à son rythme.

  • Cartes des archetypes

    Caroline Myss

    • Dervy
    • 25 Mars 2021

    Si plusieurs philosophes, en particulier Platon, ont mentionné le concept d'archétypes, c'est au psychologue Carl Jung, un grand visionnaire du xxe siècle, que revient le mérite d'avoir défini les archétypes et de les avoir inscrits dans la conscience moderne. Ces archétypes constituent la base de notre personnalité, de nos énergies, de nos sentiments, de nos croyances, de nos motivations et de nos actions.

    Ce coffret contient 74 cartes magnifiquement illustrées, chacune d'elle étant associée à un archétype : l'Enfant, la Victime, la Prostituée, le Saboteur, etc. Ils représentent nos principales épreuves dans la vie et notre façon d'y survivre. Un livret d'accompagnement vous aidera à déterminer quels archétypes sont les plus actifs dans votre psyché, et comment ces cartes peuvent vous conduire à une meilleure connaissance et réalisation de vous-même.

  • « L'empathie ? Je suis contre ! » C'est Paul Bloom, psychologue américain, qui s'exprime ainsi. Non par pure provocation mais pour montrer que l'empathie est un concept beaucoup plus complexe et à nuancer qu'il n'y paraît.
    C'est aussi l'un des objectifs de cette revue qui propose, grâce à la contribution de philosophes, de formateurs en yoga, d'historiens, de spécialistes des spiritualités, etc., de revisiter des notions telles que l'empathie, la bienveillance et la compassion.
    Face aux brutalités du monde, surgit le besoin de cultiver ces valeurs, que le yoga revendique comme siennes, cette discipline s'inscrivant à la fois dans un non-désir de nuire et dans une ouverture à l'altérité. Empathie, compassion, bienveillance, semblent aller de soi... Une réflexion approfondie s'impose pourtant sur la polysémie de ces termes afin d'éviter toute confusion entre attention à l'autre et bons sentiments creux ou non dénués d'arrière-pensées.

    Après une première partie où ces termes sont définis, à l'aune par exemple de la relation pédagogique, de l'art (c'est dans ce domaine que le mot d'empathie est apparu pour la première fois) ou dans le monde animal, la deuxième partie creuse leur pertinence dans le domaine du soin, de l'accompagnement, de la politique (la non-violence est-elle possible en politique, s'interroge ainsi l'historienne spécialiste des États-Unis Sylvie Laurent) mais aussi dans le quotidien grâce à deux contributeurs qui ont fait le choix de vivre en communauté. Enfin, dans la dernière partie, les auteurs sondent les profondeurs de l'âme humaine en interrogeant les notions d'amour et de compassion dans les différentes traditions (musulmane, juive, indienne, tibétaine).

    Lytta Basset, théologienne, rappelle, quant à elle, que la notion de péché originel n'existe pas en tant que tel dans la Bible. Mais qu'est-ce que le péché alors ? C'est le manque de relation, nous répond-elle ! À méditer.

  • Le taïchi dont parle l'auteur est transmis par Gu Meisheng, qu'il a rencontré en 1993. Sa pratique de l'aïkido se réfère à l'enseignement d'Hikitsuchi Michio (10e dan d'aïkido, directement donné par Morihei Ueshiba), qu'il a rencontré en 1984.
    Le taïchi chuan et l'aïkido sont deux arts martiaux très différents dans leur forme, mais identiques dans leur finalité. Ce sont deux Voies qui nous mènent vers notre « nature fondamentale ». Dans son enseignement, Gu Meisheng parle de notre vraie nature, qu'il nomme « yao ». Morihei Ueshiba l'évoque également, il la nomme de différentes façons.
    Toutes ces appellations se réfèrent à la verticalité, à une ligne centrale qui relie la Terre et le Ciel et qui traverse notre corps.

  • Peu d'auteurs d'expression française remontent à Patanjali, dont les célèbres aphorismes sont pourtant le texte le plus ancien servant de référence pour tous les yogas de méditation. La Voie du yoga offre dans une première partie le texte original des fondements traditionnels du yoga, ce qui lui confère une valeur sur le plan scientifique. Dans une seconde partie, l'auteur dégage les fondements doctrinaux du yoga, donnant des éclaircissements sur les modes de pensée et les concepts indiens, ainsi que des précisions touchant cette discipline et l'état d'esprit qui doit l'accompagner.

  • La fondation des trois psychanalyses corporelles du passé, du présent et du futur a permis à l'auteur d'avoir un autre regard sur la nature humaine profonde si magnifiquement organisée. En effet, la psychanalyse corporelle du passé nous indique les blessures qu'il nous faut endurer pour être soi, un humain imparfait enfermé dans son ego. La psychanalyse du présent nous montre combien toutes nos douleurs actuelles ne sont que des répétitions subtiles de toutes nos douleurs passées.
    Et la psychanalyse du futur nous enseigne que toutes nos blessures du passé débouchent sur des grâces à venir, si nous voulons bien nous mettre en route vers les tâches qui nous attendent. Au-delà d'une technique d'investigation du subconscient clairement définie, cet ouvrage ouvre la porte d'une possible réconciliation durable avec notre passé pour instaurer, dans notre présent, un monde relationnel apaisé, sans victime ni bourreau.
    Ces trois psychanalyses corporelles du passé, du présent et du futur sont sans aucun doute des outils précieux pour construire "l'Homme inspiré" de demain. Bernard Montaud nous offre dans ce livre une visite de trois psychanalyses corporelles conçues en 1980 qui répondent à nos trois questions les plus essentielles "D'où je viens ? " "Où j'en suis ? " "Où je vais ? ".

  • L'éveil est sans doute l'expérience la plus importante à vivre pour un être humain. Avec l'éveil, nous réalisons la paix et la plénitude à laquelle nous aspirons secrètement. Nous pouvons nommer cette expérience satori, nirvana, illumination. Certaines traditions spirituelles parlent du « secret du secret » ou du « coeur du coeur ». Mais qu'est-ce que l'éveil en réalité ?

    Il est le fruit d'une « conversion du regard », d'un acte de détachement d'une grande simplicité et qui pourtant engage totalement notre existence. Mais il est nécessaire de le distinguer de la multiplicité des états de conscience modifiée : sensations de dilatation, de luminosité, de vide, etc. qui ressemblent à l'éveil mais qui ne sont pas l'éveil.

  • Cet ouvrage est dédié aux êtres de bonne volonté qui souhaitent vaincre leurs démons afin de rendre les autres heureux, sans pour autant s'oublier.

    Bien qu'il s'agissait d'un prince, Bouddha n'était ni Dieu ni prophète mais un homme comme vous et moi. À force de chercher et de s'interroger, il fit une expérience unique : celle de l'« Éveil ». Ainsi, l'Éveil consiste juste à découvrir ce que nous sommes vraiment ! À l'origine de sa démarche, il y eu d'abord une observation : la souffrance semble universelle et touche tous les êtres vivants. Puis, il y eu une question : peut-on en sortir ? La réponse était oui. Comprendre pleinement cette affirmation, c'est cela s'éveiller ! L'Éveil est offert à tous, c'est la bonne nouvelle. Bienvenue dans le Dharma !

  • Dans la tradition des arts martiaux japonais en général, et dans l'art de l'aïkido en particulier, tout n'est pas donné ouvertement, tout n'est pas montré. L'aspirant disciple doit faire preuve de son engagement et c'est le passage d'épreuves successives qui lui ouvre les yeux et lui permet d'accéder à cette part de l'enseignement qui reste un mystère pour le profane. Une des caractéristiques du maître est d'être capable de faire ce qu'il dit, mais sans dire ce qu'il fait. Son travail est invisible à l'oeil. Il ne se révèle qu'aux yeux de l'élève dont la détermination est soutenue par une sincérité absolue. Son âme lui apparaît alors et avec elle, le travail opéré par le maître. Le maître et le disciple assument ensemble leur devoir spirituel.

  • Exercices de méditation laïque

    Louis Genet

    • Dervy
    • 10 Septembre 2019

    Après le Manuel de méditation laïque qui donne les bases, il s'agit à présent de pratiquer et de s'exercer.
    Outre la description de différentes techniques comme la marche, la cohérence cardiaque ou la gestion de la douleur, les méditations guidées proposées par Jacques Vigne permettent de préparer ses sessions personnelles, en s'inspirant des visualisations, des gestes et des paroles puisées dans une vingtaine de méditations transmises par des maîtres spirituels de l'Himalaya. Il s'agit d'y trouver les moyens d'entraîner son mental pour y apporter calme, bonheur et altruisme. Parce que l'entraînement de son esprit est aussi important que l'entretien de son corps.

  • Les coïncidences ? Tout le monde aime les concours de circonstances surprenants et les faits extraordinaires, même les statisticiens et autres amateurs de probabilités.

    Dans cet ouvrage, l'auteur retrace l'historique des recherches faites à partir de 1900. Plusieurs tentatives d'explication ayant émergé à cette date, en Europe, puis sur le continent américain.

    Dans la première partie du siècle (1900-1950), toutes les coïncidences sont observées et analysées en tant que des phénomènes purement extérieurs, notamment suite aux travaux de Paul Kammerer concernant la loi des séries (1919). Avec l'apparition de la théorie de Carl Jung relative à la synchroncicité (1952), naît l'hypothèse suivante ? celles-ci pourraient être la projection et la matérialisation de contenus de la psyché (reflétés par l'environnement). Les deux visions sont en réalité complémentaires car à l'expérience, toutes les simultanéités, occurrences et coïncidences ne sauraient être rangées de manière définitive dans l'une ou l'autre de ces catégories.

    Outre un panorama des successives approches théoriques, l'essentiel de l'ouvrage expose les mécanismes à l'oeuvre dans la formation des coïncidences et la signification de celles-ci.

    À travers de nombreux exemple, le livre se veut pratique et concret: Quel sens donner aux coïncidences du quotidien ? Comme lire sur une voiture publicitaire le nom d'une connaissance qui, au même instant, vous appelle au téléphone ou encore obtenir les lettres formant votre patronyme lors d'une partie de scrabble... Toutes les réponses à ces questions et à de nombreuses autres, sont à découvrir dans ce livre.

  • En début d'ouvrage, le récit vivant d'un parcours personnel passionné entre musique et spiritualité amène pas à pas le lecteur à découvrir la forme spécifique d'accompagnement des personnes dans leur recherche intérieure proposée par l'auteur.
    Musicien classique professionnel, engagé sur la voie enseignée par Arnaud Desjardins depuis plus de trente ans et élève de Savitry Naïr, chanteuse et danseuse de l'Inde du Sud, André Martin nous dévoile ici les expériences qui le conduisirent à explorer la nature musicale du processus de connaissance de soi.
    Au fil des pages, il nous révèle que notre monde intérieur porte en lui-même son propre langage.
    Les mélodies qu'il génère sont autant de portes qui s'ouvrent sur notre vie psychique et spirituelle.
    Des personnes sans connaissance musicale particulière pourront ainsi entamer une exploration de soi à partir d'une vocalisation des états intérieurs.
    Cette expression naturelle des ressentis physiques et émotionnels sera perçue telle une véritable musique par laquelle l'Être cherche à se manifester.

  • À tous ceux qui souffrent de la dynamique toxique qui s'est installée entre eux-mêmes et un conjoint, un amant, un parent, un patron, un collègue de travail, voire un enfant, autrement dit, à tous ceux qui ont le malheur de vivre sous la coupe d'un être qui leur fait sciemment du mal, communément nommé un « pervers narcissique », sachez qu'il vous est possible de vous en sortir grâce à la toute simple procédure quantique que Sophie Merle vous propose dans cet ouvrage.
    Un pervers narcissique impose toujours ses lois, par la force s'il le faut. Despote, manipulateur, d'un égoïsme défiant l'imagination, il n'y a que lui ou elle qui compte dans la relation. L'autre n'est là que pour servir ses intérêts. Dans le couple infernal qui se forme, l'un possède la pleine autorité sur l'autre qui ne peut qu'obéir au risque de perdre des acquis qu'il ou elle juge (à tort ou à raison) indispensables à son bien-être.

  • Les mythologies antiques, les légendes et les contes racontent, sous des aspects divers, cette communion de l'âme humaine et de l'âme du monde que l'évolution de nos sociétés a, en apparence, détruite.
    Pour rendre abordable le monde complexe de la psychologie jungienne, marie-claire dolghin-loyer a utilisé le fil conducteur du déroulement des saisons, dans ce qu'il recèle de symbolisme, en rendant sensible le fait qu'une évolution psychologique n'est pas seulement intellectuelle mais aussi affective. cette évolution qui, dans la nature, va des semailles à la moisson, peut aboutir à un état nouveau qu'on peut qualifier de " guérison ".
    Ainsi, à chaque stade, le lecteur rencontre, pour chaque saison, les sentiments qu'elle inspire, les traditions nées autour d'elle, les mythes qu'on peut y rattacher et quelles transpositions psychologiques sont ainsi éclairées.

  • Le roi Shikhidhvaja et son épouse Tchoudâlâ vivaient un parfait amour. Ils formaient un être unique, «ils était unis comme la fleur et son parfum.» Mais un jour, tous deux se posèrent une grave question : « Y aurait-il ici-bas quelque chose de stable qu'on puisse atteindre sans que jamais plus le coeur ne se consume dans les épreuves de la vie ?» Les deux époux devinrent alors des chercheurs de vérité. La reine Tchoudâlâ connut une Illumination spontanée, que seule trahissait son rayonnement intérieur. Le roi, son époux, opta pour la vie solitaire d'un ascète, au fin fond des forêts, et ce fut un échec.
    La reine Tchoudâlâ eut alors recours à un subterfuge : elle prit l'apparence d'un splendide jeune homme, fils des dieux, et vint instruire son époux, sans qu'il la reconnaisse, et le roi put accéder à la vérité de l'Absolu.

  • Apprendre le langage des animaux !
    Ouvrez votre coeur et votre esprit à la sagesse du monde animal. Les coyotes nous invitent à vous adapter aux circonstances. Les lions personnifient la force et le courage. Les loutres nous rappellent de penser à prendre du temps pour jouer. Les animaux ont de très nombreuses leçons à transmettre aux humains, mais avant de pouvoir apprendre d'eux, nous devons savoir leur parler.
    Le langage secret des animaux procure les techniques permettant de reconnaître et d'interpréter les signes et les présages du monde de la Nature. Approchez les animaux tant sous forme totémique que spirituelle, rencontrez-les et travaillez avec eux en apprenant le langage symbolique de leurs comportements dans le monde physique.

  • Le stress est tellement omniprésent dans nos vies quotidiennes que nous en oublions d'être heureux. Mais qu'est-ce que le bonheur ? Et si le bonheur, justement, se trouvait dans le stress ? Un stress bien géré qui, au lieu d'affaiblir, aiderait à devenir plus fort et rendrait libre.
    Avec ce livre, nous allons apprendre à diagnostiquer notre stress ; à le surmonter, puis à nous apprécier nous-même, et enfin à savourer la vie.
    Être heureux, c'est savoir accueillir l'instant présent et le vivre avec autant d'intensité que de maîtrise ; c'est savoir accepter, avec le même sourire intérieur, l'échec et la réussite. C'est savoir affronter la vie ; laquelle, par l'alchimie du bonheur, peut se révéler souvent bien plus simple, et bien plus belle.

  • Et si nous nous trompions complètement d'approche ? Et si le bien-être était un concept globalement malsain voire malfaisant ?
    Sommes-nous vraiment plus heureux depuis que nous sommes cernés par le bien-être ? L'être ne se suffit plus à lui-même. Il lui faut désormais du bien, des biens. Polyvalent, le bien-être est devenu le remède de la vie moderne, la petite pilule qui permet d'oublier la pesanteur du présent, de s'oublier un instant... jusqu'à la prochaine crise.

    Entre la superficialité des remèdes et les erreurs de diagnostic, de posologie ou d'utilisation, les déçus sont pourtant la norme et garantissent la pérennité du mal-être... et du business du bien-être ! Car entre les manipulations du système pour que chacun soit bien dans son moule, le bien-(être) de consommation courante, la tyrannie de l'apparence pour avoir l'air bien (sous tous rapports) ou la vision binaire du bien contre le mal, les impostures sont omniprésentes Or, plutôt que de paraître, il faudra bien un jour finir par être !

  • Ce manuel propose, pour aider la personne qui pratique la méditation, une série de méthodes, telles que la visualisation ou la gestion de la pensée, l'attention sur le souffle ou le scan corporel, l'utilisation mentale des sons ou des couleurs parmi bien d'autres « techniques ». Ces techniques ont cependant été adaptées à nos mentalités occidentales en les « laïcisant », c'est-à-dire en ne faisant plus référence aux origines religieuses ou spirituelles de ces pratiques.

  • Nous avons tous rêvé d'amours passionnées, durables et éternelles.
    Nous avons tous été porteurs d'une inspiration puissante à rencontrer celui ou celle qui saura vivifier, agrandir nos sentiments, pour les accorder aux siens et les magnifier en une fête permanente. mais nous pressentons cependant au plus profond, au plus secret de nous que les amours humaines sont vulnérables, imprévisibles et parfois périssables. au travers d'une succession de textes poétiques et de liens pleins d'humanitude, l'auteur nous invite à parcourir le cycle de l'amour, en nous décrivant les éblouissements, les élans, les découvertes de toute relation amoureuse mais aussi les souffrances, l'injustice profonde du désamour quand il traverse notre vie.
    Il nous invite ainsi à approfondir nos engagements. les calligraphies de lassaâd metoui sont une invitation à lier ensemble les manifestations de l'amour à la beauté d'une création sans cesse en devenir.

empty