Ecriture

  • La corde

    Stefan Aus Dem Siepen

    • Ecriture
    • 5 Février 2014

    Dans un village à l'orée d'une immense forêt, les habitants mènent une vie tranquille, rythmée par les saisons. Jusqu'au jour où l'un d'eux découvre une solide corde dans un champ, dont l'une des extrémités s'enfonce dans la forêt.
    Comment est-elle arrivée là ? Où mène-t-elle ?
    Une douzaine d'hommes décident de partir en expédition, quelques jours seulement avant les récoltes - période cruciale pour l'avenir de la communauté. Laissant leur femme au village, les hommes s'enfoncent dans la forêt et suivent la corde. Mais celle-ci semble interminable...
    La forêt, d'abord accueillante et regorgeant de gibier, devient peu à peu hostile, menaçante. Deux hommes disparaissent...
    Ce roman, présenté sous forme de conte, offre une réflexion sur les passions humaines. Comment l'apparition d'un élément étranger au sein d'une société parfaitement organisée perturbe-t-elle les relations et sème-t-elle le chaos ?

  • Elena Ferrante

    Salomon Malka

    • Ecriture
    • 17 Février 2022

    Qui est l'autrice de L'Amie prodigieuse ?

    Quatre romans napolitains, publiés sous le titre générique de L'Amie prodigieuse, adaptés ensuite en série télévisée, ont fait sensation dans le monde entier, remportant un succès considérable en Italie, en France, en Allemagne, aux États-Unis... Pourtant, ces romans, traduits en 42 langues et vendus à plus de 5 millions d'exemplaires n'ont donné lieu à aucune interview filmée, ni aucune séance de dédicaces. L'autrice a choisi de rester dans l'ombre. Le mystère demeure : qui est Elena Ferrante ?
    S'agit-il du pseudonyme d'une autrice (ou d'un auteur) bien plus célèbre ? D'une écrivaine qui refuse la notoriété ? Ou bien Elena Ferrante est-il le pseudonyme derrière lequel la traductrice Anita Raja et l'écrivain Domenico Starnone se cachent pour écrire cette saga à quatre mains, comme l'affirme le journaliste italien Claudio Gatti ?
    Grâce aux témoignages de proches, de traducteurs, d'éditeurs et de spécialistes, le journaliste Salomon Malka mène l'enquête et tente de lever le voile sur le mystère Elena Ferrante.

  • Olive Kitteridge

    Elizabeth Strout

    • Ecriture
    • 6 Octobre 2010

    Olive est l'épouse du pharmacien de Crosby, petite ville côtière du Maine. Elle est la mère de Christopher, qu'elle étouffe. Et aussi ce professeur de mathématiques tyrannique, au franc-parler souvent blessant, capable pourtant de surprenants élans de bonté.
    Olive Kitteridge traverse cette fresque polyphonique où le destin des habitants de Crosby héros ordinaires s'entremêle sur une période de trente ans. Éclate alors une personnalité hors normes, cette femme a priori peu aimable, mais ô combien attachante.
    Ce portrait offre d'Olive une multitude d'éclairages parfois contradictoires, toujours justes. Rarement un écrivain a approché avec une telle puissance la singularité et la complexité de la nature humaine son universalité, aussi.
    Salué outre-Atlantique pour la virtuosité de sa construction et la finesse de son ton, Olive Kitteridge s'inscrit dans la lignée de romans américains tels Le coeur est un chasseur solitaire, de Carson McCullers, ou Les Corrections, de Jonathan Franzen.

  • Le 28 juillet 1846, Gustave Flaubert, une force de la nature, rencontre Louise Colet dans l'atelier du sculpteur Pradier. De dix ans son aînée, elle est plus connue pour ses frasques et son caractère enflammé que pour ses vers et ses romans. Lui-même sacrifie au « fanatisme de l'art », unique consolation au « ridicule intrinsèque à la vie humaine ». Mais il n'a encore rien publié.

    Le coup de foudre est immédiat, violent, dévastateur. Louise va-t-elle s'offrir corps et âme à ce jeune homme de vingt-quatre ans ? Pourquoi Gustave s'enfuit-il au bout de trois jours en Normandie, la laissant à sa déconvenue ? S'il l'a déjà oubliée, pourquoi lui écrit-il : « Tu as un pouvoir d'attraction à faire dresser les pierres à ta voix » ? Combien d'années pourra durer ce manège d'eau et de feu ? Et qui est donc cette Emma, à laquelle il consacre bientôt ses jours et ses nuits ?

    Lettre après lettre, Joseph Vebret retrace l'histoire d'une passion aussi tumultueuse que féconde par la correspondance amoureuse qu'elle a fait naître, l'une des plus belles des lettres françaises.

  • Rimbaud ; dernier voyage

    Alain Vircondelet

    • Ecriture
    • 4 Mars 2021

    Le 7 avril 1891, Rimbaud, malade, quitte Aden pour la France. En caravane, en litie`re, en mer, il arrive enfin a` Marseille le 20 mai. Sa me`re le rejoint a` l'ho^pital de la Conception pour n'y rester que deux semaines.

    Ampute´ de la jambe droite, il se de´sespe`re et veut revenir a` Roche, la ferme familiale ou` vit aussi sa soeur. Le mal empire. Nouveau se´jour a` Marseille, cette fois-ci avec Isabelle. Dernie`re saison, derniers secrets. A-t-il retrouve´ la foi ? Quel amour le relie a` sa soeur ?

    Alain Vircondelet, au plus pre`s de Rimbaud, accompagne les derniers pas de l'e´ternel enfant, terrifie´ par sa mort pro- chaine, hante´ par l'ide´e de Dieu, jamais vraiment renie´...

  • Abécédaire intime : désordre

    Jean-Claude Carrière

    • Ecriture
    • 15 Avril 2021

    L'autobiographie consiste-t-elle à mettre de l'ordre dans sa vie, ou au contraire d'y entretenir un savant désordre ? Réponse de Jean-Claude Carrière :
    « Ce livre est un jeu : il s'agit de choisir sa vie, exercice difficile au début d'un parcours, mais qui devient plus facile, et plus ludique, quand on approche de la fin. Il est possible de mettre ceci en lumière et de laisser cela dans l'ombre. Et puis, ai-je pensé, cela m'évitera d'écrire mes mémoires, ce qui est toujours la barbe.
    J'aime mieux vivre ma vie que la raconter. Le mot «désordre», qui pour certains évoque un cauchemar domestique, me convient. Je dirais même qu'il me rassure car tout ordre m'effraie. Certains disent que ce mot me va bien, que j'ai sautillé, toute ma vie, d'une chose à l'autre. Surtout, c'est l'idée d'une vie classée «par ordre alphabétique» qui m'a séduit. Passer ainsi d'un pays à un personnage, d'une activité à une anecdote, sans savoir à l'avance quelle «entrée» va suivre celle que je suis en train de rédiger : un vrai jeu de pistes. Il me semblait que je cherchais ma vie, que je passais d'un âge à l'autre, d'un lieu à l'autre, d'un ami, d'une amie à l'autre, et que ma vie désordonnée surgissait de nouveau devant moi, fraîche et belle. »

  • Baudelaire et Jeanne ; l'amour fou

    Brigitte Kernel

    • Ecriture
    • 11 Mars 2021

    Quand, en 1842, Charles Baudelaire rencontre Jeanne Duval, come´dienne au The´a^tre de la Porte-Saint-Antoine qui peine a` se faire un nom, le jeune homme a^ge´ de vingt et un ans entame tout juste la re´daction des poe`mes qui constitueront Les Fleurs du Mal.

    Si la relation passionnelle qui se noue lui inspire certains de ses plus beaux poe`mes (« Le serpent qui danse », « Les Bijoux », « La Chevelure »...), elle est mal accueillie par ses contemporains. Jeanne est en effet une « mula^tresse ». La couleur de sa peau de´range autant que ses origines populaires, sa gouaille, son gou^t pour les faubourgs et les guinguettes.

    S'ils sont jaloux, se disputent, se de´chirent, se trompent, en viennent me^me aux mains... les amants demeurent inde´fectiblement lie´s.

    Cette biographie romanesque restitue les tumultes de cet amour, en s'appuyant notamment sur la riche correspon- dance de Baudelaire.

  • La trompette de Satchmo

    Michèle Hayat

    • Ecriture
    • 9 Janvier 2020

    L'incroyable enfance de Louis Armstrong, le génie du jazz.
    1900. Emma Karnovsky a quitté la Lituanie antisémite pour émigrer à La Nouvelle Orléans.
    Très vite elle perd ses deux jeunes fils : le cadet, David, meurt d'une pneumonie et son aîné´, Alex, rejoint les pionniers du sionisme en Palestine. Malheureuse, Emma vit sans but aux côtés d'un mari dont elle s'éloigne peu à peu.
    C'est alors qu'elle rencontre par hasard un gamin des rues surnommé « Satchelmouth », car sa grande bouche rappelle une sacoche ouverte. Il a sept ans, il est noir et orphelin de père. Quant à sa mère, elle se prostitue entre deux ménages. Bagarreur, fantasque, turbulent, imprévisible, « Satchmo » va donner à Emma bien du fil à retordre. Mais il la réconcilie avec la vie et, grâce à elle, deviendra bientôt célèbre dans le monde entier. Car elle est la première à offrir une trompette à cet enfant incroyablement doué pour la musique...
    Inspiré de faits réels, La Trompette de Satchmo est l'histoire d'une femme qui avait tout perdu, qui avait beaucoup d'amour à donner et qui décide de prendre sous son aile un enfant des rues qui deviendra... Louis Armstrong.

  • Depuis sa publication en octobre 1932, Voyage au bout de la nuit n'a cessé de hanter le cinéma et d'exciter l'imaginaire des producteurs, scénaristes et metteurs en scène. Pourtant, près de 90 ans après, le chef-d'oeuvre de Céline n'a jamais été porté à l'écran, alors que la plupart des grands textes de la littérature l'ont été, y compris À la recherche du temps perdu. Comment l'expliquer ?
    Si Céline romancier concurrençait le langage filmé, s'essaya à l'art du scénario, aimait les plateaux de cinéma et fit même de la figuration dans quelques films (Tovaritch, 1935), on ne compte pas les projets avortés d'adaptation du Voyage. Le plus sérieux reste celui d'Abel Gance, dont subsistent les esquisses d'un scénario. Par la suite, quelques grands noms du 7e Art envisageront de s'y frotter : Julien Duvivier, Pierre Chenal, Claude Autant-Lara, Claude Berri, André Téchiné, Roger Vadim, Louis Malle, Michel Audiard, mais aussi Maurice Pialat, Milos Forman, Emir Kusturica et surtout Sergio Leone qui déclarera : « J'ai fait Il était une fois l'Amérique, je n'ai plus besoin de tourner Voyage au bout de la nuit. » Plus proche de nous, François Dupeyron a planché près de neuf mois sur ce projet, avant que Yann Moix ne rêve à son tour d'un Voyage avec Mathieu Kassovitz et Louis Garrel. Dernier projet en date : une série en huit épisodes, écrite par Tonino Benacquista et tournée par Johan Sfar, qui ne survivra pas à 2017...
    Avec une érudition étourdissante et à l'aide de nombreuses photos, Émile Brami raconte en détail les noces impossibles de Céline et du cinéma. En annexe : la transcription d'un scénario du Voyage improvisé par Céline en 1960, au micro de Jacques d'Arribehaude.

  • à un détail près

    François Cérésa

    • Ecriture
    • 19 Août 2021

    Il est plein de doutes, fracassé par le décès de son épouse. Elle, belle comme une Italienne, discrètement provocante. Ils se rencontrent à la bibliothèque Richelieu, en plein coeur de Paris. Il reprend confiance, elle se laisse approcher. Les voilà amants.

    Mais elle garde ses mystères. Plus ils sont intimes, plus elle lui échappe. Une séductrice ? Une adepte des boîtes échangistes ? Une authentique universitaire, comme lui ? Parfois elle lui rappelle Victoire, sa femme. Joue-t-elle de cette ressemblance ?

    Pour tout compliquer, la belle s'appelle Manon. Comme l'héroïne de l'abbé Prévost - et du livre auquel il travaille. De qui est-elle le double ? A-t-elle une vie secrète ? Le diable est parfois dans les détails...

    François Cérésa joue à nous perdre dans ce jeu de miroirs et de fauxsemblants, jusqu'au plus imprévu des dénouements. Un voyage sentimental à travers la France et l'Italie, la légèreté et la gravité.

  • Abécédaire intime

    Michel Le Bris

    • Ecriture
    • 15 Avril 2021

    « Dans la salle enfumée du bistrot de marins, des noms passaient, tels des soupirs portés par le vent battant les volets clos : Mascareignes, Terre de Feu, Veracruz - et c'était comme si les murs, alors, se reculaient jusqu'au bout de la terre...
    Le jour revenu, je courais de rocher en rocher, tandis que les cargos s'éloignaient vers le large, et je restais des heures à fixer l'horizon : là-bas, derrière la ligne bleue où ils disparaissaient, il y avait des mondes, effrayants et splendides, et, à n'en pas douter, des îles de corail sous les cieux sans nuage. Un jour, moi aussi, je m'en irais !
    Je m'en allais déjà, le nez dans la poussière de mon grenier, avec pour seul témoin le ciel, par l'étroite lucarne, pour seuls complices les grands chevaux de l'empire des nuages, tandis que je tournais les pages de mes trésors, Curwood, Stevenson, Jack London, le Journal des voyages - et chaque livre, alors, m'était comme une porte qui ouvrait sur des mondes...
    Je suis parti. Du moins j'ai essayé. Voici quelques fragments de ce qui m'attendait derrière la ligne d'horizon... » Au fil de ses flâneries, Michel Le Bris égraine ses souvenirs, raconte ses rencontres et évoque les livres qu'il a aimés, les films qui l'ont touché, les expériences qui l'ont marqué, ces musiques qui l'habitent... Chemin faisant, il nous ouvre les portes de son royaume intérieur.

  • Eglises de paris - archeologie du divin dans le paysage urbain

    Segura Lara

    • Association ecritures et lectures
    • 22 Octobre 2021

    Églises de Paris, archéologie du divin dans le paysage urbain d'Ivan Segura Lara est un beau livre avec 345 photographies d'art en hommage à la richesse historique, architecturale, culturelle et liturgique des églises de Paris, dont soixante-quatre sont protégées au titre des Monuments historiques. Avec le soutien du ministère de la Culture et de la MAP (Médiathèque de l'architecture et du patrimoine), l'ouvrage édité par AEL est entièrement produit par du savoir-faire français. Ce trésor de l'art est une création inédite qui s'adresse autant au grand public qu'aux spécialistes de l'architecture, de l'urbanisme, de l'art. Travail d'inventaire rigoureux à la chambre 4x5, il répertorie l'état des églises et leur présence dans le paysage urbain parisien; l'ouvrage autant scientifique qu'artistique, mène l'enquête visuelle et l'étude documentaire sur l'ensemble des monuments de culte catholique à Paris.

  • Le talisman de la présidente

    Corinne Mencé-Caster

    • Ecriture
    • 17 Janvier 2018

    Une femme face aux mandarins.

    CMC, 42 ans, est élue à la surprise générale présidente d'université. Très vite, elle se rend compte que, depuis des années, les mandarins de l'institution détournent à leur profit des fonds destinés à l'enseignement et à la recherche. Et qu'aucun de ses prédécesseurs n'a eu le courage de mettre fin à ce trafic. Le jour où on lui demande de participer à la circulation illégale de fonds, elle s'y refuse.
    Désormais, elle est la personne à abattre. Face à elle, ceux qui détiennent les leviers du pouvoir et en premier lieu leur chef, Félix Talisman. La guerre est ouverte : des menaces verbales à l'intimidation physique, CMC se rend compte que l'argent a gangrené toute l'île. Sa vie est étalée dans la presse, qui relaie une campagne de dénigrement visant à obtenir sa démission...
    Mais CMC n'est pas seule à seule à dénoncer les dérives de réseaux puissants et menaçants. Des voix se font entendre pour révéler les pratiques secrètes au grand jour. La justice est saisie...

  • L'enlèvement du mardi-gras

    Raphaël Confiant

    • Ecriture
    • 16 Janvier 2019

    Enquête sur une disparition Fort-de-France, jour du Mardi-gras. Un universitaire très connu disparaît. Il a été vu pour la dernière fois aux abords du cimetière des riches, boulevard Général-de-Gaulle, déguisé, comme les membres du défilé carnavalesque auquel il appartient, en maharadjah indien.
    Alertée, la police soupçonne un enlèvement par un groupe mafieux qui a mis le grappin sur les finances de l'Université depuis une vingtaine d'années, et dont les turpitudes ont récemment été révélées. Or l'universitaire a été de ceux qui ont le plus vivement dénoncé leurs malversations.
    En plein carnaval, l'enquête s'annonce difficile pour Casimir Beaumanoir, le plus fin limier du commissariat de Fort-de-France, personnage singulier aux méthodes peu orthodoxes, athée revendiqué, musicophobe, partisan de la légalisation de la marijuana thérapeutique, rentier inconséquent, grand lecteur de Sénèque et gribouilleur de poèmes à ses heures.
    Convaincu de pouvoir retrouver l'universitaire le lendemain même, soit le mercredi des Cendres, dernier jour du carnaval, Beaumanoir remonte la piste de groupes carnavalesques dans les quartiers populaires... S'agit-il d'un crime passionnel ou d'une disparition volontaire, comme le suppose la presse ? Ou bien l'enjeu est-il plus grave encore, comme le laisse croire la présence de Heinrich Kriegel, inspecteur de l'OLAF (le FBI européen), qui doit assister Beaumanoir contre son gré ?
    Le nouveau livre de Raphaël Confiant, figure de proue des lettres créoles, mélange roman à clé, polar débridé et campus novel à l'américaine, avec la liberté de plume qu'on lui connaît.

  • L'islam, l'islamisme et leurs avatars, la laïcité et ses ennemis, la gauche et ses errances, l'Algérie et ses démons, la crise de la citoyenneté, l'ultra-consumérisme et le règne du spectacle, les conséquences des « printemps arabes »... autant de thèmes abordés dans les textes de combat et de réflexion rassemblés dans ce livre.
    Leurs titres annoncent la couleur : « Déchire ton niqab », « Les faux humanistes et les idiots utiles de l'islamisme », « Portrait de l'islamiste en fossoyeur du monde », « Percheurs de haine, je vous emmerde », « L'Algérie arabe est une imposture »...
    Point d'orgue de ce recueil, une « Lettre à un soldat d'Allah » adressée à un jeune homme conquis par l'idéologie djihadiste, que l'auteur questionne d'un « tu » assassin.

    « Karim Akouche sait dire ce qu'il a à dire, sans peur et sans fioritures. Très rares, dans sa génération, sont ceux qui s'engagent intellectuellement, moralement et politiquement dans le combat contre l'intolérance, le fanatisme, le nationalisme et autres folies qui font le malheur des peuples. » Boualem Sansal

  • Milan Kundera, une vie

    Jean-Dominique Brierre

    • Ecriture
    • 13 Mars 2019

    Milan Kundera fête ses 90 ans !

    Évoquant les personnages de Guerre et Paix, Milan Kundera remarque que leur vie est "un voyage dont les phases successives sont non seulement différentes, mais représentent souvent la négation totale des phases précédentes". Cette succession de phases contradictoires reflète la vie de Kundera.
    Né en 1929, d'abord voué à une carrière de musicien (comme son père, pianiste réputé), il devient d'abord poète communiste. Brillant ironiste, il critique le régime dans ses premiers romans à l'humour désenchanté. Il enseigne durant plus de vingt ans le cinéma à l'École supérieur du cinéma de Prague et pratique la boxe en amateur. Exclu du Parti et mis à l'index après l'écrasement du Printemps de Prague, il quitte la Tchécoslovaquie en 1975 pour s'installer en France. Il y publie son roman phare L'Insoutenable Légèreté de l'être et choisit, en 1995, le français comme langue unique d'écriture.
    Ce parcours littéraire, intellectuel et politique contrasté est reconstitué par Jean-Dominique Brierre qui y apporte un éclairage historique.
    L'auteur s'appuie en outre sur les écrits de Kundera et les témoignages inédits de personnalités et de proches. Paradoxal, complexe, secret, absent des médias, Milan Kundera est considéré aujourd'hui comme l'un des écrivains majeurs du demi-siècle écoulé, aux côtés d'un Philip Roth ou d'un Ismaïl Kadaré.

  • Mes vies de chat

    Jean-Noël Blanc

    • Ecriture
    • 9 Mai 2019

    Ce récit est une déclaration d'amour aux chats. À tous les chats. Pour avoir toujours vécu en leur compagnie, Jean-Noël Blanc multiplie les anecdotes et les confidences, évoquant les maladresses de l'un et les exploits de l'autre, les moments de tendresse partagée, la permanence touchante des fidélités, sans oublier, hélas, quelques deuils difficiles.
    On rencontre ainsi des matous chefs de quartier, des chattes vertueuses, des chatons aventureux, des chats amoureux et des vagabonds, des délurés, des conquérants, des mutins, des séducteurs : en somme, les vies de chat d'un écrivain, dont les histoires vécues abordent les particularités méconnues des chats.

  • La lessive du diable

    Raphaël Confiant

    • Ecriture
    • 5 Janvier 2000

    En 1941, l'île de la Martinique, colonie française, passe brutalement à l'heure de Vichy.
    Pour ses habitants, l'ordre nouveau a un nom : celui de l'amiral Robert, représentant de Pétain. C'est le début des années noires. Alors que l'île s'apprête à accueillir son nouveau maître, Mano, nègre-marron, ouvrier agricole, se rend coupable du meurtre d'un béké - un Blanc - propriétaire d'une plantation de canne à sucre. Ce geste n'a rien de politique. Pourtant, recherché par la police, Mano est à la fois un criminel en fuite et, par la force des choses, un rebelle.
    Un "dissident ". Car fuir la justice des hommes et l'ordre colonial, à la Martinique, c'est immanquablement chercher à passer à l'ennemi - l'une des îles des Caraïbes sous contrôle anglais. Comment s'échapper de la barrière naturelle que dressent les récifs et les fûts de canne qui, depuis des siècles, font le malheur de tout un peuple ? Comment quitter la terre à laquelle on appartient sang et âme ? A la fois récit historique et roman, La lessive du diable est le cri de rage d'un hors la loi décidé à ne pas se soumettre à l'injustice.

  • Dictionnaire chic du vin

    Léon Mazzella

    • Ecriture
    • 16 Septembre 2015

    Fillette, Barrique, Cuisse, Vin de messe, Piquette, Terroir, Pourriture noble, Mastroquet, Phylloxéra, Monocépage, Syrah, Mathusalem, Bouturage, Blondin (Antoine), De Gaulle, Part des anges, Lacryma Christi. : le vocabulaire de la vigne et du vin est à la fois connu de tous et mieux gardé qu'un secret.
    Lexique sérieux et drôle à la fois, ce Dictionnaire chic du vin a pour ambition de remettre en bouche toutes les évocations littéraires et artistiques, ces souvenirs de partage et d'amitié qui sont indissociables d'un bon verre de vin. À vocation plus intime et personnelle que scientifique, il se veut l'apanage d'un certain hédonisme, qui rappelle à chaque page que boire est d'abord un plaisir et par conséquent une joie.
    De « Ballon » (le verre), à « Pinard », « Pétrus » ou « Tanin », de « Chasse-Spleen » à « Queue de pelle », Léon Mazzella partage son plaisir de la dégustation dans ce « dico chic » et sensible qui fait l'éloge (raisonnable et raisonné) du « sang de la vigne ». Santé !

  • D'autres vies sous la tienne

    Mérine Céco

    • Ecriture
    • 6 Février 2019

    Renouer avec les âmes errantes C'est une île lointaine, censément paradisiaque, que les dépliants touristiques surnomment "l'île des revenants". Une île que cette femme a fui tant elle voulait l'oublier, se croyant victime d'un sortilège qui la lie toujours à elle.
    Jusqu'au jour où elle se retrouve confrontée au désir de sa fille, pourtant née dans le pays d'adoption, de renouer avec les âmes errantes de cette île et les fantômes de son passé. C'est alors qu'affluent chez la mère tous les souvenirs enfouis, les récits familiaux douloureux, les drames de la violence misogyne, de l'inceste, du viol...
    Par une lettre qu'elle adresse à sa fille, la mère interroge son passé et son présent, et, ce faisant, fait remonter à la surface des tresses de récits, des éclats de paroles étouffées, des questionnements intimes, autour notamment d'une figure trouble, celle du "dorlis", équivalent créole de l'incube du Moyen-âge, ce démon mâle qui prend corps pour abuser d'une femme qui dort. En l'île répudiée, c'est lui qui règne en maître absolu ; c'est l'Homme, blanc, noir, mulâtre, indien, qu'importe ; riche ou pauvre, croyant ou mécréant. Lui, pour qui le ventre des femmes est à labourer sans répit, à triturer, à torturer parfois même.
    À travers ce chassé-croisé, l'auteur explore la peur intestine qui habite tous ceux qui naviguent entre plusieurs appartenances, peur qui les conduit à l'invention de figures magiques pour recouvrir une réalité trop douloureuse. Si ce roman s'enracine dans une réalité socio-historique indéniablement caribéenne, et fait écho à une actualité brûlante, il témoigne tout autant d'une quête universelle : celle des femmes résistantes, qui osent affronter à plume découverte l'obscur éclat des généalogies marquées par une oppression masculine masquée ; celle des "déracinés" qui, dans le silence obstiné des autres, portent leur couleur de peau et leur histoire comme un fardeau.

  • Garçon, un pastis et un peu moins de vent

    Guy Marchand

    • Ecriture
    • 9 Octobre 2019

    Une histoire d'amitié et de générosité sur fond de Provence éternelle.

    Deux amis : l'un a 75 ans et a passé quelques années dans la Légion étrangère ; l'autre, presque 90 ans, est un ancien médecin qui n'a plus le droit d'exercer. Tous deux sont à la retraite dans une grande maison dans le Midi.
    Un jour, ils décident de faire le bien avant de mourir, pour se désennuyer, sans espérer aucune reconnaissance. Seulement s'engager comme une petite Armée du salut, sans se prendre au sérieux, dans la compassion.
    Guy Marchand raconte la Provence, le pays des maris jaloux, des femmes brunes comme les corbeaux, de l'huile d'olive et du pastis couleur des champs. Le tout sous le regard des tournesols de Van Gogh, qui les regardent depuis le champ d'en bas.

  • Déflagration des sens

    Karim Akouche

    • Ecriture
    • 10 Septembre 2020

    L'Alge´rie bouillonne. Le peuple rumine sa cole`re. Pour e´touffer toute re´volte, les autorite´s arrosent les jeunes de l'argent du pe´trole. Kamal Storah, alias Ka^mal Su^tra, obtient, apre`s une longue pe´riode de cho^mage, une subvention de l'E´tat et ache`te un minibus. Quelques mois plus tard, c'est la de´sillusion : il n'y a plus de passagers. Ka^mal de´cide de transformer son minibus en bordel ambulant. De´nonce´ par les islamistes, traque´ par la police, il fuit vers le Sahara... D'une plume cru^ment re´aliste, Karim Akouche use et abuse du droit au blasphe`me. Son roman, haut en couleur et en re´volte, raconte une jeunesse frustre´e et sans repe`res, dans une Alge´rie schizophre`ne, suspendue entre archai¨sme et re^ves de liberte´.

empty