Autres littératures

  • Mon père et ma mère Nouv.

    C'est l'été 1938 en Europe centrale. Comme chaque année ils sont là. Rosa Klein, la chiromancienne aux prédictions étonnantes. Karl Koenig, l'écrivain qui étrangement écrit si peu. Et qui sont vraiment « l'homme à la jambe coupée » et la jeune amoureuse que tous appellent par l'initiale de son prénom ?

    Lors de ces dernières vacances avant la guerre, l'humanité se dévoile dans ses infimes nuances, à l'approche de la catastrophe que tous redoutent sans parvenir à l'envisager.

  • Né en terre africaine, encore majoritairement païenne au IVe siècle, Augustin mène une jeunesse de plaisirs jusqu'à l'âge de 32 ans. Ses Confessions, qui marquèrent autant l'histoire du christianisme que celle de la philosophie, retracent la quête qui le mena de l'errance et des élans contradictoires des désirs à Dieu. Il observe le monde, cherchant avec obstination dans la lecture des philosophes de quoi le comprendre. Tout bascule lorsqu'il détourne son regard vers lui-même : c'est ici, en son for intérieur, qu'il rencontre le Dieu chrétien. Il en découle une compréhension nouvelle du mal, du temps, du monde. Et un récit magnifique et universel en ce qu'il est celui de l'homme dans son rapport avec Dieu.

  • « Aussi n'est-il plus besoin à présent de recourir à des remèdes trop durs - ils sont désormais derrière nous : tu n'as plus à lutter contre toi-même, à te mettre en colère contre toi-même, à te montrer sévère envers toi-même. Ce qui importe désormais, l'étape finale, c'est d'avoir confiance en toi et d'être convaincu que tu suis le bon chemin, sans te laisser dérouter par les traces de ceux - et ils sont nombreux - qui se sont fourvoyés de tous côtés [...]. Nous allons donc chercher comment l'âme peut avancer d'une allure toujours égale et aisée, se sourire à elle-même, observer avec bonheur ses propres réalisations ; comment, sans interrompre la joie qu'elle en tire, elle peut rester dans cet état de calme et ne connaître ni hauts ni bas : ce sera la tranquillité. Cherchons une règle générale permettant d'atteindre cet état : de ce remède universel, tu prendras la part que tu veux. »

  • L'auteur de ces Entretiens a longuement écouté le silence des moines du mont Athos. Il a reçu la grâce d'aimer et de ressentir le sens spirituel de la sainte Montagne, d'entendre son battement mystique. Battement rythmé par l'invocation du Nom de Jésus dans la prière du coeur : « Seigneur Jésus-Christ, aie pitié de moi pécheur. » En réalité, les Entretiens avec un ermite sont un véritable traité de la prière pour les hommes de ce temps, sous la forme particulière et simple d'une conversation. Les commençants seront aidés pour progresser, les plus anciens seront affermis pour enseigner à leur tour.

    « Car le saint ascète te parle de la montagne de la vision et de la mer de l'éternité. D'au-delà des contingences humaines. D'au-delà de ce que tu es. »

empty