Taschen

  • Rose, c'est Paris, de Bettina Rheims et Serge Bramly, est à la fois une monographie photographique et un long-métrage sur DVD. Cette oeuvre d'art extraordinaire, qui se décline en deux formats différents mais complémentaires, défie toute catégorisation. Car, dans cet opus poétiquement symboliste aux multiples niveaux de lecture, la photographe Bettina Rheims et l'écrivain Serge Bramly évoquent la Ville Lumière d'une façon totalement nouvelle: le Paris des visions surréalistes, des identités troubles, des fantômes artistiques, des manipulations secrètes, de l'obsession, du fétichisme et d'un désir irrépressible.

    À cheval entre littérature érotique, photographie de mode, monographie artistique, mystère métaphysique, archéologie sociale et culturelle de la capitale française et film d'art et d'essai néo-noir, Rose, c'est Paris raconte l'histoire torride de soeurs jumelles, simplement nommées B et Rose, et d'un troisième personnage principal, la ville elle-même. Un enlèvement, et c'est une histoire de détective qui se déroule dans les rues, les cafés, les cabarets, les musées, les usines abandonnées et les grands hôtels de Paris. Qu'est-il arrivé à la soeur disparue? Y-a-t-il eu complot? A-t-elle vraiment été kidnappée? Est-elle encore en vie? Ne s'agirait-il pas en fait d'une affaire d'erreur sur son identité ?

    Rheims et Bramly ont créé une série de tableaux extraordinaires qui suggèrent toutes les potentialités de l'intrigue et mettent en scène des célébrités comme Naomi Campbell, Michelle Yeoh, Monica Bellucci, Charlotte Rampling, Valérie Lemercier, Inès Sastre, Anna Mouglalis, Audrey Marnay, Anthony Delon, Rona Hartner, Jean-Pierre Kalfon, Azzedine Alaïa, Louise Bourgoin et Hélèna Noguerra.

    Un attaché-case rétro renferme amoureusement les souvenirs, les fétiches de cette fable étrange: une rose, un masque, une statuette de la tour Eiffel (l'arme du crime?), un livret, un DVD, et bien sur l'album de photos. Réveillez le détective qui sommeille en vous: étalez devant vous les pièces de l'énigme, ouvrez les loquets rouillés et dévorez les preuves...

    Édition collector limitée à 1500 exemplaires numérotés et signés par Bettina Rheims et Serge Bramly. Volume relié, livret, DVD (138 minutes) et divers objets réunis dans une mallette.

    Également disponible en deux Éditions d'art de 100 exemplaires chacune, accompagnés d'un tirage C-print numéroté et signé.

  • En 1952, après avoir été l'un des premiers à obtenir son diplôme de maîtrise en photographie au Chicago's Institute of Design, le new-yorkais d'origine Marvin E. Newman retourne dans sa cité natale. Comme beaucoup d'artistes avant lui, il entreprend de faire la chronique de la ville. Pourtant, à la différence de ses prédécesseurs, Newman choisit la photographie en couleurs comme moyen privilégié de saisir les habitants, les monuments, le tumulte, l'énergie et l'aventure singulière que représente New York au XXe siècle, de même que son avènement comme l'auto-proclamée « plus grand ville du monde ».

    Saluées par la Eastman House, le MoMA et le Centre international de la photographie, les images de Newman sont pourtant demeurées jusqu'à présent assez méconnues au-delà d'un cercle de galeries et de grands collectionneurs. Après avoir présenté le travail de Newman dans New York: Portrait of a City, TASCHEN publie aujourd'hui la première monographie de sa carrière dans une Édition collector comportant 170 images depuis la fin des années 1940 jusqu'au début des années 1980.

    Le recueil comprend ses vues animées de New York, ainsi que les plus beaux clichés tirés de ses photographies sportives parues dans Life, Look et Sport Illustrated, pour finir par des images du Midwest, de Chicago, d'un cirque des années 1950, d'une maison close légale de Reno (Nevada), de Las Vegas, de l'Alaska et de la côte Ouest. De Times Square à Wall Street, les tableaux vivants et originaux de Newman dévoilent des perspectives inédites sur des paysages familiers de New York, mais laissent surtout transparaître une perception unique de la vie urbaine et de son théâtre, de ses limites et des difficultés qui fédère le coeur de New York. Au-delà de la métropole, Newman utilise la même maîtrise technique et sa sensibilité humaniste à d'autres endroits des États-Unis, produisant des images éternelles, que l'oeil et l'âme ont gardé en mémoire.

    Il était temps de consacrer une monographie à Newman, âgé de 89 ans et représenté par la prestigieuse Howard Greenberg Gallery. Grâce à un nouvel essai du critique et chercheur Lyle Rexer, cette première rétrospective chronologique accorde une vraie reconnaissance à son immense talent et rend hommage à la ville de New York, dans toute sa splendeur fascinante, entre tumulte et majesté.

    Le livre sera bientôt disponible en Édition collector et en quatre Éditions d'art accompagnées d'un tirage photographique signé. Toutes ces éditions sont signées par Marvin E. Newman.

  • "Sélection naturelle : superbe bestiaire sauvage, par Walton Ford Les aquarelles animalières de Walton Ford pourraient passer pour des illustrations ou des peintures coloniales du 19ème siècle - à tort. Chacune de ses oeuvres a quelque chose d'étrange et souvent sordide, une dinde piétinant un petit oiseau ou un vol de pigeons enragés s'acharnant sur une branche d'arbre. Même si ses peintures sont peuplées de buffles, de lions, de singes, de serpents ou autre bêtes sauvages, ce sont les oiseaux et leur primitivité reptilienne qui fascinent le plus Ford. Son oeuvre vibre d'intensité et d'une familiarité mystérieuse ; le style en est rassurant, le contenu dérangeant. Ses peintures transportent le spectateur dans un monde de rêve, de cauchemar, avec une candeur qui dément presque les intentions de l'artiste.

    Ce somptueux ouvrage agrémenté de 14 reproductions à déplier, est une exploration en profondeur de l'oeuvre de Walton Ford.

    Art edition :
    édition limitée à 1000 exemplaires signés et numérotés par l'artiste "

  • "Le plus ingénieux des peintres abstraits actuels" - The New Yorker La monographie de l'oeuvre d'Oehlen la plus complète à ce jour Limité à 1.000 exemplaires signés par Albert Oehlen. Également disponible, une édition de luxe limitée à 100 exemplaires signés par l'artiste et accompagnés d'une oeuvre originale.

    Souvent pleins d'ironie, toujours brillants, les tableaux d'Albert Oehlen élargissent toujours un peu plus l'horizon de la peinture. Après avoir compris que le soi-disant acte de décès de la peinture lui permettait d'explorer "tous les aspects par lesquels on pouvait élargir la notion même de peinture", Oehlen s'est mis à travailler sur une large gamme d'offrandes figuratives et non-objectives dans ce qu'il a baptisé son art "post-non-figuratif". L'artiste se lance constamment de nouveaux défis, s'imposant des règles à suivre qui l'obligent à surmonter les conventions tout comme sa propre routine pour aboutir à une image satisfaisante. Il s'est ainsi forcé à ne peindre qu'avec des couleurs primaires, ou qu'en gris, à intégrer des miroirs dans ses toiles ou à créer les premiers tableaux par ordinateur quand les premiers PC sont apparus. Plus récemment, Oehlen a élargi le champ de la peinture à travers l'utilisation d'affiches de pub dont il a transformé l'esthétique agressive grâce à un subtil travail de retouches au pinceau. Son oeuvre, toujours marquée par un humour second degré, est un peu comme un clin d'oeil qui nous invite à changer notre manière de percevoir les images.

    Cette monographie XL couvre l'intégralité de l'oeuvre d'Oehlen: Roberto Ort revient sur ses premières années, alors qu'Oehlen commençait à être reconnu, en même temps que Kippenberger, Büttner et d'autres éléments d'un mouvement qui brisaient les règles de l'art et du rock. Klaus Kertes examine la période qui commence en 1988, pendant laquelle Oehlen a commencé à se percevoir davantage comme un peintre et a créé ses premières oeuvres abstraites, avant de continuer à explorer les limites de ce medium. Martin Prinzhorn et John Corbett analysent de près certains aspects de l'iconographie d'Oehlen, et l'artiste revient lui-même, dans un entretien avec Corbett, sur ses tableaux conçus par ordinateur. Une biographie et une bibliographie exhaustives parachèvent cette étude très complète. Les admirateurs d'Oehlen se réjouiront de la publication de ce livre incroyable et tous ceux qui s'intéressent à l'art contemporain auront enfin la chance de découvrir l'oeuvre exceptionnelle de cet artiste.

  • Les différents univers de Dennis Hopper Une édition limitée à 1500 exemplaires signés par Dennis Hopper L'édition de luxe est limitée à 100 exemplaires seulement, comprenant le tirage photo "Biker Couple", 1961/2009 (35,5 x 28 cm), signé par Dennis Hopper "Je le faisais en me disant que ça pourrait avoir de l'importance un jour. À bien des égards, ce sont vraiment ces photos qui ont stimulé ma créativité." - Dennis Hopper Pendant les années 60, Dennis Hopper ne se séparait jamais de son appareil photo qu'il emportait aussi bien sur les plateaux ou lieux de tournage que dans les soirées, les bars, les cafés, les galeries, sur la route ou encore dans les manifestations politiques. Il a photographié des vedettes de cinéma, des pop stars, des artistes, des écrivains, ses petites amies aussi bien que de parfaits inconnus. Au fil du temps, avec beaucoup de perspicacité et d'intuition, il a su saisir quelques-uns des moments les plus fascinants de sa génération. Icône malgré lui, à l'épicentre du bouleversement culturel de l'époque, Hopper a immortalisé Tina Turner en studio d'enregistrement, Andy Warhol lors de sa première exposition dans une galerie de la côte Ouest, Paul Newman en tournage ou encore Martin Luther King durant la marche pour les Droits Civiques de Selma à Montgomery, en Alabama.

    Ses photographies se regardent comme un film, un récit poignant qui s'exprime à travers une série d'images épurées, des premiers clichés de corrida à Tijuana, aux happenings de Los Angeles en passant par de simples scènes de rue. Toutes font preuve d'une liberté expérimentale que l'on retrouvera par la suite dans l'étonnant univers visuel d'Easy Rider et d'autres films.

    Ce volume impressionnant distille l'essence de la carrière photographique aussi brillante qu'exceptionnelle d'Hopper grâce à une sélection de clichés qu'il a rassemblés avec le galeriste Tony Shafrazi et dont plus d'un tiers n'ont encore été jamais publiés. Vous découvrirez également des textes de présentation de Shafrazi et de Walter Hopps, le légendaire pionnier de l'art de la côte ouest, ainsi qu'une biographie très complète établie par la journaliste Jessica Hundley. Victor Bockris a interviewé les sujets célèbres d'Hopper, sa famille ainsi que ses amis. Des extraits de ces entretiens accompagnent ce livre qui propose une exploration sans précédent de la vie et de l'esprit de l'une des personnalités les plus fascinantes des États-unis.

  • Des femmes pas comme les autres Fashionistas et fétichistes dans un monde de fantasmes féminins Limité à 1 500 exemplaires numérotés et signés par Ellen von Unwerth.

    Avant même que l'expression ne soit inventée, Ellen von Unwerth était déjà un supermodèle, c'est dire si elle maîtrise l'art de photographier les belles femmes. Devenue l'un des photographes de mode les plus originaux et les plus célèbres, elle rend hommage aux femmes les plus séduisantes dans Fraülein, célébrant les icônes féminines les plus sexy de notre époque, comme Claudia Schiffer, Kate Moss, Vanessa Paradis, Britney Spears, Eva Mendes, Lindsay Lohan, Dita von Teese, Adriana Lima, Carla Bruni, Eva Green, Christina Aguilera, Monica Bellucci et bien d'autres encore.

    Un livre déjà culte: maîtrisant aussi bien la couleur que le noir et blanc immaculé, Unwerth célèbre à travers ses photographies la sensualité, la féminité, le romantisme, le fétichisme, l'humour kitsch, la décadence et la joie de vivre. Qu'elles soient nues, parées de lingerie ou d'un sourire éclatant, ses modèles touchent toujours par leur profonde humanité. Certaines dévoilent des fantasmes intimes, d'autres se montrent plus réservées, comme si le lecteur les surprenait dans leur intimité. Jamais mode et fantasmes n'avaient formé un mélange aussi fascinant. Parmi toutes ces photos prises au cours des quinze dernières années, beaucoup n'avaient encore jamais été publiées.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    "Plongée parmi les fantasmes intimes du grand dessinateur.
    Ceux-ci tiennent peu de l'instinct de procréation, admet Robert Crumb, qui ajoute que rien ne lui est plus ennuyeux que les fantasmes sexuels de quelqu'un d'autre. Il n'a pourtant pu s'empêcher, tout au long de sa carrière, de mêler ses propres fantasmes à son art. Il y voit une sorte de catharsis, ses admirateurs les décrivant quant à eux comme le meilleur de son oeuvre.
    Crumb a sélectionné ici les plus intimes de ses dessins, livrant ce voyage de 256 pages au coeur de sa sensibilité érotique. Toutes les illustrations ont été créées entre 1980 et 2006, et toutes les bandes dessinées sont en couleurs franches, plus vives encore que dans ses albums. Ce volume inclut 14 histoires complètes (notamment My Troubles With Women II, If I Were a King, A Bitchin' Bod et How To Have Fun With a Strong Girl) et 62 dessins pleine page.
    Ce tirage limité à 1000 exemplaires signés est une oeuvre d'art en lui-même, dont tous les détails ont été créés spécialement pour l'occasion par Robert Crumb. Chaque exemplaire est accompagné d'une reproduction originale de l'artiste.Une plongée fascinante dans les méandres d'un esprit souvent torturé, toujours extrêmement talentueux. Ce recueil d'obsessions, dont l'artiste confesse qu'elles ont quelque chose de fiévreux et un peu effrayant, est aussi un précieux objet de collection."

  • Avec La prochaine fois, le feu, publié en 1963, James Baldwin porta sa plume en plein coeur du « problème noir » de l'Amérique. Aussi remarquable par sa prose admirable que par la franchise avec laquelle il raconte ce que signifie être noir aux États-Unis, ce livre est considéré comme l'une des plus passionnées et puissantes explorations des relations interraciales dans les années 1960, où amour, foi et famille s'entrelacent dans un assaut conjoint contre l'hypocrisie de « la terre des hommes libres ».

    Aujourd'hui, la prose riche, crue et toujours pertinente de James Baldwin est rééditée en impression typographique avec plus de 100 photos de Steve Schapiro, qui a sillonné le Sud américain avec Baldwin pour le magazine Life. Cette rencontre a plongé Schapiro au coeur du mouvement, et lui a permis de prendre des clichés décisifs, souvent emblématiques, de ses leaders - dont Martin Luther King, Rosa Parks, Fred Shuttlesworth et Jerome Smith - et d'événements marquants comme la marche sur Washington et la marche de Selma.

    L'ouvrage est complété par les anecdotes précieuses de Schapiro, une nouvelle introduction de la grande figure des droits civiques, aujourd'hui membre du Congrès américain, John Lewis, des légendes rédigées par Marcia Davis du Washington Post, et un texte de Gloria Baldwin Karefa-Smart, qui était avec son frère James en Sierra Leone quand il a commencé à écrire le livre. L'ensemble constitue un remarquable témoignage visuel et littéraire sur l'une des luttes les plus importantes et acharnée de l'histoire américaine.

    En référence à l'année originale de publication du livre et des photos de Schapiro, La prochaine fois, le feu est limité à 1.963 exemplaires, dont :
    - Édition collector de 1.813 exemplaires numérotés, signés par Steve Schapiro, avec :
    - Couverture rigide sérigraphiée avec un étui en papier gaufré ;
    - Texte imprimé par typographie sur papier naturel non couché ;
    - Reproductions en fac-similé de documents de l'époque.

    Trois Éditions d'art de 50 exemplaires chacune, avec un tirage signé d'une photographie de Steve Schapiro.

  • Presented in a custom slipcase and limited to 100 numbered copies, each signed by Ralph Gibson, this collector's Art Edition is accompanied by the silver gelatine print Untitled (Chicago Nude), 2008. Format 35.5 cm x 28 cm (14" x 11").

    A decade after his first TASCHEN book, Deux ex Machina, Ralph Gibson is back with an exquisite collection of nudes, chosen by the artist from his own archive, combining early works and his most recent images with an in-depth interview by Eric Fischl. Gibson's work - strikingly graphic, meticulously composed, loaded with subtle provocations and mysterious allusions - pays tribute to photographic traditions while pushing the medium's frontiers. Lovers and collectors of fine art photography will relish this rare opportunity to own a signed, numbered, limited edition volume - as well as the silver gelatine print of one of his nudes.

    About the photographer:
    Ralph Gibson began taking pictures while in the U.S. Navy in the 1950s, and later assisted Dorothea Lange and Robert Frank before establishing his own studio in New York. The recipient of NEA and Guggenheim grants, Gibson was made an Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres by the French government in 1986.

  • Intense, brutalement agréable, éminemment simple et incontestablement directe, l'oeuvre de Christopher Wool est New-Yorkaise par essence, transcendant sa filiation avec l'Expressionnisme abstrait et le Pop Art. Basées sur des phrases ou des textes, ou des toiles abstraites peintes à la bombe, ses peintures sont d'emblée attirantes et gratifiantes. Wool remet la peinture en question, comme d'autres artistes de sa génération, mais se refuse à donner des réponses faciles. « Plus vous l'observez, plus vous l'observez » ("The harder you look the harder you look"), titre de l'une de ses toiles, illustre sa façon de s'appuyer sur l'évidence pour nous y faire réfléchir en profondeur. Dans ses peintures, typiquement sèches et caustiques figurent des répliques de films ou extraits de chansons ("Trbl," "Riot," "Sell the House, Sell the Car, Sell the Kids," "Run Dog Run"), évoquant un monde aussi rude que les photographies en noir et blanc de rues désertes de New York. Les peintures de Wool s'affirment sans complexe en tant que grandes oeuvres d'art. Explorant l'oeuvre de Wool au long de près de 500 pages, cette monographie est surprenante de profondeur et d'exhaustivité. Hans Werner Holzwarth, déjà auteur de plusieurs livres avec Wool, apporte sa connaissance de l'oeuvre mais aussi de l'artiste. De nombreuses illustrations de la main même de Wool, et photos prises lors de la réalisation, accompagnent les reproductions des toiles. Le texte analyse la carrière de l'artiste depuis ses débuts dans les années 80, à son accession au statut de l'une des plus importantes de l'art contemporain.

  • Rose, c'est Paris, de Bettina Rheims et Serge Bramly, est à la fois une monographie photographique et un long-métrage sur DVD. Cette oeuvre d'art extraordinaire, qui se décline en deux formats différents mais complémentaires, défie toute catégorisation. Car, dans cet opus poétiquement symboliste aux multiples niveaux de lecture, la photographe Bettina Rheims et l'écrivain Serge Bramly évoquent le Paris des visions surréalistes, des identités troubles, des fantômes artistiques, des manipulations secrètes, de l'obsession, du fétichisme et d'un désir irrépressible.

    À cheval entre littérature érotique, photographie de mode, monographie artistique, mystère métaphysique, archéologie sociale et culturelle de la capitale française et film d'art et d'essai néo-noir, Rose, c'est Paris raconte l'histoire torride de soeurs jumelles, simplement nommées B et Rose, et d'un troisième personnage principal, la ville elle-même. Un enlèvement, et c'est une histoire de détective qui se déroule dans les rues, les cafés, les cabarets, les musées, les usines abandonnées et les grands hôtels de Paris. Qu'est-il arrivé à la soeur disparue? Y-a-t-il eu complot? A-t-elle vraiment été kidnappée? Est-elle encore en vie? Ne s'agirait-il pas en fait d'une affaire d'erreur sur son identité ?

    Rheims et Bramly ont créé une série de tableaux extraordinaires qui suggèrent toutes les potentialités de l'intrigue et mettent en scène une profusion de célébrités comme Naomi Campbell, Michelle Yeoh, Monica Bellucci, Charlotte Rampling, Valérie Lemercier, Inès Sastre, Anna Mouglalis, Audrey Marnay, Anthony Delon, Rona Hartner, Jean-Pierre Kalfon, Azzedine Alaïa, Louise Bourgoin et Hélèna Noguerra.

    Un attaché-case rétro renferme amoureusement les souvenirs, les fétiches de cette fable étrange: une rose, un masque, une statuette de la tour Eiffel (l'arme du crime?), un livret, un DVD, et bien sur l'album de photos. Réveillez le détective qui sommeille en vous: étalez devant vous les pièces de l'énigme, ouvrez les loquets rouillés et dévorez les preuves...

    Édition d'art limitée à 100 exemplaires, accompagnée du tirage C-print original numéroté de Rose, c'est Paris (2009), 30 x 40 cm sur papier Harman Photo-Baryth, signé par Bettina Rheims Également disponible dans une seconde Édition d'art comprenant un autre tirage.

  • "Ballet dans la poussière : photographies de baseball des années 60 et 70 Edition collector limitée à 1000 copies, numérotées et signées par Neil Leifer Le base-ball professionnel évoque les années 60 et 70 aux baby-boomers de ce monde. Ayant grandi près d'une ville aux trois grandes équipes, Eric Kroll ne vivait que pour les Giants au stade Polo Grounds, les New York Yankees au Yankee Stadium et les Brooklyn Burns (les Dodgers) à Ebbets Field.
    Cette ébullition a été immortalisée sur pellicule par le photographe sportif majeur de cette génération, Neil Liefer. C'est son base-ball que celui de ces deux décennies.
    Ce superbe recueil d'images révèle la proximité dont Neil put disposer avec les joueurs, sur le terrain, dans la tranchée, dans les vestiaires. Toute la palette des émotions y transparaît sur le visage des joueurs et de leurs supporters.
    Depuis les World Series de 1960 à la saison de 1977, l'incessante activité de Leifer dessine une image du base-ball imprégnée de l'âme de cette époque.
    Avec environ 300 photos, ce livre s'organise en trois chapitres : la beauté du base-ball ; ses grands noms (Roberto Clemente, Mickey Mantle, le lanceur Sandy Koufax) ; et les World Series."

  • Dix livres en un pour raconter l'étrange histoire du chef-d'oeuvre de Kubrick qui n'a jamais vu le jour L'étui conçu comme un livre creux renferme tous les documents issus des archives de Stanley Kubrick qui permettront au lecteur d'imaginer à quoi aurait pu ressembler son film sur l'empereur, notamment un fac-similé du scénario. Cet objet de collection est publié en édition limitée de 1 000 exemplaires numérotés.

    Depuis 40 ans, les admirateurs de Kubrick et les passionnés de cinéma s'interrogent sur son mystérieux film consacré à Napoléon Bonaparte, jamais réalisé alors qu'il devait entrer en production juste après la sortie de 2001: l'Odyssée de l'espace. Le Napoléon de Kubrick aurait été à la fois une étude de caractère et une épopée grandiose, avec scènes de bataille et figurants par milliers. Pour écrire son scénario original, Kubrick s'est lancé dans deux années de recherches intensives ; grâce à la collaboration d'une dizaine d'assistants d'un spécialiste de Napoléon enseignant à Oxford, il a constitué un corpus de matériau de recherche et de pré-production d'une valeur documentaire sans égale, qui inclut notamment environ 15 000 photos de repérage et quelques 17 000 diapositives sur l'iconographie napoléonienne. Kubrick n'a rien laissé au hasard dans sa quête quasi-obsessionnelle d'informations sur la vie et la personne de Napoléon. Hélas, ce film ne sera pas tourné : les grands studios, d'abord la M.G.M. puis United Artists, ont jugé l'aventure trop risquée à une époque où les sagas historiques étaient passées de mode.

    En hommage à ce chef-d'oeuvre inachevé, TASCHEN dévoile pour la première fois aux passionnés l'incroyable travail préparatoire accompli par Kubrick, dans une somptueuse édition limitée. Le lecteur pourra y parcourir une partie de la correspondance et du matériel de recherche de Kubrick sur le sujet, notamment diverses études de costumes, photos de repérage et versions du scénario, des documents classés en cahiers thématiques. La dernière version du scénario est reproduite en fac-similé tandis que les autres textes sont rassemblés dans un cahier distinct, soigneusement séparé du matériau iconographique. Ces cahiers sont glissés - ou devrions-nous dire cachés? - dans un étui reproduisant la reliure d'un livre d'histoire napoléonien.

    Le cahier consacré aux textes se compose du premier traitement in extenso, d'études replaçant le scénario dans un contexte historique et esthétique, d'un article de Jean Tulard sur Napoléon au cinéma, et d'une retranscription des entretiens entre Kubrick et l'historien Felix Markham. Grâce à ce volume unique, aboutissement d'années de recherches et de préparation, le lecteur devient témoin de la démarche créatrice d'un des plus grands talents du cinéma et plonge dans la personnalité fascinante et énigmatique de Napoléon Bonaparte.

    Comprend un accès exclusif à une base de données qui permet de consulter et de télécharger des documents: l'intégralité du dossier iconographique de Kubrick, soit près de 17.000 images napoléoniennes.

  • A decade after his first TASCHEN book, Deux ex Machina, master photographer Ralph Gibson returns with an exquisite collection of nudes, combining the best of his recent work with an in-depth interview by Eric Fischl. Strikingly graphic, meticulously composed, and loaded with subtle provocations, Gibson's mysterious, dreamlike images pay homage to greats such as Man Ray and Edward Weston, while continually pursuing new frontiers.

  • Presented in a custom slipcase and limited to 100 numbered copies, each signed by Ralph Gibson, this collector's Art Edition is accompanied by the silver gelatine print Untitled (Nude through Blinds, Palm Beach), 1981. Format 28 x 35.5 cm (11" x 14").

    A decade after his first TASCHEN book, Deux ex Machina, Ralph Gibson is back with an exquisite collection of nudes, combining his best recent images with an in-depth interview by Eric Fischl. Gibson's work - strikingly graphic, meticulously composed, loaded with subtle provocations and mysterious allusions - pays tribute to photographic traditions while pushing the medium's frontiers. Lovers and collectors of fine art photography will relish this rare opportunity to own a signed, numbered, limited edition volume - as well as a high quality silver gelatine print of one of his nudes.

  • Entre 1959 et 1960, le photographe William Claxton et l'éminent musicologue Joachim E. Berendt traversent les Etats-Unis sur la piste du jazz. De leur rencontre naît une extraordinaire collection de photographies et d'enregistrements d'artistes légendaires aussi bien que de musiciens de rue totalement inconnus.

    Le livre Jazzlife, qui témoigne de cette collaboration, est devenu un collector hautement prisé parmi les amateurs de jazz et de photographie. En 2003, TASCHEN a commencé à rassembler cette importante collection en y ajoutant de nombreux clichés couleur, inconnus jusqu'alors, de ces voyages. Ils sont présentés ensemble dans cette édition grand format, qui comporte également une introduction de William Claxton dans laquelle il retrace ses voyages avec Berendt et son histoire d'amour avec le jazz en général. Un CD audio remasterisé à partir des prises de son originelles de Joachim Berendt effectuées aussi bien dans la rue que dans des églises ou des salles de danse accompagne cet ouvrage.

    Les photos quant à elles font revivre Charlie Parker, Count Basie, Duke Ellington, Muddy Waters, Gabor Szabo, Dave Brubeck, Stan Getz, Billie Holiday, Ella Fitzgerald, Miles Davis, Charlie Mingus, Thelonious Monk, John Coltrane et bien d'autres.

  • 50 years of slightly slutty behavior :
    TASCHEN tient à célébrer une femme de caractère, candide et vorace à la fois, une véritable icône sexuelle qui a transcendé les frontières ethniques-bref, un personnage hors du commun : Vanessa del Rio, première star " latino " du porno américain. Présenté dans ce superbe volume de 396 pages, Vanessa del Rio retrace, avec ses mots, son parcours à la fois tumultueux, choquant, amusant et inspirant d'amazone décomplexée tenant à exprimer sa sexualité le plus librement possible. Une édition " collector " limitée à 200 exemplaires signés par Vanessa, accompagnée d'une lithographie de Robert Crumb signée et numérotée et d'un documentaire de deux heures qui convaincra les plus réticents qu'il ne peut y avoir qu'une Vanessa del Rio.

  • Let me in

    Mario Testino

    Dans le secret des stars: photos intimes de célébrités prises par le photographe préféré du monde de la mode Édition limitée à 1 000 exemplaires, numérotés et signés par l'artiste Grâce à son statut de photographe de mode le plus en vue et le plus influent ayant voyagé aux quatre coins du monde, Mario Testino peut approcher comme nul autre les célébrités les plus fascinantes. Il constitue, depuis plusieurs années, une collection personnelle pleine de ces moments hors champ, souvent pris à la volée avant, pendant ou après des séances de pose plus officielles pour Vanity Fair, Vogue, ou pour les nombreux clients que Testino compte dans le monde de la mode. Le tout ne se limite pas au portrait des stars les plus connues et les plus enviées, mais se livre comme une invitation à partager les soirées privées et les moments intimes de la vie de Testino. À contre-pied parfois, mais toujours dans le rythme, Let me in! ouvre, grâce au talent de Testino pour saisir une forme moderne d'élégance libérée du vernis des convenances, un nouveau chapitre de l'oeuvre du photographe qui s'est déjà affirmé avec ses livres Any Objections, Front Row Backstage, Alive, Portraits, Kids, Diana Princess of Wales, ainsi que de nombreuses expositions et publications dans le monde entier.

  • Un grand nom de la mode : la vie et l'oeuvre de Valentino Garavani
    Le prénom de Valentino Garavani est synonyme tout autour du monde de luxe, d'élégance, de tapis rouges. Quelques années seulement après l'ouverture de son atelier de mode à Rome en 1959, Valentino était déjà au sommet de sa gloire, habillant Elizabeth Taylor, Jackie Kennedy ou Audrey Hepburn. Quarante ans plus tard, il habille toujours les plus grandes célébrités, de Gwyneth Paltrow à Jennifer Lopez, mais son atelier de mode est l'un des plus célèbres du monde, et une force économique de poids en Italie. Si c'est le succès de ses lignes de prêt-à-porter qui le fait vivre, le coeur de Valentino est tout entier dévoué à la haute couture et aux oeuvres sophistiquées qui ont fait sa réputation de plus grand couturier de mode, au-delà des tendances.
    Cette luxueuse édition limitée à 2000 exemplaires signés et numérotés rend hommage à la carrière de Valentino à travers une riche sélection d'archives: dessins, photographies de magazines, publicités, portraits et photographies documentaires. Les illustrations sont présentées chronologiquement et accompagnées d'articles de journaux ou magazines consacrés à Valentino, ainsi que d'entretiens de l'écrivain Matt Tyrnauer (Vanity Fair) avec vingt des collaborateurs et proches amis de Valentino, et d'un texte de Suzy Menkes, spécialiste de mode à l'International Herald Tribune. Ce superbe ouvrage, foisonnant et exhaustif, est un hommage au génie, à la vie de Valentino.


empty