Sciences & Techniques

  • La santé telle que définie par l'Organisation Mondiale de la Santé - un bien-être physique, mental et social - ne devait être pour beaucoup qu'une simple notion or elle a pris dans notre quotidien une existence bien réelle.
    La recherche du bien-être et du risque zéro, le plébiscite du principe de précaution, l'accélération de la consommation médicale, la socialisation de la santé caractérisée par la croissance de pressions sociales et juridiques sont autant d'expression de cette transformation.
    Les enjeux dépassent à présent les questions de « réparation » lorsque la maladie survient, fondements des principes d'une assurance maladie. Ils posent les questions de la prévention des risques et par conséquence de la qualité de vie de l'être humain recherchée pour demain. Ce décalage est source de tensions multiples entre les différents acteurs du système de santé.
    La santé véhicule donc de plus en plus des valeurs tant éthiques, sociales qu'économiques et juridiques qui participent à construire notre société sans que son influence y soit pour autant clairement appréhendée. Cette nouvelle exigence de protection de la population porte en elle les idées d'autodétermination, de responsabilisation et de transparence pour entreprendre des choix collectifs compte tenu des enjeux. Elle demande une définition de référents communs relatifs à la santé comme cela a été le cas jusqu'à présent pour la maladie.

  • La pression monte. C'est demain que vous prenez la parole face au public, et vous êtes tétanisé ! Votre sommeil, court et agité, n'est pas réparateur. Ça y est : quelques minutes encore et c'est à vous. Le coeur cogne dans la gorge. La bouche est sèche et les mains moites, l'estomac, noué. Votre portefeuille alourdit le pan gauche de votre veste pendant que votre chevalière, étincelante, choisit d'attirer tous les regards. Enfin un premier son : « Euh... Donc euh... » Vos mains hésitent. Elles se demandent à quoi elles peuvent bien servir. Zut : pas de micro à tenir. Ouf ! Une poche. « Et si nous nous cachions dans le dos ? ». Vingt minutes viennent de s'écouler. Le calvaire prend fin. Ne sachant pas comment conclure, vous balbutiez, dans une soudaine inspiration, un « voilà, c'est fini » salvateur.Réveillez-vous, le cauchemar est terminé.Lisez ce livre et vous connaîtrez les techniques des meilleurs. Vous serez prêt, vous aussi, à commettre LE crime parfait : celui qui laisse une trace !

  • Un exposé clair et une présentation des règles de calcul des normes de Bâle II, dispositif prudentiel destiné à mieux appréhender les risques bancaires ainsi que ceux de crédit.

  • Le développement des recherches en nanosciences et nanotechnologies est un objectif prioritaire à l'échelle mondiale. Ces technologies sont en effet présentées comme un moyen privilégié pour accéder à la révolution industrielle du 21ème siècle. Dès lors, la course s'intensifie pour s'en approprier la primeur et, par voie de conséquence, les bénéfices économiques. Elles sont devenues le fer de lance de la compétition économique entre pays industrialisés, se situant pleinement, en cela, dans le cadre de la Stratégie de Lisbonne de l'Union européenne et les divers rapports publiés à leur sujet : nos recherches d'aujourd'hui feront - promet-on - nos richesses de demain. Les dossiers consacrés à cette question par le CNRS et le CEA en 2005 illustrent parfaitement l'implication forte des organismes de recherche français dans le financement et le soutien des recherches dans ce domaine. Ces dossiers témoignent également du déploiement, plus modeste mais bien réel, d'une réflexion informée sur les dangers et les risques liés à ces nouvelles technologies.
    Pour une partie de la communauté de recherche, ces risques, au premier rang desquels les risques sanitaires et environnementaux liés aux nanoparticules et nanomatériaux mis sur le marché, doivent être envisagés de manière distincte des politiques scientifiques et technologiques attachées aux nanosciences et nanotechnologies en général. Pour d'autres, ces deux thèmes ne peuvent pas être totalement séparés, particulièrement lorsqu'il s'agit de régulation. L'existence même de ces discussions illustre l'ambivalence des technologies émergentes, pour lesquelles le cadre normatif pertinent ne peut être que pluriel, intégrant, en amont et aux côtés des règles juridiques de droit positif, des normes moins visibles mais tout aussi cruciales, d'ordre éthique, sociologique et juridique. C'est ce clair-obscur normatif que des chercheurs en SHS se sont proposés d'explorer dans le présent ouvrage.

  • Contrefaçon, attaque cybernétique, séquestrations...
    Au-delà de la concurrence saine et loyale, les entreprises européennes sont menacées de toute part. Dans leurs secrets de fabrication d'abord, ensuite par la contrefaçon, par des atteintes à leur réputation ou des abus de confiance, par l'intrusion dans leurs réseaux informatiques, etc. Connaître les plans d'une entreprise, ses projets, cela peut se faire à moindre cout !

    Mais ce n'est pas tout, nos entreprises, qui ne peuvent être détachées de l'environnement politique, peuvent également être le théâtre de rapts contre rançon du personnel à l'étranger, de vols ou de séquestrations. Elles doivent aujourd'hui gérer des risques criminels très diversifiés qui mettent en péril leur existence même. Un risque qui, mal évalué, peut couter très cher à tout le monde. Les entreprises doivent donc apprendre à se protéger, à se défendre.

    Gérer les risques criminels en entreprise aborde cette problématique grandissante de façon pratique, avec des exemples concrets. L'ouvrage propose de gérer le risque de façon raisonnable et raisonnée, comme un des besoins naturels de toutes les entreprises, du grand groupe à la PME.À quelles menaces les entreprises doivent-elles faire face et comment ?Comment doivent-elles juridiquement se protéger ?Quels sont les acteurs de la Sureté?Comment structurer le département Sureté d'une entreprise ?Comment déployer une stratégie de prévention des risques ?Que protéger et avec quels outils ?Comment le métier de la sureté va-t-il évoluer à l'avenir ?

  • Cet ouvrage est pour les recruteurs un véritable guide qui les accompagne dans la construction et la mise en place d'un entretien d'embauche comportemental.

    Il s'agit d'une démarche visant à identifier des situations de travail critiques et d'en tirer des comportements adéquats ainsi que des compétences génériques. Ces informations serviront ensuite de base à la formulation de questions dites comportementales, c'est-à-dire de questions où le candidat sera invité à raconter en détail une situation critique similaire qu'il a rencontrée et le comportement qu'il a adopté dans cette situation. L'ouvrage décrit également comment construire des échelles afin d'évaluer objectivement la qualité des réponses du candidat et de prendre la meilleure décision d'engagement.

    Tout recruteur, qu'il soit professionnel des ressources humaines, consultant en recrutement ou cadre dirigeant une équipe, pourra suivre ce guide étape par étape, afin de mettre en place dans son entreprise une méthode de sélection validée par des années de recherches scientifiques et déjà pratiquée par de nombreuses grandes entreprises internationales.L'entretien d'embauche est l'un des outils les plus utilisés par les entreprises pour sélectionner leurs futurs employés. Toutefois, les approches choisies ne sont pas toujours optimales, car souvent basées sur l'intuition et non sur des critères objectifs.

empty