Libretto

  • Croc-Blanc

    Jack London

    • Libretto
    • 3 Octobre 2016

    À l'épreuve du Grand Nord, un jeune chien-loup apprend à survivre dans ce paysage glacé et sauvage.
    Il sera recueilli par des Indiens qui lui donneront son nom : Croc-Blanc. Il découvre auprès de ces hommes la chaleur et la quiétude? mais aussi le goût du sang.
    Racheté par un homme blanc sans foi ni loi, il deviendra chien de combat et découvrira un sentiment inconnu de lui jusqu'alors : la haine. Après bien des épreuves, il sera de nouveau recueilli par un homme qui le sauvera de son enfer.

  • Moby Dick

    Herman Melville

    • Libretto
    • 21 Mars 2011

    Pour les aficionados de Melville et de Guerne, la traduction que ce dernier a donnée de Moby Dick (en 1954 aux éditions du Sagittaire) est un monument indépassable: le traducteur-poète est allé jusqu'à s'initier au parler «salé» des matelots américains du XIXe siècle, et surtout jusqu'à s'inventer un français hautement «melvillien». Cette traduction, malgré un bref passage en collection de poche (1980), est restée la plupart du temps introuvable au cours du dernier demi-siècle. Quant au livre lui-même. il n'aura vraiment été découvert qu'au XXe siècle, où sa violente modernité paraissait enfin accordée à la période de tempêtes qu'inaugurait alors l'histoire - jusqu'à passer aujourd'hui aux yeux de beaucoup comme le plus grand roman de la littérature américaine. Moby Dick, qui peut se lire comme le plus formidable des récits d'aventures, est en effet autre chose et bien plus que cela. Car par-delà les tribulations du capitaine Achab lancé a la poursuite de la Baleine blanche se profile une autre quête: celle d'une humanité embarquée de force à bord d'une histoire qui reste pour elle un mystère.

  • La vie obstinée

    Wallace Stegner

    • Libretto
    • 16 Avril 2002

    Pour certains, la hie obstinée est bien le chef-d'oeuvre de wallace stegner : dans un climat proche de celui que connaissent déjà les lecteurs de toue cavalière.

    Oú l'on retrouve joe allston et sa femme, mais quelques années plus tôt, presque jeunes encore. installés dans leur maison en pleine nature; non loin de san francisco. ils sont venus là finir calmement leur vie (enfin, pas si calmement que ça), et constatent bientôt que le vieil ouest n'est plus qu'un rêve. et que les rêves eux-mêmes finissent par mourir.

  • Sur les ossements des morts

    Olga Tokarczuk

    • Libretto
    • 1 Octobre 2020

    Janina Doucheyko vit seule dans un petit hameau au coeur des Sudètes. Ingénieure à la retraite, elle se passionne pour la nature, l'astrologie et l'oeuvre du poète et peintre William Blake. Un matin, elle retrouve un voisin mort dans sa cuisine, étouffé par un petit os. C'est le début d'une série de crimes mystérieux sur les lieux desquels on retrouve des traces animales.
    La police mène l'enquête. Les victimes avaient toutes pour point commun une passion dévorante pour la chasse...

  • Martin Eden

    Jack London

    • Libretto
    • 17 Novembre 2010

    Martin Eden (1909), l'un des plus romanesques parmi les romans de London, peut se lire entre les lignes comme une sorte d'autobiographie. Martin, ouvrier devenu écrivain, n'arrive plus à se reconnaître dans le prolétariat dont il est issu, mais vomit la bourgeoisie qui lui tend les bras. Amoureux d'une jeune fille riche, il comprend que sa place ne sera jamais auprès d'elle, refuse les compromissions qui lui permettraient de la conquérir. Se devinant voué à la solitude et à l'échec, il décide de précipiter sa fin.Martin Eden, le chef-d'oeuvre de Jack London : dans une traduction pour la première fois fidèle à l'original.

  • Les locataires de l'été Nouv.

    Les locataires de l'été

    Charles Simmons

    • Libretto
    • 12 Mai 2022

    Le temps d'un été sur la côte atlantique des États-Unis, on suit Michael, adolescent de quinze ans. Lui et ses parents, comme chaque année, quittent leur grand appartement de ville pour prendre leurs quartiers dans la demeure héritée du grand-père maternel située sur la presqu'île. Passionnés par la navigation et par la mer, Michael et son père passent beaucoup de temps sur leur voiler, l'Angela.
    Mais les événements vont se compliquer avec l'arrivée dans le pavillon voisin de la fantasque Madame Mertz et de sa fille, Zina, âgée de vingt ans, apprentie photographe et, surtout, d'une éblouissante beauté. Michael, foudroyé par cette belle jeune femme, découvre en cet été 1968 l'amour, ses rêves, sa réalité, ses douleurs.
    Sous l'apparente gaieté de ce roman solaire coulent en filigrane une note mélancolique et une certaine amertume.
    Charles Simmons aborde dans la plus grande des libertés les grands thèmes qui composent la vie : l'amour, le désir, le mariage, la recherche de soi, le temps qui passe et les illusions qui tombent... Il traite son sujet en y apportant toutes les nuances et la profondeur qu'exigent ses personnages et leurs sentiments.
    À lire ce roman, on songe inévitablement à Tourgueniev et à son Premier Amour, dont ce livre se veut une réécriture, mais le lecteur pensera aussi aux nouvelles de Francis Scott Fitzgerald et bien entendu à L'Attrape-coeur de Salinger ou encore à Carson McCullers par la grande liberté de ton.

  • Vérification de la porte opposée

    Sylvain Tesson

    • Libretto
    • 4 Mars 2021

    « Vérification de la porte opposée : j'aime cet ordre que le chef de cabine lance à son personnel au moment de l'atterrissage.
    C'est la première chose que l'on entend avant de découvrir un nouveau pays... L'expression pourrait constituer un beau principe philosophique : il faut toujours explorer les chemins qui s'offrent à soi et même ceux qui semblent aux antipodes de ses élans. ».
    Vérification de la porte opposée regroupe deux recueils de nouvelles de Sylvain Tesson parus chez Phébus en 2002 et 2004 sous les titres Nouvelles de l'Est et Les Jardins d'Allah, mais augmenté de façon significative d'un texte inédit.
    Dans cette vingtaine de nouvelles, qu'il décrive la Russie postsoviétique ou les ravages du fanatisme islamique, l'auteur nous parle toujours, avec indulgence, mélancolie et humour, de l'incompréhension entre l'Orient et l'Occident, et plus largement, entre les cultures. La nouvelle inédite, Les Naufragés de l'E19, conte de Noël grinçant, dévoile le cynisme de notre monde. Comme si Sylvain Tesson voulait nous rappeler, sans trop s'en donner l'air, que vivre, où que l'on soit, c'est toujours tomber de haut.

  • La montagne de la dernière chance Nouv.

    La montagne de la dernière chance

    André Bucher

    • Libretto
    • 5 Mai 2022

    Poussé par la nécessité de fuir la ville, Geffray - délinquant en manque d'estime - fait la connaissance de Louis et Pauline, fermiers et parents amputés d'un fils qui les a mis sur la paille. Mais Georges, un entrepreneur en quête de reconversion, rachète la ferme où ils vivent et entend bien modeler l'espace à sa guise pour assouvir la démesure de son projet foncier.
    Gravitant autour d'un canyon qui n'est autre que le poumon de la montagne, tous les personnages courent après leur dernière chance alors que leur avenir fait écho à celui du lieu. André Bucher décrit cet enjeu avec passion dans une langue immersive et poétique. Il fait se croiser des destins, mêlant leur sort à celui de cet endroit qui les recueille, sus-pendu entre ciel et terre, dans le dernier acte d'une saison de l'incertitude.

  • Le cheval blême : souvenirs d'un terroriste

    Boris Savinkov

    • Libretto
    • 7 Avril 2022

    Sous la forme d'un journal intime, Le Cheval blême rapporte la confession d'un chef révolutionnaire russe, un homme sans foi ni loi, qui prépare un attentat contre le gouverneur général de Moscou. Combat politique, interrogations mystiques, scrupules et doutes, mais aussi amour et sexe lient les cinq membres du commando, dont un seul réchappera à la mort.
    Publié en 1908, ce roman empreint d'un profond désarroi moral et largement autobiographique - Boris Savinkov fut le cerveau de l'assassinat du grand-duc Serge en 1905 -, interroge la justification éthique de l'acte terroriste sur fond de commandement biblique (« Tu ne tueras point »). Dans la lignée de Dostoïevski, cette oeuvre à la fois cynique et saisissante est, aujourd'hui encore, d'une prodigieuse modernité.

  • Zouleikha ouvre les yeux

    Gouzel Iakhina

    • Libretto
    • 19 Août 2021

    Tatarstan, Russie, années 1930. À l'âge de quinze ans, Zouleikha est mariée à un homme bien plus âgé qu'elle. Ils ont eu quatre filles, mais toutes sont mortes en bas âge. Pour son mari et sa belle-mère presque centenaire, très autoritaire, Zouleikha n'est bonne qu'à travailler. Un nouveau malheur survient : pendant la dékoulakisation menée par Staline, le mari est assassiné et la famille expropriée. Zouleikha est alors déportée en Sibérie, destination qu'elle atteindra après un voyage en train de plusieurs mois au cours duquel elle découvre qu'elle est enceinte.
    Avec ses compagnons d'exil, paysans et intellectuels, chrétiens, musulmans ou athées, elle participe à l'établissement d'une colonie sur la rivière Angara, loin de toute civilisation : c'est là qu'elle donnera naissance à son fils et trouvera l'amour. Mais son éducation et ses valeurs musulmanes l'empêcheront longtemps de reconnaître cet amour, et de commencer une nouvelle vie.

  • Ce premier tome de notre Intégrale regroupe les nouvelles qu'Edgar Allan Poe (1809-1849) écrivit avant ses trente ans. Luttant pour survivre et être publié, faisant ses débuts de critique et de journaliste, il commet plusieurs chefs-d'oeuvre : le « Manuscrit trouvé dans une bouteille », « Bérénice », « Le diable dans le beffroi », « L'histoire à nulle autre pareilled'un certain Hans Pfaal », et bien sûr « William Wilson » ou la très célèbre « Chute de la Maison Usher ». Présentée de manière chronologique, fruit d'un travail érudit et passionné, cette nouvelle traduc-tion des nouvelles intégrales d'Edgar Allan Poe par Christian Garcin et Thierry Gillyboeuf est augmentée de nombreuses notes.

  • Le voyageur de minuit ; le rire des amants

    Sayd Bahodine Majrouh

    • Libretto
    • 10 Mars 2022

    OEuvre majeure de la littérature persane du xxe siècle, Le Voyageur de minuit est un conte philosophique dans lequel l'auteur attaque et déplore la tyrannie politique ou religieuse toujours d'une actualité brûlante dans l'Afghanistan contemporain.
    Sayd Bahodine Majrouh exprime et dépeint les modes de mise en pratique de l'oppression et raconte la souffrance des individus et des peuples en proie au « Monstre ».
    Pour illustrer son propos, il puise aux sources du patrimoine littéraire occidental : La Divine Comédie de Dante et l'oeuvre de Franz Kafka, sans oublier les références de ses origines : La Conférence des oiseaux d'Attar et la poésie de Rûmi. Majrouh exalte le combat irrépressible des individus et des peuples pour la liberté dans la pure tradition soufie et plaide pour l'Amour et la Beauté contre la cruauté, de la mégalomanie, l'égoïsme et le nihilisme.
    Au fil des années, Majrouh a remanié son grand oeuvre dont l'original a paru en langue persane en 1973. Une seconde version, rédigée en pashto, autre langue de l'Afghanistan, a été publiée en 1977.
    Le texte publié ici est l'adaptation/traduction en français de l'original persan par l'auteur lui-même, avec la collaboration de Serge Sautreau. Publiée initialement en deux volumes sous les titres Le Voyageur de minuit (Phébus, 1989) et Le Rire des amants (Phébus, 1991), cette édition a servi de référence aux multiples traductions de l'oeuvre. Pour la première fois, ce monument de la littérature est enfin restitué chez Libretto dans son intégralité.

  • Damalis Nouv.

    Damalis

    Marie Barthelet

    • Libretto
    • 5 Mai 2022

    VIIe siècle avant Jésus-Christ. Fils de chef promis à un avenir glorieux, un jeune Thrace perd soudain tous les siens dans un véritable massacre. Il est alors vendu comme esclave à une famille d'aristocrates grecs.
    Une vie qu'il n'aurait jamais dû vivre et qu'il n'aurait jamais imaginée, commence pour lui... Damalis, second roman de Marie Barthelet, est une véritable épopée où aventure, fureur et passion sont au rendez-vous.

  • Une Française libre : journal 1939-1945

    Tereska Torrès

    • Libretto
    • 10 Mars 2022

    Une jeune fille passe son bac à la veille du 18 juin 1940 et décide d'aller rejoindre de Gaulle à Londres. La voici engagée à dix-neuf ans dans le Corps féminin des Forces françaises libres. Cinq années de guerre, dont quatre sous le Blitz, années pendant lesquelles elle tient scrupuleusement son journal intime, ici publié tel qu'il a été écrit, sous la seule dictée de l'instant. Autour d'elle, des hommes et des femmes s'aperçoivent que « résister » ne va jamais de soi. Elle-même observe, découvre le monde des adultes. Elle fait face avec les moyens de son âge, mais surtout avec la force de son caractère et celle de son regard. Car d'emblée, elle a pris le parti le plus exigeant : celui de la lucidité. Naïve parfois, impudique par souci de ne pas tricher, clairvoyante surtout, Tereska Torrès livre la chronique d'un moment-clé de l'aventure de ce siècle. Un classique parmi les témoignages sur la dernière guerre.

  • Longue marche t.1 ; traverser l'Anatolie

    Bernard Ollivier

    • Libretto
    • 11 Mai 2012

    Bernard Ollivier aura cheminé, la retraite venue, d'un bout à l'autre de l'Asie, d'Istanbul à Xi'an, en longeant l'ancienne route de la Soie. Quatre années passées les chaussures aux pieds, essentiellement à la belle saison, afin de pouvoir franchir les hauts cols d'Anatolie et du Partir impraticables en hiver. Quatre années racontées au fil des jours dans un récit qui n'est en rien l'évocation d'un exploit mais bien le partage d'une aventure humaine rare, par un voyageur émerveillé allant de rencontre en rencontre et qui constate que son projet lui est aussi mystérieux que le monde.

  • Le chevalier de Sainte-Hermine

    Alexandre Dumas

    • Libretto
    • 13 Janvier 2022

    Sous le Consulat puis l'Empire, Hector, plus jeune fils du comte de Sainte-Hermine va vivre de multiples aventures. La mort de son père et de ses deux frères aînés engagés du côté royaliste fait de lui l'héritier de la cause familiale. C'est par piété filiale plus que par conviction personnelle qu'il se rallie donc à la rébellion de Cadoudal. Rendu à la « vie civile » par la soumission du chef chouan, Hector doit repartir en guerre quand celui-ci reprend les armes et abandonne sa fiancée le jour-même de la signature de son contrat de mariage. Fait prisonnier, il passe trois ans enfermé dans l'attente d'être fusillé. Il est enfin libéré à la stricte condition de se faire simple soldat sous un faux nom. Il s'engage alors dans la marine corsaire, sous le commandement du célèbre Surcouf. S'ensuivent de nombreuses aventures qui conduiront « René » (son nom d'emprunt) jusqu'en Inde ou à la bataille de Trafalgar. Au fil des pages, le chevalier aura donc droit à tout : aux persécutions de Fouché, à l'errance d'un champ de bataille à l'autre de l'épopée napoléonienne, à un face-à-face avec Nelson à Trafalgar, à force mésaventures à Rome puis à Naples... sans oublier telles rencontres avec Joséphine, Talleyrand, Chateaubriand ou le duc d'Enghien...
    Publié en feuilleton en 1869, ce roman a été édité en un volume pour la première fois en volume en 2005 par Claude Schopp.

  • Les brûlures du matin

    Ana Maria Matute

    • Libretto
    • 7 Octobre 2021

    Guerre civile espagnole sur une île des Baléares.
    Après le décès de sa mère, Maria, la narratrice, est confiée à sa grand-mère. Le père de Maria est absent : il se bat sur le front au côté de ce qui est alors désigné comme « l'ennemi rouge ».
    Bientôt Maria est rejointe par Borja et sa mère Emilia dont le mari est lui aussi engagé dans cette terrible guerre mais du côté nationaliste. La grand-mère de Maria règne d'une main de fer sur ce petit monde tout comme elle règne en partie sur cette île écrasée de chaleur. Les deux adolescents élaborent un univers hors du temps qui leur permet d'échapper à la toute-puissance de la grand-mère.

  • Alamut

    Vladimir Bartol

    • Libretto
    • 4 Octobre 2012

    « ... je partage l'humanité en deux catégories fondamentalement différentes : une poignée de gens qui savent ce qu'il en est des réalités et l'énorme majorité qui ne sait pas. » Retranché dans sa citadelle dominant la plaine, le grand maître Hassan Ibn Sabbâh mène, à la fin du XIe siècle, une guerre sainte en Iran. Il n´a que peu de soldats et seuls ses proches le connaissent intimement. Parti de presque rien, sans armée, sans terre et sans guère d´appuis à la cour, il dominera le monde. Des hommes seront prêts à mourir pour lui avec le sourire aux lèvres. Des foules entières se prosterneront sans combattre. Un millénaire plus tard, la manipulation des masses, telle qu´il la pratiqua, continue d´ébranler les empires modernes. Mélange d´aventures et de philosophie politique, Alamut n´évoque la violence des complots d´alors que pour mieux renvoyer aux problèmes cruciaux des civilisations modernes.

  • Construire un feu

    Jack London

    • Libretto
    • 11 Octobre 2007

    Quelque part dans les étendues glacées du Canada, un homme cherche à construire son chemin à travers l'impitoyable nature. Une nouvelle traduction et les images de Michel Galvin pour rendre au texte sa puissante dimension destinale. Une histoire qui reste présente à l'esprit bien longtemps après avoir refermé le livre...

  • Voici des Ailes !

    Maurice Leblanc

    • Libretto
    • 10 Février 2022

    Formé à l'école de Maupassant, l'inventeur d'Arsène Lupin s'entendait joliment à tenir la plume. Est ici remis au jour l'un de ses romans « sportifs », chant d'amour à la fée Bicyclette !

    Deux couples dans le vent entreprennent un petit tour de Normandie et de Bretagne à vélo, pensent d'abord avoir présumé de leurs forces..., mais décuplent celles-ci par le moyen d'un élixir imprévu : l'amour. Tous quatre s'aperçoivent rapidement que l'assortiment de départ n'était pas le bon ; l'on change donc de partenaire, non sans quelques hésitations ni cachotteries d'abord. Et l'on se met dès lors à brûler les étapes...

    Le lecteur découvrira surtout un romancier qui pour l'époque avait des idées plutôt culottées (ou déculottées, comme on voudra), qui prend parti pour la nudité des corps et des coeurs, prône l'amour libre et toutes sortes d'émancipations, et donne sans barguigner le beau rôle à ces dames.

    Un hymne à la liberté !

  • La victoire du nègre

    Daniel Picouly

    • Libretto
    • 7 Octobre 2021

    Reno (Nevada), 4 juillet 1910.
    Jack Johnson est un boxeur d'exception. Avant lui, la catégorie des poids lourds, était interdite aux hommes de couleur. En 1908, il devient le premier Noir champion du monde de boxe dans cette catégorie. Johnson utilise cette victoire pour revendiquer sa couleur de peau.
    En 1910, l'ancien champion invaincu des poids lourds James Jeffries décide de reprendre ses gants dans le seul but de prouver qu'un homme blanc est supérieur à tout autre. Il est alors soutenu par tous les Blancs américains et par tous les médias.
    Le combat annoncé devient un acte politique...

  • Longue marche t.2 ; vers Samarcande

    Bernard Ollivier

    • Libretto
    • 3 Février 2012

    Des dernières passes du Kurdistan au terrible désert de Karakoram impossible à traverser l'été, de Tabriz, Iicbapour ou Téhéran.
    Bernard 0llivier poursuit sa route. A dos de chameau d'abord., puis devenu chameau lui-même pour transporter l'indispensable provision d'eau, il continue, sans cesse émerveillé, sa marche vers Samarcande et ses coupoles d'or...

  • La Dame aux camélias

    Alexandre Dumas Fils

    • Libretto
    • 4 Mai 2017

    Au hasard d'une soirée, Armand Duval, riche bourgeois de la haute société parisienne, s'éprend de celle dont il ne faut pas : Marguerite Gautier, courtisane de son état. Si la société de l'époque (nous sommes dans les années 1840) admet que l'on puisse entretenir une liaison avec une courtisane, en tomber amoureux relève de l'interdit. Et pourtant...
    C'est à un inconnu compatissant, pour qui la courtisane est un objet de rêverie et peut-être de fantasme, qu'Armand Duval racontera cet amour interdit fait de passions, de jalousies et d'instants de véritable bonheur.
    Mais comme le chemin de l'amour est semé d'embûches, alors que la belle Marguerite succombe aux sentiments d'Armand, elle tombe malade et finira par être emportée par la tuberculose.
    Ce roman peut être considéré comme autobiographique dans la mesure où il dépeint fidèlement la relation qu'a entretenu l'auteur avec Marie Duplessis.

  • Le cavalier suédois

    Leo Perutz

    • Libretto
    • 31 Mai 2011

    Dans l'Europe orientale au début du XVIIIe siècle, aux confins de la Prusse et de la Pologne, le jeune roi Charles XII de Suède rêve de se tailler un empire qui irait de la Baltique à la mer Noire. et y réussit presque. Un jeune officier de ses troupes, déserteur et pourchassé, prend la place d'un voleur de grand chemin pour échapper à la potence - lequel voleur prend sa place dans la vie. Et c'est l'histoire de ce dernier qui nous est contée : poursuite endiablée d'un bonheur qui toujours échappe, jusqu'à la chute finale, attendue et d'autant mieux pathétique, où la Mort reprend ironiquement ses droits. Perutz considérait Le Cavalier suédois - où il traite avec un sens très cinématographique du « suspense » le thème angoissant entre tous de la substitution d'identité - comme son roman le plus inspiré. Le fait est qu'avec le recul du temps ce récit mouvementé gouverné de bout en bout par l'Ange du Bizarre apparaît à nos yeux comme l'une des plus singulières réussites de la littérature allemande de l'époque. Surtout nous bouleverse ici l'aventure d'un homme qui joue systématiquement les meilleures cartes de l'existence. pour marcher finalement, libéré de tout (sauf de l'amour), vers le supplice ultime qui depuis toujours l'attendait. Peu de textes à ce point parviennent à impliquer leur lecteur dans le réseau charnel d'une destinée vécue pour le meilleur et pour le pire - si ces deux mots, au bout du compte, ont encore un sens. Reprise en collection « Libretto » du Cavalier suédois de Leo Perutz, l'un des plus grands romanciers de langue allemande de ce siècle (« Un Kafka picaresque »). Un récit de pure angoisse sur le thème de la substitution d'identité, qui ne pouvait pas ne pas inspirer un jour un film.

empty