Parkstone International

  • Rodin

    Collectif

    With text by the great Bohemian poet Rainer Maria Rilke and a wealth of beautiful images, this book explores the creative power of one of history's greatest sculptors. Mega Square Rodin features the best-known masterpieces of this genius of bronze and marble, who immortalised his revolutionary approach to sculptural subjects and the human body in figures that seem ready to come to life. This gift-sized book about a popular, brilliant sculptor is sure to entice any reader.

  • Entre courbes et contre-courbes, Mucha créa, à la fin du XIXe siècle, une égérie nouvelle qui devait hanter les rues de Paris. Au fil des représentations de Sarah Bernhard, cette muse voluptueuse devint un véritable emblème de l'Art nouveau et offrit à l'affichiste succès et renommée. Néanmoins, le talent de l'artiste ne se limita jamais à la lithographie. Nourri par cette passion d'exalter, au mieux, la sensualité du monde qui l'entourait, l'art de Mucha, s'exprima indifféremment tant sur les monumentaux panneaux décoratifs des salles à manger que sur les petites pièces délicates de porcelaine.
    C'est toute la richesse et la variété de cet artiste fin-de-siècle que nous fait redécouvrir ici l'auteur.

  • Quel nom conviendrait mieux à cet art dont Émile Zola écrivait que «jamais auparavant des peintures ne lui avaient paru posséder une telle dignité. On peut presque entendre les voix intérieures de la terre et sentir les arbres bourgeonner». Plus qu'un art émotionnel, il s'agissait d'un art révolutionnaire qui rompait catégoriquement avec les règles rigides de l'art académique. Ainsi, les peintres purent se laisser enchanter par la lumière dansant sur les arbres, ou ses reflets dans l'eau. Expérimentée par Théodore Rousseau, la méthode allait être intensément développée par Monet, Renoir, Pissaro, Manet ou encore Berthe Morisot, chacun à sa propre manière.

  • Fleurs

    Collectif

    « Lorsque vous prenez une fleur dans les mains et que vous la regardez attentivement, elle devient votre univers le temps d'un instant. Je veux offrir cet univers aux autres, à tous ceux qui n'ont pas le temps de regarder une fleur. Je veux que les gens la voient, qu'ils le veuillent ou non », disait Georgia O'Keeffe. Les fleurs sont au centre de la plupart des natures mortes de notre art pictural. La palette de couleurs, la diversité des formes et des textures qu'elles offrent en font surtout un sujet de représentation idéal, se prêtant à toutes les techniques artistiques. Les fleurs ont inspiré bien des peintres, de Rubens à Dalí, sans oublier Renoir ou encore Matisse. Au coeur des oeuvres, elles sont bien souvent devenues des chefs-d'oeuvre.

  • Love

    Collectif

    Thème intemporel et on ne peut plus incontournable, l'amour ne cesse aujourd'hui encore de fasciner les artistes. Qu'il soit peintre, sculpteur ou architecte, l'artiste l'aborde, l'évoque, l'illustre, y puise son inspiration, comme tout un chacun s'y réfère chaque jour de sa vie. Jamais épuisé, toujours renouvelé, il porte les artistes vers les chefs-d'oeuvre de leur vie. De L´Amour sacré et l´Amour profane de Titien au Baiser de Brancusi, l'amour se transforme au fil des mouvements et des époques, mais reste, quelles que soient les couleurs qui l'éclairent, un langage universel défiant à la fois le temps et l'espace. C'est toute la force et la variété de ses formes que l'auteur nous invite ici à découvrir.

  • Connu pour la subtilité de ses toiles pointillistes, Georges Seurat (1859-1891) était un peintre unifiant l'art et la science, qui obtenait des résultats exceptionnels. Il pouvait prendre des années pour terminer ses peintures qui impressionnaient alors le spectateur par leur complexité scientifique et leur impact visuel. Klaus H. Carl offre aux lecteurs un aperçu fascinant de la technique scientifique se cachant derrière les chefs-d'oeuvre pointillistes de Seurat.

  • Dali

    Collectif

    Dalí, Salvador (Figueras, 1904 - Torre-Galatea, 1989) Peintre, artiste, créateur d´objets, écrivain et cinéaste, il est connu du public comme un des représentants majeur du surréalisme. Buñuel, Lorca, Picasso, Breton... : ces rencontres constituent autant d´étapes dans la carrière de Dalí. Réalisé avec Buñuel, le film Un chien andalou marque son entrée officielle dans le groupe des surréalistes parisiens où il rencontre Gala, la femme d´Éluard, qui deviendra sa compagne et son inspiratrice. Entre cet artiste éclectique et provocateur et les surréalistes parisiens, les relations se tendront progressivement à partir de 1934 jusqu´à la rupture avec Breton, cinq ans plus tard. Pourtant, l´art de Dalí relève bien de l´esthétique surréaliste dont il a conservé le goût pour le dépaysement, l´humour et l´imagination.

  • À partir de la création de son premier atelier à l'âge de seize ans, Sir Anthony van Dyck (1599-1641) devint célèbre dans le monde de l'art. Rubens, son professeur lorsqu'il était enfant, disait de lui qu'il était son élève le plus talentueux. Il confirma cette remarque par une carrière d'artiste de cour en Angleterre et en Espagne. Historiens, professeurs et amateurs d'art s'accordent à reconnaître sa sophistication et la beauté intemporelle de ses oeuvres.

  • Angels, those mystical, winged figures of religion and myth, have inspired writers and artists for centuries. Included in this book are pictures of angels by the greatest classical and contemporary artists, depicting an array of delicate, whimsical cupids and majestic, powerful archangels. The beautiful images of these mysterious creatures, along with the convenient, portable size, make Angels the ideal gift.

  • Kama sutra

    Collectif

    À l'inverse d'un Occident pudibond, l'Asie, et tout particulièrement l'Inde, a su développer une imagerie érotique aux antipodes de toute vulgarité vide de sens. Corps alanguis, courbes élégantes et tenues raffinées illustrent cet art de s'aimer explicité par l'image. Découvrir sans rougir ces oeuvres érotiques, c'est entrer dans un monde de sensualité décomplexée.

  • Félix Vallotton (1865-1925) est un artiste complet : peinture, sculpture, gravure, autant de techniques qu'il maîtrise avec élégance et raffinement. Rarement un peintre aura exprimé son amour de la femme tel que Félix Vallotton dans ses nus.
    L'auteur Nathalia Brodskaia nous fait partager son admiration pour le travail de l'artiste et nous fait découvrir l'étendue de sa palette.

  • Condamné par les Nazis comme étant un artiste « dégénéré », Franz Marc (1880-1916) est un peintre allemand dont l'utilisation des lignes sèches et de la couleur exprime de manière éloquente la douleur et le traumatisme de la guerre. Dans des toiles telles que La Mort des animaux, Marc a créé l'émotion brute d'une violence primitive, qu'il a qualifiée de prémonition de la guerre, guerre qui allait être la cause de sa mort à l'âge de trente-six ans.

  • Inspiré dès son jeune âge par le travail de Monet, Paul Signac (1863-1935) était l'ami et le disciple de Georges Seurat qui a mélangé la précision scientifique du pointillisme aux couleurs vivantes et à l'émotion de l'impressionnisme. Ce livre examine la complexité de la technique reconnue de Signac, et présente les détails de certaines de ses peintures les plus célèbres.

  • Raphaël (Raffaello Sanzio) (Urbino, 1483 - Rome, 1520) Raphaël est l'artiste moderne qui ressemble le plus à Phidias. Les Grecs eux-mêmes disaient que ce dernier n'avait rien inventé, mais qu'il avait porté toutes les formes d'art créées par ses prédécesseurs à un tel degré de perfection, qu'il atteignit l'harmonie pure et parfaite. Cette expression «harmonie pure et parfaite » exprime, en réalité, mieux que toute autre ce que Raphaël apporta à l'art italien. Au Pérugin, il emprunta les grâces plutôt fragiles et la douce limpidité de l'école ombrienne qui s'éteignit avec lui. Á Florence, il acquit force et assurance, et fonda un style basé sur la synthèse des enseignements de Léonard et de Michel-Ange, éclairée par la lumière de son propre et noble esprit. Ses compositions sur le thème traditionnel de la Vierge et de l'Enfant semblaient extrêmement novatrices à ses contemporains, et seule leur gloire consacrée nous empêche aujourd'hui de percevoir leur originalité. Nul avant lui n'avait traité ce sujet sacré avec la poésie d'une idylle familière, avec un tel air d'éternelle jeunesse, cette douce limpidité, n'excluant ni l'amplitude ni la majesté de la conception. Il mérite, à nos yeux, plus de considération encore, pour la composition et la réalisation des fresques avec lesquelles, dès 1509, il orna les Stanze et les Loggie du Vatican. Le sublime, auquel Michel-Ange parvint par son ardeur et sa passion, Raphaël l'atteignit par un équilibre souverain entre intelligence et sensibilité. L'un de ses chefs-d'oeuvre, L'Ecole d'Athènes, est un monde autonome créé par un génie ; jamais ne faiblira notre admiration pour les innombrables détails, les portraits de visages inégalés même par les plus grands peintres du genre, la souplesse du geste, l'aisance de la composition, la vie qui circule partout grâce à la lumière, tout cela magnifié par l'attrait tout-puissant de la pensée.

  • In Praise of the Backside celebrates the most sensual part of the female body. The insightful text by expert Hans-Jürgen Döpp discusses the backside as a feature that stands for both powerful eroticism and supple femininity, seducing famous artists from every genre. This title is sure to entice and delight a wide audience with its lively, provocative images.

  • Avant le XVIIe siècle, l´école française n´occupait qu´une modeste place dans la peinture européenne. C´est seulement à partir de cette date que les peintres anonymes cédèrent la place à toute une pléiade de noms devenus célèbres : Nicolas Poussin, Georges de la Tour, Claude Le Lorrain, les frères Le Nain...Aux XVIIIe et XIXe siècles, la peinture française est à son apogée. Les musées du monde entier conservent aujourd´hui les toiles de Watteau, David, Ingres, Delacroix, Rousseau, Monet, Renoir. Cet ouvrage offre à l´amateur d´art, pour chaque genre, (natures mortes, portraits, paysages...) une étude complète et illustrée sur l´évolution de la peinture française pendant cinq siècles.

  • Le caractère unique de la peinture de paysage hollandaise, avec ses cours d´eau et son abondance de couleurs, ne se retrouve pas seulement dans les représentations de la nature mais aussi dans de fameux portraits et représentations de scènes de la société de cette époque. Ce livre rassemble les temps forts de la peinture hollandaise, compilant les plus célèbres artistes du XVe au XIXe siècle, notamment Bosch, Rembrandt, Rubens, ou Van Eyck. Trois détails caractéristiques de chaque oeuvre sont mis en lumière à travers la mise en page innovante de ce livre, qui souligne l´amour des détails si symptomatique de l´art hollandais.

  • Ukiyo-e

    Collectif

    L´Ukiyo-e (« images du monde flottant ») est un courant artistique japonais qui naquit pendant la période prospère de l´Edo (1615-1868). Caractéristiques de cette période, les estampes sont l´oeuvre collective d´un artiste, d´un graveur et d´un imprimeur. Développées en raison de leur faible coût grâce à l´évolution de la technique, elles représentent la vie quotidienne, les femmes, les acteurs du théâtre kabuki ou encore les lutteurs de sumo. Le paysage s´imposera ensuite comme l´un des sujets favoris. Moronobu, le fondateur, Shunsho, Utamaro, Hokusai ou encore Hiroshige sont les artistes les plus réputés de ce mouvement. En 1868, le Japon s´ouvre à l´Occident. La maîtrise de la technique, la finesse des oeuvres et la précision graphique séduisent immédiatement l´Occident et influencent les plus grands tels les impressionnistes, Van Gogh ou Klimt. C´est la période dite du « Japonisme ». A travers une analyse thématique, Woldemar von Seidlitz et Dora Amsden soulignent en filigrane l´influence immense qu´eut ce mouvement sur toute la scène artistique occidentale. Ces magnifiques estampes représentant l´évolution de l´idéal féminin, la place des dieux, ou l´importance accordée au paysage, sont aussi le précieux témoignage d´une société aujourd´hui révolue.

  • L'opium, cette substance autrefois utilisée à des fins rituelles, contre la douleur et offrant l'accès à un univers artificiel fut longtemps idéalisée par les artistes et les écrivains. Baudelaire, Malraux, Cocteau, tous s'inspirèrent des nuages de la fée bleue pour créer. Drogue sacrée ou bien pire des poisons, l'opium devint rapidement populaire en Grande-Bretagne et source de commerce avec la Chine impériale. Ce titre présente de manière illustrée l'histoire et les rites quasi religieux de sa consommation.

  • À l'époque victorienne, l'Angleterre, balayée par la Révolution Industrielle, la Confrérie préraphaélite, William Morris et le mouvement Arts and Crafts, aspirait à un retour aux valeurs passées. Souhaitant faire renaître les formes pures et nobles de la Renaissance italienne, les peintres du groupe tels que John Everett Millais, Dante Gabriel Rossetti et Edward Burne-Jones, favorisèrent le réalisme et les thèmes bibliques. Ce titre de par son texte et ses riches illustrations décrit avec enthousiasme ce mouvement singulier qui inspira par la suite l'Art nouveau et le Symbolisme.

  • Peintre bulgare installé à Paris et actif au début du XXe siècle, Pascin est encore aujourd'hui considéré comme un bad boy. En représentant courtisanes et prostituées aussi bien vêtues que nues, Pascin nous dévoile le Paris de la Belle-Époque. Artiste brillant, Pascin fut vite oublié au profit d'artistes contemporains comme Picasso ou encore Modigliani.

  • Si le « palais de l'amour » autrement connu sous le nom de Taj Mahal, est considéré comme l'emblème de l'art moghol, il n'en est pas pour autant l'unique représentant. Caractéristique par son élégance, sa splendeur et ses influences perses et européennes, l'art moghol se manifeste aussi bien dans l'architecture, la peinture que dans les arts décoratifs.

  • Si, selon l'expression connue, vous êtes ce que vous mangez, alors Giuseppe Arcimboldo (1527-1593) fut le peintre parfait de l'âme humaine. Cet artiste était un dessinateur de talent. Dans cet ouvrage fascinant, Liana de Girolami Cheney se penche sur la critique historique du travail d'Arcimboldo, à partir des débuts de son succès et de l'obscurité tragique qui entoure sa mort, jusqu'à la redécouverte de son travail, en particulier par les surréalistes des années 1920.

empty