Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 14/02/2022

La Musardine

  • Ne pourrait-on, ne devrait-on lire qu'un seul texte de Sade, c'est incontestablement La Philosophie dans le boudoir qu'il faudrait choisir. « En premier lieu », a écrit André Pieyre de Mandiargues, « parce qu'il me semble que celui-là est aussi superbement que joliment rédigé ». Et c'est vrai. Il règne d'un bout à l'autre de ce livre un bonheur d'expression, une allégresse, un humour (quelquefois assez noir, mais c'est Sade, dont les audaces extrêmes ne se lisent pas comme La Semaine de Suzette !), capables de plonger le lecteur dans une jouissance pareille à celle qui, manifestement, a transporté l'auteur pendant qu'il l'écrivait.
    Mais aussi, cette Philosophie dans le boudoir présente la particularité de concentrer en un seul volume ce que Sade a produit de plus brillant, en même temps que de plus profond. Jamais son étonnante « façon de penser » ne s'est exprimée plus nettement, plus hautement. Lecture brûlante ? « je ne m'adresse qu'à des gens capables de m'entendre », écrit-il, « et ceux-là me liront sans danger ».

    Que dire de Donatien-Alphonse-François de Sade (1740-1814) ? Une courte biographie n'y suffirait pas et n'apporterait rien de plus : il n'est personne qui n'ignore plus son nom comme faisant partie des auteurs dits « majeurs ».

  • Matriarchie Nouv.

    Matriarchie

    Flore Cherry

    2?100 après J.-C. Excédée par la politique poussiéreuse et lasse de subir au quotidien violences et pressions masculines, la France, dans un souhait de renouveau, a placé Matriarchie au pouvoir. Ce parti féministe a offert aux hommes de renoncer à leurs droits civiques pour se mettre au service de l'État, en contrepartie d'un accès contrôlé aux «?maisons des plaisirs?». Le tableau semble idyllique...
    Mais les présidentielles qui approchent à grands pas font rôder une atmosphère très tendue dans la société. Les vieilles valeurs remontent à la surface, les médias s'arrachent les scoops et le Parti familial, principal adversaire de Matriarchie, fourbit ses armes. Dans ce monde froid de lutte pour le pouvoir, Fernand Fuego et Diane Maurepas, à la tête des deux partis opposés, préféreront se déclarer leur flamme plutôt que la guerre, et débattre de leurs idées sur l'amour, la parentalité, les failles possibles de Matriarchie, au risque de trahir les leurs.
    Et comment mieux pimenter les débats qu'en les ayant dans la fougue de deux corps qui s'attirent?? Car si Matriarchie pensait contrôler le sexe dans ses programmes, il en est tout autrement dans la vie...

  • Ce manuel est le fruit d'un vécu incarné : celui d'être née dans un corps de fille, puis devenue femme dans une culture qui nous renvoie sans cesse l'idée que sans médicaments, sans contraception, sans hormones, ou sans péridurale, nous ne sommes pas libres.
    AJ Dirtystein a rassemblé ici des pratiques créatives et des exercices d'explorations en vue de se reconnecter à l'intelligence de sa physiologie féminine. Dans cette voie, elle invite à une écologie personnelle et collective du corps, en se débarrassant de l'idée qu'il faut forcément intervenir sur lui pour se sentir libre. S'examiner seule, explorer son cycle menstruel, faire son arbre gynécologique, gérer sa fertilité, pratiquer le flux libre, amplifier son énergie sexuelle, éjaculer pendant l'orgasme ou encore préparer son enfantement dans l'extase et l'intimité de chez soi... Autant de pratiques qui impliquent un certain lâcher-prise et permettent de se relier à une conscience de soi plus grande et plus ancrée.
    À travers la compréhension de notre biologie, des méditations, des créations symboliques et des rituels magiques, ce livre a pour but de vous guider pour vous voir entièrement, les yeux grands ouverts, sans tabous ni jugements, et vous accepter en tant qu'humaine, avec toute la beauté, l'humilité et les magnifiques imperfections que cela implique.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Une visite dans un bordel spécialisé dans les fantasmes sodomites de l'auteur ? Tribadisme entre deux amies ? Orgie échevelée au sein d'une famille des bas-fonds populaires ? Méthode d'éducateur en obscénité ? Qu'il s'agisse de prose, de théâtre ou d'études, l'effet reste le même : chez Louÿs, les configurations érotiques sont sans limite d'imagination et la crudité du langage propre à surprendre le plus aguerri des lecteurs contemporains. Un régal !

    Il n'est plus à démontrer que l'oeuvre érotique de Pierre Louÿs est la plus féconde et la plus subversive de la littérature française. Mais il reste encore une part importante d'inédits à publier : en effet, de nombreux textes disparurent au décès de l'auteur d'Aphrodite et de La Femme et le Pantin dans le « second rayon » de bibliophiles peu partageurs... Avec Les Soeurs à l'envers, la patience des lecteurs est enfin récompensée grâce à la perspicacité d'Alexandre Dupouy, dénicheur de manuscrits autographes, qui nous offre des pans encore jamais lus de la joyeuse et franche pornographie de cet incomparable érotomane.


    Édition établie, annotée et présentée par Alexandre Dupouy, illustrée de pages manuscrites de Pierre Louÿs.
    Contient : Les Soeurs à l'envers, Elle savait des raffinements, Vivienne et Made, Le Sentiment de la famille, Service de nuit, Fifi et Monsieur Luc et La Petite Méthode de vulve, seule ou à deux.

  • Née d'un père français et d'une mère nicaraguayenne, Cualli a fait très tôt l'expérience de la différence, dès l'école maternelle où ses cheveux crépus lui donnaient l'impression de n'être pas tout à fait comme les autres. Plus tard, alors que ses copines rêvaient de sortir avec Ken, c'étaient les garçons androgynes et mystérieux qui l'attiraient. Et puis, quand est venu le temps des premières expériences sexuelles, la douleur ressentie - au lieu du plaisir qu'on lui avait promis - a nourri durablement son mal-être. Mais qu'est-ce qui cloche chez toi, Cualli ?

    Ce roman graphique est le récit des découvertes, des rencontres et des questionnements qui jalonnent la vie des jeunes femmes d'aujourd'hui. Apprendre à connaître son corps et ses désirs, c'est mettre des mots sur ses peurs et ses douleurs. Au fil des années et des garçons qu'elle fréquente, et dont elle dresse des portraits aussi amusants que tendres, Cualli se découvre et met des mots sur ses démons : dysmorphophobie, asexualité, endométriose, vaginisme... Autant de maladies complexes qui deviennent claires sous la plume de l'auteure, qui décrit en parallèle son cheminement féministe, inextricable de son expérience personnelle.

    Un récit illustré autobiographique intimiste, sans fard, avec beaucoup d'humour, qui fut pour l'auteure le moyen de se défaire de certains tabous et permettra probablement à d'autres jeunes femmes de s'y reconnaître et être rassurées.

  • Anthologie du coït

    Collectif

    Cette Anthologie du coït, long ruban de plus de cent cinquante scènes relevées dans la littérature de toutes les époques, est une idée de Mathias Pauvert, le fils de Jean-Jacques Pauvert. «?Au fond?», s'était-il dit, «?il existe des anthologies érotiques de toute sorte, mais aucune de ces passages essentiels des textes érotiques qui décrive l'action principale, celle autour de laquelle tourne en fait tout le livre. Pourquoi?? Est-ce parce qu'il y a un risque de monotonie?? Les coïts ne sont-ils pas finalement toujours les mêmes?? La même scène, sans fin recommencée???» Eh bien, surprise?! Dans les bonnes lectures érotiques, on s'aperçoit avec stupeur que les coïts - d'ailleurs beaucoup moins fréquents qu'on ne se l'imaginerait -, se succèdent sans que jamais on n'ait une impression de répétition, de déjà-vu. Bien sûr, il y a l'art du choix, qui joue ici à plein?: célèbres, inconnus, clandestins, un échantillonnage d'auteurs sans équivalent.

    Avec des textes de : Henry Miller, L'Arétin, Régine Deforges, Fougeret de Monbron, Sade, Restif de la Bretonne, Alfred de Musset, Mallarmé, Jules Renard, Apollinaire, Colette, Pauline Réage, Marcel Jouhandeau, Louis Pauwels, Annie Le Brun, Renaud Camus, Emmanuelle Arsan, James Salter, Lucrèce, Cavanna, etc.

  • Parmi l'offre pléthorique dans le domaine de la sexualité et les injonctions parfois contradictoires, François Parpaix, médecin sexologue, revient sur les fondamentaux de la relation amoureuse et érotique, en se basant sur les expériences vécues par ses patients.
    Le premier principe consiste à avoir des idées claires sur la sexualité?: la connaissance de soi et de l'autre est au coeur de la rencontre, et en matière de panne, le «?comment on fonctionne???» importe autant que le «?pourquoi???». L'auteur donne également des clés précises et des exercices pour réinventer la sexualité au fil du temps. Enfin, il décrit l'art de cultiver l'intimité et la séduction au quotidien dans son couple, et comment gérer les aléas (infidélité, violences, séparations).
    Dans ce livre vivant, tous les grands thèmes contemporains de la sexualité sont abordés sans tabou, avec humour, sous une forme très dynamique?: une saynète mettant en scène une ou deux personnes expose la problématique dont il est question, suivie du commentaire du praticien. Les grandes lignes théoriques sont toujours accompagnées de conseils pratiques et d'un petit exercice.
    En glissant cet ouvrage sur votre table de chevet, repartez à la conquête de votre désir et faites durer votre couple?!

  • Après la vague MeToo et la libération de la parole autour de la sexualité féminine, de nouvelles voix du féminisme pro-choix s'élèvent. Bebe Melkor-Kadior est l'une d'entre elles.
    À seulement 24 ans, c'est son expérience déjà étendue de travailleuse du sexe et sa vision inclusive de la condition des femmes qui l'ont amenée à développer sa philosophie de vie :
    Les grands principes qui président à l'art d'être une salope ; une critique acerbe de notre société « coincée du cul » ; un plaidoyer pour l'éducation sexuelle des plus jeunes et l'avènement d'une masculinité positive.
    Au fil du texte, l'auteure pose les fondations de son monde idéal : une société où le sexe ne serait plus un tabou mais un sujet comme un autre, enseigné à l'école pour former des citoyen.ne.s éclairé.e.s.
    Un témoignage incarné, qui trace les contours d'une pensée féministe inédite, qui bouscule, en accord avec son temps.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Princesse Johanna

    Léo Barthe

    Aveuglée d'amour pour son amant, Isa accepte que celui-ci l'emmène au haras de Mme Vérone pour y subir un dressage très spécial. Devenue Princesse Johanna, la plus belle et la plus docile des pouliches, attifée de tous les attributs d'une jument, elle participe sans hennir au rude apprentissage de sa nouvelle condition, et goûte aux plaisirs en vigueur dans ce lieu hors norme. Mais soudain, son amant change de vie et l'abandonne à son sort. Que vaut désormais cette servitude sans l'amour fou qui l'a poussée à accomplir ces sacrifices ?

    Sous la plume envoûtante et si finement ciselée de Léo Barthe, Princesse Johanna est un texte subtil et déroutant. La nostalgie des romans clandestins des années 1950, qui donnaient la part belle au cuir et au fouet (comment ne pas penser à Sweet Gwendoline ?), se mêle à de brillantes allégories sur l'amour et sur l'art. Porte ouverte à toutes les interprétations, Princesse Johanna est un roman érotique des plus troublants, pur fantasme taillé dans la langue émerveillée de Léo Barthe pour décrire les désirs les plus crus et sonder les âmes dans leurs moindres recoins...

  • L'acupression, l'une des trois grandes disciplines de la médecine chinoise, est une méthode thérapeutique naturelle et millénaire qui stimule le flux énergétique du corps et renforce la capacité d'autoguérison. Toutes les sphères de l'être peuvent en bénéficier : physique, émotionnel, mental. Appliquée au domaine de l'intimité, elle est source d'épanouissement, dans la tradition de la sexualité orientale du Tao et du Tantra.
    Vous découvrirez ici des bienfaits méconnus de l'acupression :
    - renforcer l'intimité et la complicité sensuelle ;
    - stimuler et intensifier le désir ;
    - prolonger le plaisir et enrichir sa nature ;
    - traiter les dysfonctionnements d'ordre sexuel.
    Riche de plus de 300 illustrations, ce guide présente de façon claire et pratique de multiples techniques permettant d'atteindre l'harmonie dans le couple, avant, pendant et après l'échange charnel. S'adressant à celles et ceux qui souhaitent s'affranchir des limites de la performance physique pour explorer une nouvelle dimension de la sexualité, il est le fruit de plusieurs années de recherche.

  • Séverin est un jeune gentilhomme épris d'idéaux romantiques. Il voue une passion déraisonnée pour la figure antique de Vénus. Lorsqu'il rencontre Wanda, jeune femme à la beauté ensorcelante, elle lui apparaît comme l'incarnation de la déesse de l'amour. Entre eux se noue une relation défiant les normes admises. Il devient son esclave et jouit de ce jeu de domination. Uni par un contrat établissant sa soumission, Séverine suit sa « Vénus à la fourrure » au gré d'un itinéraire qui les mènera des Carpates à Florence. Peu à peu, leurs liens vont s'étioler et leurs rapports prendront une tournure des plus dangereuses...



    Paru en 1870, La Vénus à la fourrure est bien plus qu'un classique de l'érotisme : il s'agit de l'oeuvre fondatrice du masochisme. Si la recherche du plaisir charnel à travers la souffrance n'était pas chose neuve au XIXe siècle, aucun ouvrage n'avait su exprimer cette conception de la jouissance avec autant de maîtrise. À tel point que cette pratique doit son nom à l'auteur du livre, Léopold Von Sacher-Masoch.

  • Forte de ses expériences personnelles et des milliers d'auditeurs qu'elle écoute chaque jour avec bienveillance, Brigitte Lahaie propose ici un véritable art d'aimer, afin que le sexe ne soit plus seulement considéré comme une performance ou un devoir conjugal, et que cessent les tabous. Le livre est émaillé de conseils pratiques et d'exercices permettant d'accéder à une harmonie entre le coeur et le corps : oui, l'amour peut durer toute la vie et la sexualité, malgré sa complexité, mener à la jouissance tout en élevant les esprits.
    Vous découvrirez, chapitre après chapitre :
    - Comment la femme peut se libérer tout au long de sa vie ;
    - Le désir masculin et la virilité ;
    - Le langage du corps et son articulation avec celui du coeur ;
    - L'amour et ses différentes formes, les blessures qui peuvent empêcher d'aimer sereinement ;
    - La sensualité, son importance et comment la développer ;
    - Les piliers de la sexualité, ses différents stades et comment la vivre au mieux ;
    - Les secrets des couples heureux ;
    - L'apprentissage du lâcher-prise, indispensable à une relation à l'autre apaisée ;
    - Les sept niveaux de l'être?;
    - Le sexe sacré, les positions et techniques pour y parvenir.
    Ce livre, essentiel à ceux qui s'intéressent à l'amour et la sexualité, concentre tous les apprentissages et la pensée de Brigitte Lahaie. Il se lit comme une longue conversation avec elle, sur le ton généreux et accessible qui la caractérise.

    Brigitte Lahaie, figure emblématique de l'érotisme en France, distille ses conseils auprès d'un public d'auditeurs très fidèles tous les jours sur Sud Radio. Elle est l'auteure de nombreux ouvrages, notamment L'Amour et Vous (Albin Michel, 2015), Le Bûcher des Sexes (Albin Michel, 2019). à la Musardine, elle dirige la collection « Psycho-Love », consacrée aux questions de couple, d'amour et de sexualité, au sein de laquelle elle a déjà publié Réussir son couple, c'est possible !

  • Adulte air

    Rita Perse

    Je ne sais plus très bien quand tout cela a commencé. Je me souviens de notre rencontre à la librairie, mais pas de la date exacte. Je me souviens de notre premier baiser. C'était dans la rue, devant ma voiture, à quelques pas de chez lui. Il a posé ses mains autour de mon visage et m'a chuchoté son premier mensonge : N'aie pas peur, je ne te ferai pas de mal. Et puis il m'a embrassée. Quand ses lèvres ont frôlé les miennes, j'ai senti tout mon corps se vider. Comme lorsqu'on plonge de 10 mètres. Et sa langue qui cherchait la mienne, pendant que ses mains continuaient de réchauffer mon visage. C'était bon et effrayant. C'était peut-être ça le début. Ce premier baiser. La première page d'une histoire sans lendemain qui tourne en boucle dans ma tête comme une histoire sans fin.

    Ce livre est né du compte Instagram @Adulte_Air, qui raconte les joies et les peines d'une femme confrontée à une passion indicible. Malgré le millier de phrases publiées sur le compte, il restait des choses à raconter. Tout l'amour qui se cachait entre les lignes de la censure d'Instagram. Cet amour, vous le lirez ici. Sans filtre et sans concession.

  • À l'heure où la parole sur le sexe féminin se fait plus libre que jamais, ce livre revient aux fondamentaux.
    Dès les années 1970, aux États-Unis puis en Europe, le mouvement « self-help », mené par des militantes féministes et des professionnelles de santé, a permis à de nombreuses femmes de s'approprier les savoirs gynécologiques et de s'autonomiser. En sont nés des guides que se transmettront les femmes entre elles. S'inscrivant dans cette lignée, ce livre, aux illustrations aussi pédagogiques qu'esthétiques, mène à la connaissance de soi, à travers 10 auto-explorations : la vulve, le clitoris, le périnée, les seins... Pour prendre le contrôle !

  • L'Histoire de Juliette, ou les Prospérités du vice, un des plus rares romans de Sade, suivit de peu Justine ou les Malheurs de la vertu. La publication de ces deux ouvrages valut au Divin Marquis (1740-1814) son arrestation sur ordre de Napoléon et son incarcération sans procès à l'asile de Charenton durant les treize dernières années de sa vie. Entre narration, dialogues philosophiques et scènes de coïts très violentes, Sade confirme avec Juliette son talent à exhiber la part la plus immonde des hommes tout en abordant des réflexions précieuses sur la société. Juliette, au contraire de sa larmoyante soeur Justine qui n'obtient que des injustices pour prix de sa vertu, est une nymphomane amorale dont les entreprises lui valent le succès et le bonheur. Sade confirme dans ces pages qu'il était un auteur inexorablement et absolument libre : c'est de cette subversion qui l'emporte sur l'obscénité qu'il dut payer le prix tout au long de sa vie...

    L'Histoire de Juliette «?est assurément le roman le plus significatif, le plus réussi de Sade. Dans les précédents, les femmes n'y sont que des figurantes passives, tandis que dans celui-là on trouve une galerie de libertines implacables qui tiennent tête à des libertins fabuleux. [...] On ne peut aller plus loin dans l'horreur sexuelle qu'il ne l'a fait en pensée. La performance de l'écrivain fascine même lorsqu'on désapprouve son libertinage destructeur ». Sarane Alexandrian, Histoire de la littérature érotique, Seghers, 1989.

  • En finir avec le couple

    Stéphane Rose

    Affirmez à voix haute que vous ne voulez pas être en couple et, aussitôt, une pluie de jugements désapprobateurs s'abattra sur vous : « tu es égoïste », « tu as peur de t'engager », « tu vis comme un ado attardé », « tu dis ça parce que tu n'as pas trouvé la bonne personne »... Une procession de formules toutes faites que l'on rabâche machinalement depuis des siècles. Mais que se passe-t-il quand on confronte le vocabulaire amoureux à la réalité du sentiment amoureux, quand on se libère de ces expressions toutes faites ? D'autres possibilités d'aimer apparaissent. Moins contraignantes, plus respectueuses des spécifi cités individuelles, et plus créatives.

    Stéphane Rose s'est intéressé au lexique du couple, aux mots et expressions qu'on utilise traditionnellement pour en parler, le défendre... et n'y a trouvé que des lois, des interdits, des obligations. Ainsi est née la thèse de ce livre : quand on s'exprime loin de ces dogmes naissent des relations qui ne relèvent ni du couple, ni du « plan cul », et qui n'ont pas besoin d'être étiquetées pour exister. Et la fête commence enfin.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Le tome 2 des oeuvres complètes d'Esparbec couvre la période 1987-1989. Après les premiers romans écrits pour les collections érotiques de Jacques de Saint Paul, Esparbec invente «?Les Confessions érotiques?» puis l'année suivante «?Les Interdits?». Succès immédiat, il suffit de quelques mois pour que ces nouvelles collections beaucoup plus érotiques supplantent celles existantes et s'installent dans la durée. Il écrit pour chacune d'entre elles des «?modèles?» pour fixer les bases de ce qui deviendra la pornographie esparbécienne.

    Au sommaire de ce volume?:
    - L'expérience trouble de Clotilde qui se souvient comment Il m'a forcée à être sa poupée de chair...
    - Comment je suis devenue le jouet sexuel de ma bonne?tente de comprendre la timide et réservée Lucienne...
    - Je suis devenue plus sage, clame Coucou. Et pourtant Pour la famille, j'étais une vraie petite putain...
    - L'Orpheline, naïve et perverse jeune femme, recueillie par une étrange infirme, deviendra le jouet sexuel d'une gouvernante sadique...
    - Quand la femme de votre frère vous incite à La Débauche, comment résister??
    - Slade est un détective pas comme les autres. Il collectionne Les Poupées vivantes...
    - Avec une préface de Christophe Siébert et, en annexe, quelques savoureuses préfaces d'Esparbec?!

    Esparbec est l'auteur érotique le plus lu en France. Une bonne partie de son oeuvre reste totalement inconnue, même de ses plus fidèles lecteurs. Il manquait pour cet auteur hors norme une édition à sa démesure?: tous les textes, même les plus scandaleux, une édition de qualité, où biographie, analyses, préfaces, témoignages, archives inédites nous font entrer dans l'univers de cet écrivain inclassable.

    C'est le projet de ces oeuvres complètes?: 12 volumes d'environ 800 pages chacun, qui paraîtront sur plusieurs années.

  • «?Faute de voyages exotiques réguliers, de sports extrêmes ou de travaux immobiliers, rencontrer des hommes nouveaux est en soi une façon d'implanter de la dramaturgie dans son quotidien. Mieux sonder le genre humain, aussi.
    Renouveler les frontières du désir, du plaisir.
    Je pense avoir déjà entendu ça dans une pub pour yaourt. Ou déo.?» À travers une centaine de très courts textes d'une sincérité vivifiante, Zoé Vintimille dresse le portrait d'une femme libre, qui rencontre, fait l'amour, s'offre et jouit du corps des hommes. Elle raconte le désir qui monte, la douleur du manque, certaines petites hontes et autres souvenirs inavouables. On rit, on s'émeut, on s'excite.

    Zoé Vintimille vit depuis quelques années loin de l'ébullition parisienne. Ces instantanés crus, légers, profonds ou décalés, puisent dans sa propre vie. C'est son premier livre.

  • Les hypersensibles vivent dans un monde où chaque sensation et chaque événement de la vie les touchent plus que la moyenne des individus. Quand ils sont amoureux, ils sont souvent « hyperamoureux », « hyperattachés » et parfois « hyperblessés », car tout est « hyper » pour eux. Comment alors concilier hypersensibilité et amour ? S'appuyant sur de nombreux cas cliniques, le Docteur Stéphane Clerget passe en revue les spécificités des hypersensibles dans leurs relations affectives (hyperattachement, hyperréactivité, hyperinquiétude...), les obstacles qui peuvent les empêcher d'avoir une vie amoureuse épanouie (anxiété, peur de souffrir, susceptibilité, jalousie, dépendance, pensées obsédantes...), mais aussi les prédateurs dont ils doivent se méfier.
    Vous découvrirez également des techniques pour accommoder hypersensibilité et amour (dompter ses peurs, atténuer sa sensibilité, apprendre à se faire respecter, écouter son corps, renforcer sa confiance en soi...) et comment guérir d'un chagrin d'amour (se libérer du chagrin ou de la colère, s'accorder du temps, restaurer l'amour de soi...).
    Dans ce livre positif, émaillé de témoignages, de tests, de conseils pratiques simples à mettre en place, le Docteur Stéphane Clerget redonne espoir aux personnes sensibles, qui peuvent se sentir incapables d'aimer et d'être aimées sereinement.

  • Bien qu'il soit l'auteur érotique le plus lu en France, une bonne partie de l'oeuvre d'Esparbec reste totalement inconnue, même de ses plus fidèles lecteurs. Il manquait pour cet auteur hors norme une édition à sa démesure, qui donne les versions originales de ses écrits?: tous les textes, même les plus scandaleux, une édition de qualité, où biographie, analyses, préfaces, témoignages, archives inédites nous font entrer dans l'univers de cet écrivain inclassable. C'est le projet de ces oeuvres complètes?: 12 volumes d'environ 1?000 pages chacun, qui paraîtront sur plusieurs années.

    Ce premier tome met en perspective les trois premiers romans d'Esparbec et son dernier, et tente de répondre à la question?«?Comment devient-on pornographe???» à travers :
    -?Une préface et une biographie établies par Claude Bard, éditeur et ami d'Esparbec, qui livre un portrait authen­ti­que de l'écrivain, ­retrace l'aventure éditoriale qu'ils vécu­rent ensemble, et donne quelques clés de son oeuvre?;
    -?Les premiers érotiques d'Esparbec, aujourd'hui introuvables?: La Voleuse de plaisir, Annie la ­Sucette et La Fille au collier de chien?;
    -?Le dernier écrit majeur d'Esparbec, autobiographique et scan­daleux?: Le Pornographe et ses Modèles?;
    -?Des inédits, tirés d'archives?: poésies, projets de romans...?;
    -?Une bibliographie complète.


    Esparbec, qualifié par Jean-Jacques Pauvert de «?dernier des pornographes?», s'est éteint à Paris en juillet 2020 à l'âge de 87 ans.

    «?Esparbec sait ce que les hommes attendent des femmes et ce que les femmes attendent des hommes. Il le leur raconte avec tous les détails.?» Delfeil de Ton, Le Nouvel Observateur.
    «?Après avoir lu Le Pornographe et ses Modèles, La Pharmacienne et La Foire aux cochons, je [...] n'ai plus la même vision de la sexualité. Ce qu'écrit Esparbec est scandaleux, sale, fascinant, angoissant, comme tout ce que nous refoulons.?» Wolinski, Charlie Hebdo.
    «?C'est un écrivain, un vrai, et il le sait. [...] Dans un genre totalement et injustement méprisé, Esparbec, livre après livre, fait une oeuvre.?» Wiaz, Le Nouvel Observateur.
    «?Esparbec écrit ce qui se fait de plus éveillé et conséquent en littérature porno.?» Virginie Despentes.

  • La femme de papier

    Françoise Rey

    Alors que leur liaison s'endort, une femme a l'idée d'écrire à son amant un journal de bord de ses fantasmes. Jour après jour, ses lettres vont provoquer une renaissance, nourrissant de mille idées leurs jeux sexuels. S'ensuit une passion que nulle limite n'endigue hormis une seule règle : "Interdiction d'aimer". Paru en 1989, alors que son auteure Françoise Rey, professeure dans le Beaujolais venait de traverser une grave crise personnelle, La Femme de papier a marqué l'histoire de la littérature érotique.
    C'est le premier texte dans lequel une femme affiche et signe de son nom, ouvertement, ses fantasmes et ses désirs sexuels. Le livre défraie alors la chronique, secouant tabous et conventions. Notre projet est de proposer la réédition en grand format de textes devenus des classiques, enrichis de dossiers critiques littéraires, ou d'entretiens avec les auteurs, et d'oeuvres majeures de dessinateurs de notre temps.
    A l'heure de l'invasion des textes anglo-saxons formatés au rayon érotique et de l'essor du livre numérique sur ce créneau, l'idée est de redonner leurs lettres de noblesse aux textes érotiques contemporains qui ont marqué leur époque, et d'en proposer des éditions soignées qu'on pourra être fier d'exhiber dans sa bibliothèque. Ce roman, La Femme de papier, disponible chez Pocket, s'est vendu à plusieurs dizaines de milliers d'exemplaires.
    Il a donc déjà connu une très large diffusion et on peut se le procurer pour moins de 6€ en poche. A la différence de sa simple version poche, sa réédition en grand format est illustrée d'une dizaine de dessins d'Alex Varenne. Elle est également complétée d'un long entretien avec Françoise Rey, et d'une nouvelle préface de l'auteure.

  • Contes interdits

    Jean de La Fontaine

    Jean de La Fontaine aura toujours côtoyé les fossés de l'interdit jusqu'à y tomber, en 1675, avec de Nou­veaux contes objets d'une sentence très sévère du lieutenant de police La Reynie, qui en décréta la saisie comme « remplis de termes indiscrets et malhonnêtes, et dont la lecture ne peut avoir d'autres effets que celui de corrompre les bonnes moeurs et d'inspirer le libertinage ». Sans compter quelques critiques puritaines qui le poursuivirent jusqu'à sa mort. Mais quelque grâce veillait aussi sur sa tête, jusqu'à lui accorder, après quelques hésitations de Louis xiv, son entrée à l'Académie en 1684 - accompagnée il est vrai du reniement formel de ces textes sulfureux mais « inimitables », comme disent Bayle et Chamfort. Il fallait en rassembler les plus caractéristiques afin qu'on puisse enfin « juger sur pièces ». En voici donc un choix, encadrant le texte intégral de ces Nouveaux contes autrefois interdit. Jugeons à notre tour.

  • Étienne, le narrateur de ce guide hors du commun, pantalon à grosses côtes et sac au dos, n'hésite pas à se sacrifier pour suivre le pèlerinage qui, de Vézelay à Compostelle, perpétue selon lui l'archaïsme de la pensée et la soumission au destin.
    Armé de son bâton de pèlerin, Étienne a plus d'un tour dans sa besace pour approcher au plus près les corps croyants de cette vaste communauté en marche... Le constat est hilarant : la chair est faible, on s'en doutait, mais elle est tout sauf triste !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    ?« On était au début de juillet, et c'est l'époque où, à Clayton-Davila, les orages sont les plus fréquents... » Le collège de filles de Clayton est presque désert. Comme celui des garçons de Davila, tout à côté.

    Seuls restent à Clayton le directeur, M. Boni, et sa femme ; Job, l'homme à tout faire ; deux femmes de charge et deux pensionnaires, la ravissante Brenda Fleming et l'attachante Conception. À Davila, demeure surtout le jeune et beau Joël Lincoln. Tout est prêt pour que l'orage éclate...

    Clayton's College, paru en 1948, connut les mêmes foudres de la censure que J'irai cracher sur vos tombes signé Vernon Sullivan (Boris Vian), sur le principe du roman « traduit de l'américain ». Longtemps interdit malgré une longue bataille juridique, c'est pourtant l'un des romans érotiques qui ont marqué la fi n des années 1940. On sait désormais que c'est l'oeuvre de José-André Lacour (1919-2005), romancier et dramaturge belge de grand talent.

empty