Esf Editeur

  • Améliorer l'accès aux soins dans le secteur médico-social du handicap Nouv.

    L'accès aux soins et aux services de santé de droit commun représente un véritable enjeu pour l'inclusion des personnes en situation de handicap. La crise générée par l'épidémie de Covid-19 a mis en lumière, si besoin en était, les difficultés rencontrées par ces personnes et leur entourage. Si, dans ce contexte exceptionnel, les établissements et services médico-sociaux se sont adaptés et ont déployé des moyens innovants, leur fonctionnement habituel ne permet souvent pas de répondre pleinement aux besoins et attentes de leurs usagers en matière de soins.
    L'amélioration des pratiques est d'autant plus incontournable que le secteur est en pleine mutation sous le prisme de réformes multiples : reconfiguration des autorisations, passage sous CPOM, chantier tarifaire Serafin-PH, etc.
    Dans cet environnement complexe et mouvant, cet ouvrage propose aux cadres et dirigeants du secteur :
    Un décryptage des règles tarifaires à respecter qui peuvent servir de levier à un meilleur accompagnement ;
    Des conseils pour mieux cerner les besoins et attentes en matière de santé des usagers à l'égard desquels la communication doit être particulièrement adaptée ;
    Un éclairage sur la nécessaire intégration de la problématique « santé » dans les projets d'établissement ou de service et dans les projets personnalisés des personnes accompagnées ;
    Des outils pour favoriser leur prise en charge par les acteurs de santé externes : hôpitaux, médecins de ville, professionnels paramédicaux, etc.

  • La co-construction en actes : comment l'analyser et la mettre en oeuvre Nouv.

    La co-construction est devenue un mot à la mode et on pourrait presque dire qu'il est galvaudé tant il est cité et désigne des pratiques de coopération qui n'ont rien de co-constructiviste et qui restent plutôt des consultations.
    La co-construction est une démarche visant l'inclusion de tous les acteurs concernés dans les processus d'élaboration de projets que ce soit dans les organisations, les associations, les collectivités territoriales ou les établissements sociaux et médico-sociaux. Selon cette approche, la définition du projet et sa mise en oeuvre résultent d'un travail collectif incluant toutes les parties prenantes. Elle peut ainsi être définie comme un processus par lequel des acteurs différents exposent puis confrontent leurs points de vue et cherchent à élaborer une définition partagée au travers de compromis et s'accordent sur cette dernière.
    C'est une méthodologie particulièrement adaptée au champ de l'intervention sociale car, d'une part, les projets y devenant de plus en plus complexes, aucun acteur ne saurait à lui seul maîtriser l'ensemble des dimensions constitutives d'un projet et, d'autre part, on constate un accroissement de la demande de participation des citoyens-usagers aux organisations prenant des décisions pouvant affecter leur vie.
    Cet ouvrage présente les différents types de savoirs théoriques et savoir-faire pratiques mobilisables pour penser et faciliter la mise en oeuvre de la co-construction. Il apporte des éléments de réflexion sur les conditions nécessaires à la réalisation d'une véritable co-construction et, pour ce faire, s'appuie sur l'analyse des principales difficultés récurrentes observées dans ce type de processus et les actions permettant de les réduire.
    Il fournit des pistes pratiques : Quelles sont les conditions préalables favorables à l'instauration d'un processus de co-construction ? Quel type de dispositif mettre en place ? Qui sont les acteurs ? Comment créer un espace particulier pour que puissent se dérouler les échanges ? Selon quelles temporalités ? Comment favoriser l'enrôlement des acteurs ? Quels outils mettre en place pour réduire les inégalités dans la prise de parole et permettre l'expression des différents points de vue ? Comment faciliter l'intercompréhension et la construction d'une convergence avec émergence d'un accord ? Comment choisir le médiateur ou facilitateur ? Quel est son rôle ? etc.

  • Cet ouvrage déroulant 100 questions essentielles permettra au lecteur de trouver des réponses précises en faveur de l'insertion professionnelle, du maintien en emploi et de la formation continue des personnes en situation de handicap. Il délivre toutes les clés pour : analyser une situation de handicap et évaluer les besoins ; mettre en oeuvre une politique handicap au sein d'une organisation ; accompagner la personne en situation de handicap dans son parcours professionnel ou de formation ; mobiliser les ressources, les acteurs internes et un réseau de partenaires dans le champ du handicap.
    Conçu comme un manuel, il se distingue par ses qualités professionnalisantes : le lecteur pourra y forger des connaissances scientifiques et juridiques pour étayer sa doctrine personnelle ainsi que des éléments méthodologiques pour guider ses propres démarches et construire une pratique professionnelle éclairée. Cet ouvrage s'adresse aux managers, chargés de recrutement, référents handicap, chargés de mission handicap, chargés d'insertion, référents diversité, référents RSE, cadres RH, cadres en charge de santé et de sécurité au travail et à toute personne concernée directement ou indirectement par l'emploi des personnes handicapées.

  • Dans un environnement sociétal et institutionnel en pleine mutation, la mobilisation des équipes professionnelles reste un enjeu majeur pour les dirigeants et cadres des secteurs de l'action sociale et médico-sociale.

    Reconfiguration des organisations dans un contexte d'optimisation des ressources budgétaires, évolution des besoins et attentes des usagers, exigences administratives accrues, y compris sur le terrain managérial sous l'angle entre autres de la qualité de vie au travail... Ces changements peuvent susciter de l'enthousiasme mais aussi entraîner dépaysement et sidération sollicitant directement la motivation des équipes au travail. Laquelle est par ailleurs mise à l'épreuve en cas de crises telle que celle provoquée par l'épidémie de Covid-19.

    Les directeurs et cadres doivent plus que jamais réussir à unir les professionnels, quels que soient leurs origines, leurs générations et leurs champs d'activité. Pour les accompagner, ce guide pratique :
    - fait le point sur les techniques de management et leur impact sur l'implication des professionnels au travail ;
    - détaille les facteurs clés d'un projet de structure fédérateur, suscitant un sentiment « d'utilité sociale » ;
    - propose des outils pour prévenir l'usure professionnelle.

  • Depuis quelques années, les travailleurs sociaux sont de plus en plus souvent exposés à des faits religieux perceptibles à travers les paroles, les comportements des usagers ou ceux adoptés par les professionnels eux-mêmes. Ces situations provoquent questionnements, malaises ou réactions plus sereines, selon les protagonistes, la nature des faits et ce qu'ils produisent comme conséquences.
    Aujourd'hui, il faut aussi compter avec des formes de discours et d'actes rattachés, à tort ou à raison, au «sacré» : radicalisation, dérives sectaires... le secteur n'est pas exempt d'interrogations et d'une volonté d'agir dans le cadre de ses prérogatives sur ces sujets complexes et graves. Sur ces questions, les acteurs tâtonnent, inventent des «compromis», s'opposent, se crispent parfois, témoignant aussi, dans certains cas, de leur propre rapport au religieux, quel qu'il soit.
    Dans ce contexte, la laïcité représente le cadre à travers lequel ces situations doivent pouvoir être traitées. Que recouvre cette notion souvent usitée dans le discours commun sans qu'il soit toujours possible de repérer ce que les acteurs lui attribuent comme sens et comme contenu ? Comment ce principe est-il mobilisé dans le travail social ? Pourquoi apparaît-il comme un rempart contre les «communautarismes» ?
    Cet ouvrage aborde ces questions en s'appuyant sur de nombreux témoignages de professionnels du champ associatif et des collectivités territoriales.

    Actualisée et enrichie, cette nouvelle édition propose :
    - un cadre de réflexion pour comprendre les stratégies et les formes d'intervention développées par les professionnels confrontés aux faits religieux ;
    - une analyse des principes liés à la laïcité, aux dispositions juridiques et règlementaires qui en découlent, tout en prenant en compte les interprétations accolées à la laïcité dont les fondements sont souvent galvaudés ou méconnus ;
    - un ensemble d'observations concernant la manière dont les institutions s'approprient ce principe et les choix retenus par les équipes de direction sur ces sujets ;
    - la présentation des recommandations proposées par les organisations représentatives du secteur quant à la mise en oeuvre du principe de laïcité, tant pour les usagers que pour les professionnels.

  • Le champ de l'insertion sociale et professionnelle a connu un essor massif et emploie plusieurs milliers d'intervenants qui accompagnent des publics aussi différents que les jeunes en difficulté, les bénéficiaires du RSA, les personnes en situation de handicap, les demandeurs d'emploi de longue durée ou encore des personnes sous main de justice.
    Cet ouvrage propose d'outiller ces professionnels de l'insertion qui évoluent dans des contextes institutionnels mouvants et auprès de publics changeants en se centrant sur l'analyse du travail réel du conseiller dans son environnement. Il se veut impertinent : on n'y trouvera pas une vision idéalisée et normative du travail du conseiller en insertion ou l'énoncé de principes généraux inapplicables ou peu appliqués dans les faits, mais la description fine du métier, des contraintes, des problèmes pratiques à résoudre et des possibilités d'action pour le professionnel. Cet ouvrage promeut un modèle de conseiller au fait des ressources et des enjeux de son environnement de travail, mais aussi conscient des effets non voulus pouvant découler de son action.
    Tourné vers l'expérience de travail, la connaissance des publics, des dispositifs et des enjeux du champ de l'insertion, ce manuel répond autant au besoin d'autoformation et d'auto-documentation de professionnels n'ayant pas bénéficié de formation spécifique qu'à celui des étudiants ou stagiaires se destinant aux métiers de l'insertion (DEUST, DUT, licences professionnelles, titres RNCP, titre AFPA).

  • « Accélérer le virage numérique » : l'ambition du gouvernement portée à travers une feuille de route s'adresse non seulement aux professionnels du champ sanitaire mais aussi à ceux du secteur médico-social et social.
    C'est dire si les organisations n'ont désormais plus le choix de s'adapter à la numérisation des pratiques (à l'échelle de chaque individu) mais aussi des usages (d'ordre collectif). Si certaines déploient déjà des stratégies efficaces, d'autres sont plus à la peine. De fait, une certaine résistance s'observe pour des raisons diverses : le numérique est parfois décrit comme un facteur de dispersion et de stress côté professionnels tandis qu'il peut accroître la vulnérabilité des personnes accompagnées n'ayant aucune expérience en la matière. Se pose aussi la question des moyens, tant humains que financiers, à mobiliser.
    En somme, réussir la transformation numérique du secteur social et médico-social ne s'improvise pas. Et la stratégie à élaborer ne se délègue pas ; elle relève de la responsabilité de chaque dirigeant. Pour les accompagner au mieux dans leurs démarches, ce guide opérationnel propose :
    - une réflexion sur le sens et la portée de la transformation numérique ;
    - des conseils en adéquation avec la stratégie gouvernementale ;
    - une méthode pas à pas pour que chaque structure puisse élaborer sa feuille de route du système d'information ;
    - une étude détaillée du dossier de l'usager informatisé.

  • Les Accompagnants Educatifs Sociaux (AES) sont les professionnels les plus représentés dans les établissements accueillant des personnes polyhandicapées. Ils ont pour mission d'apporter un soutien à la fois médical et psychologique à des usagers en situation de grande dépendance. Cet ouvrage est conçu comme un outil de travail destiné aux AES travaillant aussi bien auprès d'enfants, d'adolescents ou adultes polyhandicapés.
    Il traite du travail quotidien du professionnel (soins, activités), du travail en équipe pluridisciplinaire (médecins, kiné, etc.), de la collaboration avec les familles, de la formation (diplôme, VAE, ...) Chaque thème est illustré de fiches récapitulatives, à visée pédagogique. A l'origine conçu comme un guide s'adressant aux AES (anciennement appelés aides médico-psychologiques), il s'est avéré à l'usage que cet ouvrage est utilisé par l'ensemble des professionnels travaillant dans le secteur du polyhandicap.

  • Le non-recours aux prestations sociales est devenu un sujet de préoccupation. Le phénomène est d'ampleur. Sa mesure sert à jauger l'effectivité des politiques sociales et même à apprécier leur légitimité. Inscrite dans l'agenda gouvernemental, la lutte contre le non-recours est décrétée. Depuis près de dix ans, elle s'organise dans des plans d'action nationaux et locaux. Des mesures sont prises pour réduire ou prévenir le phénomène ; c'est vrai en France comme dans d'autres pays européens et au-delà. Elles mobilisent fortement les acteurs, en particulier ceuxde l'intervention sociale, notamment au local. Des réponses structurelles sont aussi attendues et dépendent des choix politiques.
    Ce moment de mobilisation appelle à présenter la question du non-recours au plus grand nombre. C'est le but de cet ouvrage qui propose, dans huit chapitres, des «méthodes » pour sonder l'actualité de la question, se doter d'une grammaire, repérer concrètement le phénomène, identifier les lieux de production de données en France et dans d'autres pays européens, mobiliser les modèles d'analyse existants, présenter les principales réponses.
    Cette « introduction » à la question du non-recours restitue des savoirs pratiques constitués pendant près de vingt ans par l'auteur qui a remis sur le métier une question ancienne, mais suffisamment gênante pour avoir été oubliée. Elle vise à aider les professionnels qui souhaitent agir à fabriquer leur propre compréhension du phénomène.

  • Managers et responsables Ressources Humaines, nous avons conçu pour vous ce Guide pratique inédit.

    Il traite de manière concrète et accessible les questions de droit du travail, récurrentes ou plus exceptionnelles : télétravail et management à distance, utilisation du dispositif Pro A, demande d'augmentation, prise de congés, non-respect des horaires, altercation entre salariés...
    Pour chaque situation, les rôles du manager et du service RH sont clairement définis et le périmètre de chacun est respecté et renforcé.

    Un outil gagnant-gagnant !

  • Qu'est-ce que travailler en SESSAD (Service d'éducation spéciale et de soins à domicile)? Quel est son sens sociétal, en lien avec la définition du handicap donnée par la loi du 11 février 2005 ? Comment le situer au regard du plan de compensation et du projet de vie des parents pour leur enfant ?
    L'auteur s'efforce ici de définir des pratiques professionnelles reposant sur les connaissances en sciences humaines, mais aussi conceptualisées à partir de la spécifi cité des situations accompagnées. Nourri d'observations et d'analyses cliniques, cet ouvrage propose de penser les pratiques à partir des rôles respectifs des professionnels et des parents dans un processus de coéducation justifié par le handicap.
    Aujourd'hui, le SESSAD est au coeur de la notion de parcours, au sein d'un dispositif dont la pluralité s'adapte à l'évolution du jeune. Il doit donc d'autant mieux conceptualiser son rôle en articulation avec les autres modes d'accompagnement :
    - à lui d'être en proximité des lieux de vie du jeune pour soutenir l'inclusion dans de bonnes conditions ;
    - à lui de faire valoir qu'au-delà d'une nomenclature de besoins et de prestations, il accompagne la spéci cité du développement du jeune dans les finalités qui l'aident à vivre avec les autres, et ce au mieux des opportunités du milieu ordinaire.
    Cet ouvrage s'adresse aux professions éducatives et paramédicales, aux psychologues et pédopsychiatres, ainsi qu'aux équipes de direction intervenant en SESSAD sous ses différentes appellations: SSESD, SSEFIS, SAFEP, SAAIS, SSAD, SESSAD DI, SESSAD TC.

  • Les règles budgétaires et comptables de la plupart des établissements et services médico-sociaux, dont les EHPAD, ont été bouleversées par l'introduction d'un nouvel outil : l'état prévisionnel des recettes et des dépenses (EPRD).
    Il se substitue aux budgets prévisionnels et se caractérise par une inversion de la logique antérieure : la prévision du niveau d'activité des structures induit un niveau de ressources qui autorise un niveau de dépenses et donc de moyens.
    Rédigé par un expert-comptable spécialiste du secteur, cet ouvrage a vocation à guider les gestionnaires et directeurs dans la mise en oeuvre de cette révolution à travers :
    - le décryptage des textes applicables ;
    - un éclairage pratique sur les différents documents à remplir et les échéances à respecter;
    - des conseils pour chiffrer et évaluer les éléments à porter dans l'EPRD.
    L'auteur invite également à repenser la gouvernance associative. Le passage à l'EPRD conduit en effet les organisations gestionnaires à repenser leur stratégie d'un point de vue politique, en clari?ant leur positionnement et en organisant les délégations adéquates. L'accompagnement des directeurs dans l'appropriation des nouvelles règles est aussi incontournable et requiert notamment de les former.

  • Les activités de votre établissement social ou médico-social génèrent des risques comme dans toute entreprise mais aussi des risques spécifiques liés à la prise en charge d'un public fragile. Il vous est possible de les gérer et de prévoir des garanties assurantielles afin de limiter les conséquences souvent conséquentes et préjudiciables des dommages sur le plan économique pour votre établissement mais aussi sur le plan de l'image, de la réputation.
    Cet ouvrage, inédit en la matière, aborde tous les champs de l'assurance des ESSMS (responsabilité liée aux dommages survenant aux usagers, responsabilité de l'employeur, responsabilité liée à l'utilisation d'une flotte automobile, à la gestion du patrimoine immobilier et mobilier, mise en cause des dirigeants du fait de leur gestion, protection juridique, cyber-risque...).
    Ce guide vous permet tout d'abord d'analyser vos risques, d'appréhender ensuite les différentes garanties des contrats d'assurances et de maîtriser les clauses des contrats.
    Des modèles de lettres sont proposés pour faciliter les relations avec votre assureur.

  • Ce guide pratique s'adresse aux éducateurs spécialisés en formation initiale. Il propose une méthodologie pour aborder l'intégralité des épreuves de la certification au diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé (DEES).


    L'étudiant y trouvera des ressources pédagogiques concrètes et accessibles :
    - Une présentation théorique de chaque domaine de compétences.
    - Une proposition détaillée de méthode de travail, étape par étape.
    - Des exemples d'épreuves réelles (annales, écrits d'étudiants diplômés) assortis d'explications détaillées et de propositions de corrigés.

    Pour compléter l'ensemble  : des conseils transversaux aux épreuves écrites et orales regroupés sous forme de fiches en fin d'ouvrage.

  • Après avoir différencié l'éthique de la morale et de la déontologie notions souvent confondues , ce livre s'attache à mesurer les enjeux éthiques qui se posent pour tout travailleur social qui accompagne des personnes dites "fragilisées" . L'accompagnement est avant tout une relation. Qu'est-ce qu'une relation d'un point de vue éthique ? Qu'est-ce que l'accueil, la rencontre, l'hospitalité, le face-à-face, ...
    D'un point de vue éthique ? Autant de dimensions qui jalonnent le quotidien du professionnel et qui trouvent dans cet ouvrage, au travers du questionnement éthique, toute leur profondeur. Des exemples tirés du quotidien illustrent le propos. Cette nouvelle édition est enrichie de nouvelles situations.

  • Cet ouvrage est né du constat d'un besoin fort d'une réflexion éthique chez les mandataires judiciaires à la protection des majeurs (MJPM). Il a pour objectif principal de promouvoir la compétence éthique des professionnels et des services tutélaires, au bénéfice des personnes protégées.
    Son approche de l'éthique se veut pratique - non pas au sens d'une oblitération de la réflexion conceptuelle ou théorique -, mais au sens de sa mise en relation constante avec la pratique professionnelle des mandataires et leurs activités quotidiennes.
    Conçu comme un guide méthodologique, il est centré sur les activités principales du MJPM et les questions d'éthique spécifiques qu'elles posent. Sont traitées les thématiques suivantes :
    - le logement.
    - la gestion de l'argent et du patrimoine.
    - la santé et les soins.
    - les relations familiales et sociales de la personne protégée, etc.
    Pour chacune d'elles, des analyses de cas sont proposées selon la méthode des scénarios, qui repose sur une courte description de la situation et expose les postures possibles face à elle.
    Cet ouvrage aborde également la question des conditions institutionnelles - organisationnelles et managériales - propices à la mise en place d'une démarche éthique pérenne au sein des services. Il répond à deux exigences complémentaires d'une approche éthique : le questionnement et la « préconisation ». La professionnalisation des MJPM passe en effet par une harmonisation de leurs pratiques sur la base de valeurs partagées.
    Cette nouvelle édition est à jour de la loi du 23 mars 2019.

  • En France, les immeubles en copropriété abritent près de 10 millions de logements mais aussi des boutiques, des centres commerciaux, des bureaux. C'est dire l'importance de la réforme de la célèbre loi du 10 juillet 1965 par l'ordonnance du 30 octobre 2019. Clarifier, améliorer la gestion des immeubles et prévenir les contentieux, tels sont les objectifs de ce texte, élaboré en concertation avec les professionnels.
    Au nombre des principales nouveautés, figurent la création d'un régime propre aux petites copropriétés, destiné à éviter les blocages et à préserver le bon état des immeubles, le renforcement des pouvoirs du conseil syndical, habilité à prendre seul certaines décisions concrètes tout au long de l'année (travaux d'entretien, de conservation...) et la généralisation des passerelles de majorité en assemblée, permettant un vote à une majorité inférieure à celle, en principe, requise.
    La réalisation de travaux (d'intérêt collectif, d'accessibilité) est, elle aussi, facilitée. Comme toujours, les syndics ne sont pas oubliés et récoltent de nouvelles obligations mais aussi de nouveaux droits. Syndics, copropriétaires, membres de conseils syndicaux, avocats, notaires, juristes et autres acteurs de l'immobilier ont jusqu'au 1er juin 2020 pour se familiariser avec la réforme. Les commentaires synthétiques, tableaux, points de vue de nos experts contenus dans cet ouvrage, vont les y aider ; tout comme la loi de 1965, reproduite, avec ses modifications matérialisées. 

  • La notion de maltraitance ou d'enfance en danger se réfère généralement à des violences qui ont lieu au sein de la sphère familiale. Or, qu'il s'agisse des établissements et services sociaux et médico-sociaux ou encore de l'institution scolaire, de loisirs, hospitalière et psychiatrique, de nombreuses affaires démontrent l'existence d'une violence institutionnelle durable et méconnue.
    Cet ouvrage est le résultat d'un travail d'enquête et de réflexion critique autour de l'invisibilité des violences dites en creux, silencieuses, ordinaires, qui font de l'éducation un outil de normalisation et conditionnent la domination adulte ou l'âgisme. En s'appuyant sur des corpus théoriques issus des sciences humaines, ainsi que sur des témoignages de personnes concernées (anciens enfants placés, élèves, enfants en structure hospitalière...) et de professionnels de l'enfance et de l'adolescence, Célia Carpaye tente ici de dresser un état des lieux de ces violences indicibles.
    Loin d'accabler les professionnels, cet essai se donne pour mission d'interroger ce qui fait système et questionne la dimension sociale des rapports de pouvoir ; dégradation des conditions de travail, poids des représentations sociales, héritage historique et politique, l'auteure passe au crible tous les aspects de ce qui fait institution.
    À l'heure où des évolutions notables ont lieu dans le domaine de la parentalité, il semble urgent de repenser la relation éducative dans le travail social et médicosocial, à l'école... De l'usage de la Communication non violente à la connaissance de la pédagogie critique et démocratique, cet ouvrage propose un certain nombre d'outils dont les bienfaits seraient à observer tant du côté des enfants que des adultes qui les accompagnent. Loin d'être un « livre de recettes », il invite chacun à déconstruire les évidences qui forment le paradigme éducatif actuel et à imaginer d'autres possibles.

  • Ce guide s'adresse aux professionnels et aux familles accompagnant des enfants et adultes gravement malades ou handicapées (formes sévères d'handicaps, polyhandicaps, multi-handicaps, traumatismes crâniens graves, handicaps psychiques, retards mentaux, maladies neurologiques évolutives (démences...) et qui donc ne peuvent participer que très partiellement à l'élaboration de leur projet.

    Le projet personnalisé est le projet d'une personne, pas seulement celui des professionnels et de la famille. C'est un document obligatoire pour toute personne accueillie. Comment personnaliser, c'est-à-dire révéler la singularité de la personne dans ce qui la fonde comme être unique et envisager avec elle un chemin et de nouvelles expériences ? A cette fin, ce guide propose :

    - Une trame et des enchaînements logiques qui permettent une approche globale de la personne.

    - Des questions nombreuses, simples et ouvertes que le lecteur adaptera à la situation rencontrée. Elles reprennent le plan de la trame pour affiner les observations, pouvant servir de support à la réflexion et suggérer des idées et propositions concrètes et adaptées.

    - Une réflexion sur la spécificité de l'accompagnement des personnes gravement handicapées : le besoin essentiel d'être compris, l'interdépendance, le développement tout le long de la vie, l'utilité des séquences cliniques, les compétences analytiques, réflexives et créatives des accompagnateurs, etc.

  • La participation de l'usager au fonctionnement de la structure qui l'accompagne mais aussi à son projet de vie est une obligation légale. Divers freins sont à lever pour satisfaire cette exigence  : résistance des professionnels, incapacité ou difficulté de la part des usagers, manque de temps...
    Imposées par la loi depuis bientôt 20 ans, l'expression et la participation des usagers du secteur social ou médico-social relèvent encore parfois du défi.  Comment tenir compte de la parole, voire des écrits, d'une personne handicapée, âgée, en situation d'exclusion ou mineure  ?

    Forts de leur expérience, les auteurs prodiguent divers conseils aux professionnels pour qu'ils mènent une réflexion sur ce sujet délicat, préalable incontournable pour donner du sens aux outils à mettre en place. Ce, en lien avec les missions de la structure, les besoins et les attentes des personnes accompagnées.

    Etayé d'exemples, cet ouvrage opérationnel  :décrypte les dispositifs imposés par la loi ; s'appuie sur des recommandations professionnelles pour faire vivre le conseil de la vie sociale et les autres instances ;aide à mobiliser tous les acteurs (professionnels et usagers) pour rendre effective la participation.
    Cette seconde édition intègre des références actualisées ainsi qu'un outil complet d'auto-évaluation permettant à toute structure sociale ou médico-sociale de réaliser un état des lieux de la participation des personnes accompagnées

  • Les travailleurs sociaux sont amenés à rédiger de nombreux écrits.  L'écrit professionnel est avant tout un outil au service de l'accompagnement de l'usager : la plupart du temps, il fournit des éléments qui servent à des prises de décision (mesure de placement d'enfant, mise sous tutelle d'un majeur ...). Le secteur social et médico-social a connu ces dernières années d'importantes réformes qui ont impacté la pratique des écrits (droit des usagers, notamment celui de consulter les écrits les concernant, etc.). Les auteurs de ce guide ont suivi cette évolution, accompagné des équipes dans leurs nouvelles pratiques d'écriture, et proposent un ouvrage enrichi de cette expérience du terrain.

    L'ouvrage est constitué de 3 parties :
    1. « Les écrits en pratique » présente les types d'écrits les plus courants : courriers, notes d'information, comptes rendus, transmissions, rapports, bilans, projets... Une méthode et des outils sont donnés pour aider à leur rédaction. Tous sont illustrés de cas concrets.
    2. « La pratique des écrits » est conçue sous forme de fiches. Elle propose un ensemble de « repères de bonnes pratiques » : éthique, déontologie, style et technique, pratique de tous les jours... A consulter selon les besoins pour rédiger les différents écrits.
    3. « Mise en pratique » : propose des exercices pour s'entraîner et consolider les compétences développées dans les 2 premières parties.

  • Les structures médico-sociales sont de plus en plus souvent confrontées aux accès de violence des enfants, adolescents et adultes accueillis. Cette réalité n'est pas nouvelle, mais elle s'accroit avec les évolutions sociétales et l'essor d'une population dont les troubles psychopathologiques, assortis de déficiences et carences éducatives, sont avérés.

    Que faire face à ces expressions qui sont à la fois symptomatiques d'une souffrance et délictueuses au regard de l'appartenance à la communauté humaine ? Comment les entendre au regard des pathologies sous-jacentes et les contenir, voire les réprimer au nom de la cohésion sociale ? Comment permettre aux équipes de mieux aborder ces situations au quotidien ? Quelles sont les attitudes pertinentes, les modalités d'accompagnement et de régulation les plus justes, les prises en charge éducatives, sociales, légales et thérapeutiques les plus adaptées, vis-à-vis des auteurs de ces actes ?

    Les fondements de ces interrogations constituent la trame de cet ouvrage : en explorant d'abord la nature des violences, puis en les rapportant aux différents contextes psychologiques qui les génèrent, l'auteur nous aide à comprendre le sens de ces difficiles problématiques. C'est sur la base des réflexions ainsi développées, étayées par de nombreux exemples cliniques, qu'il propose enfin les réponses concrètes qui pourront leur être apportées.

    Nouvelle édition  : une réflexion complémentaire sur la violence institutionnelle à savoir la violence générée par l'institution elle-même.

  • Véritable document cadre et support obligatoire pour les établissements et services du secteur social et médico-social, le projet d'établissement ou de service constitue un outil de pilotage incontournable.
    La conception du projet dépend des obligations et engagements, des opportunités et stratégies de la structure. La démarche proposée dans ce livre invite chaque organisme à adapter l'architecture et les contenus de son projet en fonction de son contexte, de l'état de la formalisation des pratiques et des perspectives qui s'offrent à lui. Il est structuré en deux parties :
    - la première aborde l'ensemble des étapes de mise en oeuvre de la démarche au sein de l'établissement, depuis la définition même du projet jusqu'à sa rédaction.
    - la seconde donne des indications d'écriture et des exemples pour chacun des chapitres du projet d'établissement.
    Depuis de nombreuses années, les auteurs accompagnent les professionnels du secteur dans la conception et la formalisation de leur projet d'établissement. Les propositions qu'ils développent ici sont le fruit d'années de pratique au cours desquelles ils ont enrichi et affiné leur approche de ce document obligatoire.
    Les développements s'appuient sur de nombreux exemples, tous extraits de projets d'établissement ou de service provenant de différents champs d'intervention : hébergement, insertion, handicap, protection de l'enfance...
    Les auteurs souhaitent ainsi mettre à la disposition des responsables des structures, mais aussi à l'ensemble des parties prenantes, un ouvrage à la fois rigoureux et opérationnel permettant de répondre aux questions essentielles posées par cette démarche.

  • La loi peut-elle venir au secours de l'enfant abusé sexuellement dans sa famille ? Que prévoit-elle ? Comment s'applique-t-elle ?
    Longtemps ignorée, la souffrance de l'enfant ou de l'adolescent victime est aujourd'hui prise en compte par le législateur et les professionnels (travailleurs sociaux, magistrats, pédopsychiatres, psychologues, enseignants, etc.). Ainsi le Code pénal incrimine le viol, les agressions et atteintes sexuelles, le harcèlement sexuel, la corruption de mineur. Et la notion d'inceste est inscrite dans la loi.Or, ces comportements coupables ne seront sanctionnés que s'ils sont dénoncés. Libérer la parole est bien là l'objectif principal. La nourrice, l'éducateur, l'instituteur, le psychologue, tous ceux qui recueillent une confidence, ou qui remarquent un comportement étrange de la part d'un jeune sont tenus de les dénoncer dans le seul but de protéger une victime.
    Le dévoilement est pourtant le point de départ d'une autre épreuve pour la victime : longueur de l'instruction, blessure ravivée lors de l'audition, traumatisme des confrontations. Comment accompagner la victime ? Quels sont ses droits dans le procès pénal de l'agresseur ?
    Il est essentiel aussi d'aborder le domaine de la prévention. Comment éviter la récidive ? Quelles sont les pratiques mises en oeuvre pour lutter contre les abus sexuels ?
    Sous forme de questions-réponses, cet ouvrage apporte des éléments d'informations.

empty