Sciences humaines & sociales

  • La philosophie n'est pas réductible à une liste inerte de notions que des penseurs aux orientations et aux méthodes souvent opposées auraient successivement traitées. Son histoire est traversée par une série de distinctions conceptuelles qui en constituent la trame problématique. Ces termes et le rapport qu'ils entretiennent constituent d'authentiques repères pour la recherche philosophique. Certains de ces repères trouvent leur origine dans des définitions métaphysiques fort anciennes qui n'ont jusqu'ici pas trouvé de substituts satisfaisants dans le vocabulaire contemporain. D'autres, au contraire, tout en s'enracinant dans cette même tradition, ont vu leur sens s'infléchir sensiblement en fonction des usages qui en étaient faits. Dans les deux cas, une même tâche paraît s'imposer : formuler le plus clairement possible une définition des concepts concernés et articuler les différentes acceptions que ceux-ci ont pu prendre dans l'histoire des idées. La liste des notions ici proposées est celle que le nouveau programme de philosophie en classe de terminale a placée en complément des grands thèmes que chaque enseignant doit présenter en cours. En avoir une connaissance et une compréhension plus fines devrait être, pour les enseignants comme pour les étudiants - et pour tout lecteur exigeant -, un instrument d'analyse philosophique utile.

  • « Nous ne pensons pas encore », « L'existence précède l'essence », « Marie-toi ou ne te marie pas, tu le regretteras dans les deux cas », « Il n'y a pas de rapport sexuel », « On ne peut pas entrer deux fois dans le même fleuve », « Dieu ou la Nature », « La propriété, c'est le vol »... Qui sont les auteurs de ces phrases ? Quelle signification leur attribuer ? Accessible à tous, ce livre donne les références et l'explication philosophique de trente citations énigmatiques. Certaines sont bien connues, d'autres moins. Toutes ont pour particularité de susciter l'étonnement ou de heurter le sens commun. Mais il ne s'agit pas de procéder à un commentaire systématique et scolaire de la pensée des auteurs. Tout en respectant fidèlement l'esprit de leurs doctrines, le but est plutôt d'approfondir le questionnement et d'inviter le lecteur à une réflexion personnelle. Là est toute l'originalité du livre : donner l'occasion de philosopher grâce à la philosophie et non pas, comme cela est trop souvent la règle, sur la philosophie.

  • L'odyssée de la guerre de Troie Nouv.

    Nestor a connu tout ce que la Grèce a porté de héros. Il a fréquenté Thésée, conseillé Agamemnon, vu combattre Achille et Ulysse. Il est la mémoire de la Grèce. Trois mille ans plus tard, son histoire est pour nous l'occasion de découvrir ou de redécouvrir, chronologiquement et en totalité, tous les épisodes de la guerre de Troie, de la naissance d'Hélène à la mort de Didon. Elle renoue les liens entre Lucrèce et Racine, Eschyle et Sartre, sous l'arbitrage bienveillant d'Homère, de Virgile et d'Ovide. Les personnages de la mythologie homérique se retrouvent alors et dialoguent dans un texte continu et suivi.Récit passionnant d'une histoire puzzle dont on a recollé les morceaux, ce livre est aussi le témoignage de la richesse d'une épopée qui a nourri toute la culture occidentale. Il invite le lecteur à en redécouvrir les grands épisodes au travers des extraits les plus célèbres de la littérature, parfois donnés dans leur langue originale, souvent accompagnés de reproductions d'oeuvres fondamentales. Il sera le fil qui vous permettra de ne pas vous perdre dans le dédale de l'Antiquité.

  • Mille ans d'Allemagne Nouv.

    Mille ans d'Allemagne

    Ernesto Weibel

    Mille ans d'Allemagne est la grande fresque historique et géopolitique du peuple allemand, du Moyen Âge à nos jours. Ernest Weibel en offre ici une synthèse accessible à un large public.Durant des siècles, le Saint Empire romain germanique associe à son sort des populations slaves, baltes et romanes (françaises et italiennes), et son influence s'étend du golfe de Finlande aux bords de la Meuse, et de la mer du Nord à la Méditerranée. Aux Temps modernes, alors que la Réforme de Luther divise le Corps germanique tout en lui conférant une unité linguistique avec le haut allemand, la Suisse, les Provinces-Unies (les Pays-Bas actuels) et la plupart des États italiens se détachent de l'institution impériale. Du XVIe siècle jusqu'à la fin des Lumières, le Saint-Empire est le théâtre de nombreuses crises, rivalités (Prusse et Autriche) et amputations. La Révolution française et Napoléon détruisent l'édifice impérial dans les cendres duquel s'affirme, au XIXe siècle, un puissant sentiment national allemand. En 1871,la Prusse unifie l'Allemagne à son profit, en écartant l'empire d'Autriche. Au XXe siècle, à travers deux guerres mondiales et le nazisme, le Reich allemand bouleverse la conscience et l'équilibre du Vieux continent ; puis après un demi-siècle de division(RDA et RFA), l'unité allemande est rétablie en 1990 dans le cadre de l'Union européenne.

empty