Pu De Strasbourg

  • Quels sont les dispositifs inventés, les figures de style, la poétique narrative qui assurent l'intégration des savoirs dans les textes littéraires et leur transformation? Les transferts épistémiques de certains savoirs contribuent-ils à l'émergence de nouvelles formes voire de nouveaux genres? Quel est le rôle des savoirs dans la programmation des oeuvres et l'invention des formes textuelles ? De la genèse des savoirs du texte à la mise en question du savoir dans l'oeuvre, nous nous interrogeons sur le désir de connaissance et ses modalités littéraires mais aussi sur la subversion des savoirs ou la crise de la vérité et de l'autorité dont la littérature rend compte tout en y participant.

  • Les relations qu'entretiennent les écrivains avec le savoir suscitent de plus en plus l'intérêt de la critique littéraire contemporaine. Pour les chercheurs dont les études figurent en ce recueil, il s'agissait moins d'étudier ces savoirs pour eux-mêmes (les objets, qui ne peuvent certes être ignorés) qu'in­ter­roger la manière dont Proust les a acquis avant de les disposer dans son oeuvre, qu'ils soient le produit de l'intelligence ou de l'expé­rience sensible (les processus). Comment cette connaissance s'est-elle construite ? comment a-t-elle été mise en ­fiction ? Les savoirs, de toute nature, ne se limitent pas aux arts, aux sciences, au droit, qui sont explorés ici. ils recouvrent également les apprentissages de la critique littéraire, de l'écriture romanesque, de la pensée philosophique, de la venue au théâtre... Quels ont été les maîtres ? les médiateurs ? L'analyse de l'oeuvre publiée est soutenue par celles des écrits de jeunesse, de la correspondance, et s'ouvre sur celle de la genèse.

  • Ce livre revisite les rapports des arts et des sciences entre le XVIe siècle et le XIXe siècle en convoquant plusieurs chercheurs, d'appartenances disciplinaires diverses (histoire de l'art, littérature, histoire, philosophie) sur deux thèmes : le corps humain et les "Nouveaux Mondes". Si le premier chapitre repose sur les différents usages que les savants firent des représentations du corps et du visage dans le cadre de leurs recherches médicales, il envisage aussi les propriétés performatives de ces images dans le domaine scientifique. Il en ressort qu'elles participent des dispositifs mis en place dans l'expérimentation, qu'elles fondent l'observation et le comparatisme, mais aussi qu'elles nourrissent les démarches esthétiques en proposant des caractéristiques formelles « réalistes », exploitables par les artistes. Plusieurs approches s'activent face aux imaginaires du voyage d'exploration ou de l'expédition scientifique. La perception confuse et déroutante de l'Européen est progressivement maîtrisée par un recours systématique à un arsenal méthodologique (représentation isolée des éléments naturels, systèmes de classification, figuration des étrangetés les plus absolues...) qui ordonne cet apparent chaos que sont l'Amérique, l'Afrique et l'Asie à leurs découvertes. Enfin, le décryptage théorique des modalités de fabrication et d'énonciation de la visualité savante révèle le rôle des images entre art et science, dans la détermination des savoirs naturels à l'époque moderne, puis dans celui des pratiques artistiques au XIXe siècle.

  • Entre croyance et savoir : les figures religieuses de Flaubert Nouv.

    Héritier de Voltaire, Flaubert est un farouche anticlérical. On le sait critique des représentations anthropomorphiques de Dieu et prompt à tourner en dérision les dogmes et les prêtres, qu'ils soient chrétiens ou païens. Pourtant les manifestations diverses du sentiment religieux l'intéressent, tout comme l'étrangeté des symboles religieux ou le pittoresque des cultes orientaux. Ainsi son oeuvre accueillet- elle de nombreux personnages religieux ou tentés par le mysticisme. Leur présence n'a cependant rien d'anecdotique. Leur mise en scène révèle un écrivain plus attentif qu'il n'y paraît aux débats de son époque. Ces figures conduisent notamment Flaubert à s'interroger sur le rapport entre la foi chrétienne et la raison scientifique, sur le sens de l'histoire des religions et la place du christianisme.
    /> Ce livre, sur un sujet peu abordé, éclaire les représentations parfois ambiguës de la religion dans l'oeuvre de Flaubert.

empty