Sciences & Techniques

  • L'amour du feu est au coeur de la démarche alchimique, souligne Stolcius de Stolzenberg : le feu génère et transforme, il soigne et guérit, il conduit au vrai et, par la grâce de Dieu, se transmet, se propage.
    Dans ce souci de transmission, l'auteur du Verger chymique reprend de nombreuses gravures alchimiques pour les commenter par de courts poèmes et les rendre intelligibles à ses lecteurs.
    Ainsi se trouve décrit le processus alchimique, véritable passage par étapes successives de la décomposition à l'unification et à la pierre. L'oeuvre nécessite un réel don de soi, une confiance débouchant sur une fécondité qu'illustre l'image du pélican ou celle de l'enfant. Rien n'étant définitivement acquis ou réalisé, les opérations se renouvellent, s'affinent, touchent à diverses facettes de l'être et de l'univers, ce que C.G. Jung a évoqué à notre époque sous le terme de mysterium conjunctionis.

empty