Editeur Globe

  • Amnistie

    Aravind Adiga

    • Editeur globe
    • 6 Avril 2022

    Parce que la police l'accusait à tort d'être membre des Tigres tamouls, Danny - Dhananjaya Rajaratnam - a fui le Sri Lanka pour trouver refuge en Australie. Là-bas, il espère le statut de demandeur d'asile. Mais sa requête est rejetée. Depuis quatre ans, il vit sans papiers, tente de s'insérer en rasant les murs, fait des ménages dans un quartier résidentiel de Sydney. Un matin, Danny apprend le meurtre d'une de ses employeuses. Lorsqu'il s'aperçoit qu'il détient un indice sur le crime - un indice qui permettrait d'arrêter le coupable -, Danny se trouve confronté à un dilemme. Doit-il parler à la justice, au risque d'être expulsé?? Ou se taire, et laisser un meurtrier s'enfuir?? Après Le Tigre blanc, chronique de l'Inde des bas-fonds, Adiga s'attaque à la face cachée de Sydney?: celle des invisibles, des travailleurs sans-papiers qui chaque jour balaient nos rues et nettoient nos appartements sans laisser de trace. Perdu dans un enfer administratif, Danny embarque dans une véritable odyssée du doute?; tour à tour courageux, cynique ou résigné, il tourne en rond, revient sur ses pas, prend des décisions et les abandonne immédiatement. Avec Amnistie, Aravind Adiga signe un conte moral grinçant, qui questionne notre rapport aux frontières et à ceux qui les dépassent.

  • Nous voulons tous être sauvés

    Daniele Mencarelli

    • Editeur globe
    • 2 Mars 2022

    Qui est fou ? Où est la folie ? Parce qu'il a brusquement plaqué son boulot, sniffé de la coke et tout vandalisé dans l'appartement de ses parents, Daniele, vingt ans, se retrouve placé sous le régime de l'hospitalisation sans consentement pour une semaine à l'ouverture de la Coupe du monde de football. Forcé de se soumettre aux soins et de se tenir à carreau, il partage une chambre avec Alessandro, Gianluca, Giorgio, «?Bonne-Dame?» et Mario. Où est la folie?? Dans les manies, les obsessions et les maladresses des malades, dans le feu noir sans fin qui embrase leurs regards éperdus ? Ou dans l'organisation à grand spectacle de la Coupe par les États-Unis - nation la moins portée sur le football de la planète?? Qui est fou?? Ces six compagnons qui souffrent chacun d'un chagrin d'enfant inconsolable mais qui sont capables de fraterniser en un clin d'oeil?? Ou des médecins entraînés à qualifier de «?trouble mental?» le moindre scrupule de conscience, la peur de la mort et la soif de trouver un sens à la vie?? Avec cette description au scalpel mais baignée de tendresse du quotidien d'un hôpital psychiatrique, Daniele Mencarelli signe un livre puissant et roboratif qui lui a valu le prestigieux prix Strega Giovani, équivalent de notre prix Goncourt des lycéens en Italie.

  • Crazy brave

    Joy Harjo

    • Editeur globe
    • 22 Janvier 2020

    Crazy. Folle. Oui, elle doit être folle, cette enfant qui croit que les songes guérissent les maladies et les blessures, et qu'un esprit la guide. Folle, cette jeune fille de l'Oklahoma qui se lance à corps perdu dans le théâtre, la peinture, la poésie et la musique pour sortir de ses crises de panique. Folle à lier, cette Indienne qui ne se contente pas de ce qu'elle peut espérer de mieux : une vie de femme battue et de mère au foyer. Brave. Courageux. Oui, c'est courageux de ne tenir rigueur à aucun de ceux qui se sont escrimés à vous casser, à vous empêcher, à vous dénaturer. De répondre aux coups et aux brimades par un long chant inspiré. D'appliquer l'enseignement des Ancêtres selon lequel sagesse et compassion valent mieux que colère, honte et amertume. Crazy Brave. Oui, le parcours existentiel de Joy Harjo est d'une bravoure folle. Comme si les guerres indiennes n'étaient pas finies, elle a dû mener la sienne. Une guerre de beauté contre la violence. Une guerre d'amitié pour les ennemis. Et elle en sort victorieuse, debout, fière comme l'étaient ses ancêtres, pétrie de compassion pour le monde. Les terres volées aux Indiens existent dans un autre univers, un autre temps. Elle y danse, et chacun de ses pas les restaure.

  • Mr loverman

    Bernardine Evaristo

    • Editeur globe
    • 2 Février 2022

    Barrington Jedidiah Walter est marié à Carmel depuis un demi-siècle. À soixante-quatorze ans, toutes ses dents, Barrington Jedidiah Walter est plus que jamais le séducteur que Carmel a connu à Antigua, avant d'émigrer à Londres avec lui. Dandy, noceur, artiste de la conversation, ce gentleman des Caraïbes est un véritable « Valium humain ». Ils sont mariés depuis un demi-siècle et Barry est toujours très épris de son amour de jeunesse. Mais ce n'est pas Carmel.
    Le corps musclé de Morris Courtney de la Roux rend Barry fou depuis soixante ans. Son âme-soeur devine sa moindre pensée, sa bouche termine ses phrases. Toute sa vie, Morris a supplié Barry de venir vivre avec lui, en vain. Pourquoi ? Convenances héritées de la société figée des Caraïbes ? Peur de choquer une épouse pieuse qui ne le croit que coureur de jupons ? Aujourd'hui, Barry sent que s'apprête à passer sa dernière chance d'être enfin heureux...
    De cette histoire d'un homosexuel prisonnier d'un mariage malheureux, André Gide, puis Marguerite Yourcenar et Diane de Margerie avaient tiré des drames. Bernardine Evaristo, elle (lauréate du Booker Prize 2019 avec Margaret Atwood ), fait du récit de la libération de son héros un festival de bonne humeur, d'esprit et de fierté assumée.

  • Fille, femme, autre

    Bernardine Evaristo

    • Editeur globe
    • 2 Septembre 2020

    Imaginez un choeur polyphonique réunissant douze femmes dont un homme trans, âgées de 19 à 93 ans, presque toutes noires, chantant leur(s) expérience(s) britannique(s) dans une scénographie multipliant décors et points de vue de Newcastle à Cornwall en passant par Londres et dans une chronologie s'étendant du XXe siècle aux trébuchements d'un XXIe siècle remodelé par les mouve-ments #metoo et #Blacklivesmatter. Cela donne Fille, Femme, autre, un roman-fusion époustouflant où, comme le soutien-gorge en son temps, la ponctuation a été allègrement jetée par la fenêtre. Son auteure, Bernardine Evaristo, a raflé comme une tornade dans son passage tous les honneurs dont le Man Booker Prize 2019 devenant ainsi la première femme noire à recevoir le prestigieux prix. C'est l'histoire entremêlée d'Amma, Yazz, Dominique, Carole, Bummi , LaTisha, Shirley, Winsome, Penelope, Megan/Morgan, Hattie et Grace et d'autres encore. Chacune d'elles cherche un avenir, une maison, l'amour, une mère absente, un père perdu, une identité, un genre - il, elle, iel - une existence, et au passage, le bonheur. Toutes ont traversé l'espace et le temps - pour atterrir au coeur de l'Angleterre, carrefour historique des migrations et échouer aux confins éternellement figés des castes britanniques. Femmes invisibles dans la société anglaise, elles prennent corps et âmes sous la plume libre et libératrice d'une auteure, poète, dramaturge qui, avec ce huitième roman, signe une oeuvre d'une grande vitalité.

  • Les frères Lehman

    Stefano Massini

    • Editeur globe
    • 5 Septembre 2018

    11 septembre 1844, apparition. Heyum Lehmann arrive de Rimpar, Bavière, à New York. Il a perdu 8 kilos en 45 jours de traversée. Il fait venir ses deux frères pour travailler avec lui. 15 septembre 2008, disparition. La banque Lehman Brothers fait faillite. Elle a vendu au monde coton, charbon, café, acier, pétrole, armes, tabac, télévisions, ordinateurs et illusions, pendant plus de 150 ans. Comment passe-t-on du sens du commerce à l'insensé de la finance ? Comment des pères inventent-ils un métier qu'aucun enfant ne peut comprendre ni rêver d'exercer ? Grandeur et décadence, les Heureux et les Damnés, comment raconter ce qui est arrivé ? Non seulement par les chiffres, mais par l'esprit et la lettre ? Par le récit détaillé de l'épopée familiale, économique et biblique. Par la répétition poétique, par la litanie prophétique, par l'humour toujours. Par une histoire de l'Amérique, au galop comme un cheval fou dans les crises et les guerres fratricides. Comment prendre la suite de Yehouda Ben Tema qui écrivit dans les Maximes des Pères : « Tu auras cinquante années pour devenir sage. Tu en auras soixante pour devenir savant » ? Nous avons 1207 pages et 30 000 vers pour devenir instruits, circonspects, édifiés. Groggy. Public Adulte.

  • Shuggie bain

    Douglas Stuart

    • Editeur globe
    • 18 Août 2021

    BOOKER PRIZE 2020 - Glasgow, années 1980, sous le règne de fer de Margaret Thatcher. Agnes Bain rêvait d'une belle maison bien à elle, d'un jardin et d'un homme qui l'aime. A la place, son dernier mari la lâche dans un quartier délabré de la ville où règnent le chômage et la pauvreté. Pour fuir l'avenir bouché, les factures qui s'empilent, la vie quotidienne en vrac, Agnes va chercher du réconfort dans l'alcool, et, l'un après l'autre, parents, amants, grands enfants, tous les siens l'abandonnent pour se sauver eux-mêmes.
    Un seul s'est juré de rester, coûte que coûte, de toute la force d'âme de ses huit ans. C'est Shuggie, son dernier fils. Il lui a dit un jour : "Je t'aime, maman. Je ferai n'importe quoi pour toi". Mais Shuggie peine d'autant plus à l'aider qu'il doit se battre sur un autre front : malgré ses efforts pour paraître normal, tout le monde a remarqué qu'il n'était pas "net" . Harcèlement, brimades, injures, rien ne lui est épargné par les brutes du voisinage.
    Agnes le protégerait si la bière n'avait pas le pouvoir d'effacer tous ceux qui vous entourent, même un fils adoré. Mais qu'est-ce qui pourrait décourager l'amour de Shuggie ? Shuggie Bain est un premier roman fracassant qui signe la naissance d'un auteur. Douglas Stuart décrit sans détour la cruauté du monde et la lumière absolue.

  • Sucre amer

    Avni Doshi

    • Editeur globe
    • 5 Janvier 2022

    À la cinquantaine, la mère d'Antara déclenche les premiers symptômes de la maladie d'Alzheimer. Tout le monde attend que sa fille unique prenne soin d'elle. Mais la jeune femme renâcle. Car plus le passé déserte l'esprit de sa mère, plus le sien en est envahi. Ma ne l'a ni élevée, ni aimée, ni respectée. Quand Antara avait quatre ans, Ma s'est entichée d'un gourou, a fait fuir son père, l'a entraînée dans la secte Osho puis abandonnée aux tortures d'un pensionnat catholique... Avec les souvenirs cruels, la colère longtemps refoulée déferle jusqu'à lui faire rêver d'euthanasie. À l'heure où elle s'apprête à devenir mère à son tour, Antara en vient à redouter le mimétisme. Ses dessins bizarres, obsessionnels, et ses installations auraient pu lui apporter la paix, si seulement Ma ne s'était pas employée à saboter sa vocation d'artiste.
    Avec ce premier roman finaliste du Booker Prize, Avni Dohsi dissèque les sentiments et les ressentiments d'un amour mère-fille impossible, et brandit à la société indienne, patriarcale et fataliste, un miroir impitoyable.

  • La note américaine

    David Grann

    • Editeur globe
    • 7 Mars 2018

    L'histoire vraie, trouble et tortueuse d'une série de meurtres qui comptent parmi les plus mystérieux et les plus monstrueux de l'Histoire des États-Unis. Dans les années 1920, les hommes les plus riches au monde étaient Amérindiens, et appartenaient à la tribu des Osages. Une fois le pétrole découvert sous leurs terres, dans l'Oklahoma, ils se sont mis à rouler dans des automobiles conduites par des chauffeurs, se sont fait construire de belles demeures et ont envoyé leurs enfants étudier en Europe. Puis, un par un, les Osages ont commencé à disparaître dans d'étranges circonstances. Dans ce Wild West où se croisaient desperados et magnats du pétrole, ceux qui osaient enquêter sur cette tuerie étaient assassinés à leur tour... Le nombre de morts ne cessant d'augmenter, le FBI se saisit de l'affaire, et perça les mystères d'une gigantesque conspiration, mettant au jour une série de crimes aussi choquante qu'effrayante. Fondé sur des années de recherche, La Note américaine est un chef-d'oeuvre de narrative nonfiction : David Grann mène l'enquête, et chacune de ses découvertes amène son lot de surprises sinistres, de rebondissements et de secrets lourds à porter. Un livre percutant, d'une grande puissance, qui constitue un témoignage littéraire bouleversant. Public Adulte.

  • Nomadland

    Jessica Bruder

    • Editeur globe
    • 6 Février 2019

    Les mensonges et la folle cupidité des banquiers (autrement nommée « crise des subprimes ») les ont jetés à la rue. En 2008, ils ont perdu leur travail, leur maison, tout l'argent patiemment mis de côté pour leur retraite.
    Ils auraient pu rester sur place, à tourner en rond, en attendant des jours meilleurs. Ils ont préféré investir leurs derniers dollars et toute leur énergie dans l'aménagement d'un van, et les voilà partis. Ils sont devenus des migrants en étrange pays, dans leur pays lui-même, l'Amérique dont le rêve a tourné au cauchemar.
    Parfois, ils se reposent dans un paysage sublime ou se rassemblent pour un vide-greniers géant ou une nuit de fête dans le désert. Mais le plus souvent, ­ils foncent là où l'on embauche les seniors compétents et dociles : entrepôts Amazon, parcs d'attractions, campings... Parfois, ils s'y épuisent et s'y brisent.

  • Ce que tomber veut dire

    Ana Negri

    • Editeur globe
    • 9 Mars 2022
  • Completement a l'est

    Walter Kempowski

    • Editeur globe
    • 9 Février 2022

    Éternel étudiant, Jonathan Fabrizius mène sa vie à Hambourg quand la firme automobile Santubara lui propose de rédiger une brochure bien payée ( 5000 plus les frais ) sur les richesses culturelles de la Pologne, afin de préparer le rallye promotionnel d'une nouvelle 8 cylindres de luxe. Il commence à se documenter : Dantzig ! les Borusses !
    L'ordre des Chevaliers teutoniques ! Le Jugement dernier de Memling ! La presqu'île de la Vistule !
    Mais la route vers les territoires mystérieux, longtemps interdits, de l'Est, est jalonnée de chocs. En voiture, Jonathan est escorté d'un ancien pilote de course et de Frau Winkelvoss, cadre exubérante de la firme, qui ne pense qu'à gommer joyeusement le passé. Et en Prusse orientale - l'ancien, glorieux et désormais maudit nom de la région - ce sont non seulement les bunkers de Göring et de Hitler qui attendent au tournant un Jonathan avide de vérité historique, mais aussi les fantômes de ses parents morts en 1945, l'année de sa naissance.
    Écrit peu après la chute du mur de Berlin par Walter Kempowski, ce road-trip tragicomique explore de manière inattendue la question qui a divisé les Allemands au XXème siècle : « Hitler, connais pas » ou « Plus jamais ça ! » ?

  • Fata Morgana

    Chika Unigwe

    • Editeur globe
    • 12 Janvier 2022

    Quel avenir au Nigéria ou au Soudan et dans tant de pays d'Afrique et d'ailleurs ? Pour une femme qui a étudié, pour une femme violée, pour une orpheline, pour une fille-mère ? Aucun.
    Alors, elles rêvent. Plus fort que l'amertume qui tue, l'espoir les fait vivre. L'Europe débordante de richesses les attire comme un miroir aux alouettes, ou ce phénomène de mirage qu'on appelle en météo « fata morgana ».
    Pour peu qu'un homme fatal passe par là, elles tombent dans ses filets. Pour 30 000 euros remboursables sur cinq ans ou dix ans, il leur promet la lune. Après le travail sur le trottoir, elles seront libres. Tel est le prix à payer.
    La plupart accepte, y compris les plus réticentes. Jusqu'au jour où le meurtre de l'une d'entre elles, dans une rue du quartier chaud d'Anvers, fait voler en éclats la routine et les silences.
    Ce deuxième roman paru sous le titre On Black Sisters' Street en 2009 a valu à Chika Unigwe le prestigieux prix NLNG (Nigeria Liquefied Natural Gas) de littérature. Les destins entremêlés de ses héroïnes Sisi, Efe, Ama et Joyce ont permis au sujet tabou de la migration féminine d'être étudié à l'université.

  • Ordinary people

    Diana Evans

    • Editeur globe
    • 11 Septembre 2019

    Troisième roman de Diana Evans, Ordinary People décrit, à travers deux couples quarantenaires les failles et les errances d'hommes et de femmes issus d'une classe moyenne auxquels le pouvoir d'achat en baisse offre peu de perspectives. L'auteure anglaise plonge le lecteur dans la vie intime et domestique de deux cocons familiaux au bord de la rupture, celui de Michael et Melissa, rencontrés il y a plus de dix ans, parents de deux enfants, et de Damian et Stéphanie, mariés depuis bientôt quinze ans, trois enfants. Que devient le couple face aux ambitions personnelles et professionnelles déçues ? Aux longs trajets pendulaires ? À l'argent qui manque toujours un peu ? Diana Evans se fait l'observatrice de la vie conju­gale confrontée au capitalisme et à la crise, et décrit minutieusement la fragile architecture amoureuse.

  • N'oubliez pas leurs noms

    Simon Stranger

    • Editeur globe
    • 6 Octobre 2021
  • L'ours

    Krivak Andrew

    • Editeur globe
    • 1 Septembre 2021

    Ils ne sont que deux survivants humains, un père et sa petite fille, dans une maison au bord d'un lac. Leurs voisins ? Des arbres centenaires, des plantes millénaires, des oiseaux dont les appels trouent les ciels, des traces d'ours sur les troncs et une montagne qui n'a pas changé depuis qu'Emerson et Thoreau y puisaient leur force et leur sagesse. Au fur et à mesure que la fille grandit, son père lui apprend tout ce qu'il peut, pour la préparer à une vie en harmonie avec une nature majestueuse et tutélaire.
    Et quand la fille se retrouvera seule, c'est l'ours du titre qui lui servira de guide ultime pour s'orienter à travers un environnement aussi rude que prodigue, dans une communion élégiaque.

  • Les moissons funèbres

    Jesmyn Ward

    • Editeur globe
    • 28 Septembre 2016

    En l'espace de quatre ans, Jesmyn Ward qui, depuis Bois sauvage a fait de l' État du Mississippi son territoire, a assisté à la mort de cinq jeunes garçons qui lui étaient chers. Ces morts n'avaient à priori rien en commun, si ce n'est le spectre puissant et hors statistique de la pauvreté et du racisme qui conditionne l'avenir difficile des jeunes hommes issus de la communauté noire américaine. Les Moissons funèbres est un roman introspectif, âpre et mélancolique, sur la pauvreté dans le Sud profond des États-Unis.

  • Vingt ans plus tard

    Miguel Angel Hernandez

    • Editeur globe
    • 6 Octobre 2021

    "Il y a vingt ans, la veille de Noël, mon meilleur ami a tué sa soeur et s'est jeté dans un ravin". Vingt ans après, alors que l'affaire a été classée, que toutes les questions sont restées sans réponse, et que le secret est devenu énigme, Miguel Ángel Hernández revient sur les lieux du crime. Que cherche-t-il ?? A se réconcilier avec le jeune homme emprunté qu'il était alors ?? A connaître enfin la vérité? ? A rendre justice à son ami Nicolàs ?? Son enquête déterre les racines et réveille le passé qu'il a voulu fuir toute sa vie ? : une enfance marquée par l'Eglise catholique et le poids du péché? ; l'omniprésence de la maladie et de la mort ? ; derrière la splendeur du paradisiaque Verger de citronniers, un enfer d'oppression et de fermeture.
    "? On ne gagne pas toujours à écrire, dit-il, parfois aussi on fait naufrage face à la douleur des autres. ? " Pourtant son récit, où alternent roman policier et réflexions autobiographiques, est aussi l'occasion d'éprouver une troublante nostalgie, et d'expérimenter le pouvoir d'émancipation de la littérature face à l'horreur et à l'incompréhension.

  • L'écart

    Amy Liptrot

    • Editeur globe
    • 29 Août 2018

    L'Écart raconte la vie d'une femme, son combat contre l'alcool et la joie que procure la communion avec la nature écossaise des îles d'Orkney. Grande, fine, intrépide et avide de passion, elle vacille, tel un petit navire dans la tempête, elle hésite entre deux destins : Se laisser emporter vers le Sud, vers ce Londres qui brille, dans la nuit violente qui fait oublier le jour où l'on est trop seul, où tout est trop cher, où le travail manque. Ou se fracasser contre les falaises de l'île natale, dans cet archipel des Orcades battu des vents dont la vie rude lui semble vide et lui fait peur. Elle l'ignore encore mais il existe une troisième voie : écouter résonner l'appel qui la hante, qui vient toucher cette part d'elle assoiffée de grand large, de grand air, de grande beauté. Non pas rester mais revenir. Choisir. Troquer la bouteille assassine contre une thermos de café fort, troquer l'observation narquoise et éperdue de la faune des nuits de fêtes tristes pour la contemplation des étoiles et des nuages, et l'inventaire des derniers spécimens de râle des genêts, un oiseau nocturne comme elle, menacé comme elle, farouche comme elle. Sa voie s'appelle l'Écart. C'est l'humble nom d'une bande côtière où les animaux sauvages et domestiques peuvent se côtoyer loin des regards, où folâtrent des elfes ivres d'embruns. C'est le nom fier de son premier roman. Public Adulte.

  • Le ladies football club

    Stefano Massini

    • Editeur globe
    • 3 Février 2021

    Comment est né le football féminin en Angleterre ? Par ce hasard qui ne fait jamais rien au hasard. Le 6 avril 1917, à la pause déjeuner de l'usine de munitions Doyle & Walkers, à Sheffield, Royaume-Uni, Violet Chapman, ouvrière, prise d'une inspiration subite, donne un coup de pied dans l'espèce de balle qui se trouve au milieu de la cour en briques rouges de 330 pieds de long par 240 pieds de largeur.
    Aussitôt, les dix autres femmes présentes lâchent leur casse-croûte et se lèvent du muret où elles étaient assises en rang d'oignons pour se mettre à courir aussi. Ce simple coup de pied aurait pu les tuer. Car la balle est un prototype de bombe légère destiné à calculer la trajectoire de chute, avant de massacrer l'ennemi. Mais la bombe n'explose pas. C'est leur coeur qui explose. Ce coup de pied vient de leur sauver la vie, à toutes.

  • Mort à Mud Lick

    Eric Eyre

    • Editeur globe
    • 13 Octobre 2021

    2005?: William «?Bull?» Preece, quarante-cinq ans, est découvert mort dans son mobile home rouillé d'une overdose à l'oxycodone, un opioïde puissant délivré sur ordonnance. Debbie Preece, sa soeur, se l'est juré?: Bull ne sera pas un autre chiffre dans le bilan humain désastreux des Appalaches. Bébés nés dépendants, familles détruites... Le taux de décès par overdoses aux opioïdes a quadruplé en quelques années.

    2013?: Eric Eyre travaille depuis quinze ans à la Charleston Gazette, dont la devise est «?s'indigner sans relâche?». Il a reçu un coup de téléphone?: des liens suspects existent entre le procureur général de l'État et l'industrie pharmaceutique. Comment sept cent quatre-vingt millions de comprimés d'oxycodone et d'hydrocodone ont-ils pu être déversés en Virginie-Occidentale sans que personne ne dise un mot?? Comment une pharmacie, celle où Bull se procurait ses comprimés, a-t-elle pu vendre plus de deux millions d'analgésiques, autrement dit d'antidouleurs, dans une ville qui ne compte que trois cent quatre-vingt-deux âmes?? Et si Bull avait été la victime, parmi tant d'autres, d'un vaste trafic, juteux pour les uns, mortel pour les autres?? Pablo Escobar et El Chapo n'auraient pas mieux organisé les choses. Eric le pugnace entreprend de remonter le fil, et ce qu'il découvre dépasse l'entendement.

  • Celui qui va vers elle ne revient pas

    Shulem Deen

    • Editeur globe
    • 1 Mars 2017

    Marié dès l'âge de dix-huit ans à une femme que sa communauté lui a choisie, Shulem Deen a longtemps mené une vie austère encadrée par les règles strictes des skver. Considérés comme trop extrêmes même par les plus fanatiques - les satmar, les belz, les loubavitch -, les skver font revivre les coutumes et les pratiques des premiers Juifs hassidiques et se tiennent à l'écart du monde extérieur. Seulement, un jour, Shulem s'est mis à douter. Dans ce récit passionnant, il raconte le long et douloureux processus d'émancipation qui a poussé sa communauté ultra-orthodoxe à l'exclure pour hérésie. Un parcours poignant qui, loin de tout règlement de comptes, offre une analyse fine des raisons conduisant des hommes et des femmes à quitter leur monde.

  • Fairyland

    Alysia Abbott

    • Editeur globe
    • 12 Mars 2015

    En 1973, après la mort de sa femme, Steve Abbott, écrivain et militant homosexuel, déménage à San Francisco. Avec sa fille de deux ans, Alysia, il s'installe dans le quartier de Haight-Ashbury, le centre névralgique de la culture hippie. Là où Joan Baez a pris le micro dix ans plus tôt pour appeler à lutter contre la censure et en faveur de la liberté d'expression. Là où les représentants officiels de la Beat Generation - William Burroughs, Jack Kerouac, Allen Ginsberg, Lawrence Ferlinghetti, Neal Cassidy - annoncèrent l'avènement de la révolution psychédélique.
    Steve Abbott découvre une ville en pleine effervescence dans laquelle la communauté gay se bat pour ses droits, il rejoint la scène littéraire de l'époque et fréquente cette génération de jeunes gens bien décidés à tout vivre, tout expérimenter. Commence pour le duo père-fille une vie de bohème, ponctuée de déménagements, de fêtes et de lectures de poésie a` l'arrière des librairies. Alysia Abbott revient sur les aventures de son enfance alors que le virus du sida ronge peu a` peu la ville.

  • Gourmandises

    ,

    • Editeur globe
    • 3 Novembre 2021

    Tout empreints de chaleur et d'intimité, les poèmes réunis dans Gourmandises explorent le plaisir frivole et la nostalgie d'Amit Chaudhuri pour les friandises de l'enfance. Par son atmosphère tour à tour espiègle et mélancolique, le recueil fait écho aux images colorées des remémorations proustiennes. Par touches légères, le poète dévoile son intranquillité, son souci de l'identité culturelle et son désir de retrouver la permanence perdue des choses dans les amitiés anciennes, les habitudes du passé et le réconfort familier de la nourriture.

empty