L'officine

  • L'androcomb

    P.-J. Herault

    Historien de formation, Briak s'est engagé dans la Spatiale en qualité de " Commentateur de Mission ", CM, la dernière lubie de l'Amirauté de Cassiopée.
    Sa formation terminée, il part pour sa première mission d'exploration avec une Escadre chargée de rechercher des planètes riches en métaux. Celle-ci se heurte à un bâtiment Perséen. Le Commodore, patron de son vaisseau, commet une terrible bavure... dont Briak est témoin. Or son travail est de rapporter tout ce qui se passe pendant une mission. Briak comprend qu'il est victime d'un enjeu économique, d'une recherche de la puissance, de la richesse, du profit...
    Après le crash du vaisseau, auquel Briak survit, il voit surgir un Androcomb, sorte d'androïde de combat, incontrôlable, dit-on, qui a échappé lui aussi au choc monstrueux. Une affolante partie de cache-cache commence sur la planète. Cassiopéens et Perséens veulent s'emparer de lui, lui qui n'est pas soldat. Et il doit survivre également à la proximité de l'Androcomb, machine à tuer...!

  • Cet ouvrage relate le cheminement d'une famille dans notre société actuelle, où le blanc du bonheur peut virer au noir du désespoir, où l'étincelant sourire de la vie peut se transformer en une éternelle grimace.
    Ce livre est un combat pour un minimum d'humanité dans l'accompagnement de la phase finale de vie d'un patient mineur. il est temps que les praticiens cessent leur " dictature médicale " et que lorsque sont atteintes les limites des traitements, le patient, ou ses parents dès lors qu'il n'est pas majeur, puisse décider dans quel état il souhaite quitter ce monde ! pauvre société dans laquelle nous naviguons, où la solidarité et la compassion s'affichent derrière les écrans de télévision, dans les journaux, où le paraître l'emporte sur toute autre logique, alors que dans les faits, politiciens, médecins, bureaucrates demeurent conditionnés par le jeu du pouvoir et du carriérisme.
    Il est temps de conférer aux parents le droit d'obtenir des informations claires et l'accès au dossier médical, sans attendre la disparition de leur enfant pour en avoir communication comme d'un testament. il est temps de reconnaître que se cacher sous une carapace a ses limites et que la mort ne doit plus être vécue par les proches comme un abandon du corps médical à qui l'on a fait confiance jusqu'au bout ! que ce livre puisse faire que l'être humain survivant soit entendu !.

  • Le suicide, mal des temps modernes, ne frappe pas que des marginaux ou des déséquilibrés. Le stress et les crises à répétition font fasculer beaucoup d'entre nous dans la précarité. Un cadre, normalement épanoui, peut éprouver la tentation de l'ultime recours...

  • Les îles des Antilles approvisionnent depuis le XVIIème siècle l'Europe en sucre, rhum, bananes, ananas et... café, ce qui a été oublié depuis l'introduction de ce plant au Brésil. Or, Le Guadeloupe Bonnifieur demeure l'un des meilleurs Arabica au monde et est toujours cultivé.Cet ouvrage retrace la destinée hors du commun d'un jeune planteur qui se hisse dans l'élite des caféiculteurs.

  • Ce récit, réhaussé d'illustrations en couleur retraçant les années 1956/1961 vécues par les "anciens" en Algérie, permet d'aboutir à un témoignage direct destiné aux jeunes générations.


  • non la sclérose en plaques n'est pas contagieuse, qu'on se le dise ! le témoignage vivant de l'auteur balise pour nous les chemins d'un parcours courageux.
    sur les quatre tiers du cocktail de bonheur (clopes, bouquins, bons vins et câlins coquins), la sep a posé les scellés, ne lui laissant trop souvent que les yeux à marée haute, mais envers et contre tout elle rapporte la preuve qu'il est possible " d'apprendre à vivre avec son handicap " ! ne pas laisser envahir par la sep (sournoise, empêcheuse de profiter de la vie) ; un message irremplaçable de la part d'une malade depuis presque quinze ans.
    /> pendant les tracas la vie continue.

  • Livret trilingue incluant au manuel antérieur Français / Allemand de la même Collection "Oma spricht Deutsch", l'Alsacien.
    Le principe de présentation des textes avec des illustrations dotées de bulles dignes d'une BD rend cette méthode de langues attrayante.
    Il ressort de cette conception nouvelle que l'ajout d'une troisième langue complémentaire n'alourdit ni sa lecture, ni l'interactivité pédagogique.

  • L'apostrophe de l'enfant : " as-tu réussi à faire baisser le prix du riz ? " résume le drame qui se déroule aux comores après un quart de siècle d'indépendance.
    Le présent ouvrage a été écrit pour témoigner de la prise de conscience par un peuple, jusque-là réduit au silence, des enjeux auxquels il doit faire face. il est aussi l'illustration de la lutte contre la paupérisation des comoriens qui est au coeur de la mobilisation organisée par le ridja (rassemblement pour une initiative de développement avec une jeunesse avertie), notamment en septembre 2003 à l'occasion des " marches blanches ".
    Ces manifestations ont fortement marqué l'opinion du fait de leur caractère pacifique, entraînant une adhésion massive de la population. la répression qui s'en est suivie, tant sur le plan politique, social que judiciaire, pose non seulement le problème de la lutte contre la pauvreté, mais aussi celui de la liberté d'expression dans un contexte de sous-développement et de déficit de droit. cet ouvrage nous révèle les conditions particulièrement dégradantes et inhumaines de la détention dans la prison des comores et de l'utilisation de l'institution judiciaire pour neutraliser les opposants.
    Toutefois la répression aussi impitoyable qu'elle puisse être, ne saurait régler les difficultés économiques et ne peut qu'aboutir à renforcer la détermination de tous ceux qui veulent à l'avenir plus de démocratie et de liberté.

  • Histoire d'un enfant de choeur à la voix d'or remarqué par un cardinal qui lui fera interpréter un opéra pour le ravissement de tous, devant un public italien connaisseur.

  • Le 11 novembre 1918, lors de la séance solennelle à la chambre des députés, Georges Clémenceau déclara : " Sans Galliéni, la victoire eut été impossible ".
    Retiré du service actif du fait de la limite d'âge, le général Galliéni, rappelé le 1er août 1914, est nommé Gouverneur Militaire de Paris le 26 août 1914. Alors que le premier mois du conflit est désastreux pour les armées françaises, il prit, pour protéger la capitale menacée du renouvellement du scénario de 1870, une initiative hardie en déclenchant les combats de l'Ourcq et en n'hésitant pas à dégarnir le camp retranché dont il avait la garde pour se porter sur les flancs de l'ennemi.
    La postérité n'a retenu que l'épisode des Taxis de la Marne ! En fait, la dislocation de la 1ère armée allemande mit un terme au succès du plan Schlieffen : Paris était sauvé. Ce récit, entièrement de la main du général Galliéni, retrace clairement la part prise dans les événements de septembre 1914 par le Gouverneur Militaire de Paris et constitue un témoignage irréfutable de ces journées dramatiques de " la bataille de la Marne "

  • Au coeur du 10ème arrondissement de Paris, dans Faubourg Saint-Denis, quartier populaire et besogneux, André Panczer coule une jeunesse heureuse avec ses parents ayant une modeste situation.
    La guerre, comme pour beaucoup de Français, engendre l'exode, mais pour le petit juif ce sera le signal d'une fuite fa aux persécutions :. Le passage de la Loire ce jour-là aura été pour moi la d'une période d'insouciance, le début d'une nouvelle étape qui allait se terminer cinq années plus tard à la gare de Lyon. Réfugié en Creuse, puis dans Le Lot, il faut encore fuir lors de l'invasion de la zone libre jusqu'à Nice en zone d'occupation italienne.
    Ce témoignage authentique révèle un fait trop méconnu : les autorités italiennes se sont opposées, parfois par la force, dans leur zone d'administration, à la traque des réfugiés juifs par Ies milices et organismes français agissant pour le compte d autorités allemandes !. L'ultime refuge sera Megève où plus de 6 000 juifs séjourneront sous " protection italienne " !. Pour André, l'épilogue de la fuite sera une famille d'accueil en Suisse qui le traitera comme un fils.
    C'est pour cette raison qu'il a aujourd'hui la chance pouvoir nous livrer son témoignage

  • Ce recueil illustré évoque les origines du rite de "la fête des fous" devenu par la suite "la fête du Carnaval" répandue tant en Europe qu'en Amérique du Sud.
    Carnaval est l'expression du désordre, mais il se déroule dans un milieu organisé: la cité. L'ordre et le désordre peuvent alors être perçus comme indissociables et laisser le second s'exprimer peut être le meilleur moyen de le limiter et de le maîtriser. L'auteur, ancien acteur du carnaval de Sarreguemines, retrace l'évolution des coutumes d'une fête pas comme les autres et nous fait revivre cette période un peu folle dans une ambiance inimitable.
    Les anciens retrouveront avec plaisir leurs souvenirs et les traditions de leur région, tandis que les nouvelles générations découvriront un univers ancestral dont ils héritent pour une bonne part. Un ouvrage de référence à ne pas omettre de dévorer au même titre que les meilleures recettes de cuisine carnavalesque, quant à elles, non travesties

  • Professeur des écoles de classe maternelle, l'auteur éprouve le besoin irrépressible de tenter de faire carrière à hollywood.
    Après avoir tout abandonné en france (famille, travail. ). son aventure outre-atlantique se limitera à new york par une banale rencontre de rue qui le fera basculer de façon vertigineuse vers les bas-fonds de la ville, provoquant arrestation, incarcération, internement thérapeutique, comparution, puis condamnation par une cour criminelle. en quelques jours une descente fulgurante " non stop " aux enfers de la société américaine est accomplie ! voulant réaliser son rêve le plus fou, il n'a découvert que la " face pourrie de la grosse pomme ".
    Une confession d'une poignante réalité.

  • En raison de la désertification accélérée de la planète (DAP), une manipulation génétique (MG), dirigée par le " Père " du laboratoire Chlogensol, avait pour but de réduire l'absorption d'eau nécessaire au maintien en vie de l'organisme.
    L'Etre idéal, complètement autonome, voire indépendant d'une base aussi élémentaire que l'eau, devait émerger des travaux de recherches. Au cours de la fête du 6ème couchant, une nouvelle espèce voit le jour, mais même si ces mutants continuent l'éternelle chaîne (indestructible... ?) de l'existence, un écart, que personne n'avait imaginé, s'est creusé entre les " anciens " et le nouveau maillon, amplifié par des sentiments jusqu'alors inconnus.
    La juste proportion entre pensée et action, conscience et responsabilité, fait place à un matérialisme forcené, attisé par l'obsession de la survie... et la peur. Nonobstant cette mutation, résultat de " la marche irréversible du progrès ", le mystère marquant l'origine de l'existence demeure inviolé, ainsi que le questionnement fondamental : la vie a-t-elle un sens réel ?

  • Plantez votre tente avec ces quatre amis qui vous feront partager leurs aventures, leurs sentiments et pourquoi pas un peu de féerie au bout du chemin.

empty