Les Points Sur Les I

  • Ses photos furent interdites, les voilà obligatoires. Elles trônent, officielles, alors que ceux qui les distribuaient risquaient la prison.

    Aoun est revenu ! Il ne s'agit plus de lettres griffonnées à la va-vite sur les murs d'un pays d'où il fut exilé. Le voici Président, de retour au même palais d'où on le forçat à partir il y a 26 ans. Il avait perdu une bataille, aujourd'hui il gagne la guerre... de la Vérité ; de surcroît couronnée par la victoire contre le terrorisme libérant le territoire libanais de la présence armée des fondamentalistes.

    Michel Aoun est Président de la République libanaise depuis le 31 octobre 2016. Commandant en chef de l'Armée libanaise de 1984 à 1990 et fondateur du Courant Patriotique Libre (CPL), il a ses admirateurs et ses détracteurs, autant sur la scène internationale que dans son propre pays. Pourtant, peu connaissent, au-delà de la figure politique, l'homme.

    Dans ce livre-document, réalisé à partir d'entretiens accordés à la journaliste franco-libanaise Désirée Sadek, quelques mois avant son arrivée à la Présidence, c'est toute la philosophie de sa vie, ses combats, la finesse de son esprit, les questionnements du chef d'état et de l'humaniste que l'on découvre au fil des confidences. Ses discours les plus célèbres témoignent aussi de sa vision prémonitoire des événements qui secouent aujourd'hui l'actualité.

    En ces temps où tous les repères semblent vaciller au Moyen Orient comme partout dans le monde, il est important de revenir à l'essence de l'essentiel. « Ce que je crois » est ce livre qui se lit d'une seule traite mais aussi se savoure lentement, un peu plus chaque jour.

  • Eclats de femmes : Ce spectacle nous invite à pénétrer l'univers de trois femmes de Rio de Janeiro à des époques différentes.
    Les auteurs ont réussi à souligner la particularité des cariocas (habitants de Rio de Janeiro), tout en donnant une valeur universelle à leurs écrits : spectacle basé sur des textes de Machado de ASSIS, Cecilia MEIRELLES et Clarice LISPECTOR. Une poule pardonnant Dieu : Un personnage-médium qui incarne l'âme de la révolte, nous révèle à travers rires et rêves, une inconscience qui rappelle. un ordre primaire.
    Dans ce spectacle, une bande-son originale rythme une chorégraphie de mouvements et des paroles interagissent avec des projections d'images. Les paroles mises en jeu sont tirées d'oeuvres de Clarice LISPECTOR, Virgilio de LEMOS et Vinicius de MORAES. Une personne : Cette pièce est un montage de chromiques de Clarice LISPECTOR sous forme d'un monologue qui se déroule à plusieurs niveaux d'espace-temps : imaginaires, réels, symboliques ; tantôt révélant un monde personnel et subjectif, tantôt un récit mystérieux, dans un processus presque initiatique.

empty