Terres Editions

  • La ferme de papa, c'est d'abord une vie de peine et de labeur où, pour manger son pain, il fallait avoir moissonné son champ de blé et accompli toutes les besognes de la journée. Les petites mains, comme celles des adultes, ne restaient jamais inactives. Pourtant, tous avaient à coeur de se retrouver le soir lors des veillées, en famille ou lors des grandes fêtes de village ou de fin de moisson afin d'agrémenter leur quotidien. Dans ce fabuleux voyage dans le temps où chacun songe alors à ses parents ou ses grands-parents, vous retrouverez les gestes des paysans d'antan et les grandes traditions rurales.

  • Oui, le rugby de papa, c'est rétro, c'est de la nostalgie, c'est plusieurs générations de mordus, collectionneurs invétérés de surcroît, qui nous font partager leur passion dévorante pour le ballon ovale. Grâce à cet herbier affectif, à cette extraordinaire moisson d'images, vous allez ainsi découvrir toutes les saveurs du jeu entre 1890 et l'époque actuelle. Il y a là les équipements, les grandes équipes, les joueurs, les réclames, les billets, les règles, le match, mille autres rebonds et forcément Roger Couderc. Tout le rugby d'aujourd'hui, d'hier et d'avant-hier, le rugby éternel.
    Entrez et comme Walter Spanghero vous direz : « Le rugby de papa, c'est le mien. »

  • Depuis les années 1860 et les essais du « planeur » de Jean Marie Le Bris, l'homme a gagné le ciel, tel Icare. Et les progrès qui le mèneront à conquérir défi nitivement ce nouveau territoire se succèderont à un rythme eff réné : Clément Ader installe un moteur sur l'Éole, Alberto Santos-Dumont établit un record en 1906... Mais bien vite la guerre s'annonce, et elle se jouera dans les airs. Les nombreux avions doivent, entre les deux guerres, trouver de « nouvelles missions » : c'est le début des vols commerciaux. Mais voler est encore toute une aventure. C'est la seconde guerre mondiale, et les progrès dans les communications par ondes, qui voit naître l'aviation moderne avec les MS 406 ou les Dewoitine D 520. Aussi, les années d'après-guerre vivront-elles une révolution avec la multiplication des compagnies aériennes et des vols commerciaux avec des avions toujours plus gros, et plus rapides, de la Caravelle de Sud-Aviation jusqu'au mythique Concorde et ses Mach 2,05 !

  • De l'emblématique mobylette à la mythique allemande, en passant par l'étonnante japonaise, la moto de papa possède un doux parfum d'aventure et de liberté. Que ce soit à la ville, sur les circuits ou encore dans la poussière des routes, la moto représente autant un moyen de transport qu'un mode de vie à part entière. À l'image de la R90S de BMW ou encore de la Motobécane 500, chaque modèle a son histoire, son caractère et évoque une période particulière que l'on redécouvre non sans nostalgie dans ce livre, à l'iconographie variée et riche et au texte complet et passionnant, qui retrace l'histoire de ces engins et de cet univers aux multiples facettes.

  • Pour des générations de passionnés, l'automobile reste associée à une fantastique épopée ainsi qu'à une aventure sans précédent.
    C'était le temps des premiers congés payés, des week-ends à la campagne. Fangio et Clark se surpassaient sur les pistes de course. Un bruit, une odeur, une sensation de vitesse et de liberté enivrante, ces sacrées voitures n'ont pas fini de nous faire vibrer grâce à des images d'époque, des documents rares qui viennent compléter un texte riche en anecdotes !

  • Le saviez-vous? Le deux-roues à moteur est une invention française.
    C'est même en France que le mot "motocyclette " est inventé à la fin du XIXe siècle. Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, des marques aujourd'hui oubliées comme Alcyon, Gnome et Rhône, Monet-Goyon, Motobécane ou encore Terrot sont les fleurons d'une industrie motocyclette française prospère. Et si cette dernière, après 1945, perd de sa superbe face à la concurrence de l'automobile, l'engouement des Français pour le deux-roues ne faiblit pas.
    Durant les années 1950, la moto demeure un spectacle. On se rend en masse voir des courses de cross. On assiste à d'étonnants matchs de Moto Ball, on frissonne en voyant les exploits des motards du " mur de la mort ", et on savoure les exploits d'un des plus grands pilotes français, " Jojo " Monneret. Avec l'arrivée massive des Japonaises, dans les années 1970, la moto devient synonyme de liberté et de vitesse, et les prouesses sportives d'un Patrick Pons, d'un Christian Léon Chemarin ou d'un Jean-Claude Chemarin font rêver les jeunes Français.
    Retrouvez leurs exploits et bien d'autres dans ce beau livre qui retrace avec nostalgie l'histoire de la motocyclette en France de 1945 au milieu des années 1970 à travers le texte d'un spécialiste et une iconographie très riche de près de 200 photos et documents d'archives.

  • Né à l'orée du XXe siècle, avec des marques comme Berliet, Latil, Laffly, Bernard, Unic, Willeme... le poids lourd s'est imposé en France après la Seconde Guerre mondiale comme l'un des outils indispensables de la reconstruction du pays. Les camions sillonnent les routes de France, affrontant les reliefs ardus du Massif central, des Alpes ou des Pyrénées. Le routier impose sa silhouette avec sa casquette, son inévitable « marcel » et sa cigarette maïs plantée dans la bouche. Pendant trente ans, jusqu'à l'essor du trafic international des années 1970, les camions français connaissent leur âge d'or. C'est leur histoire que retrace ce beau livre avec nostalgie, à travers le texte d'un spécialiste et une iconographie très riche de près de 200 photos noir et blanc et couleur, ainsi que de nombreux documents d'archives.

empty