Editions Du Patrimoine

  • Le patrimoine ferroviaire fait partie des sujets les plus populaires qui soient, et un certain nombre de livres sur le sujet existent. Mais jamais le matériel roulant (locomotives, voitures de voyageurs, wagons de marchandises, etc.) n'avait encore fait l'objet d'un très beau livre d'art. Le classement au titre des monuments historiques d'un grand nombre d'entre eux a donné aux Éditions du patrimoine l'occasion de publier un livre hors du commun.
    Depuis la création de la première ligne de chemin de fer qui reliait Saint-Étienne à Andrézieux en 1827 jusqu'à l'apparition du TGV, c'est à un voyage fascinant que le lecteur est ici convié.
    Il s'agit d'évoquer non seulement l'histoire du développement du chemin de fer en France mais aussi comment le matériel ferroviaire - qui, longtemps, ne fut considéré que du point de vue strictement technologique - est aujourd'hui devenu élément de patrimoine. Pacific 231 ou La bête humaine appartiennent autant à l'histoire de l'art qu'à l'univers ferroviaire. Depuis les années 1980 et grâce à l'obstination de quelques passionnés dont font partie les deux auteurs, cet univers de suie et de métal suscite un respect et un intérêt que l'on ne réservait autrefois qu'aux productions du mode de l'art. Grâce à une iconographie exceptionnelle souvent inédite, ce livre est aussi une ouverture vers des ailleurs au charmes infinis.

  • Cet ouvrage propose un parcours à travers l'immense patrimoine religieux bâti en France de 1905 à aujourd'hui.
    Plus de 60 édifices remarquables sont ici présentés, toutes confessions confondues : les cathédrales côtoyant mosquées, synagogues, pagodes, temples bouddhistes ou protestants. Les plus célèbres architectes - Hector Guimard, Auguste Perret, Marcel Lods, Le Corbusier, Pier Luigi Nervi, Claude Parent, Marcel Breuer, Tadao Ando, Mario Botta - se sont investis dans l'édification de ce patrimoine. C'est aussi l'occasion de redécouvrir le travail des nombreux artistes qui y furent associés : Alexandre Bigot, Pierre Bonnard, Henri Matisse, Fernand Léger, Jean Lurçat, Marc Chagall, Raymond Subes, etc.

    L'ouvrage propose une approche chronologique depuis 1905, année de la loi instituant la séparation des Églises et de l'État, jusqu'en 2014. En fin d'ouvrage, un répertoire présente l'intégralité des lieux de culte des XXe et XXIe siècles qui ont fait l'objet d'une mesure de protection (classement, inscription, label). Le livre s'ouvre avec le point de vue de quatre experts des questions religieuses, permettant ainsi au lecteur d'apprécier le rôle de l'architecture dans l'exercice des cultes.

    À travers un siècle d'architecture religieuse, c'est une véritable histoire de France qui se déroule sous nos yeux et démontre le caractère exceptionnellement vivant de ce patrimoine, aujourd'hui encore au cour des enjeux de la société.

  • Le 23 prairial an XII (12 juin 1804), un décret impérial redéfinit entièrement l'organisation des sépultures et des pompes funèbres. La voie est ouverte à la création de grands cimetières urbains. La confluence d'initiatives publiques et privées va y élaborer un paysage original, à la fois minéral et végétal. C'est le point de départ de ce beau livre, abondamment illustré, dont aucun équivalent n'existe.

    Régis Bertrand et Guénola Groud ont réuni autour d'eux une trentaine de spécialistes qui abordent l'histoire et l'évolution des grands cimetières urbains, de 1804 à nos jours. Une première partie retrace l'évolution de ce paysage, de la cité des vivants à celle des morts, entre hygiénisme et confessions religieuses. Ensuite, treize monographies font découvrir aux lecteurs des cimetières d'exception, d'Amiens à la Guyane, de Marville au cimetière animalier d'Asnières. Enfin, une troisième partie inventorie deux siècles d'art funéraire, nous rappelant que les cimetières sont de vastes musées de plein air : architecture, sculpture, arts décoratifs...

    Au fil des pages, des encadrés mettent l'accent sur des aspects aussi divers que l'usage des fleurs, le portrait photographique ou les grands gisants politiques. Le livre bénéficie d'une iconographie largement inédite.

empty