Littérature italophone

  • La plaine du Pô est plongée dans un épais brouillard hivernal, et la nuit n'arrange rien. Alors qu'un carambolage monstrueux s'est produit, semant la zizanie sur l'autoroute - des taureaux errent, désorientés, la faute à une bétaillère renversée - c'est le commissaire Soneri qu'on envoie sur place. Mais le plus célèbre des flics de Parme n'est pas au bout de ses surprises : parmi les véhicules accidentés, il découvre le corps carbonisé d'une femme dont la mort n'a rien de naturel...

  • Voyage parmi les morts, tableau politique de l'Italie, de l'Antiquité au XIVe siècle, manuel de théologie, réquisitoire contre la corruption des puissants et la décadence des papes, La Divine Comédie est aussi un fabuleux roman d'aventures, qui, par ses visions d'horreur et d'extase, a marqué peintres, poètes, romanciers et cinéastes jusqu'à nos jours. Pour en permettre une lisibilité rapide, cette nouvelle version en octosyllabes tente de retrouver la légèreté vivante et vibrante d'un style éternellement moderne, où s'entremêlent noblesse savante et insolence populaire.

  • En 1860, une aristocratie décadente et appauvrie, sourde aux bouleversements du monde, règne encore sur la Sicile. Mais le débarquement des troupes de Garibaldi amorce le renversement d'un ordre social séculaire. Conscient de la menace qui pèse sur les siens, le prince de Salina se résigne à accepter l'union de son neveu Tancrède avec la belle Angélique, fille d'un parvenu. Ultime concession qui signe la défaite du Guépard, le blason des Salina...

  • Dévorer le ciel

    Paolo Giordano

    Chaque été, Teresa passe ses vacances chez sa grand-mère, dans les Pouilles. C'est là qu'elle rencontre Nicola, Bern et Tommaso, « ceux de la ferme d'à côté ». Fascinée par Bern, elle n'hésitera pas à épouser ses idéaux au sein d'une communauté fondée sur le respect de la nature et le refus du monde matérialiste, à l'image de la génération des années quatre-vingt-dix, tiraillée entre le besoin de transgression et la soif d'appartenance, tendue vers l'avenir, avide de tout, y compris du ciel. Un adieu à la jeunesse, un bouleversant roman d'amour et d'amitié.

  • Dans le but d'asseoir sa réputation auprès des voyous d'un quartier romain, Tommasino s'adonne à la violence. Devenu un de ces vitelloni, il mène une existence fulgurante. La prison puis la maladie sauront-elles le guider sur le chemin de la rédemption ? Le choix du réalisme, chez Pasolini, est moral et politique : la fugacité de ce destin, la brutalité d'une jeunesse égarée, interrogent le devenir de toute l'Italie d'après-guerre.

  • Dans la chaleur humide d'août, voilà le commissaire Soneri aux prises avec une affaire bien poisseuse. Dans sa chère ville de Parme, un marchand du centre a été battu à mort, et si le vol apparaît d'abord comme un mobile évident, ses recherches le conduisent vite à un usurier sans scrupules. Et de là, dans les milieux de la criminalité en col blanc, plus discrète mais redoutable...

  • " les classiques sont ces livres dont on entend toujours dire : je suis en train de le relire...
    Et jamais : je suis en train de le lire . " de xénophon et pline à perec et borges, le lecteur se délectera à voir défiler sous ses yeux les " immortels " qui vont accompagner italo calvino dans sa vie et son oeuvre.

  • La pluie tombe sans discontinuer et les eaux du Pô montent dangereusement. Dans le brouillard, une péniche dérive sans personne à bord : où est passé Tonna, le batelier ? Étrange. D'autant que la même nuit, son frère est retrouvé mort dans un accident suspect. Le commissaire Soneri se plonge dans le passé des deux hommes et exhume leurs lourds secrets. Sur les rives du fleuve, rien n'a été oublié des combats de la Seconde Guerre mondiale. Ni pardonné.

  • 1493. Léonard de Vinci travaille au cheval de bronze promis à Ludovic le More, duc de Milan, pour honorer son père Francesco Sforza. Quand un cadavre est retrouvé dans la cour du château, le Seigneur fait appel au génie de Léonard, comptant sur ses connaissances en anatomie et son intuition pour éloigner les soupçons de peste et démasquer le jeu d'intérêts croisés des Este et du roi de France. Un roman historique plein d'invention, un voyage surprenant dans une des périodes les plus fascinantes de l'histoire italienne : la Renaissance.

  • Décidé à prendre des vacances, le commissaire Soneri retourne dans son village natal des Apennins. À son arrivée dans la vallée brumeuse, une atmosphère pesante et fébrile contrarie ses projets. Les Rodolfi père et fils, producteurs de charcuterie depuis des générations et maîtres des lieux, disparaissent tour à tour. Dans la montagne, des coups de fusil de chasse retentissent. Réapparition, meurtre, suicide : Soneri est embarqué dans une enquête où les rancoeurs se règlent dans l'obscurité glacée des bois de Montelupo...

  • Elle aime la photo, il est passionné par les mathématiques. Elle se sent exclue du monde, il refuse d'en faire partie. Chacun se reconnaît dans la solitude de l'autre. Ils se croisent, se rapprochent puis s'éloignent, avant de se frôler à nouveau. Leurs camarades de lycée sont les premiers à voir ce qu'Alice et Mattia ne comprendront que bien des années plus tard : le lien qui les unit est indestructible.

  • Les ragazzi

    Pier Paolo Pasolini

    « Il s'agissait d'une armada de gamins qui couraient comme des scélérats. » Dans la Rome crépusculaire d'après guerre, une bande d'adolescents vit de petits larcins et de crimes divers. Cherchant la bonne combine qui leur fera gagner quelques lires, ils survivent tant bien que mal dans les faubourgs. Grand texte politique et moral, Les Ragazzi leur donnent la parole à travers la voix prodigieuse de Pier Paolo Pasolini.

  • Quelques jours avant Noël, Ghitta Tagliavini, propriétaire d'une petite pension à Parme, est retrouvée assassinée. Cette pension, le commissaire Soneri la connaît bien : il y a rencontré sa femme, Ada, tragiquement disparue. Très prisé des étudiants, ce lieu se révèle alors régi par l'adultère, le chantage et la corruption. La découverte, au cours de l'enquête, d'une mystérieuse photographie jaunie fait vaciller les certitudes de Soneri : qui est l'homme qui enlace sa femme ?

  • Italo calvino avait le projet d'un livre qui rassemblerait une série "d'exercices de mémoire".
    La route de san giovanni en réunit cinq, écrits entre 1962 et 1977 : cinq fragments d'une sorte d'autobiographie involontaire, oú l'auteur s'interroge sur le mystérieux fonctionnement du langage quand celui-ci répond à notre besoin de nous souvenir.
    Ainsi, au fil des pages, l'écriture remémore l'enfance de l'écrivain à san remo et le chemin qui l'éloignait de son père; sa passion pour le cinéma américain dans les salles de province de sa jeunesse; l'expérience d'une bataille sous la résistance; ou encore, la descente des ordures ménagères, unique activité domestique à laquelle il se livrait à paris.
    Enfin, une merveilleuse investigation poétique sur la forme du monde clôt le livre.

  • Ô vous qui empruntez le chemin de l'amour, Observez s'il existe un mal au mien pareil.
    Je vous prie de souffrir de m'écouter me plaindre.
    Ne suis-je pas de tous les tourments le relais ?

    Dante Alighieri (1265-1321) a moins de trente ans quand il écrit ce récit autobiographique, entrecoupé de sonnets, de chansons, de ballades et de commentaires. Il y raconte son amour pour Beatrice Portinari qui, dans La Divine Comédie, apparaît comme l'intermédiaire privilégiée entre le voyageur céleste et Dieu. Si La Vita Nuova a revêtu une telle importance dans l'histoire de la littérature, ce n'est pas seulement parce qu'il contient des poèmes d'amour rivalisant avec ceux de Pétrarque, mais parce que ce texte, de passion, puis de deuil, ne cesse de poser la question de la vérité, de la transparence, de l'allégorie. Comme dans la plupart des éditions italiennes, sont adjointes les autres poésies circonstancielles et retrouvées de Dante, du moins celles qui passent pour authentiques. La traduction inédite ici proposée est en alexandrins, hexasyllabes et le plus souvent, sur le modèle des Amours de Ronsard et des quelques vers écrits par Dante directement en français, en décasyllabes.

  • Le pape François est devenu une autorité morale mondiale incontestée. En dépit de son apparente popularité, François le réformateur est la cible d'attaques féroces : derrière les murs du Vatican, une guerre clandestine de délégitimation est en cours. En face, la mobilisation des partisans est faible, laissant le pontife dans une douloureuse solitude aux avant-postes.
    À travers une enquête lucide et remarquablement documentée, Marco Politi signe un document indispensable pour comprendre les enjeux de ce pontificat hors norme, qui marquera l'histoire de l'Église et du monde.

  • Une table d'hôte - château ou taverne -, c'est un des lieux de la tradition romanesque : chacun n'y va-t-il pas, après souper, de son récit ? mais pour peu qu'un enchantement ait rendu tous les convives muets, que faire ? sinon prendre un jeu de tarots et raconter son histoire à coups d'images : en alignant toutes les figures avec lesquelles un récit peut se construire.

  • Nostalgique d'une Sicile baignée de lumière, le narrateur raconte le royaume perdu de son enfance, les vastes demeures aristocratiques aux mille recoins cachés. La même mélancolie heureuse traverse le récit de ce professeur célèbre, jamais remis de son histoire d'amour avec une sirène... À travers des nouvelles où la beauté et la mort s'entrecroisent, l'auteur prépare Le Guépard, son chef-d'oeuvre.

  • « Pourquoi donc m'obstiner à mener cette vie ? Pourquoi ne pas leur donner tout ce que j'ai et m'en retourner dans ma malle, afin de pouvoir être à nouveau moi-même ? » Petite fille, elle a décidé de vivre dans une malle. D'oublier le monde extérieur et de se concentrer sur le sens de l'existence. Sale, repoussante, elle fait le désespoir de ses parents et n'aime rien tant que broyer du noir. Adolescente, elle accepte de sortir de son étrange retraite pour devenir femme. Elle épouse un bon parti et s'efforce d'être ce qu'on attend d'elle. En renonçant à ses idéaux, celle qu'on appelle désormais la fée du foyer, la Massaia, pourrait bien devenir folle...

  • Ouvre les yeux

    Matteo Righetto

    Parfois, un couple déraille, quitte sa route, sans raison. Chacun rassemble alors ses affaires et part de son côté. C'est arrivé à Francesca et Luigi, milanais passionnés des grands espaces. Leur fils Giulio, délaissé, regrette le temps où ils formaient un foyer uni. Sept ans après, les anciens amants se retrouvent pour faire l'ascension du Mont Latemar. Ils doivent y honorer une promesse... Coûte que coûte.

empty