Thames And Hudson

  • Le mobilier art déco connaît aujourd'hui une popularité croissante.
    Le terme art déco, utilisé dès les années 1960, fait référence à la grande exposition internationale des arts décoratifs qui eut lieu à paris en 1925 et présenta au monde entier ce style moderniste, successeur de l'art nouveau, qui combinait une élégante simplicité à l'utilisation des matériaux les plus précieux, héritage de l'ébénisterie d'art du xviiie siècle. si le mobilier art déco, en parfaite harmonie avec le nouveau style de vie qui émergeait en europe et aux etats-unis - contemporain de l'ère du jazz, des paquebots transatlantiques et des grands magasins -, fit l'objet de nombreuses interprétations, notamment en angleterre, en allemagne et aux etats-unis, il fut cependant essentiellement français, et plus spécifiquement parisien : la virtuosité d'un ébéniste tel que ruhlmann ou le brillant individualisme d'eileen gray ou de legrain ne connurent aucun équivalent hors de l'hexagone dans les années 1920.
    Alastair duncan présente dans cet ouvrage quatre-vingt-cinq créateurs de mobilier français, qui peuvent être divisés en trois groupes : les traditionalistes, qui reprirent l'héritage des ébénistes français du xviiième siècle (ruhlmann, follot, groult, leleu, süe et mare, pour n'en citer que quelques-uns), les modernistes (adnet, arbus, prou . ), qui se rebellèrent contre l'étroitesse de vue néoclassique et apportèrent leur propre touche ou style art déco, et les individualistes, qui défient toute forme de classification (pierre legrain avec son mélange de primitivisme africain et d'influences modernistes ou encore eileen gray avec ses laques à l'orientale pleins de fantaisie, de théâtralité et d'ultra-modernisme).
    En s'appuyant sur plus de 300 illustrations, presque toutes expressément réalisées pour ce livre, alastair duncan dresse un panorama complet du mobilier art déco dons les années 1920 et 1930.

  • Ce livre singulier nous invite à redécouvrir les formes, les lignes, les couleurs et les textures qui nous entourent et qui constituent les éléments de base de tout travail de création : l'écorce d'un platane à Paris, une étoffe de coton au Japon, un coucher de soleil sur le désert égyptien, une terre lézardée dans le parc national de Yosemite en Californie, un sol carrelé à Bangkok, une roue de charrette en fer à Anvers...
    Beau, surprenant et subtilement didactique, cet ouvrage nous révèle notre environnement, qu'il soit naturel ou créé par l'homme, et nous montre comment il se définit à partir de motifs élémentaires combinaisons infinies de points, lignes droites ou courbes qui ondulent ou se croisent, formes géométriques de toutes sortes : rectangles, carrés, losanges, triangles, cercles. Judicieusement juxtaposés et illustrant une riche palette de matières et de techniques, ces motifs, tout en appartenant chacun à une époque, un lieu ou une culture donnés, demeurent intrinsèquement intemporels et universels. Ils nous entraînent au coeur même du processus de création qui n'est autre qu'une transformation fondée sur l'inspiration, l'imitation, la représentation ou l'interprétation.
    Destiné aux artistes, designers, stylistes et aux créateurs en tout genre, cet ouvrage étonnant, qui est aussi un précieux outil pédagogique, nous rappelle que la recherche de formes nouvelles est une redécouverte constante du passé et du présent et qu'elle constitue, à ce titre, un véritable voyage.

empty