Parascolaire

  • L'apprentissage de l'incertain

    Germinet-R

    • Odile jacob
    • 14 Octobre 1997

    Lorsque j'ai obtenu mon diplôme de l'Ecole des Mines, je ne savais rien faire de mes mains.
    Rien d'étonnant à cela : j'étais un pur produit de la pédagogie française. J'ai pris conscience qu'il serait utile d'apprendre aux élèves à mettre La main à la pâte : éduquer les futurs ingénieurs en leur inculquant d'abord les sciences par une approche expériementale, les envoyer sur le terrain, leur faire enfiler le bleu de travail de l'ouvrier, leur faire partager les préoccupations du technicien, les associer aux problématiques de l'état-major, préparer les ingénieurs ingénieux.
    Je ne savais pas alors que Robert Germinet accorderait à mes opinions l'attention de quelqu'un qui avait longtemps réfléchi à ces questions. Il a introduit à l'Ecole des Mines de Nantes l'apprentissage par l'action. Grâce à une série d'expérimentations réalisées par l'élève dans le secret de sa chambre, cette méthode sème la valeur de l'interrogation, le souci de l'observation, le sens de la créativité.

empty