Rivages

  • Puissance de la douceur Nouv.

    Puissance de la douceur

    Anne Dufourmantelle

    • Rivages
    • 4 Mai 2022

    La douceur est une énigme. Incluse dans un double mouvement d'accueil et de don, elle apparaît à la lisière des passages que naissance et mort signent. Parce qu'elle a ses degrés d'intensité, parce qu'elle a une force symbolique et un pouvoir de transformation sur les êtres et les choses, elle est une puissance. En écoutant ceux qui viennent me confier leur détresse, je l'ai entendue traverser chaque expérience vécue. En méditant son rapport au monde, il apparaît que son intelligence porte la vie, la sauve et l'accroît.

  • éloge des librairies

    Maël Renouard

    • Rivages
    • 30 Mars 2022

    "Les librairies sont les points ardents d'une géographie intime ; elles sont aussi des marques et des victimes du temps. De toutes les librairies auxquelles je repense en parcourant les livres de ma bibliothèque, beaucoup, la moitié peut-être, peut-être plus encore, ne sont plus, mais elles vivent encore dans nos lectures, nos souvenirs, nos promenades. D'autres résistent, d'autres se transforment, d'autres naissent. Je veux dire ici comment, d'époque en époque, de ville en ville, elles prennent place dans l'itinéraire et la formation d'un lecteur et d'un écrivain." (Maël Renouard)

  • Des vies à découvert

    Barbara Kingsolver

    • Rivages
    • 8 Septembre 2021

    Sur fond de crise économique et spirituelle, la résilience follement inventive de deux femmes libres et puissantes, à près de 150 ans d'écart. De la fin du XIXe siècle à l'Amérique de Trump, "Des vies à découvert" met habilement en miroir deux époques de profonds bouleversements et pose la question : comment se réinventer quand les vieilles certitudes n'ont plus cours? Lucide, caustique, profondément humain, férocement politique, le grand retour au roman de Barbara Kingsolver.

  • Le banquet

    Platon

    • Rivages
    • 18 Mars 2005


    le banquet est le plus beau dialogue de platon.
    peu de livres ont eu une influence aussi considérable. c'est l'un des rares textes qui appartiennent de plein droit à la littérature aussi bien qu'à la philosophie et nul ne peut être indifférent au sujet qu'il traite, puisqu'il s'agit de l'amour. ce dialogue est aussi un
    portrait de socrate, une défense de sa mémoire, car il nous le montre apportant la parole philosophique au milieu d'une assemblée joyeuse et prenant lui-même sa part de la fête.
    le banquet, c'est le théâtre et la fête de la pensée. dans cette nouvelle traduction, on a voulu être fidèle au texte tout en étant fidèle à sa beauté.

  • Myrtilles : la beauté des petites choses

    Henri David Thoreau

    • Rivages
    • 30 Mars 2022

    « La Nature fait de son mieux à chaque instant pour que nous nous sentions bien. Elle n'a pas d'autre raison d'exister. Ne lui résistez pas. En faisant un léger effort pour être bien, nous ne devrions pas tomber malade. Les hommes ont ou croient avoir découvert le caractère salutaire de quelques éléments sauvages, mais pas de la Nature tout entière. Or la Nature est ni plus ni moins que l'autre nom de la santé. » (H. D. Thoreau) Dans cet essai, Thoreau célèbre la gloire de la nature à travers la beauté des « petites choses ». En s'arrêtant sur les myrtilles, simples baies sauvages, Thoreau se livre également à une charge contre le capitalisme et l'exploitation de la terre par l'homme. Il propose un manifeste écologique heureux, accessible pour peu que nous consentions à la lenteur et à la simplicité.

  • éloge du risque

    Anne Dufourmantelle

    • Rivages
    • 13 Juillet 2021

    Ce livre fait l'éloge de la prise de risque à une époque où la sécurité nous est donnée comme valeur volontaire et l'exacerbation des peurs de toutes sortes. Cet éloge traite dans de courts chapitres des divers registres où l'on rencontre le risque : la vie amoureuse, la séparation, la dépendance mais aussi la vie sociale, le langage, les biotechnologies, etc. Autour de cette question centrale : qu'est-ce que risquer sa vie, à savoir prendre le risque de vivre vraiment ?

  • Sucre noir

    Miguel Bonnefoy

    • Rivages
    • 3 Avril 2019

    Un roman envoûtant et sensuel. Le tableau émouvant d'un pays dont les richesses sont autant de mirages et de maléfices. Dans un village des Caraïbes, la légende d'un trésor disparu vient bouleverser l'existence de la famille Otero. À la recherche du butin du capitaine Henry Morgan, dont le navire aurait échoué dans les environs trois cents ans plus tôt, les explorateurs se succèdent. Tous, dont l'ambitieux Severo Bracamonte, vont croiser le chemin de Serena Otero, l'héritière de la plantation de cannes à sucre qui rêve à d'autres horizons.

  • Respiration des plantes

    Jean-Henri Fabre

    • Rivages
    • 20 Avril 2022

    «"Respiration des plantes» est extrait des célèbres «Leçons à mon fils sur la botanique» de Fabre. Publiées en 1876, ces leçons représentent encore aujourd'hui une introduction idéale à la botanique pour le grand public." (Emanuele Coccia) Préface d'Emanuele Coccia

  • Soeurs de sable Nouv.

    Soeurs de sable

    Stéphane Héaume

    • Rivages
    • 11 Mai 2022

    1958, une station balnéaire écrasée de chaleur. 2018, un surprenant huis clos au décor raffiné. Rose et Amelia, deux femmes malmenées par la vie et que soixante ans séparent n'ont, on pourrait le croire, rien en commun. Pourtant, un homme, un secret, un cadavre vont relier leurs existences et changer leur destin.

    En donnant corps à deux turbulentes héroïnes dans un univers plein de mystère, Stéphane Héaume nous prouve, avec malice et fantaisie, qu'il faut toujours se méfier de l'eau qui dort.

    Stéphane Héaume est l'auteur de plusieurs romans dont «Le Clos Lothar» (Zulma, 2002, prix du jury Jean-Giono et prix Emmanuel-Roblès) et «Sheridan Square» (Seuil, 2012, prix de la Ville de Deauville).

  • Station Eleven

    Emily St. John Mandel

    • Rivages
    • 2 Mai 2018

    Dans un monde où la civilisation s'est effondrée suite à une pandémie foudroyante, une troupe d'acteurs et de musiciens nomadise entre de petites communautés de survivants pour leur jouer du Shakespeare. Un répertoire qui en est venu à représenter l'espoir et l'humanité au milieu de la désolation.  Finaliste du National Book Award aux Etats-Unis, ce roman fera date dans l'histoire de la littérature d'anticipation. 500 000 exemplaires vendus en Amérique du Nord, 150 000 dans les îles Britanniques. « Profondément mélancolique, mais magnifiquement écrit, et merveilleusement élégiaque. » George R. R. Martin  « Mandel est capable de faire ressentir l'intense émotion d'existences fauchées par une époque terrible. » «The New York Times»

  • Manifeste animaliste : politiser la cause animale

    Corine Pelluchon

    • Rivages
    • 22 Septembre 2021

    Soulignant ce qui est en jeu dans la violence envers les animaux, Corine Pelluchon montre que la cause animale est la cause de l'humanité. Lutter contre la maltraitance animale, c'est prendre la mesure des dysfonctionnements d'une société fondée sur l'exploitation et désirer promouvoir plus de justice. Aussi la question animale est-elle une question politique majeure. Elle nous concerne tous, quels que soient nos positions idéologiques et les conflits d'intérêts qui nous divisent.

  • Le voyage d'Octavio

    Miguel Bonnefoy

    • Rivages
    • 25 Mai 2016

    Une grande fable baroque sur le Venezuela, onirique et picaresque, autour de la figure d'un paysan analphabète qui se réapproprie sa propre Histoire : le premier roman de Miguel Bonnefoy, lauréat en 2013 du Prix du Jeune Ecrivain de langue française.

  • Le grand jeu

    Céline Minard

    • Rivages
    • 2 Janvier 2019

    Avec son style acéré, Céline Minard nous offre un roman brillant sur les jeux et les enjeux d'une solitude volontaire confrontée à l'épreuve de la nature. Installée dans un refuge high-tech accroché à une paroi d'un massif montagneux, une femme s'isole de ses semblables pour tenter de répondre à une question simple : comment vivre ? C'est dans l'espoir d'une réponse qu'elle s'est volontairement préparée, qu'elle a tout prévu : longues marches, activités de survie, rédaction d'un journal de bord...  Tout, sauf la présence d'une ermite, surgie de la roche et du vent, qui bouleversera ses plans et changera ses résolutions.

  • élégies de Duino

    Rainer Maria Rilke

    • Rivages
    • 20 Avril 2022

    En 1910, à trente-cinq ans, après une vie d'errance à travers toute l'Europe, Rainer Maria Rilke rencontre la princesse de Tour et Taxis. Dès lors, il va faire de longs séjours au château de Duino, près de Trieste. C'est là que Rilke, trouvant enfin un lieu à la mesure de sa quête poétique. Dans la solitude de cette forteresse face à la mer, il peut enfin déployer sa mythologie poétique et y ajuster sa voix en un chant qu'il baptise élégie. Dans ces chants d'une suprême mélancolie, on y observe un sens et un soucis aigus du concret, une attention constante portée aux choses de ce monde. Les poèmes de Rilke sont enrichis d'un long commentaire publié en 1930 par Hannah Arendt et Günther Anders.

  • Pourquoi aurais-je survécu ? : poèmes

    Edith Bruck

    • Rivages
    • 19 Janvier 2022

    Née en 1931 en Hongrie, Edith Bruck a été déportée avec sa famille en avril 1944. Ayant survécu aux camps de concentration, elle s'installe en Italie dont elle adopte la langue. Dès 1959, elle publie des récits inspirés de sa déportation, implacables, mais dépourvus de haine, qui lui vaudront, outre l'amitié de Primo Levi, les plus grands prix et une reconnaissance internationale. Son oeuvre poétique (publiée de 1980 à nos jours) constitue une véritable autobiographie en vers, en écho à son témoignage.

  • Un siècle américain t.1 ; nos premiers jours

    Jane Smiley

    • Rivages
    • 1 Juillet 2021

    Walter et Rosanna Langdon caressent un rêve : posséder une ferme à eux, un giron protecteur où fonder une famille. C'est sur les terres sublimes de l'Iowa que se bâtit la légende des Langdon et de leurs enfants, qui vont connaître, de près ou de loin, les bouleversements de la première moitié du XXe siècle. Cette traversée commence en 1920, à l'aube de la Dépression, et s'achève en 1953. Le temps pour une génération d'éclore ; pour une autre de voir le monde changer. Dans cette puissante saga familiale, Jane Smiley épouse le rythme de la vie-même, les caprices du temps, du hasard, de l'Histoire. Elle excelle à camper des personnages attachants, incarnant avec humanité et tendresse leur Amérique. 

  • Voyage sentimental en France et en Italie

    Laurence Sterne

    • Rivages
    • 3 Juin 2009

    Laurence Sterne (1713-1768) entreprit son Voyage sentimental pour relancer l'inspiration de Tristram Shandy. De Tristram, ce livre garde l'humeur et l'humour saccadés, l'espièglerie et le caprice, mais il s'en écarte comme l'imprévu du voyage s'oppose à la sédentarité et l'ouverture à l'expérience à son ressassement. C'est que Sterne - qui mourut à la tâche - avait conçu ce Voyage sentimental comme une oeuvre de réconciliation avec le monde, une vaste effusion qui s'alimente aux moindres détails de la vie, comme le sourire affable d'une mort heureuse. Autant dire que Sterne, à une époque où les Anglais semblent pris de fièvre pérégrine et où se multiplient guides, instructions et comptes rendus à l'usage des voyageurs, va déjouer systématiquement les attentes de son lecteur. En France, le pasteur Yorick ne prête attention ni au Louvre ni au Luxembourg, mais plutôt au sourir d'une grisette, à un âne mort sur la route, à l'indéfectible bonne humeur d'un valet incompétent. Cosmopolitisme naïf, évangélique presque, d'un voyageur qui choisit de ne rien voir que les mouvements infinitésimaux de son âme à l'épreuve des rencontres.

  • écoute la ville tomber

    Kate Tempest

    • Rivages
    • 20 Mars 2022

    Becky, Harry, Leon. Ils sont jeunes, hésitent entre le cynisme et le besoin éperdu d'utopie. Chacun a des rêves, des aspirations, que la ville nourrit et feint d'encourager pour mieux les broyer. Ce roman résonne des bruits et du rythme de notre époque, dans la prose incandescente de Kate Tempest, star du hip-hop, poétesse et artiste déjà légendaire à 30 ans à peine, admirée par Virginie Despentes, Lola Lafon ou Don DeLillo. Best-seller international, ce livre impose la jeune Anglaise comme une voix majeure de la scène littéraire d'aujourd'hui. 

  • Carnets secrets

    Archibald D' Handrax

    • Rivages
    • 5 Janvier 2022

    Sa vie durant, l'excentrique baron Archibald d'Handrax a écrit des livres : contes, romans, essais, études. Mais il a toujours pris un malin plaisir à ne jamais les finir. Un seul manuscrit a réchappé à sa manie de l'inachèvement : un recueil de pensées, d'anecdotes et d'aphorismes, où ce grand amateur de paradoxes prend avec humour les évidences à rebours et met le monde à la renverse.
    Bernard Quiriny, qui l'a bien connu et qui a écrit son portrait, s'est chargé de préfacer ce livre aussi singulier que cocasse, qui fait de son auteur injustement méconnu un cousin d'Ambrose Bierce, de Jules Renard ou d'Alphonse Allais.

  • L'arbre aux haricots

    Barbara Kingsolver

    • Rivages
    • 8 Septembre 2021

    Kentucky, années 60. Au volant de sa vieille Coccinelle, Taylor Greer quitte tout pour se trouver. Le premier roman de Barbara Kingsolver raconte l'émancipation mouvementée d'une toute jeune femme rapidement confrontée au cours bondissant du prix de la liberté, dans une Amérique solaire mais farcie de violences sourdes et d'inégalités révoltantes. Et l'on (re)découvre déjà bouillonnant tout le talent de Kingsolver, son humour ravageur, son engagement farouche et sa frappante clairvoyance. Une épopée intime et pimpante, une fugue initiatique, un classique à l'énergie galvanisante.

  • Abrégé de philosophie pour les aveugles

    Alain

    • Rivages
    • 16 Février 2022

    Savant sans être pédant, populaire sans être simpliste, Alain incarne la figure du professeur parfait de philosophie. En acceptant d'écrire un texte originellement destiné à être traduit en braille, ce pédagogue de haute volée a relevé le défi de brosser un bref panorama de l'histoire de la philosophie pour les personnes dites non-voyantes. Résultat : de splendides miniatures où, en quelques mots, Alain disqualifie l'érudition pour préférer un discours humain et sensible, une rencontre coeur à coeur avec les grandes figures de la philosophie. Alors, non seulement leurs oppositions conceptuelles, mais aussi les différences fondamentales de leurs expériences du monde, s'estompent et convergent vers l'affirmation d'une humanité commune - à eux, à nous, à tous.

  • Mon individualisme

    Soseki Natsume

    • Rivages
    • 14 Janvier 2004

    En 1914, le romancier sôseki (1867-1916), alors très célèbre, est invité à donner une conférence à l'école des pairs, oú il a failli enseigner dans sa jeunesse.
    Avec humour et profondeur, il explique aux étudiants sa conception de l'individualisme. partant de son expérience personnelle d'étudiant et de jeune enseignant, il raconte son cheminement, rappelant certains de ses livres. peu à peu, il parvient à un véritable petit traité de morale, qui définit l'autonomie, la tolérance, les limites de l'individualisme en collectivité et la nécessité de recourir à une éducation intériorisée et non pas seulement conformiste.
    Nous avons joint quelques lettres que sôseki écrivit à ses amis intellectuels, concernant la création littéraire et la formation de la pensée.

  • Hommage à Oscar Wilde

    André Gide

    • Rivages
    • 16 Février 2022

    André Gide a rencontré Oscar Wilde une première fois en 1891, dans un salon parisien. Il avait alors 22 ans, l'écrivain irlandais, 37 ans. Une rencontre déterminante, suivie d'autres, notamment à Florence et au Maghreb, pour l'auteur de La Porte étroite. Après sa mort en 1900, Gide lui rendra un émouvant double hommage, à travers deux textes publiés en revue (en 1903 et en 1905) : « In Memoriam. Hommage à Oscar Wilde », et « Le De Profundis d'Oscar Wilde ». Dans ce livre intimiste, Gide revient sur leurs rencontres, à Paris, à Blida en Algérie, en 1895, et à Berneval, près de Dieppe (en 1897, au moment où Oscar Wilde sort de prison, et où il s'est réfugié, sous le nom de Sébastien Melmoth). Ce sont là, selon le mot de Gide, des « pages d'affection, d'admiration et de respectueuse pitié ».

  • Hannah Arendt et Martin Heidegger : histoire d'un amour

    Antonia Grunenberg

    • Rivages
    • 19 Septembre 2012

    En 1924, Hannah Arendt a dix-huit ans. C'est une jeune étudiante avide de savoir, avec des yeux rayonnants et une intelligence vive comme l'éclair. Elle rencontre Martin Heidegger, trente-quatre ans, marié et père de famille, qui enseigne la philosophie à l'université de Marbourg. Introverti, plein de fureur mais aussi d'une surprenante modestie, il attire à son cours les étudiants les plus prometteurs. Comme l'expliquera Arendt, "la rumeur le disait : la pensée est redevenue vivante, les trésors de la culture qu'on croyait morts reprennent sens. Il y a un maître, il est peut-être possible d'apprendre à penser".
    Entre eux débute alors une liaison durable et turbulente où l'amour et la philosophie vont s'entremêler, et que rien, pas même la guerre, n'entamera.

empty