Instant Present

  • Publié en 1990 et incompris lors de sa première sortie, il a été réédité 20 ans plus tard, ce texte visionnaire n'ayant rien perdu de sa pertinence.
    Le livre renseigne sur la physiologie et les mécanismes du corps pendant l'accouchement, et aussi concernant le "devenir mère" Sans dénigrer l'approche médicale quand elle s'impose, il redonne confiance en soi et dans la naissance naturelle, chaque femme ayant en elle la capacité de mettre au monde son enfant.

    Ce livre est une référence dans le mouvement de la "naissance respectée", en accord avec le respect de la physiologie de l'accouchement et du respect du corps de la femme et du bébé.

  • Se lancer dans l'aventure de la parentalité positive, c'est parfois angoissant !
    Mes observations et mes lectures de jeune maman m'y poussaient pourtant, conjuguées à mes réflexions de RH gérant au quotidien des adultes avec leurs soucis de motivation, leur quête de sens, leurs problèmes de communication et leur gestion des conflits assez approximative.
    Oui mais... Cette parentalité positive dont tout le monde parle, ça donne quoi au quotidien ? Est-il possible d'appliquer ces préceptes dans une vie normale, de parent raisonnablement occupé et pas plus patient que son voisin, sans aboutir à des enfants ingérables et des parents au bord de la crise de nerfs (voire en plein milieu) ? D'ailleurs, pourquoi faire autant d'efforts ?
    /> Parfois, quelques images valent mieux qu'un long discours.
    Plutôt qu'un énième bouquin sur la théorie, voici du pratique et du vécu : 200 arrêts sur image, 200 moments de parentalité positive racontés sur le vif. On y lira l'évolution d'une famille s'appropriant peu à peu, tant bien que mal (parfois mal !), une nouvelle manière d'éduquer et de communiquer avec les enfants.
    200 occasions de puiser de l'inspiration pour sa propre relation à son enfant, 200 occasions de mieux comprendre l'intérêt de tel ou tel principe obscur, nettement plus clair une fois qu'on le voit « en action », 200 occasions d'avoir envie d'approfondir, et surtout : 200 occasions, aussi, de se sentir moins seul en tant que parent qui ne fait pas toujours tout « comme dans les livres ».

  • Voici le texte de la conférence de Sophie Rabhi-Bouquet au Salon Primevère de Lyon en février 2018. Elle porte sur l'école qu'elle a créée en 1999 en Ardèche, devenue en 2016 une « école démocratique girafe ».
    Nous découvrons les inspirateurs du lieu (Maria Montessori, Alice Miller, Marshall Rosenberg et Thomas Gordon) et leur lien avec la pédagogie proposée aux enfants.
    Nous comprenons comment l'expérience, l'environnement de la nature et de la bienveillance, la rencontre avec le modèle de l'école démocratique ont contribué à faire de cette école un modèle de réussite.
    Les questions du public permettent ensuite d'enrichir le témoignage de Sophie Rabhi.

  • Ce livre remet en cause nombre de pratiques utilisées par l'éducation nationale en expliquant en quoi elles sont néfastes pour l'apprentissage des enfants.
    Aux éducateurs et aux parents, il explique que l'on peut - et qu'il faudrait - faire confiance dans les enfants pour qu'ils apprennent par eux-mêmes. C'est un réel besoin chez eux, il n'est nullement nécessaire (il est même néfaste) de leur enseigner quoi que ce soit.
    Le livre donne des pistes concrètes pour les accompagner dans leurs apprentissages, et plus particulièrement en français, maths et musique.
    Ce livre s'inscrit dans le courant des apprentissages autonomes et informels ("unschooling" en américain).

  • «L'école à la maison» ou «l'instruction en famille» est un choix encore marginal en France. C'est cependant un choix qui interpelle de plus en plus comme une alternative à l'école et comme une possible source d'inspiration pour accompagner les enfants scolarisés. Ainsi l'auteure s'inspire de sa pratique pour l'accompagnement d'enfants scolarisés en diffi culté.
    L'ouvrage propose des réponses concrètes aux questions que se posent les familles. Il aborde clairement les obligations légales, l'organisation quotidienne, la façon de proposer un cadre de travail à son enfant. Vous y trouverez de nombreuses pistes d'apprentissage et des liens utiles.

  • Le livre, initialement publié en 1983 sous le titre « Place à l'enfant », puis à partir de 2005 aux Editions l'Instant Présent sous le titre actuel, est depuis 30 ans, une référence grand-public de la pédagogie Montessori. Cette nouvelle édition a été retravaillée par l'équipe de l'Enfant et la Vie et enrichie d'illustrations modernes.

  • Devenir de meilleurs parents ? Beaucoup de guides pratiques à l'usage des parents posent comme objectif implicite : « Comment obtenir l'obéissance des enfants ? » Et proposent différentes techniques pour contrôler les enfants, diverses formes de punitions ou de récompenses. L'auteur cite de nombreuses recherches qui montrent la nocivité de toutes ces méthodes.
    Plutôt que de proposer une méthode, Alfie Kohn préfère poser la question suivante :
    « Quels sont les besoins des enfants et comment résoudre les conflits ? » Il s'agit de faire avec les enfants plutôt que de faire faire aux enfants. Or, un besoin fondamental des enfants est l'amour inconditionnel, Alfie Kohn nous invite alors à nous reconnecter à celuici, et à examiner avec réalisme et honnêteté les raisons qui peuvent nous en éloigner.
    C'est un livre de réflexion approfondie, sur nos pensées, nos sentiments et nos actes envers nos enfants.

  • Ce livre propose le texte complet du fi lm et des bonus, la retranscription d'échanges avec les spécialistes de l'enfance et des apprentissages, les entretiens avec Clara Bellar menés par les médias, des paroles de spectateurs. Ces textes permettent de retrouver par écrit les richesses du fi lm et des ciné-échanges.

  • Il s'agit d'un livre sur les techniques de portage, abondamment illustré tant par de belles photos que de photos de pas-à-pas pour apprendre à placer l'enfant ou le tissu. Nous pourrons, au fi l des pages, suivre plusieurs familles au fi l de leurs expériences en matière de portage.

    Des monitrices en portage témoignent de di cultés qu'elles ont rencontrées personnellement dans leur apprentissage et la mise en place du portage avec leurs enfants. Des parents racontent leur vécu sur le chemin du portage. Des photos pas-à-pas montrent aussi bien comment installer un bébé dans une écharpe en double croisé que dans un sling, mais on apprend aussi comment coudre un sling, comment tricoter un double col, porter des jumeaux ou encore comment le portage simplifi e la vie en collectivité.

  • Vous souhaitez jouer davantage ou mieux avec votre enfant ? Vous ne savez pas comment jouer, vous pensez que vous n'aimez pas jouer ? Ce livre est fait pour vous ! Après la lecture, vous n'aurez plus qu'une envie : jouer !
    Ce livre embrasse le vaste champ du jeu, depuis les jeux de construction en bois jusqu'au jeux de stratégie en passant par les jeux de plateau, de cartes, les jeux coopératifs... Vous allez découvrir tout un univers. L'auteur nous livre même des règles, des idées pour jouer lors d'une soirée entre amis par exemple.
    Il nous embarque aussi dans des contrées lointaines, le jeu permet de relier les peuples les uns aux autres, l'auteur en a fait l'expérience et nous la livre, ses récits de voyage, empreints d'une grande sensibilité, sont une invitation au jeu, une ode à la joie.

  • John Holt poursuit dans ce livre ses réflexions sur l'apprentissage initiées dans Comment l'enfant échoue, L'école ou la fabrique de l'échec. Cette fois, il s'intéresse aux modes d'apprentissage des jeunes, voire très jeunes enfants, d'âge préscolaire qu'il observe avec beaucoup de finesse et de tendresse. Comme pour Comment l'enfant échoue, L'école ou la fabrique de l'échec, les commentaires additionnels de l'auteur sans complaisance, vingt ans après la première parution, enrichissent encore davantage son propos.
    Holt fut l'un des premiers à affirmer et démontrer que chez les très jeunes enfants, apprendre est aussi naturel que respirer. Ce livre explique comment et pourquoi nous apprenons à parler, à lire, à compter ou à raisonner. Il évoque l'importance fondamentale du sens des apprentissages et de la motivation intrinsèque de comprendre le monde qui nous entoure.
    Paru initialement il y a plus de 50 ans, son message est toujours d'actualité, peut-être plus que jamais. Il questionne et bouscule notre vision de l'école, des apprentissages, et plus largement des enfants et de l'éducation.

  • Ce livre écrit sous forme de témoignage retrace le parcours initiatique d'une famille qui va apprendre à vivre avec un enfant pas tout à fait comme les autres. Au fil des jours Emilie nous conte ses inquiétudes, ses joies, ses pleurs, ses coups de sang, son amour inconditionnel pour ses enfants, son combat pour que Lena ait une vie la plus normale possible.

    Sans diagnostic il est difficile pour une famille de prendre pleinement conscience du handicap, de l'accepter et de cheminer avec une situation claire.

    Ce livre est une véritable ode à l'amour inconditionnel d'une mère pour son enfant, et ce, bien au-delà de la problématique du handicap. Chaque jour suffit à sa peine et on se surprend à espérer, rire ou pleurer avec eux.

  • Grâce au talent de conteur de John Holt, on comprend intimement comment il s'est rendu compte qu'enseigner ne pouvait qu'être inefficace et dommageable, même dans les classes conviviales qu'il avait mises en place : l'école est structurellement inadaptée pour apprendre.
    Grâce à des récits précis et pleins de vie issus de son observation de l'apprentissage en cours (ou pas) dans ses classes et aux notes qu'il a apportées vingt ans plus tard pour compléter la première édition, on voit comment John Holt a progressivement perdu foi en la capacité de l'école à se réformer : il est devenu à partir des années 1970 le penseur majeur du unschooling (autrement appelé « apprentissages autonomes »). De plus en plus de gens cherchent aujourd'hui à se défaire de la vision de la société centrée sur l'école, et c'est stimulant de lire les fondements de la pensée de John Holt.
    Ce livre sera utile aux parents qui hésitent encore à déscolariser un enfant en souffrance à l'école, ils comprendront pourquoi ce sera mieux pour lui, même si ce choix demande des aménagements familiaux compliqués. Il intéressera ceux qui veulent en savoir plus sur l'histoire de la pédagogie : on assiste en direct à la prise de conscience par Holt de l'impossibilité intrinsèque de la forme scolaire de transmettre quoi que ce soit à un enfant - en dehors de la soumission et de la dévalorisation de sa propre expérience.

  • Bernard Collot a poursuivi la logique des pédagogies alternatives comme celle de Freinet (dont il a été longtemps un militant) ou Montessori. En une quarantaine d'années de pratiques dans l'école publique, il est ainsi arrivé à ce qu'il a appelé «une école du 3e type» ou «l'école de la simplexité (en référence aux travaux d'Alain Berthoz). Par son expérience et ses réfl exions dans ses livres et son blog (http://education3.canalblog.com), Bernard Collot est le théoricien français du sens et de l'effi cacité des apprentissages informels et autonomes dans une école démocratique de fait.
    Dans ce 2e livre, il poursuit, toujours au travers de vécus concrets auquel il donne sens, l'exploration de la construction de l'enfant en adulte autonome dans un environnement social où les adultes (enseignants ou parents) n'ont plus les mêmes regards ni les mêmes comportements vis-à-vis des enfants. Les notions de liberté et d'apprentissage informel sont simples, mais leur mise en oeuvre demande une remise en question diffi cile.
    Son livre donnera des clés aux enseignants qui souhaitent s'engager dans cette aventure enthousiasmante et apportera aux parents et à ceux qui se préoccupent de l'avenir de l'école (ou de la refondation du système éducatif), la preuve de l'effi cacité des apprentissages libérés des programmes et des emplois du temps. Depuis quelques années, Bernard Collot est cité en référence dans de nombreux projets d'écoles alternatives.

  • Voici l'adaptation d'un livre, pionnier en son temps, ancré dans un territoire et une culture très différents des nôtres : If you want to write : a book about Art, Independence and Sipirit. (Brenda Ueland, 1938). Lucie Rivet nous donne la substantifique moelle de ce qui fut un livre de référence partout dans le monde : en plus des passages qui font toujours sens aujourd'hui, elle a ajouté des exemples et des références plus français, plus contemporains. En effet, elle a testé ce qui fonctionnait, ou non, en atelier, aujourd'hui, en France, auprès de publics adultes et adolescents, au sein d'institutions culturelles, scolaires et universitaires.

  • Un guide pour accompagner les familles adoptantes.
    L'auteur décrit les épreuves subies par l'enfant avant l'adoption ainsi que celles que traversent les parents. Elle indique comment identifier et interpréter les difficultés psychologiques de l'enfant adopté.
    Basé sur la physiologie de l'attachement, le livre apporte des propositions concrètes pour restaurer un lien de confiance et retrouver la sérénité.
    Préfaces de Catherine Dumonteil-Kremer et du Docteur Martine Savès.

  • Guide pratique pour accompagner les femmes et jeunes filles vers le FIL, le flux instinctif libre.
    Des conseils sont donnés pour apprendre à contenir le flux des menstrues dans la cavité prévue à cet effet, puis de le relâcher lors de la miction.
    L'auteure vous guide et vous livre ses trucs et astuces, elle propose de vous accompagner sur le chemin de la réappropriation de son corps.

  • Le travail est encore trop souvent synonyme de servitude plutôt que de liberté.

    Travailler plus longtemps nous est présenté comme incontournable, mais dans notre société pétrie de paradoxes et de cynisme, les quinquagénaires continuent à être écartés du prônent le gel des salaires, alors qu'en même temps ils s'arrogent des augmentations record. Ils s'attribuent monde du travail. Les employeurs des cadeaux de bienvenue, des jackpots de départ (parachutes dorés) regroupant des compléments généreux tels qu'indemnités diverses, bonus et stock-options, des retraites chapeaux. L'ensemble de ces largesses atteint fréquemment plusieurs dizaines de millions d'euros.

    Avec l'émergence d'Internet et des réseaux sociaux, les plus fragiles sont des candidats idéaux à une nouvelle forme de servitude volontaire.

    Cet ouvrage qui traite du monde du travail et de son management perfectible ainsi que de la transition numérique rappelle que les outils sont souvent neutres, c'est leur utilisation qui ne l'est pas.

empty