Vie pratique & Loisirs

  • Le Guide national des aires de services est une référence pour tous les camping-caristes. Il recense, de la manière la plus exhaustive possible, les bornes de vidanges pour camping-cars réparties sur tout le territoire. 4 000 étapes incontour- nables pour voyager en toute autonomie.
    D'un simple coup d'oeil, le camping-cariste vérifie si l'aire est municipale, privée, dépendante d'un camping, prend connaissance de sa localisation géographique (grâce aux coordonnées GPS), de ses tarifs et des services supplémentaires éventuels (capacités de stationnement, commerces,...). Le Guide national des aires de services comporte en annexe un atlas routier, où le lecteur peut localiser très facilement l'étape de son choix. Un guide pratique indispensable pour préparer ses itinéraires en camping-car.

  • - Intégration des nouveaux programmes 2015 (connaissance des marées).
    - Nouveaux dessins en 3D + Clarté/aération de la mise en page : pour mieux apprendre et mieux retenir.
    - Examens blancs mis à jour : les nouveaux programmes de l'examen ont été intégrés.

  • Cet ouvrage constitue l'outil idéal pour préparer et réussir son permis côtier. Conçu par des moniteurs du permis bateau, il répond parfaitement aux objectifs pédagogiques de l'examen, en suivant pas à pas le programme du permis. Les dessins en 3D, la mise en valeur de ce qu'il faut retenir et la clarté de la mise en page permettent d'acquérir facilement les connaissances théoriques et pratiques. Afin de vérifier ses acquis et de se placer en situation réelle d'examen, ce livre comporte une série de 300 questions suivies de leurs corrigés, sous la forme d'examens blancs.

  • Découvrez La législation équine, le livre de Xavier Bacquet. Le guide Tout savoir sur La Législation équine aborde, à travers 34 fiches illustrées, les questions juridiques que peuvent se poser les passionnés d'équitation. Simples cavaliers, éleveurs, propriétaires de chevaux mais aussi enseignants ou responsables de clubs, tous trouveront dans cet ouvrage des clefs pour éviter les conflits et vivre leur passion en toute sérénité. Ce guide a été conçu dans un esprit de clarté et de simplicité, dans le but d'être accessible à tous, et pas seulement aux hommes de loi. Il fait mention, sans en abuser, des jurisprudences et autres articles de loi. Il fait aussi état d'exemples pratiques, qui sont utiles à la compréhension de tous les publics.
    />

  • Déchiffrer les premiers symptômes des pathologies habituelles, apporter dans le calme les premiers soins adéquats en attendant le vétérinaire sont autant d'attitudes et de gestes qui peuvent contribuer à une guérison plus rapide, voire même à sauver son cheval d'une mort quasi certaine.
    Rédigé avec l'appui d'un vétérinaire équin, ce guide pratique a pour but de donner, de façon simple, le maximum d'informations nécessaires à la bonne compréhension des pathologies courantes (causes, symptômes, diagnostic, pronostic) ainsi qu'à leurs traitements tant préventifs que curatifs.

  • Les hommes illustres

    Guillon/Pierrat

    Le tatouage des origines à nos jours...
    Ou plutôt devrait-on écrire, des origines connues à nos jours. Parce qu'au-delà des traces relevées sur le corps d'Otzi, l'hibernatus autrichien vieux de 5 300 ans, les racines de la pratique se perdent dans les glaces éternelles. D'où vient-elle ? Quand apparaît-elle ? Seule certitude, son caractère est planétaire et son histoire multimillénaire. Le rite est si profondément inscrit chez l'être humain, qu'il lui semble naturel.
    Celtes, Eskimos, Egyptiens, Japonais, Berbères... rares sont les peuples du globe qui ne se soient marqués. Sous les piqûres des aiguilles, le corps est devenu carte d'identité, totem mystique... et le tatouage remède médical, épreuve initiatique, parure érotique... Mais la civilisation, la colonisation et la religion vont, au cours des siècles, tenter de le faire disparaître, le reléguant au rang des marques d'infamie ou identitaire des parias de la société (truands, voyous et bagnards).
    Quelques restes pourtant de ces coutumes ancestrales avaient traversé les océans sous forme de photographies, de statuettes étranges, d'outils rudimentaires, empilés dans les malles à souvenir des voyageurs. Grâce à ces reliques reléguées dans les caves des musées, le souvenir du tatouage ne mourut pas tout à fait. Les marins, militaires et voyous, quant à eux, en avaient perpétué la pratique sous forme de dessins malhabiles.
    Aujourd'hui, deux siècles après sa réintroduction en Occident, le tatouage reconquiert enfin ses lettres de noblesse. Et sa réhabilitation dans nos sociétés s'accompagne de sa redécouverte "là-bas", d'où nos ancêtres l'ont rapporté. Par un curieux retournement de l'histoire, il retraverse les mers, réimporté par ceux là même qui l'avaient censuré. La boucle est bouclée...

  • Cet ouvrage nous invite à la rencontre du peuple maure, "le pays du million de poètes," où la poésie rythme le temps et l'espace.
    Un carnet de voyage dans lequel les auteurs nous transportent de l'océan aux confins du désert, la "terre des hommes" marquée d'une trace indélébile par saint-exupéry et théodore monod.
    De la vie traditionnelle à la vie nomade les images nous entraînent, accompagnées par le chant des griots, dans les cérémonies joyeuses des mariages ; sous la tente maure, les femmes enroulées dans leurs voiles de séduction multicolores et transparents dansent lascives, en jouant de leurs mains décorées au henné.
    Peuple du désert, les derniers transhumants passent devant l'objectif au rythme lent et chaloupé de leurs dromadaires.
    Ce périple est avant tout parsemé de rencontres. comme celle avec chouéba, cette femme courageuse de pêcheur imraguen ou avec daddé adressant une supplique émouvante pour la sauvegarde des manuscrits du patrimoine en danger ou encore celle attendrissante avec mohamed, le vieux poète amoureux et inconsolable de lalla.

  • Les chevaux de trait

    Halm Frederick

    On a voulu faire porter le béret aux paysans dans l'histoire tragique de la disparition des chevaux de trait dans nos campagnes.
    Mais l'arrivée de l'automobile et surtout des chemins de fer à la fin du XIXe siècle a été bien plus fatale à leur élevage que celle du tracteur dans les champs. Ils ont même bien failli disparaître définitivement. Malgré toutes les péripéties endurées, le cheval de trait a cependant réussi à traverser les siècles et notre pays est actuellement le seul au monde à pouvoir aligner neuf races avec des phénotypes bien à elles.
    Pourtant il n'est toujours pas à l'abri du danger. L'attraction du cheval de trait est bien réelle et empreinte d'une certaine forme de nostalgie. C'est un peu le dernier témoin d'un temps jadis que l'on dit meilleur. De plus, le trait est attachant. Mais pour les jeunes générations de cavaliers, ceux qui traînent leurs chaps dans les centres équestres, les traits font tout de même figure d'antiquités.
    C'est un peu le Jurassic parc équestre. Quand certains n'en ont même jamais approché, d'autres se posent une question : mais à quoi peuvent-ils bien servir ces gros chevaux à une époque où il est tendance de miniaturiser les animaux ? Dans la ou les réponses que l'on sera capable de leur fournir figurent sans doute la solution qui assurera à ces magnifiques animaux si attachants de trotter au moins jusqu'au bout du nouveau champ millénaire qui vient de s'ouvrir devant eux.

  • Douze terroirs de France choisis pour leur accent, pour la valeur emblématique qu'y représente la chasse du sanglier, pour celle aussi de leurs particularités régionales.
    Dans chacun de ces territoires, le sanglier et l'homme ne sont jamais les mêmes, ni tout à fait un autre. Mais pour tous les chasseurs de ces contrées, la même émotion se lit dans leur coeur : celle que procure la bête noire, toujours plus vaillante et plus difficile à chasser que dans la région voisine ! D'un chapitre à l'autre, d'un récit à un témoignage historique, d'une région à l'autre, avec pour seul fil conducteur la chasse, partez en voyage en terre sanglier et découvrez la chasse française sous toutes ses formes : battue, chasse à l'approche, à l'affût, aux chiens courants, vénerie, chasse à l'arc...
    Mais être chasseur, c'est aussi être un peu (souvent !) gastronome et rabelaisien. Grâce à un chef de chaque région, vous découvrirez comment accommoder le sanglier de mille saveurs.

  • Poneys de reve

    Gay/Gleyses

    Voyager dans la France des Poneys et des petits chevaux est toujours une immense joie.
    Roger Gay et Chantal Gleyses ont réalisé ce périple pour notre plus grand plaisir. Dans ce magnifique album, nous retrouverons toutes les races existantes dans l'hexagone, qu'elles en soient originaires ou non. Des races que vous croisez dans les clubs, chez les éleveurs ou bien au bord des routes en prenant le temps de vivre et d'observer ces poneys de rêve. Les auteurs nous emmènent dans leur sillage pour mieux comprendre cet univers, avec ces compagnons de choix, les hommes et les femmes qui y consacrent leurs vies.
    Un livre complet et magique qui ravira tous les amoureux de 7 à 77 ans.


  • le tatouage est à la mode, entend-on partout.
    mais se faire tatouer n'est pas un acte anodin et cela demande de se poser les bonnes questions avant de passer à l'acte. quel motif choisir ? où le placer ? comment choisir son tatoueur ? comment la peau réagit-elle ? quelles sont les règles d'hygiène ? peut-on se faire détatouer ? pour les moins convaincus, qu'en est-il du tatouage éphémère ? vous trouverez toutes les réponses à vos questions dans cet ouvrage et pourrez alors prendre votre décision en toute connaissance de cause.


  • Jusqu'à peu, tatouage et prison étaient encore menottés ensemble et difficilement dissociables.
    Nul hasard. En France, de 1850 à 1945, le piquage fut majoritairement l'attribut des truands. Leur carte d'identité. Le derme des Hommes racontait leur vie derrière les barreaux, dans les bars et sur les trottoirs des bas-fonds. Au début du siècle pour être un mec du Milieu, il fallait être naze et bouzillé, soit syphilitique et tatoué. Cette "école française du tatouage" est née dans les bagnes militaires au XIXe siècle en Afrique du Nord, dans ce que l'on appelait alors Biribi.
    Bat d'af, Compagnie de discipline et autres pénitenciers furent de véritables machines à tatouer les mauvais garçons. Aujourd'hui tombés en désuétude, les grands classiques de l'encrage hors-la-loi ont quitté les peaux des vrais de vrais. Ne restent que les photos - souvenirs noir et blanc laissées par les criminologues.

  • Le poney a tous les atouts pour séduire le plus grand nombre.
    Ses qualités sont en partie déjà connues : rusticité, endurance, prix d'achat et coût d'entretien avantageux. Mais ce qu'on sait moins, c'est qu'il n'est pas réservé exclusivement aux enfants. Même si son gabarit ne milite apparemment pas en sa faveur, il est bien assez grand pour répondre à tous les besoins, même les plus contradictoires. Il en existe en effet des petits et des grands, des trapus et des fins, des sportifs et des placides.
    De quoi satisfaire toutes les envies, des plus classiques aux plus inattendues, comme ces tout-petits de 11 mois qui découvrent le plaisir de l'autonomie ou ces seniors de 70 ans qui se lancent dans l'attelage. Il y a forcément un poney pour tous les âges, pour les parents comme pour les enfants et les petits-enfants. Et si c'était ça la grande force du poney, de convenir à tous les membres de la famille ?.

  • L'équitation western est issue du travail du bétail.
    Au fil du temps, les cow-boys ont sélectionné des chevaux, mis au point des techniques et codifié des disciplines. Ces techniques et ces chevaux répondent aujourd'hui à l'attente de la plupart des cavaliers de loisir du plaisir en toute sécurité. En France, l'équitation western se développe depuis 25 ans. Elle est reconnue par la Fédération Française d'Equitation et est appelée à connaître un extraordinaire développement.
    Partez à la découverte de cette discipline, de son histoire, des races de chevaux les plus adaptées pour la pratiquer...

  • Cuisine de la mer

    Noel/Berbessou

    Du poisson au mollusque, de la recette la plus traditionnelle à la recette la plus moderne, que vous soyez pêcheur ou simple amateur de cuisine de la mer, nous vous proposons de partir à la découverte de 64 recettes savoureuses, réalisables par tous, sans connaissance particulière.
    La cuisine de la mer s'organise en quatre parties : les poissons, les coquillages, les crustacés et les mollusques. Chaque recette est illustrée étape par étape par un photographe gastronomique et vous permet de réussir facilement, pas à pas, le plat de votre choix. Réalisées par le chef-cuisinier Bernard Noël, ces recettes surprendront et raviront votre palais et celui de vos convives. Alors, à vos fourneaux !

  • La cuisine du gibier

    Ravet/Berbessou

    Du petit au grand gibier, de la recette la plus simple à la plus sophistiquée, du casse-croûte d'avant chasse au repas sortant de l'ordinaire, que vous soyez simple amateur de gibier ou chasseur, nous vous proposons de partir à la découverte de 63 recettes savoureuses à concocter.
    La cuisine du gibier s'organise en trois parties : petit gibier à plumes, petit gibier à poils et grand gibier. Chaque recette est illustrée étape par étape par un photographe gastronomique et vous permet de réussir facilement, pas à pas, le plat de votre choix. Réalisées par des grands chefs-cuisiniers, ces recettes surprendront et raviront votre palais et celui de vos convives. Alors, à vos fourneaux !

  • Le grand livre du bar

    Arnaud Filleul

    Le bar suscite un véritable engouement chez les pêcheurs confirmés ou débutants.
    Le comportement fantasque de ce poisson, ses déplacements incessants, le fait qu'il vienne chercher un leurre jusqu'à la surface, font de lui un poisson à part, bien plus intéressant à pêcher que beaucoup d'autres espèces. Mieux connaître le bar est l'assurance de mieux le pêcher. Que mange le bar ? Où migre-t-il ? Comment se reproduit-t-il ? Quelles sont les caractéristiques de sa croissance ? Pour la première fois, un ouvrage de référence livre une synthèse des données scientifiques dans un langage accessible à tous.
    Le pêcheur pourra ainsi tout savoir sur l'évolution, la biologie et les moeurs du bar. Il trouvera également détaillées, toutes les techniques de pêche permettant de capturer efficacement ce merveilleux poisson, depuis la plus rustique jusqu'à la plus moderne.

  • Pour tous les amateurs de pêche aux leurres, choisir ses leurres est devenu un véritable casse-tête.
    En effet, depuis quelques années, des milliers de variétés ont été créées et il est aujourd'hui quasiment impossible de s'y retrouver. Dans Tout savoir sur les leurres, vous les retrouverez classés par familles ou par catégories avec des illustrations précises, une fiche technique et un texte expliquant leurs particularités. Ainsi, que ce soit en pêche du bord ou en bateau, à la traîne, au lancer ou à la dandine, vous serez capable de choisir vos leurres et le matériel qui en dépend, d'appliquer la technique qui convient, en fonction du poisson que vous désirez capturer et de la zone géographique où vous évoluez.

  • Avec des équipements de confort et d'électronique de plus en plus complets, votre bateau est devenu très gourmand en électricité. Un constat qui oblige tout plaisancier à approfondir ses connaissances sur le sujet et à évaluer ses besoins, en fonction de la taille du bateau et du type de navigation. Le Guide Tout savoir sur l électricité à bord est dans ce domaine un équipier de qualité, prodiguant de nombreux conseils pratiques et des informations précieuses sur les moyens à mettre en oeuvre pour stocker, produire et gérer son électricité.

  • Louis Blériot doit sa renommée mondiale à la traversée de la Manche qu'il fut le premier à accomplir en avion, en 1909.
    Mais cette célébrité fait oublier qu'il fut aussi un très grand industriel. En 1918, Louis Blériot était le plus important constructeur d'avions dans le monde. Dans le domaine aéronautique, il fut d'une rare fécondité au point que l'on peut penser que, pendant sa carrière d'avionneur, de 1905 à 1936, il fut celui qui imagina, étudia et réalisa le plus grand nombre d'aéronefs. Ce livre en présente plus de 240 types différents...
    Si l'on ne compte pas les versions et variantes. En trente-et-un ans de carrière, cela fait un peu plus d'un projet tous les deux mois! Mais alors, comment peut-on ne plus se souvenir de pans entiers d'une réussite si exceptionnelle? Pour une raison simple: tous les types d'aéronefs -avions et hydravions- conçus sous l'autorité de Louis Blériot au sein de sa société, Blériot-Aéronautique, n'ont pas porté le nom du vainqueur de la Manche.
    Une grande partie d'entre eux portait le nom d'une marque, elle aussi prestigieuse: SPAD. Des SPAD, on connaît surtout deux versions de l'avion de chasse le plus construit pendant la Première Guerre mondiale, l'avion des Guynemer, Fonck, Lufbery, Rickenbacker, et de dizaines d'autres as de la chasse. Mais il y eut beaucoup d'autres SPAD et, vingt ans après la victoire de 1918, des pilotes militaires français montaient les derniers, dix fois plus puissants que les premiers.
    Ce livre recense tout ce qui est connu de la production de Louis Blériot et de ses bureaux d'études aéronautiques, mais évoque aussi les autres réalisations: systèmes de chauffage et d'éclairage, meubles, bateaux, motocycles, automobiles et, surtout, accessoires pour l'automobile... Le mot " phare ", que nous utilisons tous les jours pour désigner les projecteurs des véhicules automobiles, provient tout simplement de la publicité des Phares Blériot d'avant 1914.
    C'est sur ces accessoires que, avant même l'avènement du XXe siècle, le jeune Louis Blériot établit la base de ses succès industriels à venir. Que reste-t-il de l'empire industriel Louis Blériot? Pour se consacrer totalement à l'aviation, Blériot céda la production d'accessoires d'automobiles qui fut poursuivie sous la marque SEV Marchal, aujourd'hui Valéo. Quant aux usines d'aviation, de nationalisations en restructurations, elles se sont fondues dans le groupe EADS.
    Ce groupe européen, maison mère d'Airbus, compte ainsi, parmi ses racines les plus profondes, la société Blériot-Aéronautique.

  • En 1969, Kawasaki lance la 500 Mach III.
    Avec son moteur trois-cylindres deux-temps aux performances ahurissantes pour l'époque (près de 200 kilomètres/heure et des accélérations de dragster !), la "500 kawa" ouvre une nouvelle ère : elle sera bientôt flanquée, au catalogue de la marque, de versions 250, 350 (puis 400) et 750 cc issues du même moule. Des motos qui ont marqué leur décennie, les seventies, à tel point qu'aujourd'hui encore, alors qu'elles ne correspondent plus à rien technologiquement parlant, le deux-temps ayant été éradiqué par les législations anti-pollution des années 80, elles sont l'objet d'un véritable culte de la part de collectionneurs enthousiastes et autres nostalgiques de tous poils...
    Voici donc, de la première 500 H1 à l'ultime 250 KH, en passant par les S2, S3 et bien sûr la fabuleuse 750 H2, toute l'histoire des Kawasaki trois-cylindres, de 69 à nos jours. Celle des machines de tourisme, mais aussi de leurs déclinaisons course, vu l'importance que toujours la compétition a revêtu pour la firme japonaise, des hommes qui les ont pilotées, côtoyées, chéries, entretenues, restaurées, autrement dit de tous les acteurs, témoins ou "gardiens de la flamme" de cette merveilleuse aventure, posant auprès des motos de leur coeur...
    Retrouvez-les tous et toutes, pour la première fois réunis, dans cet ouvrage exceptionnel de 320 pages, regroupant plus de 1200 photos et toutes sortes de documents inédits : il fallait bien ça pour célébrer le mythe "kawa" !

empty