L'harmattan

  • De quelle logique relève les modes de prise en charge des pauvres et des marginaux dans notre société ? Faut-il y voir l'effet d'une volonté humanitaire s'exerçant à l'égard de ceux qui souffrent ? Faut-il y voir tout au contraire l'effet de la domination exercée par des appareils d'État ou par des élites dirigeantes ? Cet ouvrage tente de dépasser le caractère réducteur de ces explications et de trouver dans la sociologie de l'action des outils d'analyse appropriés pour saisir la complexité des modes d'administration des pauvres et des marginaux.

  • Ici et ailleurs se multiplient des haines diverses. Haine raciale et politique de facture classique mais aussi haine des temps présents qui se dit sous des formes nouvelles par le recours entre autres, à cette expression devenue banale mais étrange : " avoir la haine ". Que veulent signifier exactement ceux qui l'emploient ? Comment penser la diversité des haines ? Toutes sont-elles également condamnables ? Peut-on penser la politique et l'Histoire à l'écart de cette passion ?

  • L'emploi offre le cadre dans lequel s'opère l'activité de travail : réglementation de cette activité, définition du statut du travailleur, règles de rémunération. Ce cadre est une construction sociale marquée par des contingences des histoires nationales. Au cours des années 1950-1980, le partenariat social a donné à l'emploi en France une relative homogénéité sur le territoire national , avec deux éléments majeurs : la généralité des règles et l'affirmation de la cotisation sociale. On assiste depuis le début des années quatre-vingts à un retour à l'hétérogénéité de l'emploi, avec une place croissante des règles spécifiques au nom de discriminations positives, et à une multiplication des emplois définis par l'Etat puissance publique (les "emplois aidés") en même temps que s'accentuent les pressions à la baisse des cotisations. Le présent ouvrage analyse la construction et la mutation récente de cet emploi à la française, en particulier à travers les politiques d'emploi des jeunes et de lutte contre le chômage de longue durée. Les contributions sont le fruit d'un séminaire du Groupe de Recherche sur l' Education et sur l'Emploi (GREE-CNRS), équipe d'économistes et de sociologues du travail de l'Université Nancy 2.

  • Héritière des actions de vulgarisation scientifique élargies aux dimensions de la technique et de l'industrie, la Culture Scientifique Technique et Industrielle (CSTI) a fait l'objet dans les années 80 d'une politique publique dont l'ouvrage de Marie-Jeanne Choffel-Mailfert éclaire les enjeux. L'analyse effectuée permet d'interroger la portée et le sens de diverses formes d'aménagement culturel des territoires en regard des mutations en cours et éclaire ce qui constitue la toile de fond de notre modernité.

  • Cet ouvrage rassemble les textes majeurs sur la sanction en éducation. Quatre-vingts auteurs sont réunis dans cette anthologie, plus de cent textes proposés. Cet ouvrage est à la fois un outil de formation et une remarquable contribution à l'histoire des idées. Philosophes, psychanalystes et pédagogues s'expliquent sur un sujet aussi difficile qu'essentiel.

  • Cet ouvrage a pour but de traquer certains secrets et d'offrir des réflexions, dans un cadre interdisciplinaire, sur leur sens et leur raison d'être. Trois axes ont été sélectionnés pour interroger les liens qu'entretient le secret avec le politique, les médias et l'architecture. Ces différentes approches tenteront d'examiner comment des collectifs humains codifient, légitiment ou transgressent leurs pratiques de rétention d'information et de dissimulation.

empty