Loubatieres

  • À bien des titres, le vignoble sancerrois devrait être reconnu comme l'archétype de la viticulture de terroir. La construction et la singularisation de ses terroirs viticoles débutent dès l'époque carolingienne et les grandes lignes de la trame cadastrale du vignoble, fixées aux XIIe et au XIIIe siècles, demeurent aujourd'hui inchangées. La notion de "climat" viticole est même attestée en Sancerrois plus d'un siècle avant qu'on ne l'emploie dans les vignobles de la Côte de Nuits et de Beaune. Ainsi, le paysage actuel doit-il être considéré comme un conservatoire unique et vivant du travail pionnier de générations de vignerons pour différencier et hiérarchiser les terroirs selon leur potentiel viticole.

    Ce paysage culturel pluriséculaire constitue également, pour les vignerons, un atout pour une gestion durable de l'écosystème viticole puisque son parcellaire morcelé recèle une riche biodiversité. Les terroirs sancerrois sont enfin le fruit d'une histoire géologique remarquable qu'un Paléoparc mettra désormais en valeur. Les huit itinéraires de randonnée ici proposés doivent permettre très concrètement de prendre la mesure de cet héritage géologique et historique et de l'exceptionnelle géodiversité du vignoble.

    Une appli pour smartphone est disponible gratuitement sur le site de l'éditeur pour accompagner votre visite des terroirs sancerrois décrits dans cet ouvrage.

  • Cinq itinéraires pour parcourir les célèbres coteaux viticoles de Chavignol et ses grands terroirs, les Monts Damnés, l'antique Clos de Beaujeu ou la Côte d'Amigny, faire un voyage dans le temps et mieux apprécier l'importance de la diversité des milieux naturels pour une viticulture durable.

    À chaque pas on découvre ainsi :
    - Un héritage géologique qui a offert aux vignerons des terroirs exceptionnels : la diversité des affleurements ouvre une fenêtre remarquable sur les derniers temps du Jurassique, quand le Sancerrois était recouvert d'une mer tropicale.
    - Un paysage viticole remarquable, épargné par les remembrements, avec un cadastre extrêmement morcelé conservant la mémoire de siècles d'organisation agraire.
    - L'histoire des grands terroirs de Chavignol, que les hommes se sont attachés à différencier dès avant le XIIIe siècle.
    - Des trésors floristiques et faunistiques de premier ordre, dissimulés en particulier dans les pelouses sèches calcicoles qui dominent le village.

empty