Fyp

  • Longtemps réduit à un terme fourre-tout et confus, le design accompagne désormais les grands changements sociétaux, technologiques, économiques et écologiques. Jean-Louis Frechin, pionnier du design numérique et acteur incontournable du design européen, retrace l'histoire de cette discipline et nous fait découvrir son évolution, ses champs d'action et ses mutations à l'heure du numérique. Il traite notamment du nouveau système des objets, des services, des interfaces, de la transition énergétique, de l'éthique, des makers, de l'intelligence artificielle, et révèle tous les potentiels du design, ses tensions, ses responsabilités, et même ses utopies. Cet ouvrage de référence s'adresse aux créatifs, aux innovateurs et à tous ceux qui s'engagent dans les transformations de notre époque

  • Si la logistique m'était contée : 12 histoires pour comprendre l'évolution du commerce et de la livraison ; logistique urbaine, dernier kilomètre, cyclologistique, véhicule électrique, comodalité, immobilier logistique... Nouv.

    La logistique urbaine est une thématique transverse : réduction de l'impact environnemental, organisation de la ville et du commerce, évolution de la consommation et des modes de livraison, gestion des emballages... Ce livre relate l'histoire de douze visionnaires dont le génie a transformé la logistique urbaine et le dernier kilomètre. L'auteur nous entraîne sur plusieurs continents, à différentes époques, à la rencontre de ces innovateurs au parcours hors du commun. Il analyse ces cas exemplaires et apporte des réponses aux problématiques actuelles :
    - Comment mieux intégrer la logistique dans la ville ?
    - Comment rendre les villes plus efficientes ?
    - Comment mieux partager la voirie ?
    - Comment faire de la livraison urbaine un atout pour les entreprises ?
    - Quelle est la place de la cyclologistique dans la ville ?
    - Comment simplifier les chaînes de logistique urbaine et réduire leur impact environnemental ?
    - Quels sont les modèles gagnants de logistique urbaine ?
    Fruit d'un remarquable travail de recherche et d'analyse, ce livre didactique, richement documenté, fournit les clés pour éclairer la prise de décision et pour comprendre quelles solutions logistiques sont les mieux adaptées aujourd'hui à un territoire urbain. Cette ressource indispensable permet de maîtriser les principes fondateurs de la logistique urbaine et d'en appréhender pleinement les enjeux contemporains.

  • Les innovations et les modèles économiques des géants technologiques, apparus dans les années 2000, leur ont permis de capter une part significative de la valeur produite par les services digitaux et de prolétariser les firmes traditionnelles. Mais aujourd'hui, de nouvelles ruptures technologiques - telles que l'internet des objets, l'informatique contextuelle, la virtualisation du réseau, la 5G, l'edge computing, etc. - sont susceptibles de modifier ce rapport de force. Cet ouvrage montre comment elles sont l'opportunité d'offrir des services flexibles et innovants. Les auteurs en fournissent une description technique et stratégique complète, et des scénarios d'évolution. Ils dévoilent les nouveaux écosystèmes d'affaires et livrent des recommandations pour toute entreprise souhaitant se lancer dans un programme de transformation digitale, ou désireuse d'intégrer ces innovations dans sa stratégie de développement, l'exploitation de son patrimoine, et l'utilisation de plateformes.

  • - L'ouvrage explique que sera le travail de demain et permet de mettre en place les meilleures organisations pour le futur.
    - C'est un sujet actuel : la presse quotidienne généraliste, la presse managériale et les séminaires se font chaque jour l'écho des enjeux de transformation du travail, de son organisation, des modes de mobilisation des individus.
    - De plus en plus d'entreprises sont confrontées au sujet de l'autonomie à mesure qu'elles adoptent ou expérimentent de nouvelles organisations du travail : digitalisation, gestion des millenials, entreprise libérée, mode agile, etc.
    - L'auteur à une forte notoriété sur le sujet. Il a par exemple été auditionné en 2017 par le Conseil d'orientation pour l'emploi.
    - L'auteur est membre de plusieurs conseils scientifiques :
    L'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (ANACT), Entreprise et Personnel, Observatoire des cadres, Observatoire du travail de la CFDT ou d'entreprises (SNCF, etc.) qui seront autant relais de médiatisation et de promotion.
    - Le marché est actuellement constitué d'ouvrages prescriptifs incitant les acteurs des entreprises à passer l'étape de leur digitalisation ou de leur conversion à l'entreprise libérée, mais sans expliquer comment organiser l'autonomie de leurs collaborateurs pour y parvenir.

  • - Les auteurs sont des références dans le monde du marketing et de la communication. Leur nom est connu de toutes les écoles de marketing, communication, et de tous les professionnels.
    - Mercedes Erra a été désignée par le magazine Forbes comme l'une des 10 meilleures créatrices de l'histoire mondiale de la publicité. Tout le monde connaît, par exemple, la publicité Évian avec les bébés danseurs.
    - L'ouvrage traite de tous les nouveaux cas de référence du marketing, sur tous les supports (TV, radio, web, print, etc.) et révèle les clés de leur succès.
    - La démarche proposée est exhaustive et complète. Aucun prérequis particulier n'est nécessaire au lecteur.
    - Ce livre met au service de tous les techniques et les méthodes des plus grands experts mondiaux - Tous les domaines sont couverts : marketing, communication, stratégie, publicité, etc.
    - L'ouvrage accompagne les nouveaux entrants souhaitant maîtriser les facteurs clés de succès du domaine, jusqu'aux acteurs confirmés cherchant à améliorer leurs pratiques et leurs connaissances.
    - l'ouvrage est illustré, imprimé en bichromie sur de l'Amber Graphic.

  • Depuis 2002, la loi reconnaît qu'une activité professionnelle peut être génératrice de compétences équivalentes à celles obtenues dans certaines formations. Au départ, elle permettait surtout à des candidats non diplômés d'accéder à une certification. Mais depuis, les universités, les écoles de commerce, et même certaines grandes écoles proposent aussi cette validation par la délivrance d'un diplôme. Or cette validation des acquis de l'expérience (VAE) reste encore méconnue chez les cadres autodidactes et les techniciens.
    C'est l'objectif de ce guide pratique : expliquer le principe et la méthode qui permettent de transformer son expérience (professionnelle, extra-professionnelle ou bénévole) en diplôme (ingénieur, mastère spécialisé, école de commerce et de management, master Pro, diplôme d'université, etc.), changer de catégorie, accéder au statut cadre, à un meilleur salaire et à plus de responsabilités.
    Rédigé par un ancien candidat à la VAE, l'ouvrage décrit d'abord le principe de cette « autre voie » puis donne une méthodologie pour de réussir une telle validation. Alliant sérieux et pragmatisme, ce livre a été conçu pour répondre de façon simple et précise à toutes les questions. Il permet de :
    1. Mieux connaître le fonctionnement du dispositif de VAE ;
    2. Trouver le diplôme en parfaite correspondance avec son expérience ;
    3. Lancer la procédure auprès de l'organisme certificateur et monter son livret de recevabilité ;
    4. Rédiger son dossier de validation après avoir analysé ses acquis ;
    5. Pouvoir convaincre le jury d'accorder une validation (si possible) totale.

  • Pour qu'un jeu ait du succès, il doit impérativement avoir un bon scénario.
    Comment créer un univers ludique et captivant, même pour les jeux qui semblent très simples ?
    Ce livre fournit toutes les réponses et les clés pour créer un scénario et concevoir un jeu vidéo. Accessible et sans complexité technique cet ouvrage pratique de référence aborde tous les aspects de conception et répond à toutes les questions auxquelles chaque auteur de jeu est confronté.
    Cette troisième édition met à la disposition du lecteur tous les savoirs essentiels sur la manière de créer jeu sur console, sur ordinateur, sur téléphone mobile, iPad, Facebook, en tenant compte des spécificités de chaque support numérique, et explique toutes les nouvelles possibilités des mondes ouverts et des consoles de nouvelles génération.
    Il apporte une information complète sur les outils de conception d'aujourd'hui afin que chacun puisse les utiliser. Il propose un savoir-faire professionnel rendu compréhensible et utilisable par tous, professionnels, passionnés, étudiants dans une formation de jeu vidéo, innovateur, ou encore responsable dans une entreprise ou une organisation devant faire développer un jeu vidéo ou un serious game.

  • Le monde des médias est plus que jamais secoué par les mutations économiques, technologiques, et les nouveaux modes de consommation. Alors que les ventes de la presse écrite ne cessent de décliner, le paysage médiatique français fait face à l'éclatement de ses frontières historiques, à l'accroissement de la concurrence et une forte tendance à la concentration. Les modèles économiques sont de moins en moins viables. La révolution numérique bouleverse les règles du jeu, imposant de nouveaux modèles publicitaires qui profitent surtout aux géants du web et les placent en position dominante.
    Au terme d'une enquête approfondie auprès des médias et leurs dirigeants, Selma Fradin livre dans cet ouvrage les stratégies et les nouveaux business models qui fonctionnent. Elle examine les principes et les finalités de la distribution multiformats et multiplateformes, du multiécrans, des nouvelles formes monétisation et explique comment placer les consommateurs au centre de la chaîne de valeur. Elle révèle les facteurs clés de réussite au travers de ce qu'elle a identifié comme les « 4 piliers de la transformation des médias ».
    Cet ouvrage au contenu novateur et pratique passionnera tous ceux qui se sentent concernés par l'information et son devenir, les acteurs des médias et de la communication, et ceux qui souhaitent créer de nouveaux services d'information.

  • Depuis plus d'un siècle, la classe avec son modèle d'enseignement magistral n'a pas fondamentalement changé alors que les problematiques de l'enseignement ont evolue et change de millénaire. De nouvelles avancées dans le domaine des neurosciences et de l'éducation permettent désormais une meilleure compréhension des mécanismes de l'apprentissage. Et ce nouveau siècle nous fait entrer dans l'ère du numérique, avec des changements qui selon Michel Serres sont aussi importants que le passage de la civilisation de l'oral à la civilisation de l'écrit. L'éducation n'échappe pas à cette métamorphose. Elle entraîne dans sa mouvance les professeurs dont le rôle va changer, des parents souvent désemparés, ainsi que les eleves qui passent plus de 1 000 heures par an devant un ecran (contre 867 heures en classe) et trouvent généralement sur leurs portables les reponses aux questions qu'ils se posent. D'autres forces poussent à la numérisation de l'Éducation : les industries de la connaissance se digitalisent et les grandes entreprises de la Silicon Valley notamment preparent « un tsunami numérique » qui va rapidement déferler en Europe.
    Cet ouvrage traite en détail et en pratique des nouveaux modes d'apprentissage et de la digitalisation de l'éducation. Les auteurs exposent toutes les récentes avancées dans les neurosciences et l'éducation ainsi que les nouvelles méthodes pour détecter et traiter les troubles de l'apprentissage. Ils se penchent sur la personnalisation de l'éducation, la privatisation et l'internationalisation de l'enseignement, la transformation du rôle de l'enseignant, les strategies des leaders mondiaux des technologies (GAFA). Ils révèlent quelles sont les solutions numériques qui ont des bénéfices pédagogiques réels et supérieurs pour les élèves comparativement aux solutions pédagogiques dites classiques. Ils montrent que le numérique va également apporter aux enseignants des solutions qui vont faciliter leurs pratiques pédagogiques et les aider au quotidien. Ce sont les professeurs qui détiennent les clés de la vitesse de ce changement qui se fera en fonction de la manière dont ils le facilitent ou ils y résistent.
    Enfin, les auteurs livrent des propositions concrètes pour construire le modèle éducatif du 21e siècle, tout en montrant les potentiels, mais aussi les limites du numérique, analysent les blocages de son adoption, donnent les clés pour les lever ainsi que pour résoudre l'épineux problème de l'équipement digital.

  • Le design doit répondre à une nouvelle demande, plus exigeante : la quête accrue de relations authentiques, de développement responsable et durable, de possibilités de partage, d'accomplissement de soi, etc.
    Le design d'expérience est la réponse à ces exigences.
    Le design d'expérience est un raisonnement de conception d'objets - notamment connectés -, de bâtiments nouvelle génération, d'un cours de danse, par exemple, fondé sur l'expérience vécue.
    Il s'agit pour tout type d'organisation (entreprise, association, hôpital, école, collectivité) d'élaborer des expériences à vivre, souvent inédites, et de les mettre en oeuvre dans le quotidien professionnel à travers la notion centrale de scénario d'expérience et d'ingrédients tels que l'empathie, l'immersion et la surprise. Cette méthode permet par exemple :
    - d'inventer les nouvelles activités dans un véhicule autonome lorsqu'on ne tient pas le volant ;
    - de dessiner le scénario d'un Lab d'innovation d'un groupe industriel, d'un fab lab d'une ville ou le hacker space d'un collectif ;
    - de repenser l'expérience vécues par les clients d'un restaurant en élaborant un parcours immersif et inédit ;
    - d'imaginer le parcours d'intégration d'un collaborateur ;
    - de gérer la transition de l'industrie vers une industrie 4.0.
    Le design d'expérience est à la fois un levier et une ressource qui organise la conception innovante d'expériences immersives et transformationnelles. Il concerne tous les acteurs de l'innovation et des transformations actuelles : créateurs de services, de start-ups, désigner, managers, DRH, responsables du tourisme ou du développement local, entreprises, ingénieurs, collectivités publiques.
    Cet ouvrage livre un exposé rigoureux de principes théoriques du design d'expérience et des méthodes validées par la pratique en entreprise. À l'aide d'exemples inspirants et de nombreux schémas, l'auteure dévoile les notions fondamentales du design d'expérience, de sa mise en pratique ainsi que des technologies avancées de l'interaction et des jeux.
    À la fois méthodologique et pratique, ce livre permet une appropriation rapide grâce à une présentation claire et richement illustrée.
    C'est un document de référence unique sur le design d'expérience.

  • La production communicante, notamment avec l'aide du numérique, n'a jamais été aussi abondante et diversifiée. Pourtant, la communication d'entreprise, aussi bien interne qu'externe, est trop souvent occupée à gérer des « éléments de langage » et des attributs de la marque à coup de plans de com' et de dispositifs fort éloignés des dynamiques sociales. Pour les salariés, l'idée persiste que la communication est avant tout un outil de la direction qui en joue à son gré pour façonner discours et image.
    La communication fait de plus en plus l'impasse sur le fond des relations, des échanges entre tous ceux qui font l'entreprise. Les questions de lien, de relation, de proximité sont le plus souvent négligées, alors qu'elles n'ont jamais été aussi aigües dans l'univers du travail. Et dans une phase d'incessants mouvements et transformations sous la contrainte des marchés, de la finance, et de la crise, la question du lien et de la relation resurgit, parfois avec force et violence comme dans le cas les événements dramatiques qu'ont connues plusieurs grandes entreprises avec des vagues de suicides. Cela atteste de la gravité de la crise du lien et l'incapacité croissante de ces entreprises de « faire société ».
    Cet ouvrage démontre que la communication est d'abord une question sociale - alors qu'on la cantonne souvent aux seules dimensions d'image, de marque et de message.
    Cet ouvrage dessine les nouvelles réalités des métiers de la communication interne à l'épreuve du social, et répond aux attentes des professionnels en termes de connaissance et de compréhension des transformations en cours.
    Il permet de comprendre en détail comment, dans la pratique quotidienne, ces métiers doivent faire face aux nouvelles formes d'irruption du social dans un contexte où le management est fortement questionné.
    Il explique, grâce à de nombreux exemples concrets, comment ces métiers peuvent intégrer avec succès la dimension sociale dans toutes les actions de communication interne et externe, pour tous les types et tailles d'entreprises.
    Il donne les méthodes et outils pour « refaire société » renouer des liens, remettre la relation au centre des organisations et des entreprises privées ou publiques.
    Ce livre situe résolument la place de la communication bien au-delà de son acception classique et fonctionnelle dans une dimension humaine, sociale et politique.
    Ce qui se passe du côté des métiers de la communication, au carrefour de changements multiples, intéresse aussi bien les praticiens de l'entreprise, que les chercheurs, étudiants, syndicats, etc.

  • Aujourd'hui, tout le monde connaît la fameuse main Facebook au pouce levé : « Like ! » Ce « Like » devient universel. Il ne se limite plus à un clic uniquement virtuel. Il sort même du web et les marques se l'approprient pour lui donner vie. Il commence à s'afficher dans notre environnement quotidien.
    Ceci ne relève pas de la simple anecdote.
    C'est l'un des signes forts qui montrent que toute la gestion traditionnelle et hiérarchisée de l'information est bouleversée.
    Grâce au principe des mots-clés ou d'un simple pouce levé, ce sont les usagers, l'internaute lambda, qui organisent, classifient l'information et même le savoir. Ils contestent ainsi les autorités établies, et bouleversent une technique et un savoir-faire séculaires. Les géants du web tels que Google ou Facebook veulent à tout prix contrôler ce phénomène :
    Cela conditionne et modifie l'accès à l'information. La frontière entre indexation et marketing semble de plus en plus poreuse.
    Cette nouvelle forme d'indexation et de description des ressources numériques définit une pratique qui consiste à associer des mots-clés librement choisis, à un objet (un article de blog, un lien, une photo, etc.).
    Ces « tags » (étiquettes) sont une forme de classification que l'on appelle folksonomie.
    Le tagging commence à remplacer les annuaires. Wikipédia, qui organise les articles en utilisant des « catégories », est un exemple d'utilisation du tagging et les folksonomies.
    Mais, en se généralisant, en passant du tag au Like, le référencement des contenus par les internautes peut devenir abusif :
    GQuelle est la valeur d'un Like en terme d'information ou de classification du savoir ?
    GPeut-on « liker » la formulation d'une idée de la même manière qu'une marque de café à emporter ou le clip d'une chanteuse pop ?
    Cet ouvrage critique et pratique explore l'histoire de l'émergence des folksonomies.
    Puis il étudie en détail en quoi cela modifie les usages personnels et professionnels surle web. Il fournit toutes les clés pour mieux utiliser ces nouvelles formes d'indexation au quotidien ou de manière collaborative.
    Il démontre que les folksonomies vont au-delà des contenus numériques décrits et évoluent vers une description des usagers eux-mêmes.
    Ce phénomène, avec ses formes dérivées comme les hashtags (#) sur Twitter, participe de plus en plus à la transformation des individus en document, ce double numérique qui prend forme au fur et à mesure de nos actions sur le web et qui peut même influencer nos comportements.

  • Un nouvel écosystème de conception et de production est en train de s'installer, notamment grâce au succès d'un grand nombre de créateurs qui produisent localement et rapidement des objets et des services. Ces nouveaux entrepreneurs se distinguent par leur absence de préjugés et leur aisance technologique et ne sont plus entravés par les barrières traditionnelles auxquelles se heurtaient leurs aînés - solitude, immensité géographique et course contre le temps. Leur environnement de prédilection est celui de la collaboration stratégique et du capitalisme communautaire. Mais comment mobiliser ces nouvelles ressources, qui vont du financement participatif à la maîtrise de la production-distribution en passant par la gestion de communauté. Et quel est le business modèle adéquat ?
    Christophe Chaptal propose un nouveau modèle économique et tous les rouages qui permettent de passer « de l'idée au marché ». Grâce à une analyse approfondie et rigoureuse, enrichie de nombreux exemple et de marches à suivre, c'est un livre à la fois mode d'emploi et de réflexion stratégie, que chacun peut véritablement mettre en pratique.
    L'ouvrage s'adresse à un public large : quiconque souhaite, à partir d'une idée, en faire une réalité ; les PME ; les start-ups, designers, créateurs de services, etc.

  • Avec la mise en place Ordonnances Macron, l'accord d'entreprise prime désormais sur l'accord de branche. Cette nouvelle approche transforme radicalement la communication dans l'entreprise. En effet, elle ne se limite plus simplement à un simple outil de diffusion chargé de relayer la parole de la direction ou des organismes syndicaux, mais il s'agit désormais de « dialoguer ». Or, la parole dans le travail reste sous le radar de la fonction communication qui privilégie l'image ou le message unidirectionnel. Mais on ne peut plus travailler sans dialoguer et les nouvelles réformes conduisent toutes les entreprises à instituer le dialogue au coeur de leurs transformations.
    Avec cet ouvrage, Jean-Marie Carpentier livre les clés qui permettent de mettre en pratique le dialogue dans l'entreprise,que ce soit en direct ou via les outils numériques, afin de régler les problèmes, de parler ensemble, mais aussi de favoriser la qualité du travail, la performance, l'innovation et aussi le bien-être.
    Très richement documenté, et illustré de cas pratiques et concrets, cet ouvrage destiné à tous les acteurs de l'entreprise permet de valoriser la parole des salariés et d'accompagner les entreprises dans le tourbillon des mutations en cours.

  • Le temps de trajet domicile-travail des Français (en moyenne de 50 minutes) génère du stress, de la pollution et pèse négativement sur la vie des entreprises, provoquant absentéisme et baisse de la productivité. Pour faire face à ce fléau qui touche quotidiennement la plupart des actifs, le télétravail - complet ou partiel et associé aux outils numériques - est aujourd'hui la seule alternative réaliste et rapide à mettre en oeuvre. Le télétravail offre plus de flexibilité, plus de mobilité, plus de créativité et permet une plus grande autonomie. Désormais, il fait partie intégrante du Code du travail et devient une réalité pour un nombre grandissant d'acteurs dans le secteur privé comme dans le public.
    Mais comment mettre en place le télétravail pour les salariés, les entrepreneurs ou les fonctionnaires ? Quels sont les freins et les idées reçues ? Qu'est-ce que cela change au niveau du management, de la culture de l'entreprise, du cadre du travail et de la sécurité ?
    Cet ouvrage propose d'abord un panorama complet des usages du télétravail et guide sa mise en place dans le monde de l'entreprise, dans les territoires et du point de vue des parcours professionnels. Très documentés et nourris de leur expertise de terrain, les auteurs expliquent clairement quelles sont les activités qui permettent le télétravail. Ils révèlent comment lever les freins à son adoption - depuis la gestion de la sécurité jusqu'au management des collaborateurs à distance - et balaient les idées reçues telles que : au lieu de travailler, le salarié préfèrera faire autre chose ; il ne va pas respecter son temps de travail ; il communiquera moins avec son équipe ; il sera moins disponible ; les données seront moins sécurisées ; il est difficile de gérer une équipe à distance ; etc.

  • Comprendre les contextes et les logiques d'actions et d'usages de vos clients et employés, produire des données utiles, voilà ce qui permet de mettre en oeuvre des stratégies pertinentes de positionnement, d'organisation, de marketing ou de gestion des ressources humaines. L'ethnographie au service des entreprises et des organisations est une méthode éprouvée, un outil puissant pour concevoir et diffuser des produits ou des services. Elle permet aux entreprises qui veulent innover de comprendre en profondeur leurs clients, leurs utilisateurs et leurs employés, et de créer de nouveaux modes de dialogue avec eux pour mieux coopérer. Cet ouvrage explique comment aller " sur le terrain " pour explorer les opportunités, évaluer de nouvelles idées, de nouveaux concepts, et vérifier que les solutions choisies correspondent aux besoins identifiés. Il fournit les outils nécessaires pour mettre en oeuvre une approche " centrée sur l'humain ". Pédagogique et opérationnel, ponctué de points de vue d'experts, l'ouvrage propose des exemples concrets, utiles pour des secteurs d'activités variés et des tailles de structures diverses. Il vous permettra de concevoir des stratégies qui feront progresser votre organisation de manière efficace ! Ce guide pratique s'adresse aux responsables produits, ingénieurs en R&D, spécialistes du marketing, chefs de projet, responsables de départements techniques, responsables des interfaces avec les citoyens, responsables de l'évolution et de l'optimisation des services publics, responsables des ressources humaines et de la communication, aux architectes et designers, ainsi qu'aux ethnographes et aux étudiants.
    Ce guide pratique répond aux questions suivantes : L'ethnographie : de quoi s'agit-il ?
    Comment contribue-t-elle au développement de l'entreprise ? Comment appliquer cette méthode concrètement ?
    À la croisée des mondes des sciences sociales et de l'entreprise, il donne aux non-spécialistes les outils pour appliquer la méthode ethnographique. À travers un exposé pratique de la démarche, ce livre propose une méthode et des outils pour mener la recherche sur le terrain, analyser, exploiter, présenter et transmettre les résultats. Des exemples issus de l'expérience des auteurs et des témoignages d'experts en ethnographie viennent illustrer les propos.
    Il permet de repenser l'organisation de l'entreprise en mettant en résonnance les contextes et logiques d'action de ses clients et les logiques internes de l'entreprise.
    C'est un outil pour les entreprises, le marketing, les chefs de projets, qui leur permet de faciliter la création et l'amélioration de produits ou services, et aussi l'optimisation des services publics.

  • Face à la surabondance exponentielle d'informations sur le web, que ce soit pour des raisons professionnelles ou privées, nous peinons tous à nous repérer, à trouver les contenus qui nous intéressent, et nous perdons un temps précieux.
    Tous les métiers de la communication - journalistes, universitaires, chercheurs, étudiants, cadres, créateurs d'entreprises, attachés de presse, etc. - sont confrontés à la nécessité de comprendre les nouveaux usages qui leur permettraient d'alimenter et de partager des contenus. La maîtrise de la veille et de la curation sur Internet est désormais devenue indispensable à tous, et pas seulement pour les professionnels du numérique. La curation de contenu est une pratique qui consiste à sélectionner, éditer et partager les contenus les plus pertinents pour une requête ou un sujet donné. Elle permet de donner une plus grande visibilité et une meilleure lisibilité à des contenus (textes, documents, images, vidéo, sons).
    Alors, comment et par où commencer ? Quels outils utiliser ? Cet ouvrage propose des réponses simples à toutes les questions sur la veille et la curation ainsi qu'une marche à suivre accessible. Véritable guide pratique à l'usage de tous, il a pour vocation de devenir la grammaire de cette démarche active sur le web, dont la veille et la curation constituent les deux versants d'une même pièce.

  • On ne vend pas un territoire et ses atouts comme on vendrait un produit de consommation courante. Les usagers des territoires ne sont pas de simples consommateurs. Un territoire a une identité en partie liée à sa population, son histoire et ses ressources. Il diffuse des valeurs, incarne un art de vivre. Il doit aussi en priorité être attractif. La stratégie de communication de territoire a vocation à rassembler et à créer un consensus sur un projet commun en combinant plusieurs ingrédients auxquels la communication, le marketing et le management offrent des réponses. Tout comme un dirigeant d'entreprise, un décideur politique doit se poser certaines questions, pour distinguer son territoire des autres. Dans quelle activité nous situons-nous ?
    Que voulons-nous être ? La communication a-t-elle une fonction de moteur ou seulement une fonction d'enrobage ? intervient-elle en amont ? Engage-t-elle d'autres actions stratégiques ?
    Faut-il de déployer un discours en aval d'un projet stratégique pour mieux promouvoir l'offre ?
    Destiné aussi bien aux responsables territoriaux et aux consultants qu'aux étudiants, cet ouvrage montre comment évoluent les nouveaux standards de l'attractivité (communication, management, partenariat public-privé, etc), en les illustrant d'initiatives emblématiques. Il analyse la notion de créativité et montre qu'elle est le nouveau moteur du marketing et de la communication territoriale. Il propose des outils, des leviers et une méthodologie pour entreprendre des actions efficaces et durables.

  • Les innovations des technologies de la communication ont souvent progressé à pas de géant, entraînant des transformations radicales. Après le télégraphe, la télévision puis l'Internet, nous sommes désormais confrontés à l'arrivée en force de la réalité virtuelle, portée par des entreprises majeures telles que Facebook, Sony, HTC, Google, etc.
    Destiné aux amateurs de technologie, aux professionnels de la création de contenu et aussi au large public (amateurs de jeux vidéo, etc.), cet ouvrage offre une perspective inédite sur la révolution que va représenter à court terme la réalité virtuelle et les grands changements économiques et de consommation qu'elle va entraîner, à moyen et long terme.
    L'auteur raconte les origines de la réalité virtuelle, retrace son évolution, détaille ses progrès et potentiels actuels et explore le devenir de cette nouvelle industrie estimée à cent milliards d'euros. Il a rencontré tous les spécialistes des différents domaines relatifs à ce nouveau média (psychologue, neurologue, sociologue, économiste, spécialiste de la 3D et du son) et livre ici leur expertise. Il donne tout d'abord une définition claire qui permet de comprendre les différences entre réalité virtuelle, réalité augmentée, réalité alternative. Puis il explique la puissance de suggestion de ce média sur le cerveau humain et les effets de l'immersion dans des réalités alternatives. Il détaille, un par un, les changements que la réalité virtuelle va provoquer dans tous les secteurs professionnels, et en analyse tous les nouveaux modèles d'affaires. Enfin, il définit les nouveaux codes narratifs ainsi que la nouvelle chaîne de production de ce nouveau média.

  • La collecte massive et l'utilisation de nos données personnelles ne sont plus le seul pré carré des géants du web. Elles sont désormais à disposition des collectivités locales : gestion des déchets, bâtiment, voirie, transports, énergie, météo, sécurité, éducation, etc.
    Ce big data des territoires prend un rôle central dans la vie publique, mais sa mise en place se heurte à de nombreux obstacles et pose de multiples questions économiques, éthiques, juridiques et de protection de la vie privée. Or, en France, la législation impose un calendrier court et précis : c'est en 2018 que la loi pour une République numérique, qui généralise et rend obligatoire l'open data, entre en vigueur. Mais la très grande majorité des collectivités, et presque toutes les communes, doivent opérer des changements profonds auxquels elles ne sont pas préparées en termes de compétences, d'organisation, de gestion des coûts et de compréhension des usages. D'autant que les données sont souvent « non structurées », telles que des mails, SMS, messages audio, vidéo, etc. Et il ne s'agit pas seulement d'analyser de gros volumes de données hétérogènes, mais il faut le faire le plus rapidement possible afin d'exploiter les résultats dans des délais très courts.
    Cet ouvrage permet à tous les acteurs du big data territorial de gérer cette transition digitale en garantissant la souveraineté publique des données, au service de l'intérêt général, pour les territoires et pour les citoyens. Et pas à n'importe quel prix ni dans n'importe quelles conditions.
    Il répond à des questions essentielles : comment les données doivent-elles être utilisées dans l'aménagement territorial actuel ? Quelles perspectives doivent-elles offrir pour construire les territoires de demain ? Quid de la protection des données personnelles face à ces usages ?
    L'ouvrage démêle le vrai du faux de tous un ensemble de croyances sur le big data, puis explique les bonnes pratiques et la méthodologie pour :
    - Comprendre les enjeux et obligations en matière d'open data et de big data ;
    - Utiliser les données pour une meilleure mise en oeuvre et évaluation des politiques publiques ;
    - Apprendre à faire émerger un écosystème d'innovation ;
    - Gérer la relation des collectivités aux grands opérateurs du numérique ;
    - Savoir négocier la mise à disposition de données à des fins marchandes ;
    - Fournir les clés des nouveaux rapports des collectivités à leurs délégataires de services publics ;
    - Mettre en place une organisation plus transversale des services, pour plus de mutualisation des données ;
    - Savoir quelles sont les compétences particulières ainsi que les nouveaux métiers, et que faire lorsque l'on à pas les moyens de recruter.
    Fyp - Gérer les coûts de la récolte des données, de leur traitement et du stockage.
    À la fois conceptuel et pratique cet ouvrage intéressera :
    - les citoyens inquiets et méfiants des dérives possibles lorsque les élus locaux utilisent le big data ;
    - les élus locaux et leurs services, soucieux d'optimiser les politiques publiques, d'accroître la transparence de leur action, tout en respectant les droits et libertés de tous ;
    - tous les acteurs de la vie des territoires : les associations, les entreprises confrontées à l'open data, les acteurs du transport et de l'énergie, ceux de la ville et des intercommunalités.
    - tous les cadres territoriaux et les délégataires de services publics qui doivent gérer, sécuriser et intégrer le big data dans la gestion des services publics.

empty