Dispute

  • À la fois récit et théorie de la socialisation du salaire, c'est d'abord la première histoire de la protection sociale en France depuis 1920. C'est aussi une description et une analyse comparative des deux modèles de protection sociale qui s'affrontent aujourd'hui autour des débats sur la cotisation sociale, les retraites et l'emploi.
    Cette nouvelle édition comporte trois chapitres inédits qui complètent la première édition de 1998. En quoi le salaire a constitué un progrès et une incontestable réussite ?
    Comment se sont malgré cela imposées des représentations rétrogrades de ce modèle, tant dans le discours académique que dans les pratiques comptables ? Enfin, l'auteur donne les outils pour reprendre la marche vers l'émancipation.

  • La proposition du "de base" , cest-à-dire le versement par lEtat dun revenu monétaire sans condition de ressources et dactivité, trouve ces dernières années, et particulièrement aveccrise du Covid-19, un écho grandissant chez nombre dorganisations de gauche et écologiste. Cet ouvrage défend lidée que ce revenu de base (ou d' "", "", "") ne peut en aucun cas être un outil de transformation sociale et écologique.
    Denis Bayon, journaliste à La Décroissance, présente de manière pédagogique les arguments des partisans de cette allocation, démontre quelle est incompatible avec la nécessaire révolution écologique, et propose des pistes alternatives concernant la décroissance, le salaire, lemploi et la démocratie au travail.

  • Cet ouvrage d'Yves Schwartz, philosophe du travail et pionnier de la recherche en ergologie, réunit des textes inédits consacrés au rapport entre travail et politique. Pour un·e syndicaliste ou un·e intervenant·e, quels sont les enjeux politiques de l'intervention dans la vie des autres ? Quelles sont les conséquences, pour le domaine du politique, du fait que le travail transforme les personnalités, les corps et les savoirs ? Comment trouver dans les pratiques des travailleuses et travailleurs des réserves d'alternative ?

    Ce livre constitue une introduction à l'oeuvre de l'auteur et un développement de sa pensée, tout en les inscrivant dans les débats théoriques et politiques les plus récents.

  • La souveraineté populaire doit être défendue.
    Patronat et banquiers pratiquent le chantage à l'emploi et à la dette pour réduire les droits sociaux. Les gouvernants de droite et de gauche. loin de leur résister. s'évertuent à leur envoyer des " signaux qui les incitent à réclamer davantage. Est-il possible de briser cette soumission ? Oui. répond cet ouvrage. qui propose de porter plus loin les institutions qui sont nées des luttes pour le salaire.
    Et dont nous faisons à grande échelle l'expérience de l'efficacité : la qualification personnelle et la cotisation. La qualification personnelle peut faire disparaître le marché du travail. à condition d'attribuer à chacun. à sa majorité, une qualification et donc un salaire. Et contre les projets de remplacer la cotisation sociale par la CSG. la TVA ou les mutuelles. il faut au contraire l'étendre en créant une cotisation économique pour un financement de l'investissement sans crédit et donc sans dette.
    L'enjeu du salaire. c'est la disparition du marché du travail. et donc du chantage à l'emploi. ainsi que la suppression du crédit lucratif. et donc du chantage à la dette. Ce n'est ni d'une réforme fiscale ni d'une plus grande régulation étatique que nous avons besoin. mais de plus de pouvoir populaire sur l'économie et sur le travail.

  • La qualité des emplois et la « non-qualification » du travail sont des enjeux sociaux majeurs. Y répondre nécessite d'interroger les faits : qui sont les sortants de l'école sans qualification ni diplôme et que deviennent-ils ? Est-ce l'emploi, le travail ou la personne qui sont « non qualifiés » ? Ce travail que l'on dit non qualifié, est-il sans qualités ou dénié dans sa qualité ?
    Requalifier le travail : pour tous ceux qui luttent pour l'amélioration des conditions et de la reconnaissance du travail, cet ouvrage clair et pédagogique constitue un outil de connaissance, de réflexion et de proposition.

  • Les réformateurs et la plupart des opposants à la réforme actuelle des retraites, malgré leurs divergences, fondent leur diagnostic du prétendu " problème des retraites " sur les mêmes présupposés nous subirions un choc démographique, il serait impossible d'augmenter les cotisations qui alimentent les retraites, c'est un prélèvement sur la valeur produite par les actifs qui financerait les pensions, la justice voudrait que le montant des pensions soit déterminé par la somme des cotisations versées du temps de son activité. etc. Cet ouvrage répond à ces arguments et propose une tout autre analyse. Et si le problème démographique était une illusion ? Et si les pensions de retraite n'étaient pas un revenu différé mais un salaire continué. lié à la qualification ? Et si les retraités n'étaient pas des inactifs, comme le veut la statistique, mais des personnes différemment actives, enfin libres de travailler à l'écart du marché du travail ? L'enjeu des retraites c'est d'abord reconnaître et prolonger l'indéniable réussite humaine et politique des retraites. C'est également mettre en débat le statut du salaire et de la qualification pour tous, ainsi que le rapport au travail que nous voulons promouvoir. C'est seulement en posant de telles questions fondamentales que l'on pourra renouer avec les objectifs progressistes qui ont mené au système actuel et ouvrir une alternative sérieuse à la réforme en cours.

  • Dirigée par Bernard Friot, la collection "Travail et salariat " analyse le travail en acte et les perspectives qu'ouvrent les institutions du salariat en matière de statut social des personnes et de production de la richesse. Une nouvelle loi sur le service civique. 14 millions de bénévoles en France... : bénévolat et le volontariat s développent et se diversifient. Mais dans l'expérience des bénévoles, les politiques publiques et les pratiques associatives n'est-il question que d'engagement et de citoyenneté ? Ne faut-il pas aussi. et peut-être avant tout voir là du travail ? Le travail bénévole : travail libre et idéal pour les uns. et tremplin obligatoire vers l'emploi pour les autres ? Le nouveau statut du volontariat : engagement citoyen pour tous ou sous-emploi pour certains ? Cet ouvrage analyse le travail bénévole et ses enjeux sociaux et politiques. en s'appuyant sur plusieurs enquêtes de terrain sur le bénévolat et le volontariat en France et aux Etats-Unis. Il s'intéresse aux usages de ce travail invisible de la part des acteurs qui s'y engagent. des pouvoirs publics qui les soutiennent et des organisations dans lesquelles il s'exerce. En articulant ces différentes échelles d'analyse. il met en lumière le rapport ambivalent que le travail bénévole entretient avec le travail salarié. Ce portrait du bénévole en travailleur. qui nous interroge sur les contradictions de l'engagement. et sa capacité à produire de la précarité. ainsi que l'analyse de la " bénévolisation du travail" auquel il aboutit. s'adresse à tous ceux qui fort vivre et analysent le monde associatif. mais aussi à ceux qui souhaitent réfléchir aux transformations du travail aujourd'hui.

empty