Œuvres classiques

  • Très grièvement blessé lors de la guerre de 1914-1918, Maurice Genevoix rassemble ses souvenirs de soldat. Il n'avait que 24 ans lorsqu'il prit le commandement d'une compagnie en août 1914. Tandis que se tissaient des relations faites d'entraide et de peur, il fit face à l'horreur des combats, des cadavres mutilés, de l'inimaginable.

  • Voyage parmi les morts, tableau politique de l'Italie, de l'Antiquité au XIVe siècle, manuel de théologie, réquisitoire contre la corruption des puissants et la décadence des papes, La Divine Comédie est aussi un fabuleux roman d'aventures, qui, par ses visions d'horreur et d'extase, a marqué peintres, poètes, romanciers et cinéastes jusqu'à nos jours. Pour en permettre une lisibilité rapide, cette nouvelle version en octosyllabes tente de retrouver la légèreté vivante et vibrante d'un style éternellement moderne, où s'entremêlent noblesse savante et insolence populaire.

  • « C'est que vous, mes bons disciples, et quelques autres fols en disponibilité, lorsque vous lisez les joyeux titres de certains livres de notre invention comme Gargantua, Pantagruel, Fessepine, La Dignité des Braguettes, Des Pois au lard assaisonnés d'un commentaire, etc., vous jugez trop facilement qu'il n'y est question au-dedans que de moqueries, pitreries et joyeuses menteries vu qu'à l'extérieur l'écriteau (c'est-à-dire le titre) est habituellement compris, sans examen plus approfondi, dans le sens de la dérision ou de la plaisanterie. Mais ce n'est pas avec une telle désinvolture qu'il convient de juger les oeuvres des humains. »

  • Féru de littérature épique, Alonso Quixada se proclame « Chevalier Don Quichotte ». Pour vérifier si les romans de chevalerie disent vrai, le voilà parti en quête d'exploits, affublé d'une armure rouillée, d'un piètre destrier et de Sancho Panza, son fidèle écuyer. Dans sa frénésie, il prend les auberges pour des châteaux, les moulins à vent pour des géants et les paysannes pour de nobles dames...

    Avec Don Quichotte de la Manche (publié ici dans une nouvelle traduction), Miguel de Cervantes (1547-1616) a inventé le roman moderne.

  • 1605 - 1615 : dix ans séparent la publication des deux tomes de Don Quichotte. Entre temps, Cervantes a fait du Chevalier à la triste figure un homme bien réel, fou à ses heures, sage dès qu'on ne lui parle pas de chevaliers... Aux yeux des personnages qu'il croise chemin faisant - et qui ont lu le récit de ses aventures ! -, il est désormais devenu un héros de roman. A la lucidité critique de l'humaniste se surimpose l'imagination débridée de l'écrivain.

    Avec Don Quichotte de la Manche (publié ici dans une nouvelle traduction), Miguel de Cervantes (1547-1616) a inventé le roman moderne.

  • Pantagruel

    Francois Rabelais

    Dans l'univers rabelaisien, les êtres humains sont la proie de transformations physiques inquiétantes : oreilles, épaules et ventre enflent. Parfois même, le corps entier se distend tel une outre gigantesque. Ainsi naissent les géants, dont Pantagruel, fils de Gargantua. Aussi burlesque que philosophique, le récit des aventures de Pantagruel promet d'être agité.

  • « Aussi n'est-il plus besoin à présent de recourir à des remèdes trop durs - ils sont désormais derrière nous : tu n'as plus à lutter contre toi-même, à te mettre en colère contre toi-même, à te montrer sévère envers toi-même. Ce qui importe désormais, l'étape finale, c'est d'avoir confiance en toi et d'être convaincu que tu suis le bon chemin, sans te laisser dérouter par les traces de ceux - et ils sont nombreux - qui se sont fourvoyés de tous côtés [...]. Nous allons donc chercher comment l'âme peut avancer d'une allure toujours égale et aisée, se sourire à elle-même, observer avec bonheur ses propres réalisations ; comment, sans interrompre la joie qu'elle en tire, elle peut rester dans cet état de calme et ne connaître ni hauts ni bas : ce sera la tranquillité. Cherchons une règle générale permettant d'atteindre cet état : de ce remède universel, tu prendras la part que tu veux. »

  • Ô vous qui empruntez le chemin de l'amour, Observez s'il existe un mal au mien pareil.
    Je vous prie de souffrir de m'écouter me plaindre.
    Ne suis-je pas de tous les tourments le relais ?

    Dante Alighieri (1265-1321) a moins de trente ans quand il écrit ce récit autobiographique, entrecoupé de sonnets, de chansons, de ballades et de commentaires. Il y raconte son amour pour Beatrice Portinari qui, dans La Divine Comédie, apparaît comme l'intermédiaire privilégiée entre le voyageur céleste et Dieu. Si La Vita Nuova a revêtu une telle importance dans l'histoire de la littérature, ce n'est pas seulement parce qu'il contient des poèmes d'amour rivalisant avec ceux de Pétrarque, mais parce que ce texte, de passion, puis de deuil, ne cesse de poser la question de la vérité, de la transparence, de l'allégorie. Comme dans la plupart des éditions italiennes, sont adjointes les autres poésies circonstancielles et retrouvées de Dante, du moins celles qui passent pour authentiques. La traduction inédite ici proposée est en alexandrins, hexasyllabes et le plus souvent, sur le modèle des Amours de Ronsard et des quelques vers écrits par Dante directement en français, en décasyllabes.

  • 1605 - 1615 : dix ans séparent la publication des deux tomes de Don Quichotte. Entre temps, Cervantes a fait du Chevalier à la Triste Figure un homme bien réel, fou à ses heures, sage dès qu'on ne lui parle pas d'ouvrages de chevalerie, qui croise sur le chemin de ses aventures des personnages qui ont lu la première partie du livre et le reconnaissent comme ce qu'il est : un héros de roman. A l'imagination débridée de l'écrivain s'ajoute alors la lucidité critique de l'humaniste.

    Les personnages de Don Quichotte, dans leur réalité quotidienne et humaine, se regardent, se jugent, se pensent et mettent en lumière l'universalité de Don Quichotte, plus que jamais un roman d'aujourd'hui.

  • Roland furieux t.1

    L'Arioste

    Quand les paladins de Charlemagne croisent les fées et les chevaliers du roi Arthur, voici l'histoire de Roland, rendu fou par la belle Angélique disparue, dans une épopée à l'ironie follement inventive, où l'Arioste transforme la chanson de geste en roman des passions, des nostalgies et des aspirations des hommes de son temps. Un poème fondateur de la littérature européenne dans la traduction admirable et pleinement moderne de Michel Orcel.

  • This new edition of Emily Bronte's classic 1847 novel uses the authoritative Clarendon text. Patsy Stoneman's introduction considers the bewildering variety of critical interpretation to which the novel has been subject, as well as offering some provocative new insights for the modern reader.

  • Roland furieux t.2

    L'Arioste

    Quand les paladins de Charlemagne croisent les fées et les chevaliers du roi Arthur, voici l'histoire de Roland, rendu fou par la belle Angélique disparue, dans une épopée à l'ironie follement inventive, où l'Arioste transforme la chanson de geste en roman des passions, des nostalgies et des aspirations des hommes de son temps. Un poème fondateur de la littérature européenne dans la traduction admirable et pleinement moderne de Michel Orcel.

  • " .
    Je prouverai par des arguments non impertinents et des raisons irréfutables, à la barbe de je ne sais quels faiseurs de centons, botteleurs de matières cent et cent fois ressassées, rapetasseurs de vielles ferrailles latines, revendeurs de vieux mots latins tout moisis et incertains, que notre langue vulgaire n'est pas aussi vile, aussi inepte, aussi indigente et méprisable qu'ils l'estiment. (. ) c'est pourquoi, buveurs, je vous avertis en temps opportun, faites de mes livres bonne provision aussitôt que vous les trouverez dans les boutiques des librairies, et il vous faudra non seulement les écosser mais encore les dévorer comme un opiacé pour le coeur et les incorporer en vous-mêmes ; c'est alors que vous découvrirez le bien qu'ils réservent à tous les nobles écosseurs de fèves.
    ".

  • L'expedition de la perouse Nouv.

  • Hippocrate et ses contemporains ont laissé un ensemble impressionnant de textes et traités. Certains sont des sources de renseignements majeures sur les croyances et les pratiques médicales de la Grèce à l'âge classique. D'autres dépassent ce cadre et brillent par la finesse de leurs observations : l'art de la médecine y est fondamentalement associé à celui de la pensée philosophique. Les textes présentés ici par le philosophe Jean Salem sont à l'origine de la médecine occidentale - Hippocrate invite déjà à une interprétation rationnelle des signes cliniques. Il en émane une profonde sagesse, dont le premier mot est le respect dû au malade.

  • « La Quête du Graal est une oeuvre de littérature spirituelle, dont tous les détails «signifient» et servent à la transmission d'un certain message. Mais ce roman est en même temps un authentique chef-d'oeuvre littéraire, l'un des plus beaux de tout le Moyen Âge. Il n'a rien d'une prédication ou d'un récit seulement édifiant ; les sermons mêmes des ermites qui périodiquement instruisent les héros et leur expliquent leurs songes ou leurs aventures ne rompent pas la trame de l'invention romanesque. Ce développement des symboles est nécessaire à une oeuvre dont toute l'imagination est orientée vers une intelligence de signes cachés dans les événements, les rencontres et les rêves. »

  • «Car moi je fus déjà un jour garçon et fille, et plante et oiseau et poisson qui trouve son chemin hors de la mer».

    Les Purifications d'Empédocle : une quarantaine de fragments issus d'un grand poème énigmatique, d'une fraîcheur et d'une autorité étranges, entre philosophie et thaumaturgie poétique et politique. Jean Bollack, qui a travaillé autrefois sur l'autre grand poème d'Empédocle, Les Origines, dans la perspective d'une reconstitution du système physique, en propose une traduction et un commentaire adossés à une édition, la première en France à intégrer les récentes découvertes papyrologiques.

  • Historiettes romaines Nouv.

  • Le comte de monte-cristo, tome 2. tome 2 Nouv.

  • Le comte de monte-cristo, tome 1. tome 1 Nouv.

empty