Policier & Thriller

  • Inspiré d'un personnage réel, Le lecteur de cadavres nous plonge dans la Chine Impériale du XIIIe siècle et nous relate l'extraordinaire histoire de Ci Song, un jeune homme d'origine modeste sur lequel le destin semble s'acharner. Après la mort de ses parents, l'incendie de sa maison et l'arrestation de son frère, il est contraint de fuir son village avec sa petite soeur malade. Tels deux fugitifs, ils parcourent cette Chine ancestrale : un périlleux voyage qui les conduit à Lin'an, la capitale de l'Empire où il sera l'un des fossoyeurs des « Champs de la mort ». Son habileté à examiner les corps pour expliquer les causes d'un décès lui permet d'étudier, à la prestigieuse Académie Ming, la profession de lecteur de cadavres. Grâce à ses qualités inégalables, son formidable talent et son flair surprenant, Ci Song devient l'élève le plus brillant de l'école. L'écho de ses exploits arrive aux oreilles de l'empereur, qui le convoquera pour enquêter sur une série d'assassinats qui menace la paix impériale. S'il réussit, il gagnera l'estime de l'Empereur et entrera au sein du Conseil du Châtiment, s'il échoue c'est la mort. C'est ainsi que Ci Song devint le premier médecin légiste de tous les temps...
    Roman d'amour, d'histoire, d'aventures et d'apprentissage, Le lecteur de cadavres nous fait traverser le Moyen Age chinois.

  • « J'ai été quelqu'un de gai, tu sais. Malgré tout ce qui nous est arrivé. Je pouvais raconter le pire en riant, ou ne plus y penser. » Ainsi commence cette lettre de Marceline Loridan-Ivens à son père. Tous deux ont été déportés, elle à Birkenau, lui à Auschwitz, où il disparaît en 1943. De ces mois, de ces années de fer et de sang, il ne reste rien : si ce n'est les mots, le souvenir, le regard et l'émotion de Marceline. Du 61, rue des Saints-Pères, où elle vit depuis quarante ans, elle tend la main : la haine est là, à portée, les camps, Mengele, les wagons de fer, l'odeur, la cruauté et la neige. Mais aussi la douceur. Et ce père merveilleux, un peu idéaliste, qui réussit à lui faire passer un bout de papier avec quelques mots. Un trésor, un testament pour sa fille de quinze ans. Mais dont elle ne sait plus rien : les mots même se sont effacés...
    La vie a passé, Marceline Loridan-Ivens a aimé, vécu, voyagé, cru à la révolution, réalisé des films : pourtant ces mots la cherchent. Parole de paix, de vie, au travers des bois et des chairs brûlés. Marceline raconte, on ne parle jamais assez : la petite fille seule, sa poupée à la main, qui marche vers la chambre à gaz ; la jeune femme bousculée par le « trag » de Marceline, abattue sous ses yeux par un nazi ; Mengele, qui hante le camp, comme un démon, sa baguette à la main...
    « Tes mots s'en sont allés. Ils me parlaient d'un monde qui n'était plus le mien. J'avais tout perdu. Il a fallu que la mémoire se brise, sans cela je n'aurais pas pu vivre ».

  • "La cabine nº1 avait quelque chose du confessionnal, version luciférienne. Granules épais rouge sombre le long des murs, comme repeints d'un vomi de viande saignante. C'était une pièce étroite et haute de plafond, séparée en son milieu par un gros grillage noir. Le client était assis en contrebas..." Louise travaille dans un peep-show et elle fait ça bien. Sans se forcer. Elle se renverse contre le mur, ferme les yeux et se met au boulot... Elle officie patiemment avec parfois cette envie d'être ailleurs, d'échapper à son histoire...
    Mais le jour où on découvre deux filles sur le carreau, gorges et visages bien nettoyés, écorchés... ça rigole plus pareil, d'un coup... et Louise d'en apprendre, des choses, sur ce que les garçons font aux filles.

  • Lorsque Billy, un jeune homme perturbé, vient demander l'aide du détective privé Cormoran Strike pour enquêter sur un crime dont il pense avoir été témoin durant son enfance, Strike est perplexe. Billy, de toute évidence, est psychologiquement instable et ne parvient pas à se souvenir de nombreux éléments concrets. Il semble néanmoins sincère et son histoire crédible. Mais avant que Strike n'ait le temps de l'interroger, Billy, paniqué, parvient à s'enfuir.
    Afin de percer le mystère de l'histoire racontée par Billy, Strike et Robin Ellacott autrefois son assistante et désormais sa partenaire à l'agence s'engagent sur un chemin sinueux à travers les bas-fonds de Londres jusqu'à un sanctuaire secret au coeur du Parlement, puis dans un magnifique mais sinistre manoir de la campagne anglaise.
    Alors que l'enquête s'avère labyrinthique, la vie de Strike est également loin d'être rectiligne  : sa nouvelle notoriété en tant que détective l'empêche désormais d'opérer en sous-main, comme à son habitude. De plus, sa relation avec son ancienne assistante devient plus périlleuse que jamais Robin lui est certes indispensable professionnellement, mais leur relation personnelle se complique de jour en jour...
    Blanc mortel nous propose à la fois un mystère captivant et un nouvel épisode haletant de l'histoire de Cormoran Strike et Robin Ellacott. Le livre le plus romanesque de Robert Galbraith.

  • A l'aube du 20 février 1575, le feu, le sang et la mort s'abattent sur Venise. La Sérénissime vit un Carnaval noir. Paolo il Nano, un célèbre peintre de la Renaissance appartenant à une confrérie de savants, et l'évêque Scanziani, procureur du Tribunal du Saint Office, sont retrouvés morts. Cinq siècles plus tard, au matin du 12 janvier 2016, le corps de Donatella Cortesi, brillante doctorante en histoire, git dans les eaux glacées de la lagune, aux abords de la place Saint-Marc.
    Sa recherche portait sur le Carnaval noir. Quelques mois plus tard, Bénédict Hugues, professeur de latin médiéval à l'Université de Genève, découvre une mystérieuse lettre écrite en 1574 par l'évêque Scanziani. Dans les jours qui suivent, son domicile est mis à sac et sa gouvernante grièvement blessée. Juin 2016, Rome. Des djihadistes de la branche libyenne de l'Etat Islamique préparent une série d'attentats contre le Saint-Siège.
    Leur commanditaire ? Un groupuscule d'extrême-droite de la Curie romaine qui veut éliminer un pape jugé trop bienveillant à l'égard des migrants. Bénédict Hugues, aidé par une collègue professeur de latin, mène l'enquête. Tout semble les conduire à ce fameux carnaval noir de 1575 : pour quelles raisons Paolo il Nano a-t-il été assassiné ? Où se trouve désormais sa pièce maitresse, le Christ aux douze doigts ? Qui étaient les disciples de la Scuola Grande et pourquoi le siège de leur confrérie a-t-il été incendié ? Une énigme vieille de cinq cents ans attend son heure, mais le temps manque...
    Avec le talent de conteur qui lui est propre, Metin Arditi nous conduit dans un univers où tout n'est que mystères, scandales et faux-semblants. Un roman d'une actualité brûlante dont les racines plongent dans la Venise fascinante du XVIe siècle.

  • Une nuit d'hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu'au jour où l'avocat John Briscow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike.

    Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l'armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l'Internet, Strike est chargé d'enquêter sur la mort de Lula.

    De boîtes de nuit branchées en hôtels pour rock-stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et le manoir où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l'autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manoeuvres inspirées par la vengeance.

    Avec son intrigue haletante et sa galerie de personnages plus vrais que nature, L'Appel du Coucou, premier volet des aventures du détective Strike, s'inscrit dans la tradition du grand roman policier classique illustrée par Ruth Rendell et P. D. James. Un coup de maître.

    « Galbraith accomplit un prodige ! » - Publishers Weekly « Eblouissant. » - The Times Robert Galbraith est le pseudonyme de J.K. Rowling, auteur de la série Harry Potter et de Une Place à prendre.

  • Lorsque Robin Ellacott reçoit ce jour-là un mystérieux colis, elle est loin de se douter de la vision d'horreur qui l'attend : la jambe tranchée d'une femme.
    Son patron, le détective privé Cormoran Strike, est moins surpris qu'elle, mais tout aussi inquiet. Qui est l'expéditeur de ce paquet macabre ? Quatre noms viennent aussitôt à l'esprit de Strike, surgis de son propre passé. Quatre individus capables les uns comme les autres, il le sait, des plus violentes atrocités.
    Les enquêteurs de la police en charge du dossier ne tardent pas à choisir leur suspect idéal - mais Strike, persuadé qu'ils font fausse route, décide de prendre lui-même les choses en main. Avec l'aide de Robin, il plonge dans le monde pervers et ténébreux des trois autres coupables potentiels. Mais le temps leur est compté, car de nouveaux crimes font bientôt surface, toujours plus terrifiants.

    La Carrière du Mal est le troisième volet des aventures du détective Cormoran Strike et de son assistante Robin Ellacott. Intrigue diabolique, coups de théâtre en rafale - ce roman haletant est aussi l'histoire d'un homme et d'une femme arrivés à la croisée des chemins, pour qui l'heure du choix, dans leur vie privée comme professionnelle, a sonné.

    « Le troisième volet des aventures de Cormoran Strike est le meilleur de la série à ce jour. Galbraith a inventé un serial killer qui symbolise notre époque et nous fait froid dans le dos dès les premières pages de ce roman sombre et captivant, rythmé à la perfection et scandé par une avalanche de rebondissements. » USA Today « Impossible à lâcher - vous n'en dormirez pas de la nuit. » The Observer.
    « Strike et Robin forment le plus formidable duo romanesque de mémoire récente. Sur la forme autant que dans le déploiement de l'intrigue, Galbraith fait preuve d'une maîtrise à couper le souffle. » The Toronto Star.
    « Un bonheur de lecture à l'état pur. Le bon, la brute, des indices, des retournements de situation, des meurtres - tous les éléments classiques sont là, mais rehaussés par une exceptionnelle profondeur morale et émotionnelle. » NPR.

  • Quand l'écrivain Owen Quine disparaît dans la nature, sa femme décide de faire appel au détective privé Cormoran Strike. Au début, pensant qu'il est simplement parti s'isoler quelques jours - comme cela lui est déjà arrivé par le passé -, elle ne demande à Strike qu'une seule chose : qu'il le retrouve et le lui ramène.
    Mais, sitôt lancée l'enquête, Strike comprend que la disparition de Quine est bien plus inquiétante que ne le suppose sa femme. Le romancier vient en effet d'achever un manuscrit dans lequel il dresse le portrait au vitriol de presque toutes ses connaissances. Si ce texte venait à être publié, il ruinerait des vies entières. Nombreux sont ceux qui préféreraient voir Quine réduit au silence.
    /> Lorsque ce dernier est retrouvé assassiné dans de mystérieuses circonstances, la course contre la montre est lancée. Pour mettre la main sur le meurtrier - un tueur impitoyable, tel qu'il n'en a encore jamais rencontré dans sa carrière -, Strike va devoir d'abord percer à jour ses motivations profondes.
    Roman policier haletant, rythmé par une véritable cascade de coups de théâtre, Le Ver à soie est le deuxième opus des enquêtes de Cormoran Strike et de sa jeune et intrépide assistante, Robin Ellacott.

  • Jack, comme tant d'autres travailleurs, est une victime de la crise des années 30. Renvoyé parce qu'il est juif de l'usine Ford où il travaillait à Détroit, il retourne habiter chez son père, à New York. L'homme, vieux, fatigué et malmené par la vie, sombre, à l'instar du pays, dans la dépression. Jack, sans travail, sans argent, a bien du mal à s'occuper de ce père devenu colérique et alcoolique, et à payer le loyer que le propriétaire, Kowalski, leur réclame chaque semaine de façon toujours plus insistante.
    Un soir qu'il débarque avec deux hommes de main, Kowalski et Jack en viennent aux poings et un coup de feu part. Persuadé qu'il va être accusé de meurtre, Jack n'a d'autre choix que de fuir le pays. Il s'embarque alors avec son ami Andrew, un idéaliste et militant communiste de la première heure, pour l'Union soviétique car cette nation nouvelle, paradis des travailleurs, cherche des ouvriers qualifiés pour développer son industrie automobile.
    Pourtant, une fois en URSS, les promesses s'évanouissent et les illusions, nourries de rêve américain, laissent la place au désenchantement. Jack découvre un monde où tout est respect de l'ordre, répression et corruption. Devenu agent double bien malgré lui, il se laisse entraîner par les événements, mais il va bientôt devoir chercher à comprendre qui tient réellement les ficelles de son destin et choisir son camp, en politique comme en amour.

  • Le livre s'ouvre sur le monologue fou et halluciné d'un homme qui explique à un autre, qu'on devine son otage bailloné, les raisons de sa colère. Le lecteur, attrapé par les cheveux, saisi d'effroi, est placé d'emblée dans la situation d'une victime muette qui cherche à comprendre ce qui se joue dans ce huis-clos.
    Petit blanc mâle quinqua sans emploi, rejeté par ses enfants et quitté par sa femme, Alain est un homme « en fin de droits », qu'il s'agisse de son assurance chômage ou de sa vie conjugale.
    Il a décidé de se venger des trois personnes auxquelles il estime devoir sa chute: le cadre sup qui a harcelé sa femme au travail ; l'homme politique responsable de la délocalisation des industries de la région et de l'effondrement de sa ville ; la psychologue qui a introduit des idées d'émancipation féministe dans le cerveau de son épouse.
    Chacun à leur tour, Alain va les enlever et les séquestrer, bien décidé à leur faire passer une mauvaise nuit. Leur dernière. Seulement voilà, comme il le dit lui-même, Alain n'a pas « pris option serial killer au bac ». Sa mise en application du hashtag #KidnappeTonPorc s'avère donc moins simple que prévu.

    Tout à la fois opéra grand guignol en trois actes, stand up de l'assassin sous forme d'un long monologue adressé à ses différentes victimes, one-man show du bourreau, hommage aux pulps qu'il détourne et allusion affectueuse aux poissards absolus de David Goodis et aux psychopathes débonnaires de Jim Thompson, VNR ajoute une nouvelle couleur, plus grinçante, plus sombre et plus sociale, à la palette de Laurent Chalumeau dont on retrouve avec bonheur les prouesses stylistiques et le talent narratif.

  • Lorsque le volcan Tacaná entre en éruption au Mexique, Sam et Remi Fargo alors en vacances non loin de là décident de venir en aide aux gens de la région. En chemin pour apporter un soutien médical aux habitants d'un village isolé, le couple d'aventuriers découvre un étrange bloc de pierre qui dissimule un sanctuaire, parfaitement conservé. Devant eux se tient le squelette d'un haut dignitaire maya et, posée à côté de lui, une jarre fermée par un couvercle qui attire leur attention.
    Quand ils réussissent enfin à l'ouvrir, Sam et Remi découvrent un livre, un gigantesque codex contenant de précieux secrets sur les Mayas, sur leurs villes, et sur les origines de l'humanité. Mais cette trouvaille majeure éveille des convoitises, notamment chez la collectionneuse britannique Sarah Allersby, riche héritière sans scrupule, qui engage une armée d'avocats pour récupérer l'ouvrage afin d'en percer les secrets. Débute alors une course-poursuite qui se transforme en chasse à l'homme du Mexique aux États-Unis, de l'Espagne au Guatemala.
    Tous les coups sont permis, les hommes de main de la riche britannique sont prêts à tuer pour récupérer le précieux codex. Beaucoup y laisseront leur vie car l'enjeu est de taille : préserver les secrets mayas et ceux de l'humanité toute entière...

  • 2015 : Arsène Lupin revient. Après toutes ces années, il n'a perdu ni son élégance, ni son ironie, ni sa prestesse. Adrien Goetz nous le fait retrouver dans sept aventures qui s'enchaînent à toute allure. Où l'on verra le gentleman-cambrioleur détrousser les réseaux sociaux ; piller les banques de données du monde virtuel ; voler des planches originales de mangas ; s'attaquer généreusement aux problèmes du réchauffement climatique et ne pas résister à des joies qui lui rappellent sa jeunesse, comme de restituer la vraie Joconde à la France à l'occasion d'une exposition dans les Emirats.
    L'accompagnent les autres personnages qu'avait inventés Maurice Leblanc (1864-1941). Le jeune Beautrelet, son rival, est devenu un biologiste prodige qui joue avec les mutations cellulaires. La redoutable Joséphine Balsamo, convertie au féminisme militant, s'intéresse aux mutations génétiques. Sans oublier le ridicule détective Herlock Sholmès et l'inspecteur Gallimard (devenu  Gallimarion... ) qui traquent Lupin que l'on croit mort alors qu'il s'occupe des affaires de la République en faisant invalider les comptes de campagne du nouveau chef de l'Etat...
    Adrien Goetz retrouve toute la verve de Leblanc pour mettre le gentleman-cambrioleur au goût du troisième millénaire.

  • Si cette histoire n'était vraie de la première à la dernière ligne, elle serait le meilleur roman de Gabriel Garcia Marquez... Entre août 1990 et juin 1991, un groupe du cartel de Medellin enleva et retint en otages huit journalistes colombiens. Le cartel voulait ainsi faire pression sur le pouvoir et empêcher le vote d'une loi d'extradition des trafiquants de drogue colombiens vers les Etats-Unis... C'est l'histoire de cette prise d'otages que raconte ici Garcia Marquez, à partir des témoignages de ceux qui ont été mêlés à cette incroyable aventure. Il s'appuie en particulier sur les récits de Maruja Pachon, et de son mari, Alberto Villamizar, qui joua un grand rôle dans la libération des otages. Autour de ces deux personnages gravitent les protagonistes d'une réalité qui dépasse souvent la fiction : les otages, le Président de la République, qui refusa de céder au chantage de Pablo Escobar, "parrain" du cartel de Medellin mâtiné de caudillo latino-américain, les geôliers, pour la plupart de jeunes délinquants de la banlieue de Medellin... Sans oublier les narcos et les groupes d'intervention de la police. Garcia Marquez joue sur tous les registres romanesques, et nous laisse le soin de tirer nos conclusions sur le rôle des uns et des autres...

  • Octobre 1943. Un navire de guerre américain quitte le port de Philadelphie pour mener une expérience sur les ondes électromagnétiques. Peu après son départ, le bâtiment disparaît sous un ciel illuminé d'une étrange aura bleue.
    Si cette histoire est depuis longtemps considérée comme un canular, Juan Cabrillo et ses acolytes de l'Oregon un cargo réaménagé en bateau de guerre ultrasophistiqué font une découverte qui bouleverse leurs certitudes. Alors que Juan Cabrillo essaie de secourir un ami captif d'une prison russe de haute sécurité, ce dernier réussit à lui murmurer quelques mots qui pourraient bouleverser le cours de l'histoire. Parmi ces dernières paroles : la mer d'Aral, un étrange navire, et le nom de Nikola Tesla.
    Tesla est un ingénieur mythique, spécialiste de l'électricité, décédé en janvier 1943 alors qu'il travaillait pour la Marine américaine. Était-il responsable des expériences menées en mer à l'époque ? Des forces malveillantes ont-elles pu mettre la main sur ses travaux ? En avançant dans son enquête, depuis la Sibérie jusqu'à l'Ouzbékistan, Juan Cabrillo va bientôt découvrir qu'un conflit mondial est en train de se préparer. Et il est peut-être déjà trop tard...

  • Kif

    Laurent Chalumeau

    Pas toujours facile d'imposer le respect quand on s'appelle Georges Clounet et qu'on se retrouve catapulté à la tête d'une boîte de nuit interlope de la côte d'Azur. Au programme du Kif : cocktails à flot, soirées mousse, jeunes filles peu vêtues, petites racailles, poudre blanche, service d'ordre patibulaire et magouilles en tout genre. Accueilli par un commando armé qui arrose la boîte de nuit à la kalachnikov le soir même de sa prise de fonctions, l'incorruptible Georges Clounet est bien décidé à faire le ménage dans sa petite entreprise. La tâche va se révéler compliquée, plusieurs bâtons venant se coincer entre ses roues : un beau-frère gaffeur qui ne cesse de l'entraîner dans les combines les plus tordues ; un petit malfrat converti à l'Islam rêvant de transformer le Kif en mosquée ; un milliardaire saoudien de la famille Ben Laden se fantasmant en DSK de la Riviera ; un blanc-bec surexcité, réalisateur de films X amateur ; une jolie serveuse beurette ; une élue locale du FN, enfin, qui a un faible pour le garde du corps arabe de Georges. Au milieu de cet aréopage insolite, un million d'euros se baladent, sur lequel chacun cherche à faire main basse.
    À cette trame de western comico-déjanté, Laurent Chalumeau ajoute, dans ce roman sombre, puissant et hilarant, une forte dose politique, prenant de front (c'est le cas de le dire.) la question de l'extrémisme sous toutes ses formes, et à rebrousse-poil la bien-pensance de l'époque. Sous la farce hénaurme et trépidante, une charge contre les sirènes du fascisme et de la bêtise auxquelles notre société est en train de céder.

  • Au large des Açores, un cargo japonais est attaqué par des pirates. Lorsque l'équipe de la NUMA arrive sur place, le gang prend la fuite en sabordant le navire, et leur canot explose en route. Qui sont ces hommes, et pourquoi ont-ils attaqué ce bateau et massacré l'équipage ?
    Au même moment, à Genève, un brillant scientifique qui travaille sur l'accélérateur de particules est enlevé pour servir les sombres projets d'un dictateur africain avide de pouvoir.
    Kurt Austin et ses acolytes devront tout mettre en oeuvre pour déjouer une terrible machination qui menace l'équilibre du monde, sans perdre de vue les scientifiques venus étudier sur l'île un mystérieux phénomène magnétique et une séduisante Russe en mission pour son pays.

  • 658

    John Verdon

    Ancien alcoolique reconverti en gourou pour milliardaires dépressifs dans une clinique très privée, Mark Mellery reçoit un jour une lettre anonyme, lui demandant de se prêter à un petit jeu d'esprit à première vue inoffensif... Mais l'énigme ne tarde pas à prendre une tournure sanglante et terrifiante.
    Appelé à résoudre une enquête en apparence insoluble, semée d'embûches et d'indices trop flagrants pour être honnêtes, le légendaire inspecteur David Gurney, jeune retraité du NYPD bientôt rattrapé par les démons de l'investigation, se lance aux trousses d'un meurtrier aussi inventif que machiavélique - pour qui le décompte macabre ne fait que commencer...

  • Sam et Remi Fargo ne cherchent pas d'ennuis alors qu'ils plongent au large des côtes tanzaniennes et tombent sur les vestiges de l'Ophelia, un navire disparu pendant la guerre de Sécession américaine. Et pourtant cette découverte les oblige à remonter les anciennes routes parcourues par ce bateau. Quelle est l'histoire de l'Ophelia et de son mystérieux capitaine ? Que peuvent signifier les incisions énigmatiques qui se trouvent sur sa cloche ? C'est ainsi que les Fargo débarquent en Tanzanie et à Zanzibar, puis entrent dans la forêt tropicale de Madagascar et en Indonésie, sur le site légendaire du volcan Krakatoa, où les redoutables hommes de main du président mexicain, un certain Quauhtli Garza, leader du Parti Technoca, sont à leurs trousses, prêts à les tuer plutôt que leur laisser percer le mystère des origines du peuple aztèque.

  • Sam et Remi Fargo, le couple de chasseurs de trésors professionnels, coulent des jours paisibles au large de Sumatra lorsque Charlie King, puissant magnat du pétrole, leur propose une mission d'un genre bien particulier : retrouver un de leurs amis, qu'il avait engagé pour partir à la recherche de son père porté disparu près de quarante ans plus tôt, et qui ne donne plus de nouvelles depuis plusieurs jours.
    Inquiets, Sam et Remi s'empressent d'accepter. Mais Charlie King, loin de se préoccuper autant qu'il le prétend du sort de Frank, nourrit de sombres desseins, et le chemin de Sam et Remi sera semé d'embûches...
    Trafic de fossiles, parchemins antiques, disparition d'un coffre vieux de plusieurs siècles du Tibet au Népal, en passant par l'Inde et la Chine, les Fargo sont entraînés dans un tourbillon d'aventures qui les mènera jusqu'à l'ancien royaume du Mustang et à une mystérieuse légende...
           

  • {Le Livre rouge de Jack l'Eventreur} est un livre de fond sur la vie de cet ancêtre de nos {serial killers}, sur lequel tant de légendes et de mythes erronés se sont greffés. Stéphane Bourgoin reprend l'enquête à zéro. Il reconstitue l'atmosphère misérable et sombre de l'East End londonien de 1888. Il nous fait revivre chacun de ces meurtres effroyables, comme celui de Annie Chapman et de Mary Jane Kelly... Il examine les différentes théories, plus ou moins classiques, qui font successivement de Jack l'Eventreur un étrangleur, un magicien, un étranger, un membre de la famille royale : déjà un mythe ! Stéphane Bourgoin nous livre les archives secrètes de Scotland Yard. Il a eu également accès aux dossiers de la FBI National Academy. Ce texte est donc un panorama complet, scientifique et fascinant, du destin de l'Eventreur. Le récit est suivi d'un certain nombre de documents décisifs autour du personnage : des nouvelles anglaises inédites, une bibliographie et une filmographie exhaustives.

  • Bonus

    Laurent Chalumeau

    Si le capitalisme véreux était une discipline olympique, Jean-Rémy Felliaire serait champion de triathlon : délit d'initié, fraude fiscale et corruption active. Il pensait être tranquille sur la Côte d'azur, avec son parachute doré et ses millions planqués au Liechstenstein.
    Seulement voilà, ils sont nombreux à vouloir gâcher sa retraite, ou pire, le séparer de la totalité ou d'une partie de son magot : une juge d'instruction, elle-même menacée de mort par des trafiquants de main d'oeuvre albanais ; un ex-détenu sans scrupules ; une esthéticienne, chanteuse " canadienne " amateur et candidate malheureuse à la Nouvelle Star ; son mari, cordiste dans le BTP acrobatique ; une élève avocate blonde ; un policier du Service de Protection des Hautes Personnalités chargé de veiller sur la juge ; et jusqu'à un professeur de littérature américaine à la retraite, militant du réseau Education Sans Frontières.
    Bien mal acquis profite toujours à quelqu'un - reste à déterminer qui.

  • Babayaga

    Toby Barlow

    Paris, 1959. Un homme est retrouvé empalé sur la grille d'un jardin public. La Ville Lumière plonge dans les ombres, envoûtée par les babayagas, sorcières venues du fond des siècles et des steppes russes. L'inspecteur Vidot enquête. Mais qui se frotte aux babayagas s'y pique, et voici bientôt notre Colombo des faubourgs transformé d'un coup de baguette magique. en puce, contraint de poursuivre sa diabolique et charmante ennemie en sautant de chien en rat. Son chemin croisera celui du naïf Will Van Wyck, jeune publicitaire américain expatrié travaillant à son insu pour la CIA et empêtré dans un imbroglio dont seule l'ensorcelante Zoya semble pouvoir le sortir - à moins qu'il ne soit sa prochaine proie.
    Après une entrée fracassante en littérature avec une épopée en vers libres sur des meutes rivales de loups-garous à Los Angeles (Crocs), Toby Barlow détourne cette fois le roman d'espionnage et les contes folkloriques. Fable délirante menée tambour battant, entre Kafka et Ratatouille, Boulgakov et La Panthère rose, Babayaga est aussi un grand roman sur les pouvoirs surnaturels de l'amour et, à sa manière retorse, un grand roman féministe.

  • Par une brumeuse nuit de février, l'éditeur Karl Petersén arrive, non sans quelques inquiétudes, dans le port d'Helsinborg, avec une bouteille de champagne et le contrat du poète Jan Y. Nilsson, qui vit à bord d'un bateau de pêche. L'éditeur l'a persuadé d'écrire un roman policier, futur best-seller, déjà vendu aux plus prestigieuses maisons d'édition d'Europe. Mais le poète acceptera-t-il de le signer ? Se résignera-t-il à sacrifier sa réputation et à se plier aux lois du marché ?
    Lorsque Petersén découvre Jan Y. pendu, la réponse semble évidente. Le commissaire Barck, chargé de l'enquête, n'a aucun doute : les poètes ne se font pas assassiner, ils se suicident. Pourtant, les mobiles ne manquent pas...
    A l'âge d'or du roman policier nordique, Björn Larsson signe ce qu'il appelle un "genre de roman policier", jeu littéraire raffiné et ironique sur l'essence même de l'écriture poétique et romanesque. Dans une pétillante satire du monde éditorial continuellement à la recherche du prochain succès, seul un policier-poète a l'expérience et la sensibilité pour saisir les vérités cachées derrière les apparences...

  • En 327 avant Jésus-Christ, une galère romaine qui abrite une cargaison exceptionnelle échappe à une attaque de pirates.
    1916. Un navire de guerre britannique explose au beau milieu de la mer du Nord.
    De nos jours, une série d'attentats sanglants ravage plusieurs mosquées en Turquie et en Égypte.

    Lors d'une expédition en Turquie et en Israël, Dirk Pitt vient de découvrir des trésors datant de l'époque des Romains. Ses recherches le mènent sur la piste d'un puissant groupuscule islamiste qui a pour but de redonner à l'Empire Ottoman son ancienne splendeur.
    Summer Pitt, la fille de Dirk, retrouve à Londres un mystérieux « Manifeste », datant du Ier siècle et égaré dans des circonstances inexplicables. S'il était mis au jour dans le monde actuel, il pourrait changer le cours de l'histoire.

    Cette nouvelle aventure de Dirk Pitt tient le lecteur en haleine et lui permet de voyager à travers le temps pour donner une réponse aux questions que soulèvent des objets d'inestimable valeur retrouvés au fond de la mer. Clive Cussler nous prouve une fois de plus qu'il est le maître du genre.

empty