Religion & Esotérisme

  • 108 courtes histoires, drôles et inspirantes, pour profiter de la vie en toute simplicité.

    Dans chacune d'entre elles, Ajahn Brahm traite des choses de l'existence, petites et grandes, et des notions qui sont au coeur du bouddhisme comme l'attention, la souffrance, le pardon, la compassion ou le bonheur.

    Derrière un ton léger, enjoué et parfois caustique, le maître spirituel ouvre, « l'air de rien » et avec générosité, les voies de la méditation au plus néophyte des lecteurs. Il offre des leçons de sagesse accessibles et originales, qui parleront aux adultes comme aux enfants.

    De formation scientifique occidentale, Ajahn Brahm est moine bouddhiste depuis trente ans. Il est abbé d'un monastère dans la banlieue de Perth, en Australie, où il accueille des milliers de chercheurs du monde entier.

  • L'enseignement de Krishnamurti repose sur la conviction que les transformations de la société ne peuvent se faire qu'au terme d'une transformation des individus. Critique vis-à-vis des religions et des sectes, Krishnamurti n'aura de cesse de répéter que le bonheur passe par le refus de tout type d'autorité. C'est le sens des multiples conférences qu'il a données pendant des dizaines d'années, partout dans le monde.
    « Dès l'instant où vous suivez quelqu'un, vous cessez de suivre la Vérité. » Le Sens du bonheur - un best-seller mondial - nous permet de voir le monde autrement. Sans parti pris, universelle, la parole de Krishnamurti nous fait découvrir les racines mêmes de nos problèmes personnels et de ceux de la société qui nous entoure. Il nous apprend l'art de voir et d'écouter avec notre coeur. Et à découvrir la Vérité qui est en nous.
    Krishnamurti (1895-1986) Grand philosophe et sage indien du XXe siècle.
    Traduit de l'anglais par Colette Joyeux

  • Le coran

    Anonyme

    * La traduction du Coran faite par le grand orientaliste et drogman d'origine hongroise Albert Félix Ignace de Biberstein Kasimirski (1808-1887), également auteur de ce qui est sans doute le meilleur dictionnaire arabe-français, est une des plus lisibles en français tant sa langue est accessible. Les notes elles-mêmes, sans érudition insurmontable, sont éclairantes et pédagogiques.M.
    A. Amir-Moezzi, en exégète confirmé de ce texte de portée universelle qui reste mal connu, et qui fait l'objet de débats d'interprétation trouvant pour beaucoup leur source dans l'ignorance de l'histoire même de sa mise par écrit, offre une synthèse des différents aspects de celle-ci. Alors que les recherches et débats sur l'histoire de la rédaction du Coran sont restés cantonnés dans les milieux académiques, il présente au public non spécialisé les interrogations, zones d'ombre et énigmes qui la ponctuent, faisant notamment le point sur les découvertes de nouveaux manuscrits et de sources islamiques donnant des informations éclairantes. Il met également en perspective le texte coranique dans le paysage religieux des premiers temps de l'islam, qui a été le théâtre de multiples discussions et polémiques, controverses illustrant une pluralité de points de vue que l'orthodoxie postérieure s'est efforcée d'occulter. * M. A. Amir-Moezzi est directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Sorbonne) et titulaire de la chaire de théologie islamique et d'exégèse coranique classique. Il est l'auteur de très nombreux livres et articles scientifiques portant notamment sur l'islam chiite et a dirigé le Dictionnaire du Coran ("Bouquins", Robert Laffont, 2007).

  • Personnage mystérieux né de l'expérience mystique et de l'imagination poétique de Khalil Gibran, le Prophète chante, d'une voix unique, la beauté de la vie et appelle à faire éclore ce qui est grand et beau en l'homme.

  • Récits d'un pélerin russe

    Anonyme

    Publié pour la première fois en Russie vers 1870, ce petit livre, dont l'auteur est resté anonyme, représente l'un des plus beaux textes spirituels de l'orthodoxie russe.

    A travers un style qui garde le charme du langage populaire, le lecteur découvre la piété russe, dans ce qu'elle a de frais et de pur. Des épisodes nombreux et colorés le mettent au contact direct de la Russie ancienne, celle qui a inspiré les grands écrivains du siècle passé. Il rencontre enfin, dans les Récits du pèlerin, une tradition contemplative remontant aux premiers siècles de l'Orient chrétien, appliquée par un contemporain de Dostoïevski et de Tolstoï, sinon de Lénine.

    A tous ceux qu'anime aujourd'hui le zèle pour une meilleure compréhension entre les chrétiens, les Récits offrent un témoignage unique.

    La traduction a su garder la fraîcheur de l'original. Une introduction et des notes donnent les commentaires nécessaires à une bonne compréhension du texte.

  • Entretiens

    Confucius

    La chine de confucius, celle des " printemps et automnes ", contemporaine de la grèce des présocratiques, se caractérise par la décadence du pouvoir central et le cynisme politique.
    C'est dans cette fragmentation, ce bouleversement, que sont ici replacées les principales préoccupations du maître. son enseignement est avant tout humaniste, pratique, on peut même dire exclusivement politique. les entretiens proposent à la fois un idéal de l'homme et un véritable art de gouverner, dont l'actualité dans la chine moderne s'est encore manifestée par la virulence de la récente campagne anti confucianiste.
    Voici ce texte, fondamental pour la compréhension de la pensée chinoise, dans une traduction nouvelle, accessible au lecteur d'aujourd'hui et accompagnée d'une introduction, de notes, de cartes, et d'une chronologie ; la version originale des entretiens, données en annexe, sera utile à l'étudiant et au spécialiste.

  • Amma, sage exceptionnelle de l'Inde contemporaine, partage ici son regard sur la vie intérieure et spirituelle : de la relation maître-disciple à l'art d'être spectateur de la vie, du mental et de l'ego au travail désintéressé, de la voie de la dévotion à l'Éveil... Elle met à la portée de chacun un art multimillénaire, celui de la libération intérieure.

    Ce second tome des enseignements d'Amma parachève la synthèse de quarante années de transmission et d'instructions sur la Voie.

    Édition établie par Valérie Servant. Traduit de l'anglais par Embracing the World.

  • Amma parcourt le monde, alternant longues heures de darshan, cette étreinte maternelle donnée à chacun, et enseignements. Pour chaque jour de l'année, voici quelques-unes de ses plus belles paroles, sous la forme d'un calendrier perpétuel.

    La vie d'Amma est son seul message : tout donner et se donner soi-même. Sa religion est l'amour.

    Édition établie par Valérie Servant. Traduit de l'anglais par Embracing the World.

  • Le Zohar, ou Livre de la splendeur, est un classique de la mystique juive, et le livre le plus achevé de la Kabbale.
    De ce commentaire de la Loi (qui suit le plan des cinq premiers livres de la Bible), notre volume présente des extraits choisis pour leur vivacité colorée dans la description de la vie spirituelle, pour leur acuité dans l'exégèse de l'Écriture, pour le caractère multiple de la pensée sur l'âme, la vie de la foi, l'amour humain et l'amour divin, la souffrance et la mort, l'exil et la rédemption.
    Gershom Scholem, dont la compétence en matière de mystique juive reste mondialement reconnue, fait, dans l'Introduction, le point de ce que l'on sait aujourd'hui de cette oeuvre majeure et de son auteur.

  • Argent, sexe et travail occupent notre quotidien, et souvent nous préoccupent. Un chemin spirituel authentique peut-il alors les exclure ? Chögyam Trungpa nous conduit à réaliser le caractère sacré de la vie, y compris de ces activités qu'on croit triviales : le travail que nous avons pris l'habitude de subir, le sexe étouffé par les conventions, l'argent, objet d'avidité et moyen de contrôle, et pourtant nécessaire. Les enseignements rassemblés ici montrent que la créativité est la clé du travail, que celle du sexe est la communication et que l'argent est un moyen de prendre conscience de la façon dont nous utilisons notre énergie. Alliant réalisme et respect de la vie, Trungpa nous incite accueillir le quotidien avec un esprit ouvert, créatif, et à l'utiliser comme une partie intégrante de notre développement.

  • Peu de textes de la spiritualité orthodoxe sont aussi populaires en Occident que les Récits d'un pèlerin russe (" Points Sagesses " n°14). Les trois récits du présent volume ont un caractère plus ouvertement didactique. Il est probable qu'ils ont été retouchés et complétés à Optima, ce foyer spirituel de la Russie du XIXe siècle où affluaient écrivains, philosophes, " chercheurs de Dieu ", où la tradition spirituelle de l'Orient chrétien prenait à nouveau conscience d'elle-même pour répondre aux recherches et inquiétudes que la pensée occidentale introduisait alors en Russie.
    Une partie des trois récits est faite de réponses aux objections d'un intellectuel, et des instructions systématiques, véritables petits traités, s'intercalent entre narrations et dialogues.

  • « Un tout petit livre si l'on considère le papier, mais qui contient la somme entière de la vie chrétienne si l'on en comprend le sens » : ainsi Luther présente-t-il en 1520 De la liberté du chrétien. Ce traité appelle à une libération politique et religieuse célébrée depuis comme l'essence de la Réforme. Mais qu'est-ce que cette liberté, au coeur de la théologie luthérienne, qui rend à la fois seigneur et serviteur ? Comment peut-on être libre sans libre arbitre ? La réponse est à chercher selon Luther dans une enquête sur la foi et sur la Parole de Dieu.

    L'entreprise du réformateur est solidaire d'une réflexion sur la langue : De la liberté du chrétien trouve son complément dans les Préfaces à la Bible, minutieuses explications de la Parole de Dieu, de son vocabulaire et de son style. Ce premier traité de philosophie en langue allemande constitue l'une des matrices de la philosophie moderne.

  • « Un certain nombre de voies de traverse conduisent à une version distordue, égocentrique, de la vie spirituelle. Nous pouvons nous illusionner en pensant que nous développons spirituellement, alors qu'en fait nous usons de techniques spirituelles pour renforcer notre ego. Cette distorsion fondamentale mérite le nom de matérialisme spirituel. » Chögyam Trungpa Ces enseignements ont fait connaître Chögyam Trungpa à l'Occident. Ils n'ont rien perdu de leur force d'attaque et de leur clarté dans l'exposition des principes de la voie bouddhiste. Le style pédagogique de l'auteur, inimitable et emprunt d'humour, a révolutionné la transmission du dharma.

  • A la fin du XIIe siècle se développe clans le nord-ouest de l'Europe un nouveau type de communauté religieuse : les béguines, vouées à la prière et aux bonnes oeuvres, vivent hors des cloîtres un retour à des formes simples de religion.
    Souvent en proie à des extases, ces "inspirées" ont laissé des écrits poétiques témoignant clans une langue nouvelle, influencée par la poésie courtoise, de leur ferveur enthousiaste et de leur liberté. Ce recueil regroupe les poèmes spirituels d'Hadewijch d'Anvers, l'un des premiers monuments de la poésie lyrique en flamand, et les nouveaux poèmes, attribués à Hadewijch II, qui représentent la mystique spéculative des béguines.

  • Avant de mourir sur la croix, le Christ a prononcé sept paroles : à son père dans les cieux, à sa mère, à son apôtre Jean, à l'homme sur sa droite, à ses bourreaux. En de courts chapitres, le prêtre Timothy Radcliffe analyse chaque parole et décortique l'héritage laissé par le Christ à l'humanité à travers ces phrases émouvantes et lourdes de sens.
    Il s'appuie notamment sur ses lectures et ses nombreux voyages à travers le monde.
    Le texte est précédé d'une réflexion sur la « parole », son fondement et son sens, où l'auteur réfléchit notamment à la question de : « pourquoi une dernière parole ? » Dominicain (l'ordre de saint Dominique a fêté ses 800 ans en novembre 2015), Timothy Radcliffe a été maître de l'Ordre des frères prêcheurs de 1992 à 2001.
    Grâce à son humour anglais, ses prises de position, sa parole libre et puissante, ses livres ont connu un grand succès. Un disciple dynamique et médiatique du Christ.

  • Les conférences de Chögyam Trungpa réunies dans cet ouvrage présentent la notion de liberté dans le bouddhisme tibétain. Trungpa montre comment nos attentes, nos attachements, nos projections de toutes sortes, nos idées préconçues du bonheur et de la liberté, et même notre pratique spirituelle, peuvent nous enchaîner aux schémas répétitifs de la frustration, du désespoir, et plus généralement de la souffrance. Mais il explique également comment la méditation peut permettre à ces énergies négatives de nous aider à progresser en direction de la véritable liberté : lorsque tout ce qui survient, plaisir et douleur, est expérimenté dans sa pleine saveur, sans interférence.

  • Composé de libres considérations sur la nature, l'esprit, les moyens et les buts de la contemplation, la solitude, la connaissance de soi, la foi, la sagesse, etc., ce livre est une tentative moderne pour dire ce qu'est la prière contemplative et ce qu'elle n'est pas, à savoir, tout d'abord, une recette pour évacuer ses problèmes.

  • « L'homme a accumulé un savoir immense dans le domaine de la science, de la psychologie, de la biologie, des mathématiques, etc. [...] Ce savoir nous a-t-il donné la liberté, une vie juste, une vie qui soit fondamentalement bonne ? » Telle est la question qui traverse les conférences données par Krishnamurti en 1981 et 1982, en partie réunies dans ce livre. Avec l'intransigeance qui caractérise sa parole, le philosophe appelle à observer la condition humaine telle qu'elle est pour découvrir si un changement radical est possible, si le conflit, la douleur et la souffrance peuvent cesser. Or observer la condition humaine, c'est lui donner une attention complète, lui consacrer toute notre énergie, notre courage, notre coeur. Une telle compréhension est pure intelligence, libre de toute causalité. La flamme de l'attention est la voie d'un changement véritable.

  • Depuis l'élection du pape François, l'Église catholique semble touchée par un vent de renouveau. Mais la crise qu'elle connaît reste sans précédent en Europe : manque de prêtres, départ massif de fidèles, scandale de la pédophilie des clercs, rigorisme moral, autoritarisme, oecuménisme insuffisant. Küng va aux causes profondes de cette situation : le système romain a fait son temps. Juridisme, cléricalisme, méfiance envers la sexualité humaine, méfiance à l'égard de la science, goût du secret, résistance à une véritable autocritique : n'en jetez plus ! Il propose aussi une série de remèdes pour « guérir » l'Église catholique, car le mal ne lui paraît pas mortel : des réformes pour être plus fidèle à l'Évangile, et non pour faire plaisir à l'esprit du temps - puisque c'est une crainte de l'institution.

  • Dieu existe-t-il ? À cette question aussi ancienne que la théologie, Augustin et Thomas d'Aquin ont apporté des réponses. Mais celles-ci ne parlent plus à l'homme contemporain. Aussi Hans Küng s'emploie-t-il à préciser qui est Dieu pour les modernes, de Pascal, Descartes et Spinoza à Wittgenstein, Heidegger et Bloch en passant par Kant, Hegel, Marx, Freud et tous ceux qui ont posé la question de façon originale et pressante. Allant au fond du débat que le christianisme a conduit avec l'athéisme et le nihilisme, il propose ensuite une réponse à la question de l'existence de Dieu, au regard de la Bible et de la Tradition. Il fallait son talent et sa clarté pour que cet ouvrage, inévitablement volumineux, soit non seulement accessible au plus grand nombre, mais encore captivant.

    Traduit de l'allemand par Jean-Louis Schlegel et Justus Walther.

  • À la lumière d'écrits de maîtres zen tels que Takuan et Shôsan, ou de samouraïs comme Musashi et Munemori, cet essai dense et clair introduit le lecteur au coeur de la psychologie et de la technique de la voie du guerrier : bushidô. L'éthique du combat et les modèles stratégiques qui s'en dégagent fournissent des clefs comportementales utiles à toutes les disciplines de l'action. Éclairant également ces pratiques au regard de l'histoire militaire du Japon et de la naissance de la caste des samouraïs, ce livre opère une véritable transmission de l'esprit du sabre, voie ultime et secrète de l'enseignement du zen.

  • Que l'amour et la chasteté soient des expériences tournées vers la spiritualité, chacun peut le percevoir. Que le sexe y soit associé est inhabituel. Il fallait la liberté de Krishnamurti pour éclairer ces trois expériences de la même lumière spirituelle.
    Dans toute relation de couple, la question de l'amour se pose autant que celle du sexe. Pour Krishnamurti, il ne s'agit pas de nier toute pulsion sexuelle, mais d'éviter que l'assouvissement tourne à un rapport de domination.
    De même, la chasteté ne devrait pas être une question de contrainte mais de contexte, libre de son idéalisation par la pensée. Car la pensée est à l'origine de nos clivages. Réaliser cela offre un accès à la perception de ce qui est. C'est dans le silence de cette « conscience sans choix » qui ne juge ni ne condamne que jaillit l'amour.

  • Ce petit dictionnaire explique brièvement les notions les plus importantes de la théologie dogmatique catholique, c'est à dire des "vérités" auxquelles croient les catholiques. Il met à la portée de quiconque accepte un certain effort de pensée l'ensemble de la tradition théologique catholique, avec ses thèmes et ses mots essentiels classés par ordre alphabétique. Beaucoup de définitions sont d'ailleurs communes à l'ensemble de la théologie chrétienne et la culture religieuse en général. Le réputation de Karl Rahner, l'un des très grands théologiens catholiques de ce siècle, n'est plus à faire. Herbert Vorgrimler est un de ses disciples.

empty