Jeunesse

  • Chemin des souvenirs est la suite d'Au Pays des lignes, première bande dessinée de Victor Hussenot à La Joie de lire, sortie en 2014. A la fin de ce premier opus, le lecteur avait laissé le héros, un drôle de petit bonhomme tout bleu chasseur de dragons, alors qu'il venait de raccompagner chez ses parents une petite fille rouge qu'il avait sauvée des griffes d'un monstre jaune. Cette fois le petit garçon parcourt la montagne à la recherche de son amoureuse dont le souvenir l'obsède. Mais sa quête est semée d'embûches et de rencontres plus ou moins amicales.
    Très graphique, sans parole et au stylo bille, tout comme Au Pays des lignes, Le Chemin des souvenirs raconte une belle histoire d'amour et d'aventures. Une suite captivante et tout aussi audacieuse qu'Au Pays des lignes...

  • Martha vit à la campagne. Son passe-temps préféré, c'est rouler à toute allure sur les chemins au guidon de son petit vélo.Un jour, ses parents lui offrent le vélo d'adulte dont elle rêve depuis longtemps. Mais un jeune homme s'installe à la maison pour travailler dans les champs de ses parents. Le vélo perd dès lors de son attrait face au mystérieux Peter, ouvrier agricole mais aussi dessinateur.Tous les soirs, il s'installe sous l'auvent de sa cabane et dessine dans des carnets. Martha, chargée de lui porter le dîner, l'observe, fascinée par le geste et l'imaginaire graphique de Peter. Mais à la fin de l'été, Peter s'en va... Le destin n'a cependant pas dit son dernier mot.Une belle histoire tout en douceur et en finesse sur le pouvoir de l'imagination et de l'art et la force de l'amitié.

  • Les fans de Guillaume Long retrouveront avec plaisir en version souple et brochée la 3e des aventures du petit Robin, parue pour la première fois en 2009.
    Cette fois, Robin et son ami Vincent jouent les funambules dans un parcours d'accrobranche. Avec beaucoup d'imprudence et un peu d'imprévu, Robin se retrouve à l'hôpital, une jambe en attelle, attendant d'être opéré.Robin fait la connaissance de son voisin de chambre, un adolescent qui va le convaincre de s'évader avec lui, et leur éviter ainsi l'opération fatale. Rien ne se passera comme prévu et Robin devra affronter seul l'épreuve du bloc opératoire.
    Ce qui fait la force et le charme des albums de Guillaume Long, c'est de savoir camper les peurs de l'enfance, avec un humour qui désamorce le drame.

  • Un pêcheur insomniaque se retrouve en pleine mer aux prises avec des fantômes de pirates qui ont besoin d'une nouvelle victime pour nourrir leur spectre. Une âme fraiche pour continuer à hanter les océans. Mais le pêcheur n'a pas l'intention de se laisser faire. Une histoire de pirates et de revenants, de pêche et de fantômes, une aventure digne de Stevenson. Les images très sombres et le dessin numérique réalisé sur tablette graphique accentuent l'atmosphère inquiétante et fantastique de l'album. Les enfants vont adorer avoir peur.

  • Lala fait le récit des aléas de la vie d'une petite fille.
    Sous forme d'images sous-titrées, on suit le fil rouge de son quotidien:
    L'amitié, les vacances à la mer, les visites à la grand-mère, lala parle de l'enfance et s'adresse aux petits comme aux grands.
    En quelques traits et touches d'aquarelle et en peu de mots, l'auteur recrée avec justesse et sensibilité les atmosphères propres à l'enfance, où les " petits riens " ont toute leur importance.

empty