Horay

  • Napoléon Bonaparte a marqué l'Histoire par les faits d'armes et les grandes mesures qui ont rythmé son règne.
    Consul, Empereur, en campagne ou en exil, il ne cessait jamais de parler, de réfl échir à haute voix, d'écrire, de dicter. De nombreux témoignages et ses écrits personnels laissent à la postérité une foultitude de bons mots et autres formulations terriblement habiles.
    Sur les Français, l'art de gouverner ou celui de faire la guerre, mais également sur les femmes ou la vertu, ces aphorismes, sentences et réfl exions de l'Empereur révèlent une ironie, un cynisme et une clairvoyance hors pair. Un concentré d'intelligence et de sensibilité.

  • Les mots d'esprit de Jules Renard sont à son image : ambivalents, ingénieux et pleins d'humour.
    Ils témoignent de la lucidité de leur auteur sur ses contemporains, de son pessimisme incorrigible et de sa grande propension à l'autodérision.
    Ce fl orilège détonant de ses meilleures citations nous révèle qui se cache derrière l'écrivain de génie :
    Un homme sensible, avide d'admiration, souvent sévère envers lui-même, et orgueilleux, tel qu'il l'avoue sans scrupules. Un homme capable, aussi, de sa plume enlevée, de retranscrire avec brio tout une palette d'émotions.

  • On connaît le Rimbaud qui a révolutionné la poésie et bousculé tous les codes, on connaît le Voyant et le génie qui s'est échappé de Charleville-Mézières pour rejoindre le monde, avant de s'arrêter subitement d'écrire... Mais l'on connaît moins le Rimbaud plus âgé, authentique « homme aux semelles de vent », parti en Afrique et en Arabie en tant que marchand, dit-on, d'armes et d'esclaves.
    Dans une subtile confrontation, ce recueil nous off re à voir les deux vies du personnage, qui donnent toute sa dimension mythique à l'un des plus grands poètes de tous les temps.

  • Écrivain et poète, musicien, compositeur, scénariste, traducteur, ingénieur, acteur... Boris Vian était un homme aux multiples talents, un artiste abouti qui a laissé à la postérité un monument de création : quelques inventions de génie, une dizaine de romans, une vingtaine de pièces de théâtre et opéras, près de cinq cents chansons...
    Il a indéniablement marqué l'histoire de la littérature par ses fantaisies, ses images oniriques, l'ardeur et la musicalité de sa plume. Recueil de citations soigneusement choisies dans l'immensité de son oeuvre (extraits de romans, manuscrits non publiés, pochettes de disques et autres chansons), cet ouvrage permet de redécouvrir toute l'ingéniosité de sa langue.

  • Comme il le dit lui-même, Paul Léautaud est en quelque sorte « un moraliste à rebours ». Il aime à saisir le ridicule de l'homme, à dénoncer ses bêtises et ses faiblesses, à le semoncer de façon narquoise.
    Mais derrière cet esprit vif à la langue bien pendue et à l'humour sarcastique, on trouve aussi un homme solitaire, qui raille la vie mondaine parisienne et préfère la compagnie des animaux à celle de ses congénères.
    C'est à la fois le passionné et l'impertinent, le pessimiste et l'ironique, que l'on découvre au fi l de ces pages, niché au détour de belles phrases qui témoignent de la fi nesse de sa verve.

  • Qu'est-ce que la " verve " ? pour la définir, les dictionnaires, comme le grand littré et le petit larousse, ont recours à une métaphore : "chaleur d'imagination", disent-ils.
    Bonheur d'expression qui surprend le lecteur, arrêté soudain par un "mot", une réflexion, une répartie, dont la justesse et la cocasserie inattendue le laissent ravi devant la page ouverte. depuis que la langue existe, la verve n'appartient qu'à ceux qui sont pris par la rage des mots et du verbe. bref, tous les grands créateurs et les virtuoses du langage. mais elle n'apparaît pas seulement dans les oeuvres imprimées ; certains la confient à leur journal intime ou la sèment en formules heureuses dans la conversation.
    Les plus brillantes (qui ne sont pas toujours les plus connues) sont rassemblées dans cette collection.

  • Qu'est-ce que la "verve" ? Pour la définir, les dictionnaires, comme le Grand Littré et le Petit Larousse, ont recours à une métaphore : "chaleur d'imagination" disent-ils...
    Bonheur d'expression qui surprend le lecteur, arrêté soudain par un "mot", une réflexion, une répartie, dont la justesse et la cocasserie inattendue le laissent ravi devant la page ouverte. Depuis que la langue existe, la verve n'appartient qu'à ceux qui sont pris parla rage des mots et du verbe. Bref, tous les grands créateurs et les virtuoses du langage. Mais elle n'apparaît pas seulement dans les oeuvres imprimées ; certains la confient à leur journal intime, ou la sèment en formules heureuses dans la conversation.
    Les plus brillantes (qui ne sont pas toujours les plus connues) sont rassemblées dans cette collection.

  • Qu'est-ce que la "verve" ? Pour la définir, les dictionnaires, comme le Grand Littré et le Petit Larousse, ont recours à une métaphore : "chaleur d'imagination" disent-ils...
    Bonheur d'expression qui surprend le lecteur, arrêté soudain par un "mot", une réflexion, une répartie, dont la justesse et la cocasserie inattendue le laissent ravi devant la page ouverte. Depuis que la langue existe, la verve n'appartient qu'à ceux qui sont pris parla rage des mots et du verbe. Bref, tous les grands créateurs et les virtuoses du langage. Mais elle n'apparaît pas seulement dans les oeuvres imprimées ; certains la confient à leur journal intime, ou la sèment en formules heureuses dans la conversation.
    Les plus brillantes (qui ne sont pas toujours les plus connues) sont rassemblées dans cette collection.

  • Qu'est-ce que la "verve" ? Pour la définir, les dictionnaires, comme le Grand Littré et le Petit Larousse, ont recours à une métaphore : "chaleur d'imagination", disent-ils... Bonheur d'expression qui surprend le lecteur, arrêté soudain par un "mot", une réflexion, une répartie, dont la justesse et la cocasserie inattendue le laissent ravi devant la page ouverte.
    Depuis que la langue existe, la verve n'appartient qu'à ceux qui sont pris par la rage des mots et du verbe. Bref, tous les grands créateurs et les virtuoses du langage.
    Mais elle n'apparaît pas seulement dans les oeuvres imprimées ; certains la confient à leur journal intime, ou la sèment en formules heureuses dans la conversation. Les plus brillantes (qui ne sont pas toujours les plus connues) sont rassemblées dans cette collection.

  • Qu'est-ce que la "verve"oe Pour la définir, les dictionnaires, comme le Grand Littré et le Petit Larousse, ont recours à une métaphore: "chaleur d'imagination", disent-ils...Bonheur d'expression qui surprend le lecteur, arrêté soudain par un "mot", une réflexion, une répartie, dont la justesse et la cocasserie inattendue le laissent ravi devant la page ouverte.Depuis que la langue existe, la verve n'appartient qu'à ceux qui sont pris par la rage des mots et du verbe. Bref, tous les grands créateurs et les virtuoses du langage.Mais elle n'apparaît pas seulement dans les oeuvres imprimées; certains la confient à leur journal intime, ou la sèment en formules heureuses dans la conversation. Les plus brillantes (qui ne sont pas toujours les plus connues) sont rassemblées dans cette collection.Alphonse AllaisCharles BaudelaireCasanovaLouis-Ferdinand CélineDadaChe GuevaraVictor HugoAlfred JarryPaul LéautaudNapoléon BonaparteHugo PrattRaymond QueneauArthur RimbaudTalleyrandBoris Vian

  • Une sélection originale et personnelle de citations de CÉLINE, puisées pour moitié dans son oeuvre romanesque, et pour moitié dans sa correspondance sans oublier des extraits des sulfureux pamphlets, avec une place toute particulière faite à une vingtaine d'extraits issus de collections privées.
    Verve truculente et amère. Bousculant la syntaxe classique, revendiquant une liberté de ton et de style, l'écriture de Céline réinvente la langue parlée pour mieux dire la brutalité du monde


  • qu'est-ce que la "verve" ? pour la définir, les dictionnaires, comme le grand littré et le petit larousse, ont recours à une métaphore : "chaleur d'imagination", disent-ils.
    bonheur d'expression qui surprend le lecteur, arrêté soudain par un "mot", une réflexion, une répartie, dont la justesse et la cocasserie inattendue le laissent ravi devant la page ouverte. depuis que la langue existe, la verve n'appartient qu'à ceux qui sont pris par la rage des mots et du verbe. bref, tous les grands créateurs et les virtuoses du langage. mais elle n'apparaît pas seulement dans les oeuvres imprimées ; certains la confient à leur journal intime ou la sèment en formules heureuses dans la conversation.
    les plus brillantes (qui ne sont pas toujours les plus connues) sont rassemblées dans cette collection.

  • Qu'est-ce que la "verve" ? Pour la définir, les dictionnaires, comme le Grand Littré et le Petit Larousse ; ont recours à une métaphore : "chaleur d'imagination", disent-ils...
    Bonheur d'expression qui surprend le lecteur, arrêté soudain par un "mot", une réflexion, une répartie, dont la justesse et la cocasserie inattendue le laissent ravi devant la page ouverte. Depuis que la langue existe, la verve n'appartient qu'à ceux qui sont pris par la rage des mots et du verbe. Bref, tous les grands créateurs et les virtuoses du langage. Mais elle n'apparaît pas seulement dans les oeuvres imprimées certains la confient à leur journal intime, ou la sèment en formules heureuses dans la conversation : Les plus brillantes (qui ne sont pas toujours les plus connues) sont rassemblées dans cette collection.

  • "Liriez-vous encore votre bréviaire, lui demanda Mme de Staël.
    - J'ai de la mémoire, dit-il. - Travaillez à la perdre ; car un temps viendra où les souvenirs vous importuneront. - Rassurez-vous dit-il avec un sourire malicieux, je ne conserve que la mémoire des mots". Conversation de Talleyrand avec Germaine de Staël

  • Qu'est-ce que la "verve" ? Pour la définir, les dictionnaires, comme le Grand Littré et le Petit Larousse, ont recours à une métaphore : "chaleur d'imagination" disent-ils...
    Bonheur d'expression qui surprend le lecteur, arrêté soudain par un "mot", une réflexion, une répartie, dont la justesse et la cocasserie inattendue le laissent ravi devant la page ouverte. Depuis que la langue existe, la verve n'appartient qu'à ceux qui sont pris parla rage des mots et du verbe. Bref, tous les grands créateurs et les virtuoses du langage. Mais elle n'apparaît pas seulement dans les oeuvres imprimées ; certains la confient à leur journal intime, ou la sèment en formules heureuses dans la conversation.
    Les plus brillantes (qui ne sont pas toujours les plus connues) sont rassemblées dans cette collection.

  • Qu'est-ce que la «verve»oe Pour la définir, les dictionnaires comme le Grand Littré et le Petit Larousse, ont recours à une métaphore: «chaleur d'imagination», disent-ils...Bonheur d'expression qui surprend le lecteur, arrêté soudain par un «mot», une réflexion, une répartie, dont la justesse et la cocasserie inattendue le laissent ravi devant la page ouverte.Depuis que la langue existe, la verve n'appartient qu'à ceux qui sont pris par la rage des mots et du verbe. Bref, tous les grands créateurs et les virtuoses du langage.Mais elle n'apparaît pas seulement dans les oeuvres imprimées; certains la confient à leur journal intime, ou la sèment en formules heureuses dans la conversation. Les plus brillantes (qui ne sont pas toujours les plus connues) sont rassemblées dans cette collection.

  • Qu'est-ce que la "verve" ? Pour la définir, les dictionnaires, comme le Grand Littré et le Petit Larousse, ont recours à une métaphore : "chaleur d'imagination", disent-ils... Bonheur d'expression qui surprend le lecteur, arrêté soudain par un "mot", une réflexion, une répartie, dont la justesse et la cocasserie inattendue le laissent ravi devant la page ouverte.
    Depuis que la langue existe, la verve n'appartient qu'à ceux qui sont pris par la rage des mots et du verbe. Bref, tous les grands créateurs et les virtuoses du langage.
    Mais elle n'apparaît pas seulement dans les oeuvres imprimées ; certains la confient à leur journal intime, ou la sèment en formules heureuses dans la conversation. Les plus brillantes (qui ne sont pas toujours les plus connues) sont rassemblées dans cette collection.

  • Extraits du journal que Jules Renard a tenu de 1887 à 1910 qui reflète toute la verve stylistique dont l'auteur était capable et qui dévoile un homme souvent amer, timide avec les femmes et méticuleux dans ses fonctions de maire.

  • Qu'est-ce que la "verve"oe Pour la définir, les dictionnaires comme le Grand Littré et le Petit Larousse, ont recours à une métaphore: "chaleur d'imagination", disent-ils... Bonheur d'expression qui surprend le lecteur, arrêté soudain par un "mot", une réflexion, une répartie, dont la justesse et la cocasserie inattendue le laissent ravi devant la page ouverte.Depuis que la langue existe, la verve n'appartient qu'à ceux qui sont pris par la rage des mots et du verbe. Bref, tous les grands créateurs et les virtuoses du langage.Mais elle n'apparaît pas seulement dans les oeuvres imprimées; certains la confient à leur journal intime, ou la sèment en formules heureuses dans la conversation. Les plus brillantes (qui ne sont pas toujours les plus connues) sont rassemblées dans cette collection.

empty