Gallimard-loisirs

  • De Trinity College à Temple Bar, de Merrion Square à Smithfield Village, de Parnell Square à Phoenix Park, et des quais de la Liftey au Grand Canal, la capitale irlandaise se déploie en un clin d'oeil avec un guide pas comme les autres.

    - Un concept unique : des cartes grand format, dépliables par quartier ;
    - Les incontournables, bons plans et conseils de nos auteurs-voyageurs ;
    - 200 sites, monuments et adresses (restos, bars, boutiques...), localisés sur les cartes ;
    - Itinéraires, balades, et échappées à 1 heure de la ville ;
    - 100 photos pour tout voir ;
    - Toutes les informations pratiques indispensables.

  • Parti à la rencontre des indiens du guatemala, emmanuel michel - découvre les hautes terres et les volcans du lac atitlàn, la forêt équatoriale du péten d'où émergent les pyramides mythiques, tikal et la côte caraïbe.
    Au fil des pages, les tapis de fleurs éphémères accueillent les processions religieuses de la semaine sainte à antigua, les huilpils brodés des femmes indiennes fleurissent les nombreux marchés, les rituels maya perpétuent les offrandes - à la terre, au soleil, aux ancêtres. a la fois peintre, illustrateur et sculpteur, l'auteur nous fait partager ses sensations, ses rencontres au coeur d'une amérique centrale chaleureuse, colorée et profondément mystique.

  • Pendant plusieurs mois david alazraki a voyagé en bus, à pied, en jeep.
    Le long des monts du karakoram, du zanskar et du ladakh. les photos et dessins réalisés au cours de ce périple dans le nord de l'inde et du pakistan témoignent d'une continuité géographique manifestée par le cours de l'indus. elle est aujourd'hui brisée par la frontière et l'interminable conflit indo-pakistanais, alors qu'il fut un temps oú islam et bouddhisme tibétain vivaient en bonne intelligence dans ces hautes vallées.
    Des oasis de la hunza aux villages et monastères du ladakh, ces images dévoilent l'âpre majesté d'anciennes routes commerciales et de pèlerinage oú la plus petite trace humaine, la moindre rencontre, devient un événement, une révélation.

  • Le meilleur des carnets de voyage de Titouan Lamazou enrichi de ses premières oeuvres inédites.

    Artiste au parcours atypique, Titouan Lamazou est tour à tour identifié comme navigateur, carnettiste, artiste voyageur, poète engagé... Autant de cases commodément répertoriées dans lesquelles ne sauraient être rangés les multiples visages de son talent. Dans cet entretien inédit avec Jean de Loisy - personnalité singulière de l'art contemporain et président du Palais de Tokyo -, illustré par plus de 200 oeuvres, Titouan Lamazou évoque son itinéraire vagabond depuis sa jeunesse, dans les années soixante, jusqu'à nos jours et à ce vieux rêve de bateau-atelier qui réunira ses multiples sillages.

  • Tout le monde connaît l'épopée des révoltés de la bounty ! qui sait pourtant que leur aventure, devenue légende par la grâce d'hollywood, est une histoire vraie qui se poursuit encore aujourd'hui.
    Traqués par la marine britannique, les mutins s'étaient réfugiés sur pitcairn, une petite île perdue du pacifique. leurs descendants y vivent toujours. ils sont aussi isolés aujourd'hui que l'étaient leurs bouillonnants ancêtres. aucun avion n'accède à pitcairn. seuls quelques navires y relâchent parfois. bertrand de lesquen, grand reporter, et christian heinrich, peintre-voyageur, nous emmènent à la découverte de cet endroit mythique et de son étonnante communauté.

  • Ancrée sur l'océan, Sydney se vit et se raconte au fil de l'eau.
    Les Aborigènes pêchaient sur ses rivages et c'est du pont des paquebots, après une longue traversée, que les premiers immigrants découvraient leur nouvelles patrie. Aujourd'hui, les ferries sillonnent la rade et les surfeurs chevauchent les vagues. Même au creux des terres, un fragment de bleu s'accroche toujours à l'horizon. Et le blanc panache de l'Opera, qui fut le symbole des jeux olympiques de l'an 2000, comme une voile déployée, demeure le point de ralliement de cette ville qui toujours s'abandonne à la mer.


  • située au milieu de l'archipel, la région de chiba, à l'est de tokyo, est un concentré du japon.
    entourée par la mer, cette péninsule est riche en activités agricoles et maritimes: rizières et champs de légumes, villes et villages, plages et ports de pêche. ici, malgré les vagues de modernité qui déferlent massivement, les traditions sont restées vivaces, comme la fête de la prospérité ou la célébration des ancêtres. ne région à la fois campagnarde et citadine, ordinaire et exceptionnelle, dans laquelle l'auteur nous convie à passer un été en sa compagnie.


  • Infatigable peintre voyageur, Arnaud d'Aunay est parti pour nous à la découverte des cinq comptoirs français en Inde, à la recherche de la plus frêle empreinte, du moindre vestige de l'époque brillante et glorieuse de Dupleix (XVIIIe siècle), inaccessible comme un songe et d'autant plus attrayante.
    Ainsi, à travers une palette de couleurs lumineuses et un regard chargé de tendresse et de transparence, l'artiste nous guide dans ses découvertes émouvantes, toutes issues d'un lointain passé français. Il sait aussi traduire les rencontres inattendues de la vie quotidienne, qui sont autant de reflets saisissants de cette Inde mystérieuse.

  • Vézelay, lieu pétri d'histoire et de spiritualité, ne peut se visiter et tenter d'être compris, que si l'on connaît la trame de son exceptionnelle destinée.
    Depuis les temps les plus anciens, la colline de vézelay et ses abords immédiats ont été marqués par la main de l'homme. silex de l'âge de pierre, fontaines salées, thermes romains, monastère carolingien. et couronnant le tout, une basilique, chef-d'oeuvre de l'art roman bourguignon, composent un site unique. il ne peut être décrypté et pleinement apprécié qu'à la condition de détenir la clef de son histoire.
    Lieu magique, balayé parfois par les vents de la discorde, ou le plus souvent transcendé par le souffle de l'esprit, vézelay est tour à tour " le mont du scorpion " ou " la colline d'éternité ".

  • Par son trait de crayon et ses aquarelles, Vincent Brunot confère à ce carnet chaleur et lumière d'une réalité étonnante...
    à tel point que par instant, on peu même ressentir le souffle du mistral à la lecture, de ces pages.

  • L'Afrique, après tout, est aussi une île. Une immensité insulaire baignée par une mer et deux océans. Alors, l'équipe de Portes d'Afrique a décidé d'en faire le tour, de partir à sa rencontre par ses marches maritimes, ses ports, ses portes. Une circumnavigation de huit mois, sur un grand voilier de course, CFAO Technologies, pour voyager au rythme naturel et vrai de la mer.
    À bord de ce bateau d'exception, un équipage aux multiples passions. Des journalistes - de presse écrite, de radio et de télévision -, deux photographes et six illustrateurs. Douze écrivains-voyageurs, aussi, emmenés par Le Figaro pour raconter une autre Afrique. Sur les rivages de l'Indien ou de l'Atlantique, le voilier a jeté l'ancre dans ces grands ports où toutes les Afriques se donnent rendez-vous pour commercer, parler, se connaître. Le temps d'une escale, d'un échange, l'équipage s'est nourri d'une humanité bouillonnante, de mille richesses et autant d'espérances. Il s'est promené, aussi, dans les angoissants cimetières des générosités brisées. Ces émotions ont donné leurs couleurs aux images et aux mots qui se balancent aujourd'hui dans ces sillages d'Afrique.


  • le golfe du morbihan, cette " petite mer" aux mille oiseaux, cet anneau magique ouvert sur l'océan entre locmariaquer et port-navalo, abrite 365 îles semées par les fées.
    de ports en rias, de cromlechs en chapelles, de moulins à marée en calvaires, tout au long des sentiers douaniers et des grèves, jean-claude crosson nous invite à une rêverie iodée aux parfums salés, sous les lumières changeantes d'une bretagne respirant au rythme puissant des marées.

  • Ma plume n'étant pas dotée de l'aisance nécessaire pour manoeuvrer vent portant, c'est en tirant des bords sous crayon hb et pinceaux kolinski que j'ai tenté d'évoquer eric.
    A bord de pen duick, le bateau de sa vie, je vous invite à embarquer pour une navigation en images, une croisière de papier, celle que je n'ai jamais faite qu'avec une boîte d'aquarelles. depuis des années, autant par goût que par plaisir, j'ai accumulé un paquet de croquis, d'esquisses, de pochades, si vous voulez, les notes préparatoires à la douzaine d'aquarelles oú j'ai essayé de faire naviguer le grand cotre noir.

  • En peignant dans les rues du vietnam, l'auteur a suscité la curiosité des uns et des autres et tissé des liens privilégiés avec les enfants qui lui servaient de modèles, les étudiants en architecture qui s'installaient à côté de lui pour dessiner ou les commerçants qui l'invitaient à boire une tasse de thé dans leur échoppe.
    Au-delà des mots et des différences culturelles, le dessin a ainsi permis l'échange.
    A son tour, ce livre vous y convie : pour comprendre et apprécier ce pays, il faut laisser de côté un peu de soi-même. ces croquis et aquarelles en témoignent et vous invitent non seulement au voyage, mais aussi à partager le souvenir émerveillé d'un pays qui jamais ne laisse indifférent.

  • Sur les traces de louis-françois cassas, dessinateur voyageur de la fin du xviiie siècle, philippe delord nous fait découvrir à travers ses croquis et aquarelles toutes les faces cachées de cette ville mythique qu'est alexandrie.
    Il revisite les monuments d'alors, ou tente d'en retrouver des fragments qu'il consigne dans ses carnets. dans le sillage de sa bicyclette, il nous entraîne au coeur de la cité et s'attache à décrire les petits métiers, les artisans ou les gentils garnements d'une ville de plus en plus vouée au tourisme et à la mondialisation.

  • " Alan Johnston, en subtil observateur de la nature, a su rendre, dans ce carnet de voyages aux pays des cigognes noires, toute la magie et la poésie de l'oiseau mystérieux, passant d'une saison à l'autre de la profonde et humide forêt ardennaise à la steppe sahélienne écrasée de soleil et de chaleur.
    Il nous raconte en images délicates la vie qu'il côtoie et qui l'entoure. C'est un beau voyage à travers les continents et une bouffée d'espoir pour la nature. " (Jean-François Terrasse)

  • Traduire le mouvement par le dessin.
    Depuis longtemps, j'étais admirative des gestes extrêmes observés par Hokusai avec ses lutteurs de sumo, Toulouse-Lautrec avec la Goulue. L'idée de rencontrer un cirque m'était venue. Mais quel cirque ? Une surface ronde, sans doute, une vie d'itinérants, un spectacle populaire... Mais encore ? Je découvris, un froid soir de décembre, le spectacle de Que-Cir-Que à la Villette. Là, peu de chose correspondant à l'idée que l'on se fait d'un cirque.
    Pas d'animaux. Pas de strass. Pas de Monsieur Loyal... Un décor dépouillé, une piste ronde, un mât central. Et la vie autour. L'histoire simplement humaine d'une femme et de deux hommes. L'histoire forte, tendre, sensuelle, violente et drôle aussi de trois artistes réduisant leur humanité à sa plus stricte expression. La seule chose que je voulais traduire par mes petits dessins, c'est cette humanité qu'eux trois expriment avec tant de simplicité.
    Et c'est à cette simplicité que j'avais envie d'accéder enfin par le trait.

  • Entre sa source en Lozère et sa confluence dans le département du Lot-et-Garonne, le Lot coule sur près de cinq cents kilomètres à travers le Cantal, l'Aveyron et le Lot.
    Sa vallée, une des plus visitée de France, comble le voyageur par l'exceptionnelle diversité de ses paysages et la richesse de son patrimoine humain. L'immense variété de sites, tant naturels qu'architecturaux, a constitué la matière de cette sélection de croquis et d'aquarelles, réalisés sur le vif par Vincent Desplanche au cours de ses nombreux séjours.

  • Pays stratégique dans une région parmi les plus sensibles de la planète, l'oman a été un enjeu majeur lors des dernières crises pétrolières.
    Gardien, avec l'iran, du détroit d'ormuz, il se situe précisément sur la grande faille du golfe, il en est l'épicentre. le mieux connaître est donc une nécessité contemporaine. le talent de l'artiste jean-claude crosson, et la passion du spécialiste, bruno le cour grandmaison, nous offrent dans ces lumières d'oman la vision d'une arabie que l'on croyait perdue.

  • Le Cambodge s'ouvre au monde : les temples d'Angkor enfouis dans la jungle, le majestueux Mékong, le Tonlé Sap, à la fois lac et fleuve dont les eaux renversent leur cours une fois par an, les apsaras.
    Mais c'est aussi le pays martyr des Khmers rouges et du génocide. Dans ces pages, des enfants et des vieillards égrainent leurs sourires, des marchés étalent leurs mille et une saveurs, insectes grillés, fleurs, fruits et légumes étranges. Sous des couleurs vives et des traits sensibles, le témoignage de Geneviève Marot nous plonge dans l'univers quotidien des Cambodgiens. De ce regard chaleureux se dégagent, au fil des rencontres et des réalités parfois aigre-douces, des bouts d'histoire, des morceaux de destins, mais aussi des clés pour déchiffrer une société complexe en perpétuelle évolution et en pleine reconstruction.

  • C'est une histoire d'aujourd'hui.
    Elle conte en images et du nord au sud les paysages, les lumières et les hommes du maroc éternel, un pays infini toujours à découvrir. mais c'est aussi une histoire d'hier. elle narre les années du protectorat français, ses ombres, ses sacrifices et ses incertitudes, sous la plume d'un soldat du contingent qui correspond avec le peintre henri matisse. les deux hommes se sont brièvement rencontrés sur le paquebot qui les a menés de marseille à tanger, avant de suivre leur propre destin.
    C'est sur la même coursive battue des vents d'hiver que débute ce récit oú la fiction prétend dire humblement la vérité que l'histoire se complaît parfois à oublier.


  • le voyage que propose arnaud d'aunay se déroule, de saigon à angkor, au fil du majestueux mékong.
    l'artiste traduit toute l'énergie de la métropole vietnamienne, l'animation des villages flottants, la magie silencieuse et grandiose des temples, l'enchevêtrement du minéral et du végétal, les bonzes aux robes safran et aux visages aussi énigmatiques que ceux des bouddhas de pierre, les femmes khmères à la beauté paisible et fière. une version personnelle du cambodge d'aujourd'hui marqué encore par les drames d'hier.


  • Charles Kerivel parcourt depuis plus de vingt ans le Grand Sud marocain : d'abord Marrakech, la ville rose, qui ouvre ses portes sur l'Atlas, puis les gorges du Dadès et du Todra, les plaines du Tafilalet et l'immense Djbel Saghro, Zagora et les premières dunes de sable, jusqu'à la magnifique vallée du Draa.
    Il retranscrit ses rencontres avec les tribus Aït Haddidou du Haut Atlas, celles des Aït Yazza et des Aït Brahim et la grande histoire orale des tribus berbères Aït Atta. En termes de transparence et de lumière, il rend compte de la fragilité de l'instant et de la souveraine évidence du beau.

empty