Littérature traduite

  • Vous ne savez pas dessiner ? Laissez Betty Edwards vous prouver le contraire ! Grâce à sa méthode, qui a déjà convaincu plus de 3 millions d'apprentis dessinateurs dans le monde, vous apprendrez rapidement et efficacement à dessiner. Avec Dessiner avec l'oeil dominant, l'auteure complète Dessiner avec le cerveau droit et permet à chaque dessinateur novice de repousser les limites de sa créativité.
    Dans ce nouvel ouvrage de référence, Betty Edwards révèle l'influence de la dominance oculaire sur les capacités de perception et de création. Toujours au moyen de nombreuses illustrations et d'exercices manuels variés, elle offre un véritable guide et invite chaque dessinateur en herbe à poser un regard plus éveillé sur son processus créatif. Une fois que vous aurez cerné la différence entre votre oeil dominant et dominé, l'art du dessin n'aura plus de secret pour vous !
    Apprenez à mieux voir pour mieux dessiner !

  • Une référence pour apprendre à dessiner.
    Que vous soyez un artiste professionnel ou que le dessin soit pour vous un simple hobby, ce livre vous fera prendre confiance en vos capacités et approfondira votre perception artistique.

    Un cerveau, deux hémisphères.
    Nous possédons tous deux hémisphères cérébraux qui ont chacun des fonctions spécifiques. L'hémisphère gauche, centre de la parole, des chiffres, des symboles et de la logique, décompose les problèmes et analyse. L'hémisphère droit est le centre de l'image, de la spatialité, de la globalité, de l'intuition. Il est souvent dominé par l'hémisphère gauche... au détriment de la créativité. L'idéal, en dessins comme dans la vie de tous les jours, est dès lors d'améliorer la communication entre ces deux cerveaux, et même d'acquérir des techniques qui vous permettront de débrancher, au moins momentanément, le cerveau gauche !

  • Le compagnon indispensable de Dessiner grâce au cerveau droit.
    Des millions de personnes ont appris à dessiner grâce aux méthodes exposées dans Dessiner grâce au cerveau droit. Dans cet ouvrage complémentaire, Betty Edwards propose aux lecteurs de nouveaux exercices pour s'entraîner.

    Une méthode d'apprentissage et d'entraînement.
    Ses lecteurs y trouveront les clés pour maîtriser l'art du dessin en étant guidé à travers les cinq compétences fondamentales de cet art : la perception des bords, la perception des espaces, la perception des rapports, la perception des lumières et des ombres, et, enfin, la perception du tout. L'apprentissage du dessin s'apparente fortement à la maîtrise d'un sport ou d'un instrument de musique : une fois les compétences de base acquises, il faut s'entraîner, encore et encore. Ce livre d'exercices très pratique est l'outil parfait pour améliorer vos compétences et enrichir vos connaissances après avoir appris à considérer le dessin sous l'angle du cerveau droit.

  • Pourquoi la réussite semble-t-elle sourire à certains individus, mais en bouder d'autres ? Et si c'était une question d'état d'esprit ? Découvrez quel impact déterminant votre manière de penser peut avoir sur votre vie en général, et sur votre réussite en particulier !
    Selon Carol S. Dweck, réussir n'implique pas de changer le monde, mais de changer sa mentalité. Avec cet ouvrage révolutionnaire, elle offre un guide pratique, truffé de conseils et d'exemples concrets, permettant à chacun d'atteindre l'état d'esprit de la réussite. Testé et approuvé par plus de 2 millions de lecteurs, Osez vraiment réussir ! vous accompagne, étape par étape, dans la mise en perspective de votre manière de vivre et de penser. L'objectif final est simple : vous permettre de construire de façon durable et solide votre réussite, et ce dans toutes les facettes de votre existence !
    Le best-seller qui révèle la marche à suivre pour vraiment réussir dans la vie !

  • Ce livre raconte le destin étonnant d'Eleanor Kasrils, l'une des rares Sud-africaines blanches qui se soit engagée comme agent de l'ANC à une époque où le mouvement opta pour la résistance violente de façon à combattre l'Apartheid et libérer l'Afrique du Sud de ce système inique.

    Un destin étonnant :
    Eleanor naît à Kilmarnock en Écosse en 1936, dans une famille d'ingénieurs des chemins de fer. Elle émigre dès son enfance à Durban, où son père est libraire.
    Elle rejoint le Congrès des Démocrates en 1960 à la suite du massacre de Sharpeville, au cours duquel la police tue 69 personnes lors d'une manifestation dans un township.
    Cette année-là, elle rencontre Ronnie Kasrils, son futur époux, membre de la branche militaire de l'ANC de Nelson Mandela.
    Après avoir été impliquée dans les activités secrètes de l'ANC, elle est arrêtée et mise en détention à Fort Napier en 1963, pendant plusieurs mois. Elle planifie alors son évasion avec soin, tout d'abord en se mettant en grève de la faim pendant plusieurs jours, puis en feignant une dépression nerveuse.
    Grâce à une complicité intérieure, elle réussit à quitter Fort Napier par une porte déverrouillée.
    Elle retrouve ensuite Ronnie, avec lequel elle rejoint clandestinement le Botswana (protectorat britannique). Ils y obtiennent l'asile politique. Le couple vivra en exil pendant presque 30 ans, mais continuera à se battre aux côtés de l'ANC.
    À sa mort en 2009, Nelson Mandela lui-même lui a rendu hommage, la qualifiant de « femme écossaise distinguée et élégante ».

    Un hommage touchant de son époux :
    Ce livre, écrit par Ronnie Kasrils, son époux et ancien compagnon d'armes de Nelson Mandela, se focalise principalement sur les années de lutte d'Eleanor, pendant la période la plus répressive de l'Apartheid. Il constitue un hommage touchant au courage de sa défunte épouse.

    Prix et critiques :
    Cet ouvrage a été couronné du plus prestigieux prix littéraire sud-africain, le Alan Paton Award, et a été encensé à sa sortie, notamment par John le Carré et Desmond Tutu.

  • Une approche innovante de notre manière de penser.
    Pourquoi certains atteignent la réussite alors que d'autres n'y parviennent jamais ? Selon Carol Dweck, chercheuse américaine mondialement renommée, c'est une question d'état d'esprit. Son best-seller Changez d'état d'esprit nous livre une conception novatrice de notre manière de penser et de son impact direct sur notre vie ! C'est au cours de ses nombreuses années de recherche que l'auteure a découvert l'existence de deux états d'esprit distincts : l'état d'esprit fixe et l'état d'esprit de développement. Partant de ce constat, Carol Dweck nous montre que, seuls, les capacités et le talent ne suffisent pas pour atteindre nos objectifs.

    Des pistes concrètes à mettre en pratique au quotidien.
    Pour atteindre la réussite et relever les défis, nous devons les aborder avec un état d'esprit de développement. Et Carol Dweck nous montre la marche à suivre ! Anecdotes, résultats de recherche, biographies de personnalités célèbres, sont autant de pistes sur lesquelles elle s'appuie pour nous donner des conseils afin d'appliquer au mieux sa méthode à toutes les facettes de notre existence.

  • Durant ses nombreuses années de recherche en psychologie, Carol Dweck a découvert l'existence de deux états d'esprit bien distincts. Pensez-vous que votre intelligence est une donnée innée, que vous ne pouvez pas vraiment modifier ? Pensez-vous ne pas pouvoir changer les composantes essentielles de votre personnalité ? Si vous avez répondu " oui ", il est fort probable que vous ayez un état d'esprit fixe. Ou bien pensez-vous plutôt que, peu importe votre niveau d'intelligence, il vous est possible de l'améliorer ? De modifier certains aspects de votre personnalité ? Oui ? Vous avez alors certainement un état d'esprit de développement. A partir de cette distinction en apparence toute simple, Carol Dweck nous montre que, seuls, les capacités et le talent ne suffisent pas, mais que l'état d'esprit a un impact capital sur la réussite de notre vie. Le plus important pour relever et réussir des défis est de les aborder avec un état d'esprit de développement. Et Carol Dweck va vous montrer comment. Sur base de résultats de recherche, d'anecdotes de la vie quotidienne et d'éléments biographiques de personnalités célèbres, la chercheuse américaine applique sa méthode aux diverses facettes de l'existence (éducation, relations sociales et amoureuses, sport, monde des affaires). Forte d'une solide expérience scientifique et universitaire, Carol Dweck nous offre non seulement une conception novatrice de ce qui nous mène à la réussite ou nous empêche de nous développer, mais également des pistes très concrètes pour mettre ces idées en pratique dans notre propre vie.

  • Le bonheur est-il à portée de main ? Quelles sont les clés qui permettraient de l'approcher ? Cet ouvrage ne vous guidera pas vers un bonheur parfait ou idyllique, mais vous permettra de construire un bonheur à votre image, qui vous correspond réellement.
    Se basant sur dix idées universelles, découvertes à différents moments et différents endroits par les civilisations qui peuplent notre Terre, et les plus récentes avancées scientifiques en psychologie, Jonathan Haidt invite à tirer dix leçons à appliquer dans notre vie de tous les jours.
    Illustré par des anecdotes de la vie quotidienne, ce livre nous invite à comprendre comment nous fonctionnons avec les autres, mais aussi avec nous-même. Il nous guide habilement dans ce voyage entre passé et présent tout en commentant avec humour et pédagogie les méandres des théories psychologiques.
    Une exploration dont on conclura que la meilleure des vies est, sans doute, celle où l'on parvient à équilibrer les contraires.

  • Ce livre dresse une critique rigoureuse de la manière dont la psychiatrie américaine a réformé, dans les années 1980, le diagnostic de la dépression. Selon les auteurs, le diagnostic actuel de la dépression est trop inclusif et trop large ; il tend à « pathologiser » les réactions normales d'abattement qui se produisent à l'occasion de certaines situations difficiles de la vie. Les auteurs accusent précisément le DSM-III (texte de référence internationale de la classification américaine des troubles mentaux, troisième version) d'avoir contribué à faire de la tristesse une maladie et, du coup, à en favoriser la médicalisation, avec des conséquences financières très favorables pour l'industrie pharmaceutique. Tandis que la tradition médicale, depuis l'Antiquité, avait clairement cherché à distinguer entre les épisodes de tristesse qui affectent toute vie humaine et cette pathologie de la dépression qui frappe l'individu sans raison apparente, le DSM-III, dans son souci de rendre les définitions cliniques plus opérationnelles, a malencontreusement négligé l'importance de la prise en compte du contexte dans l'établissement du diagnostic de dépression. Les conséquences en matière de recherche sur le trouble dépressif et d'épidémiologie, donc de mobilisation des ressources des services de santé, sont également analysées. L'ouvrage entend réhabiliter la tristesse, aussi intense puisse-t-elle être, comme un événement normal de la vie humaine, pour ensuite caractériser à rebours la dépression comme une tristesse proprement pathologique, c'est-à-dire dysfonctionnelle. Pour les auteurs, la tristesse est un fait biologique avant d'être un fait social, même si les facteurs culturels ont un poids important dans la modification et la modulation de cette émotion naturelle. Les sociétés individualistes contemporaines refusent bien souvent de l'accepter comme telle, sans reconnaître que cette tristesse normale est sans doute bien davantage le résultat plutôt que la cause des problèmes sociaux.

  • Le stress est l'ennemi numéro un de notre bien-être et, le plus souvent, il résulte de problèmes financiers. Ce guide simple et utile vous aidera à organiser vos finances personnelles à court et à long terme en identifiant vos objectifs et vos motivations, afin de vous permettre de maîtriser vos dépenses quotidiennes et d'affronter d'éventuels imprévus.
    En effet, la clé du bien-être financier consiste à « se connaître soi-même » pour pouvoir prendre des décisions en connaissance de cause et s'assurer qu'elles sont elles qu'il vous faut.
    Avec Chris Budd, conseiller financier chevronné, dites adieu à vos problèmes d'argent et retrouvez la sérénité !

  • Pourquoi sommes-nous plus attirés par tel visage que par tel autre ? Comment s'élaborent les stéréotypes et les préjugés ? Pourquoi retenons-nous davantage ceci que cela ? Sommes-nous vraiment libres quand nous posons un choix ? L'idée que nous nous faisons de nous-mêmes influence-t-elle notre façon de juger autrui ? Autant de questions auxquelles s'efforce de répondre la cognition sociale, discipline qui étudie les processus mentaux que nous mettons en oeuvre en tant qu'être social et de culture, et donc la manière dont nous donnons du sens à nous-mêmes et à autrui. Autant de questions clone que Susan Fiske et Shelley Taylor, deux grandes spécialistes du domaine, abordent dans cet ouvrage fondamental appelé à devenir un classique. Les deux chercheuses retracent l'histoire de la cognition sociale, en rappellent les théories fondamentales et en exposent les recherches contemporaines. Leur originalité est d'intégrer à la cognition sociale les progrès les plus récents en neurosciences et en psychologie culturelle. Elles démontrent par là l'importance fondamentale du rôle de la culture, notamment dans les domaines de la santé, des relations intergroupes, de la politique, des inégalités. Susan Fiske et Shelley Taylor tracent ainsi un champ disciplinaire nouveau qui nous emmène des neurones à la culture : les neurosciences sociales, cognitives et affectives. Louvrage s'adresse prioritairement aux étudiants de fin de premier cycle et de maîtrise en sciences psychologiques et en sciences de l'éducation mais aussi, plus généralement, à tous les étudiants et chercheurs en sciences sociales et comportementales.

  • D'un côté : dix grandes idées, découvertes à différents moments et différents endroits par les civilisations qui peuplent notre Terre. De l'autre : les plus récentes avancées scientifiques en matière de psychologie. De cette confrontation entre philosophie, religion et psychologie, Jonathan Haidt propose de tirer un ensemble de leçons qui peuvent s'appliquer à notre vie de tous les jours. Partant des résultats de la recherche moderne sur le bonheur, illustrés par des anecdotes de la vie quotidienne, Haidt décrit la manière dont nous fonctionnons avec les autres, mais aussi avec nous-mêmes. Il nous guide habilement dans ce voyage entre passé et présent tout en commentant avec humour et pédagogie les méandres des théories psychologiques. Une exploration dont on conclura que la meilleure des vies est, sans doute, celle où l'on parvient à équilibrer les contraires.

  • Des millions d'individus à travers le monde ont appris à dessiner avec la méthode exposée dans le manuel incontournable de Betty Edwards, Apprendre à dessiner avec le cerveau droit. Cet ouvrage, compagnon indispensable du livre de référence, fait place à la pratique.
    Au moyen de 40 exercices détaillés et progressifs, l'auteure guide ses lecteurs à travers les cinq compétences fondamentales du dessin : la perception des bords, la perception des espaces, la perception des rapports, la perception des lumières et des ombres, et la perception du tout. Agrémenté de brèves instructions, d'exemples, de modèles, de conseils et de pages blanches pour s'entraîner, chaque exercice permet de découvrir une nouvelle clé de l'art du dessin.
    Brillamment conçu pour s'adapter au rythme de chacun, cet ouvrage explore un large panel de domaines (natures mortes, paysages, portraits, etc.) et d'outils (stylo, encre, fusain, crayon).
    Un livre pratique indispensable pour s'entraîner au dessin et améliorer ses compétences artistiques !

  • On ne présente plus Betty Edwards, LA référence mondiale pour apprendre à dessiner depuis près de 50 ans ! C'est en effectuant des recherches pour aider ses étudiants à apprendre à dessiner qu'elle comprend l'impact du fonctionnement de notre cerveau sur notre capacité à dessiner. Sur base de ses découvertes, elle développe une méthode révolutionnaire.
    Sa méthode est simple et mondialement connue : apprendre à dessiner est accessible à tout le monde, en apprenant à utiliser l'hémisphère droit de son cerveau. Celui-ci est responsable de la gestion des images, de la spatialité et de l'intuition. Et il est souvent dominé par son homologue gauche, centre du langage et de la logique... au détriment de la créativité ! L'art, et notamment le dessin, nécessite pourtant cette créativité. L'idéal est donc d'améliorer la communication entre nos deux cerveaux, et même d'acquérir des techniques qui permettront de «débrancher» temporairement notre hémisphère gauche.
    Dans cet ouvrage de référence, Edwards offre les clés pour maîtriser l'art du dessin au moyen d'une méthode d'apprentissage unique, qui a déjà convaincu plus de 3 millions de lecteurs à travers le monde. Celle-ci permet au lecteur de développer une nouvelle appréhension du monde qui l'entoure et d'approfondir ainsi sa perception et ses capacités artistiques.
    Un best-seller international indispensable pour (ré)apprendre à dessiner !

  • Le brillant best-seller de Betty Edwards Dessiner avec le cerveau droit à été accueilli comme une approche merveilleusement neuve à l'art du dessin.
    Il a fait les délices de centaines de milliers de lecteurs qui ont découvert qu'ils pouvaient apprendre à bien dessiner. Cet ouvrage lui fait suite. Edwards y offre à ses lecteurs une récompense encore plus stimulante. Car elle pense que nous sommes tous capables de créativité originale et qu'il existe des techniques fondamentales, simples, que nous pouvons employer pour améliorer l'expression artistique de nous-mêmes et libérer notre véritable potentiel créatif - que le produit final soit une oeuvre d'art, une idée originale, une intuition personnelle ou une solution novatrice dans un problème d'affaires.
    Basant son travail sur la recherche plus récente sur la double fonction cérébrale, Edwards nous emmène dans une exploration fascinante de la nature du processus créatif lui-même. Une vraie pensée créative exige une combinaison unique du monde verbal, analytique, propre au cerveau gauche, et du mode visuo-perceptif propre au cerveau droit : l'aptitude à voir les choses autrement, à envisager un problème à la fois dans ses parties et comme un ensemble.
    Dans une série d'exercices spectaculairement efficaces, Edwards nous montre comment :
    - Stimuler et améliorer notre capacité à penser de façon créative, à inventer, à percevoir les objets et les processus de manière entièrement nouvelle ;
    - Voir les aspects de nous-même et de nos relations personnelles ou professionnelles comme nous ne les avons jamais vues auparavant ;
    - Aiguiser nos pouvoirs de perception et amener l'intuition et l'imagination dans l'expérience de notre vie quotidienne ;
    - Apporter à la solution de problèmes des habiletés nouvelles, depuis la première prise de conscience du problème jusqu'à la solution créative finale.
    Dans Vision, Dessin, Créativité, nous allons bien au-delà du plaisir et de la joie d'apprendre à dessiner pour découvrir notre potentiel créatif.
    Abondamment illustré de dessins d'élèves en formation et d'oeuvres de grands maîtres, le nouvel ouvrage de Betty Edwards est à la fois une source d'inspiration et un guide pratique pour tous - artistes, professeurs, écrivains et tous ceux qui, dans le monde des affaires, ont des professions concernées par les idées originales, les nouvelles solutions et la pensée créative.

  • 1900 Serge Poliakoff naît à Moscou le 8 janvier - 1917 La révolution le force à quitter la Russie - Jusqu'en 1955, il gagne sa vie comme musicien - 1921-23 Après un passage à Sofia et Belgrade, il séjourne à Berlin - 1923- 36 Premier séjour à Paris - Dès 1929, il se forme dans différentes académies - 1931 Première exposition personnelle à la Galerie Drouant - 1936 Il s'établit à Londres où il poursuit ses études - Mariage avec Marcelle Perreur Lloyd - 1937 Il retourne à Paris où il fait la connaissance de Wassily Kandinsky, de Robert et Sonia Delaunay et d'Otto Freundlich, rencontres décisives pour son travail - 1938 Il peint sa première oeuvre abstraite et l'expose à la Galerie Le Niveau - 1938-45 Il participe au Salon des Indépendants - 1942 Naissance de son fils Alexis - 1945 Il participe au Salon des Surindépendants - 1947 Prix Kandinsky - 1948 Premier achat public par le Musée de Grenoble - 1952 Il découvre l'oeuvre de Malévitch - Contrat avec la Galerie Bing - Dès 1952, multiples expositions en Europe - 1956 Prix Lissone (Italie) - 1962 Il obtient la nationalité française - Il participe à la Biennale de Venise - 1965 Il reçoit le prestigieux prix de la Biennale de Tokyo - 1966 Grand prix de la Biennale de Menton - Rétrospective au Kunstmuseum St. Gallen - 1968 Première rétrospective en France au Musée de Caen - Serge Poliakoff meurt à Paris le 12 octobre 1969.

empty