Langue française

  • Pendant six ans, Sebastião Salgado a sillonné l'Amazonie brésilienne et photographié la beauté sans égale de cette région hors du commun: la forêt, les cours d'eau, les montagnes, les peuples qui y vivent - un irremplaçable patrimoine de l'humanité.
    Dans la préface de ce livre, Salgado écrit : «Pour moi, c'est la dernière frontière. Un univers mystérieux dans lequel la puissance de la nature est ressentie comme nulle part ailleurs sur Terre. Ici s'étale à l'infini la forêt qui abrite un dixième de toutes les espèces animales et végétales. Le plus grand laboratoire naturel au monde.» Salgado s'est rendu auprès d'une douzaine de tribus indigènes organisées en minuscules communautés à travers la plus grande forêt tropicale de la planète. Il a témoigné de la vie quotidienne des Yanomami, des Asháninka, des Yawanawá, des Suruwahá, des Zo'é, des Kuikuro, des Waurá, des Kamayurá, des Korubo, des Marubo, des Awá et des Macuxi : de la chaleur de leurs liens familiaux, de leurs chasses et de leurs pêches, de leur façon de préparer et partager les repas, de leur merveilleux talent pour se peindre le visage et le corps, de l'importance de leurs chamanes, de leurs danses et de leurs rituels.
    Sebastião Salgado a dédié ce livre aux peuples indigènes de la région amazonienne du Brésil: «Je souhaite, de tout mon coeur, de toute mon énergie, de tout ce qui vit intensément en moi, que d'ici à cinquante ans ce livre ne ressemble pas à un registre d'un monde perdu. Amazônia doit continuer à être.»

  • « Dans GENESIS, mon appareil photo a permis à la nature de me parler. Écouter fut pour moi un privilège » - Sebastião Salgado.

    En 1970, à 26 ans, Sebastião Salgado se retrouve par hasard pour la première fois avec un appareil photo entre les mains. En regardant dans le viseur, il a une révélation : brusquement, la vie prend un sens. Dès lors - même s'il lui a fallu des années de travail acharné avant d'acquérir l'expérience nécessaire pour pouvoir vivre de son travail de photographe - l'appareil photo devient l'outil par lequel il interagit avec le monde. Salgado, qui a « toujours préféré la palette en clair-obscur des images en noir et blanc » prend quelques photos couleur à ses débuts, avant d'y renoncer définitivement.

    Élevé dans une ferme au Brésil, Salgado éprouve un amour et un respect profonds pour la nature; il se montre aussi particulièrement sensible à la façon dont les êtres humains sont affectés par les conditions socio-économiques souvent accablantes dans lesquelles ils vivent. Des nombreuses oeuvres que Salgado a réalisées au cours de son admirable carrière, trois projets de longue haleine se démarquent particulièrement: La Main de l'homme (1993) qui illustre le mode de vie bientôt révolu de travailleurs manuels du monde entier, Exodes (2000), témoignage sur l'émigration massive causée par la faim, les catastrophes naturelles, la dégradation de l'environnement et la pression démographique, et ce nouvel opus, GENESIS, résultat d'une expédition épique de huit ans à la redécouverte des montagnes, déserts et océans, animaux et peuples qui ont jusqu'ici échappé à l'empreinte de la société moderne - les terres et la vie d'une planète encore préservée. « Près de 46% de la planète semblent encore comme au temps de la Genèse », fait remarquer Salgado. « Nous devons sauvegarder ce qui existe. » Le projet GENESIS, en lien avec l'Instituto Terra créé par Salgado cherchent à montrer la beauté de notre planète, à inverser les dommages qu'on lui a infligés et à la sauvegarder pour les générations futures.

    Au cours de 30 voyages, à pied, en avion léger, en bateau, en canoë et même en ballon, par une chaleur extrême ou un froid polaire et dans des conditions parfois dangereuses, Salgado a réuni des images qui nous montrent la nature, les peuples indigènes et les animaux dans toute leur splendeur. Maîtrisant le monochrome avec un talent qui rivalise avec celui du virtuose Ansel Adams, Salgado fait entrer la photographie noir et blanc dans une autre dimension ; les nuances de tons de ses oeuvres, le contraste entre le clair et l'obscur, évoquent les tableaux de grands maîtres comme Rembrandt et Georges de la Tour.

    Que découvre-t-on dans GENESIS? Les espèces animales et les volcans des Galápagos ; les manchots, les lions de mer, les cormorans et les baleines de l'Antarctique et de l'Atlantique sud ; les alligators et les jaguars du Brésil ; les lions, les léopards et les éléphants d'Afrique; la tribu isolée des Zoé au fin fond de la jungle amazonienne ; le peuple Korowaï vivant à l'âge de pierre en Papouasie occidentale ; les éleveurs de bétail nomades Dinka du Soudan; les nomades nénètses et leurs troupeaux de rennes dans le cercle arctique; les communautés mentawai des îles à l'ouest de Sumatra ; les icebergs de l'Antarctique; les volcans d'Afrique centrale et de la péninsule du Kamtchatka ; les déserts du Sahara ; le rio Negro et le rio Juruá en Amazonie; les failles du Grand Canyon; les glaciers de l'Alaska... Après s'être rendu là où personne n'était jamais allé, et avoir consacré tant de temps, d'énergie et de passion à la réalisation de cet ouvrage, Salgado considère GENESIS comme sa « lettre d'amour à la planète ».

    Contrairement à l'édition limitée, conçue comme un portfolio grand format zigzaguant autour de la planète, l'édition grand public présente une sélection différente de photographies organisées par zones géographiques en cinq chapitres: Aux confins du Sud, Sanctuaires, Afrique, Terres du Nord et Amazonie et Pantanal. Chacune à sa manière, l'édition d'art et l'édition grand public - toutes deux conçues et réalisées par Lélia Wanick Salgado - rendent hommage au projet GENESIS de Salgado, aussi grandiose qu'exceptionnel.

  • Si quelques femmes artistes sont parvenues à entrer dans l'histoire de l'art, aucune n'a connu une ascension aussi fulgurante que la peintre mexicaine Frida Kahlo (1907-1954).
    Reconnaissable entre mille et représenté sur plus de cinquante autoportraits extraordinaires, son visage est admiré depuis des générations. Cette oeuvre unique, associée aux centaines de photos prises par de grands noms comme Edward Weston, Manuel et Lola Álvarez Bravo, Nickolas Muray ou Martin Munkácsi, a fait de Frida Kahlo une icône de l'art du XXe siècle.
    Frida a décidé de devenir peintre après un accident survenu durant son l'adolescence. Son mariage avec Diego Rivera, en 1929, la propulse sur le devant de la scène artistique, non seulement au Mexique, mais aussi aux États-Unis et en Europe. Une personnalité comme André Breton a fait l'éloge de son travail et a inclus la peintre dans le cercle international des Surréalistes. En 1939, il expose ses oeuvres à Paris où Picasso, Kandinsky et Duchamp les admirent.
    Ce livre format XXL offre au lecteur l'opportunité d'explorer les peintures de Frida Kahlo comme jamais auparavant. À l'aide de reproductions superbes, parfois agrandies par rapport à leurs dimensions originales et en interaction avec des photos célèbres de l'artiste, il présente des oeuvres provenant de collections privées, difficilement accessibles au grand public, ainsi que d'autres que l'on croyait perdues ou qui n'ont pas été exposées depuis plus de 80 ans. Ce volume représente l'étude la plus complète à ce jour des peintures de Frida Kahlo.
    Des dessins, des extraits de son journal intime, des lettres et une biographie abondamment illustrée de photographies de Frida, de Diego et de la Casa Azul - la maison de Frida et le centre de son univers - donnent un aperçu très personnel de la vie et de l'univers artistique de Frida Kahlo.

  • Cet ouvrage XXL offre une réédition des planches de référence des Trente-six vues du mont Fuji de Katsushika Hokusai, monument de l'histoire et chef-d'oeuvre de l'estampe. Il réunit les plus belles épreuves des 46 planches principales mais aussi celles de 114 variantes chromatiques provenant de collections privées et institutions du monde entier. Reproduites avec le plus grand soin sur papier traditionnel non massicoté, elles constituent un trésor visuel qui nous transporte au coeur du Japon du XIXe siècle.

  • Le travail photographique unique de Frédéric Chaubin nous embarque dans un périple à travers l'Europe et les siècles. Avec plus de 200 lieux photographiés dans 21 pays, Stone Age révèle l'histoire et l'architecture des châteaux médiévaux les plus dramatiques du continent, dans un recueil sans précédent.
    Encouragé par le succès de son immersion dans l'esthétique soviétique pour CCCP, Chaubin expose une nouvelle fois des structures éminemment spectaculaires, qui traversent le temps et profilent leur caractère insolite dans nos paysages modernes.
    Précurseurs du Brutalisme, ces châteaux ont établi la prépondérance de la fonction sur la forme, leurs silhouettes et leurs matériaux bruts ont défini des pans entiers de l'histoire architecturale.
    Prises avec une chambre photographique argentique Linhof, ces photos sont le résultat de cinq années de voyage et d'enquête. Accompagnées d'une carte et d'un essai explicatif, elles racontent 400 ans d'histoire, soit toute l'époque médiévale et féodale, jusqu'au XVe siècle.
    Étude photographique du déclin autant que de l'endurance, Stone Age retrace le destin de places fortes singulières qui continuent à enchanter un public nombreux et occupent une place à part, mystique, dans notre imaginaire collectif.

  • Les secrets des tableaux dévoilés.
    Cette importante contribution à notre compréhension des chefs-d'oeuvre de l'histoire de l'art passe à la loupe quelques-uns des plus célèbres tableaux du monde, pour nous aider à dévoiler leurs plus petits et plus subtils éléments et tout ce qu'ils révèlent d'une époque, d'une culture et d'un espace révolus.
    En guidant notre regard sur les menus détails du sujet et du symbolisme, Rose-Marie et Rainer Hagen nous proposent de découvrir d'un oeil nouveau même les toiles les plus connues à travers leurs complexités et intrigues. La mariée est-elle enceinte ? Pourquoi l'homme porte-t-il un béret ? Comment l'ombre de la guerre plane-t-elle sur une scène de danse ? D'un tableau à l'autre, nous voyageons de l'Égypte ancienne à l'Europe moderne, de la Renaissance aux Années folles. Nous partons à la rencontre de héros grecs et de poètes allemands sans le sou et passons de cathédrales en cabarets, du jardin d'Éden à un banc de jardin de la France rurale.
    En décortiquant chaque tableau pour mieux le reconstituer comme un puzzle géant, nous sommes fascinés par ces toiles célèbres, non seulement par leur prodigieuse richesse de détail, mais aussi parce qu'elles témoignent des modes et tendances, des personnages et de la politique, des amours et des moeurs de leur époque.

  • En novembre 2020, Depeche Mode entrait au Rock & Roll Hall of Fame et Dave Gahan recevait cet hommage avec ces mots: «Je voudrais remercier Anton Corbijn qui, grâce à Dieu, est monté à bord au bon moment pour nous donner l'air vraiment cool.» À l'automne 2020, TASCHEN avait publié Depeche Mode by Anton Corbijn (81-18) en édition limitée signée par Depeche Mode et Anton Corbijn, une des éditions collector qui s'est vendue le plus vite de toute l'histoire de notre maison. Cette édition format XL, tout aussi homérique mais plus économique, témoigne de la vision unique de Corbijn et de cette image « cool » pour laquelle Gahan a exprimé sa touchante reconnaissance dans son discours. C'est une histoire illustrée détaillée du parcours Corbijn, qui, devenu le directeur artistique de facto du groupe en 1986, a participé à façonner la réputation de Depeche Mode, groupe culte dans le monde entier.
    Cette édition XL présente plus de 500 photos issues des foisonnantes archives de Corbijn, dont beaucoup sont inédites, parmi lesquelles des portraits officiels ou plus intimes saisis à Madrid, à Hambourg, dans le désert californien, à Prague ou à Marrakech (souvent prises sur le tournage de clips emblématiques comme «Enjoy the Silence» et «Personal Jesus»); une multitude de clichés spontanés, pris sur le vif, et de captivantes photos du groupe prises sur scène lors de toutes ses tournées depuis 1988. Des images que viennent compléter des croquis et des dessins réalisés pour la scénographie des concerts et les couvertures d'album, ainsi que des légendes manuscrites de Corbijn qui placent le lecteur au coeur de la séance photo et un long entretien avec le maître néerlandais.
    Conçu en collaboration étroite avec le groupe, qui raconte aussi son travail avec Corbjin, Depeche Mode. Anton Corbijn (81-18) raconte comment l'esthétique originale d'un homme, qui engloba toute leur iconographie, les photos, la plupart des clips, le graphisme des couvertures d'album, ainsi que les décors et la scénographie des tournées, a aidé à bâtir la popularité inaltérable du groupe. Dans l'introduction du livre, Corbijn décrit son rôle auprès de DM ainsi: «Beaucoup de décisions me revenaient et je voulais prendre les meilleures pour eux. Je voulais penser pour eux. Être grandiose pour eux.» Ce livre est un hommage à la profondeur et à l'envergure de cette grandeur, qui célèbre une des collaborations les plus riches et durables de l'histoire du rock.

  • Née en 1926, mariée en 1947, couronnée reine en 1953, Sa Majesté la reine Elizabeth II rempli ses devoirs depuis plus de soixante ans. TASCHEN rend hommage à son destin remarquable avec cette réédition de Her Majesty, une fabuleuse histoire en photos de sa vie privée et publique.
    Foisonnant de tradition, d'histoire, d'élégance et de culture, l'album retrace la jeunesse de la souveraine, sa courageuse entrée dans l'âge adulte pendant la Seconde Guerre mondiale, son mariage, la maternité et le couronnement, jusqu'aux derniers voyages officiels et cérémonies en date; ses rencontres avec des icônes de leur temps comme les Beatles, Marilyn Monroe et JFK et ses très nombreux périples à l'étranger. Il visite aussi les spectaculaires palais royaux et cède à la liesse contagieuse des mariages et jubilés royaux, et oscille entre l'imposante élégance des portraits officiels et la tendresse et l'humour qui se dégagent de moments plus intimes, en famille.
    Hommage aux meilleurs photographes de son temps tout autant qu'à leur royal sujet, Her Majesty rassemble les clichés de sommités comme Cecil Beaton, Studio Lisa, Dorothy Wilding, Karsh, Lord Snowdon, David Bailey, Patrick Lichfield, Wolfgang Tillmans, Rankin et Annie Leibovitz.

  • Kengo Kuma

    Philip Jodidio

    Jamais l'avenir de l'architecture n'a été si étroitement lié à l'avenir de la planète. Dans notre quête de solutions, on ne peut ignorer le travail de Kengo Kuma. Créateur, notamment, des parois en bambou du stade national du Japon pour les Olympiades d'été 2020, l'architecte japonais est pionnier dans le développement d'une approche réellement durable de la construction, qui transpose artisanat et matériaux locaux au service d'une nouvelle architecture tangible. Découvrez toute l'étendue d'une oeuvre qui défie les dogmes de sa discipline avec cette monographie XXL.

  • Dès l'explosion du phénomène Star Wars sur les écrans en 1977, le public fut aussi fasciné que terrifié par Dark Vador, l'hybride mi-homme mi-machine. En 1999, son créateur George Lucas décidait de raconter l'enfance d'Anakin Skywalker, comment il suivit l'enseignement d'Obi-Wan Kenobi pour devenir un Jedi, comment il découvrit l'amour auprès de la reine de Naboo, Padmé Amidala, puis bascula du côté obscur de sa nature, devenant plus machine qu'homme.
    Force motrice du développement de techniques numériques naissantes, George Lucas savait qu'avec ces outils il pourrait créer de nouvelles créatures et de nouveaux mondes à une échelle jusqu'alors impossible. C'est ainsi qu'il conçut le premier blockbuster numérique et rencontra une résistance farouche quand il milita pour la généralisation des caméras, des décors, des personnages et des projecteurs numériques, que l'industrie cinématographique emploie aujourd'hui largement. Une façon moderne de faire des films popularisée par Lucas.

  • The tattoo book

    Henk Schiffmacher

    La collection privée de Henk Schiffmacher sur l'art et ses maîtres, des années 1730 à 1970 Livre d'histoire, livre d'art et livre de souvenirs captivants, ce livre pluriel compose une vue d'ensemble sur plus de deux siècles d'histoire du tatouage, un éclairage personnel sur la vie des tatoueurs, leur combats et leurs triomphes, les risques professionnels et le courage artistique qui font le sel de cette histoire.

    Depuis quarante ans, Henk Schiffmacher se voue corps et âme à sa collection, amassant croquis, motifs, photos et autres documents témoin du monde entier. Chacun des cinq chapitres du Livre présentent les pièces maîtresses de cette collection, dont beaucoup n'ont jamais été montrées - lithographies, estampes, instruments de tatouage, peintures, photos, affiches, enseignes, dessins originaux et ces motifs de tatouage que les professionnels appellent des «flashes», notamment de planches de flashes vintage extrêmement rares signées par des figures majeures du tatouage occidental à se premières heures. L'ampleur et la variété du tatouage dans le monde s'expose au gré des quelques 700 images du livre: le tatouage indigène des Maoris et des îliens du Pacifique Sud, les traditions antiques de l'Asie et les origines du tatouage occidental old school en Europe et aux États-Unis. Le livre contient aussi une douzaine d'illustrations originales de Schiffmacher typiques de son style inimitable, ainsi qu'une introduction personnelle décrivant le voyage de Schiffmacher l'artiste et le collectionneur, qui façonna sa vision de cet art et de son évolution des bas fonds au grand public.

    Schiffmacher pose un regard fascinant sur l'histoire du tatouage à travers ses réflexions personnelles et le récit trépidant de ses aventures. Avec ce livre, nous en apprenons beaucoup sur l'histoire du tatouage, mais aussi sur les épopées et aléas qui ont émaillé la constitution d'une des plus importantes collections dédiées au tatouage dans le monde, par un tatoueur autodidacte amoureux de l'art et de ses pionniers.

  • Trompe-la-mort et starlettes légèrement vêtues, intrépides dompteurs et «monstres» stupéfiants, ce voyage dans les coulisses du cirque américain réunit affiches originales, lithographies et une pléiade de photographies exceptionnelles pour retracer un monde de glamour et de paillettes et résumer la glorieuse épopée de ce qui a été la plus grande industrie du show-biz au monde.

  • Depuis plus de 5 générations, le magazine National Geographic informe et fascine ses lecteurs par ses photos incroyables et ses histoires passionnantes réunies des 4 coins du monde et des océans les plus profonds. Inspiré de notre monumental Tour du monde en 125 ans, ce volume rassemble plus de 200 images captivantes tirées des archives historiques du National Geographic, dont près de 40 inédites. Abordant voyage, histoire, culture, sujets de société et préservation, ce recueil époustouflant témoigne de l'esprit et la diversité de l'Europe et rend un hommage unique au magazine de photo le plus célèbre du monde.

    Pionnier du reportage photographique, le National Geographic ne cessa de repousser les limites techniques du métier pour distraire et instruire ses millions de fidèles lecteurs. Notre périple transcontinental à travers le temps et l'espace nous mène dans tous les recoins de l'Europe, des sommets enneigés de Finlande à l'écume savonneuse des discothèques d'Ibiza, des eaux bleues et sereines des îles grecques aux fresques pariétales de Lascaux, dans le Sud de la France. On assiste à une éruption ébouriffante sur l'île de Surtsey, en Islande, où les éclairs déchirent des nuages crachés par le volcan, qu'ils teintent de mauves irréels, on se perd parmi les fleurs et les fichus des babouchkas sur le marché de Volgograd, en Russie, on suit prudemment des grimpeurs qui franchissent une crevasse dans l'Oberland bernois. En cours de route, on s'imprègne de la culture de certaines des plus belles villes au monde: Paris, Rome, Berlin, Londres, Vienne, Stockholm, Moscou et bien d'autres.

    National Geographic: L'Europe n'oublie aucun joyaux fameux et ni trésor caché de l'Europe dans ce voyage ultime à travers le Vieux Continent. Grâce à ses clichés anciens en noir et blanc, aux autochromes, puis aux photos numériques, sans oublier le Kodachrome à son apogée, cet ouvrage célèbre la puissance de la photographie tout en offrant un périple unique au coeur de l'âme européenne.

  • Découvrez comment Rembrandt Harmenszoon van Rijn a saisi expressions et instants fugaces en quelques traits de crayon. Commémorant les 350 ans de sa mort et une exposition d'une ampleur sans précédent au Rijksmuseum, cette monographie format XXL présente ses 708 dessins, imprimés pour la première fois en couleurs, et ses 314 gravures dans des reproductions de toute beauté.

  • Du Livre de Kells au Décaméron de Boccace, et de la Genèse de Vienne à La Divine Comédie de Dante, ouvrir le Codices illustres, c'est ouvrir la porte d'un monde secret et précieux. Désormais dans un nouveau format, ce livre resplendissant vous permet de découvrir de près 167 des plus beaux et plus importants manuscrits médiévaux. Merveilleusement reproduites en grand format, ces références en matière de miniatures et d'enluminures du IVe siècle à 1600 ont jadis appartenu à quelques-uns des plus grands personnages de l'Histoire. Trésors de l'histoire de l'art, elles valent plusieurs millions et dormaient jusqu'à aujourd'hui dans des collections privées ou des archives bien gardées.

    Bien que ce recueil se concentre surtout sur les manuscrits européens, des exemples choisis dans les traditions mexicaine, perse et indienne viennent illustrer le raffinement et la complexité de l'enluminure de manuscrit dans les cultures non européennes. Une présentation instructive de chaque manuscrit permet au lecteur de s'orienter d'un simple coup d'oeil, et une annexe de 36 pages regroupe les biographies des artistes, ainsi qu'une bibliographie exhaustive, un index et surtout un glossaire des termes techniques.

  • Depuis plus de 5 générations, le magazine National Geographic informe et fascine ses lecteurs avec des photos incroyables et des histoires passionnantes réunies des 4 coins de la Terre et de ses océans. Inspiré par notre monumental Tour du monde en 125 ans, ce volume rassemble plus de 250 images captivantes tirées des archives historiques du National Geographic. Abordant voyage, faune, science, histoire, culture et préservation, ce recueil époustouflant témoigne de la mosaïque de merveilles qu'offrent l'Asie et l'Océanie tout en rendant un hommage unique au magazine de photo le plus célèbre du monde.

    Divisé en zones géographiques - Moyen-Orient, Asie du Sud, du Sud-Est, du Nord et de l'Est, puis Australie, Nouvelle-Zélande, Nouvelle-Guinée, et les îles du Pacifique et du Sud-Pacifique - ce périple transcontinental à travers le temps et l'espace s'appuie sur des clichés en noir et blanc évocateurs, puis des autochromes et des Kodachromes durant leur âge d'or, pour finir par des photos numériques. En cours de route, il nous entraîne le long de la crevasse rocheuse d'un peu plus d'un kilomètre qui mène à l'entrée unique de la cité perdue de Pétra, nous confronte à la majesté du Taj Mahal, nous fait approcher à portée de patte d'ours bruns du Kamtchatka, découvrir le «festival nu» au Japon, où des hommes, nus ou presque, plongent avec insouciance dans l'obscurité, et puis se retrouver nez à nez avec des requins gris de récif au large des îles Marshall. Autant de photos signées, entre autres, Steve McCurry, David Doubilet, Jodi Cobb et Frans Lanting.

    Nos lecteurs découvriront combien le National Geographic a évolué au fil du temps, délaissant peu à peu les visions romantiques du continent, destinées aux baroudeurs de salon, bien avant Google Images ou les chaînes de télé dédiées au voyage, pour proposer des reportages plus percutants sur le surpeuplement urbain, la misère rurale et les menaces environnementales. Cet ouvrage, qui présente aussi les plus belles photos de faune, sur terre et sous l'eau, qui font la réputation du magazine, est à la fois une fenêtre ouverte sur le monde et un investissement culturel précieux, digne d'être partagé.

  • En 1977, Star Wars apparaît avec fracas sur nos écrans de cinéma et depuis, le monde n'est plus le même. Après les films déprimants et cyniques qui ont émaillé le début des années 1970, le public accueille avec enthousiasme l'énergie positive de l'univers Star Wars, suit avec ferveur le parcours initiatique du garçon de ferme Luke Skywalker, de planète en galaxie, et adopte les personnages extraordinaires qu'il rencontre en cours de route, comme le mystérieux ermite Obi-Wan Kenobi, les corsaires de l'espace Han Solo et Chewbacca, les fidèles droïdes C-3PO et R2-D2, la courageuse Princesse Leia et le terrifiant Dark Vador, le sombre empereur suppôt de la force obscure.
    L'auteur, réalisateur et producteur George Lucas a créé le monomythe moderne de notre temps, qui trouve une résonance chez l'enfant que nous sommes tous restés. Il y est parvenu en montant Industrial Light & Magic, société au sein de laquelle il a développé des technologies de pointe en matière d'effets spéciaux qu'il a combinées avec des techniques de montage novatrices et une bande son puissante pour offrir au public une expérience cinématographique et sensorielle unique.
    Dans ce premier volume conçu avec la participation totale de Lucasfilm, c'est George Lucas lui-même qui nous raconte l'histoire et nous plonge dans le processus de fabrication de la trilogie originelle - l'Épisode IV: Un nouvel espoir, l'Épisode V: L'Empire contre-attaque et l'Épisode VI: Le Retour du Jedi - à travers de multiples détails passionnants qui dévoilent la création de son univers unique. Cet ouvrage format XXL renferme une profusion de pages de scénario, de documents de production, d'esquisses, d'extraits de storyboards, de photos de plateau, de photogrammes et d'affiches, nous entraînant dans une véritable exploration de la saga originale racontée par son créateur.

  • Gio Ponti

    Stefano Casciani

    Éprouvez la vision sans limites d'un des plus grands architectes, designers et directeurs artistiques du 20e siècle. Une iconographie jusqu'alors inédite, mise en perspective par une attention particulière portée aux détails et reproduite en résolution fine et format XXL, rapproche son oeuvre du lecteur comme aucun livre ne l'avait fait jusqu'alors. Composé en étroite collaboration avec les Archives Gio Ponti, c'est un ouvrage immersif à l'échelle de son univers kaléidoscopique.

  • La vie et l'époque de Pieter Bruegel l'Ancien (1525-1569) ont été marquées par de violents conflits culturels. Il a ainsi connu des guerres de religion, le règne brutal du duc d'Albe alors gouverneur des Pays-Bas et les effets palpables de l'Inquisition. À ce jour, la vie de l'artiste flamand demeure nimbé de mystère. Nous ne savons pas exactement où et quand il est né. Si les érudits ont d'abord souligné le caractère vernaculaire de sa peinture et de ses gravures, la recherche moderne accorde plus d'importance à l'aspect humaniste de son oeuvre.
    Après avoir conçu des dessins préliminaires pour l'éditeur Jérôme Cock, Bruegel réalise plusieurs séries d'estampes qui furent distribuées dans toute l'Europe. Elles dépeignent les vices et les vertus au détour de fêtes paysannes endiablées et de paysages à perte de vue. Il se tourne ensuite de plus en plus vers la peinture, puisant sa clientèle dans l'élite culturelle d'Anvers ou de Bruxelles.
    Cette monographie témoigne de la clairvoyance d'un artiste qui prit à bras le corps les grands motifs de conflit de son temps et proposa des inventions et des solutions nouvelles. Plutôt que d'idéaliser la réalité, il représenta les horreurs des guerres de religion et prit des positions critiques à l'égard de l'Église catholique. Il imagina ainsi son propre répertoire visuel de la dissidence, incorporant ses messages subliminaux dans des scènes innocentes du quotidien afin d'échapper aux blâmes.
    Cette anthologie format XXL réunit l'ensemble de ses 39 toiles, 65 dessins et 89 gravures, qui témoignent à la fois des moeurs religieuses et de la culture populaire qui unissait les communautés à l'époque de Bruegel. On découvre ainsi comment, malgré sa mort prématurée, Bruegel est allé à contre-courant de la Renaissance italienne. Les vers satiriques et les motifs critiques qui sont parvenus jusqu'à nous illustrent cette divergence profonde avec ses contemporains tournés vers Rome, admirateurs de Michel-Ange et Raphaël.
    Publiée à l'occasion du 450e anniversaire de la mort de Bruegel et de la toute première exposition qui lui sera exclusivement consacrée, au Kunsthistorisches Museum de Vienne, cette monographie offre l'immersion la plus complète dans l'univers visuel unique de Bruegel.

  • C'était l'époque des bals costumés, de Metropolis et de Josephine Baker; des découvertes scientifiques cruciales, de la verve littéraire et du chaos politique engendré par la République de Weimar. Après le succès fracassant de Hollywood dans les années 1930 et Jazz. Dans le New York des Années folles, l'illustrateur Robert Nippoldt s'est associé à l'auteur Boris Pofalla pour évoquer la métropole trépidante et libre qu'était Berlin dans les années 1920.

    Composé comme une visite touristique de la ville à travers le temps, Berlin of the Roaring Twenties raconte la dimension urbaine et les épisodes complexes d'une décennie de mutations, des longues artères illuminée par le nouveau réseau d'éclairage électrique aux planchers qui vibrent dans toute la ville au rythme du fox-trot et du tango. Faisant montre de sa maîtrise graphique de la lumière, de l'ombre et de l'expression, grâce à la patine que confère le tirage argentique, Nippoldt alterne portraits et paysages pour montrer le décor changeant et les centres dynamiques de cette capitale en plein essor et en pleine industrialisation, ainsi que les personnages extraordinaires qui peuplaient ce vivier artistique, scientifique et idéologique.

    Animé par une curiosité sincère pour les excentriques et marginaux, qui façonnèrent cette époque entêtante, autant que pour les «puissants», Nippoldt dresse le portrait de personnalités comme Lotte Reiniger, Christopher Isherwood, Albert Einstein, Kurt Weill, Marlene Dietrich et George Grosz, mais aussi de Thea Alba, « la femme aux dix cerveaux », de Magnus Hirschfeld, le « Einstein du sexe », et du fameux criminel local Adolf Leib. C'est ainsi que le livre pose un regard particulier sur certains des phénomènes culturels et politiques les plus marquants de l'époque, et s'attache aux plus grandes vedettes du grand écran ou à l'atmosphère chaotique engendrée par le gouvernement de Weimar.

    Au-delà des protagonistes et des lieux, le livre saisit surtout l'esprit incomparable et ineffable d'un endroit et d'un moment, d'une époque suspendue entre deux guerres mondiales et d'un pays tiraillé entre l'audace de céder à la joie de vivre et la noirceur envahissante du national-socialisme. Avant que la nuit tombe, Nippoldt nous montre tout: le feu des projecteurs et les murmures en coulisses, les usines qui sortent de terre et la physique théorique, le rugissement des stades et le silence feutré des théâtres, les chansons des Comedian Harmonists, les satires de George Grosz et l'icône Marlene Dietrich, qui ébranle les caractéristiques du genre avec sa cigarette, son chapeau haut-de-forme, son smoking, et son fameux regard aguicheur.

  • Plus de quatre siècles après sa publication originale, découvrez un joyau de cartographie urbaine et d'instruction civique. Cette réimpression de grande qualité comprend l'ensemble des 363 planches couleur du Civitates orbis terrarum, magnifique collection de gravures de plans de ville produites entre 1572 et 1617.

    Avec ses cartes, vues à vol d'oiseau et plans de toutes les grandes villes d'Europe, ainsi que des villes les plus importantes d'Asie, d'Afrique et d'Amérique Latine, ce chef-d'oeuvre de la cartographie urbaine nous offre une vue globale de la vie urbaine au tournant du XVIIe siècle. Édité et annoté par le théologien Georg Braun et accompagné de bon nombre de gravures de Franz Hogenberg, cet ouvrage comprend également les réalisations de plus d'une centaine d'artistes et cartographes qui n'ont pas simplement proposé des vues de villes mais y ont également introduit des éléments complémentaires, comme des personnages en costume local, des scènes de cour ou des détails topographiques qui aident à rendre compte de la situation géographique, du pouvoir commercial et de l'importance politique de chacune des villes.

    Cette réédition de TASCHEN replace les planches dans leur contexte grâce à des extraits choisis des textes de Braun sur l'histoire et l'importance de chaque centre urbain, ainsi que des commentaires détaillés permettant de situer chaque plan de ville dans son contexte cartographique et culturel.

  • 90 years ago, a young animator put everything on a single card: Walt Disney's Mickey Mouse became an instant icon and changed the face of modernity. TASCHEN's second volume of one of the most expansive illustrated publications on the Disney universe celebrates Mickey's complete legacy: 1,500 images such as behind-the-scenes shots and rare animation sketches celebrate the art behind all of the about 150 classic cartoons, the timeless comic adventures and the world of Mickey merchandise and memorabilia.
    The landmark volume spans the legendary Mickey Mouse Club as well as unfinished projects.

  • Nombreux sont ceux qui la considèrent comme la plus importante invention du deuxième millénaire. Publiée dans les années 1450 à Mayence, dans l'actuelle Allemagne, la bible de Gutenberg est le premier ouvrage majeur imprimé grâce à des caractères métalliques mobiles en Occident et inaugura une toute nouvelle ère dans la diffusion du savoir, à travers la production de livres en masse.
    Avant Gutenberg, l'impression avec caractères mobiles était déjà maîtrisée en Asie, mais n'avait pas encore atteint l'Occident. Au contraire, les livres produits en Europe étaient encore copiés à la main, un processus long et laborieux. La presse à caractères mobiles qu'imagine Gutenberg accélère la production de façon significative sans sacrifier la qualité. Son invention élargit radicalement la diffusion du savoir et fonde les principes de la communication de masse, en permettant à un plus grand nombre d'accéder aux idées et de participer aux discussions. Parmi les révolutions radicales en matière de savoir collectif, la bible de Gutenberg figure en tête de liste avec Internet.
    Cette réédition intégrale de la bible de Gutenberg a été réalisée à partir du seu exemplaire complet conservé à la bibliothèque de Göttingen, une des très rares éditions sur vélin parvenue jusqu'à nous et ainsi un des livres les plus précieux au monde, inscrit au Registre de la mémoire du monde de l'UNESCO. Les 1.282 pages de ce chef-d'oeuvre artistique et technologique sont reproduites et accompagnées d'un livret rédigé par Stephan Füssel, président de la chaire Gutenberg à l'université de Mayence, qui présente Gutenberg et analyse son influence décisive. L'édition comprend aussi 2 documents majeurs de l'époque: le Livre modèle de Göttingen, utilisé pour les enluminures de la bible de la bibliothèque de Göttingen, ainsi que le seul acte officiel subsistant sur la bible de Gutenberg, rédigé par Ulrich Helmasperger, qui permet de retracer son histoire et celle de son invention unique.

  • Naomi Campbell

    Josh Baker

    La beauté au rang d'art. L'ascension de Naomi Campbell vers les sommets de la gloire, à travers les grands noms de la mode.

empty