Insep Diffusion

  • Les Jeux olympiques sont, tous les quatre ans, l'événement sportif majeur et de référence, au plan mondial, pour les sportives et sportifs bien sûr, ainsi que pour leur encadrement, mais, au-delà, pour les nations elles-mêmes. Ceux de Pékin - du 8 au 24 août 2008 - en constituent une nouvelle et éclatante illustration : 11 028 athlètes venus de 204 pays pour arracher 958 médailles... Selon les spécialistes, ces épreuves ont été suivies par près de 4,7 milliards de téléspectateurs... Les Jeux paralympiques, organisés au sein des mêmes installations, du 6 au 17 septembre 2008, et réunissant plus de 4 200 athlètes de 148 pays, ont été, eux aussi, d'une grande qualité, apportant la preuve qu'ils avaient progressivement su se faire une place, légitime et appréciée. Les résultats enregistrés aux Jeux olympiques et paralympiques sont, aussi, autant d'interpellations des politiques et des stratégies définies et mises en oeuvre par les différents États. À leur issue, dresser des constats, tirer des enseignements, établir des préconisations est une nécessité ; surtout, parvenir à des diagnostics et à des propositions partagés et les faire largement connaître est un enjeu prioritaire. C'est à cet objectif que se sont attelés les intervenant(e)s et les participant(e)s de l'entretien de l'INSEP intitulé " Bilan des Jeux olympiques et paralympiques de Pékin ". Ils l'ont fait " sans langue de bois ", avec le souci d'apporter des informations actualisées et vérifiées. Riche d'analyses et de témoignages vivants, essentiel à l'heure où se préparent déjà les Jeux de Londres, le présent ouvrage est un parfait complément du livre " Pékin 2008 : regards croisés sur la performance sportive olympique et paralympique ", établi et diffusé par l'INSEP début 2009.

  • Le Recensement (national) des équipements sportifs, espaces et sites de pra, tiques (RES), initié en 2004 par le ministère chargé des sports, offre aujourd'hui aux acteurs et responsables du développement du sport une photographie, précise et « fouillée », du patrimoine sportif de notre pays. Les démarches complémentaires, conduites par plusieurs fédérations (aviron, canoë-kayak, football, golf, randonnée pédestre, rugby...) et par les collectivités territoriales (régions, départements, communes), en cohérence avec le RES, fournissent, désormais, une vision très fine de l'existant.
    Cette cartographie, à un instant t, n'a cependant ni pour objet ni pour ambition de constituer une quelconque politique des équipements sportifs. Elle n'est qu'un socle qui en facilite l'élaboration, et ce sont bien aux décideurs, publics et privés, que cette responsabilité revient.
    À ce titre, loin de s'en tenir à de simples constats, le présent « Entretien de l'INSEP » (« Quels équipements sportifs pour demain ? ») a été l'occasion d'apports nombreux et actualisés d'informations. Il a, aussi et surtout, permis l'exposé et le partage d'analyses et de points de vue, ainsi que la formulation de préconisations pour l'action, au-delà d'aujourd'hui, pour demain, portant, en particulier, sur le financement des équipements sportifs, leur plein emploi, leurs liens avec le sport de haut niveau ou la pratique des sports de nature.
    Dans un contexte économique difficile et très contraint, le dialogue entre les institutions sportives, les collectivités territoriales et l'État n'est pas toujours aisé. Cet « Entretien de l'INSEP » a donc, modestement, tenté d'ouvrir un espace dédié à la confrontation des pratiques, visant à articuler les aspirations des pratiquant(e)s, clubs sportifs et fédérations avec les possibilités (spatiales et financières) des collectivités territoriales et de leurs groupements, ainsi que de l'État.
    Les responsables de structures commerciales ont fait part, « sans langue de bois », de leurs stratégies et initiatives. Les échanges ont parfois été vifs. Ils ont en tout cas été constructifs. Plusieurs intervenants ont livré, soit directement, soit en réponse à des questions posées, des informations « pointues » et précieuses, car rarement exprimées. Les différents acteurs du développement du sport trouveront, ici, de nombreux exemples de ces nécessaires rapprochements et, à n'en point douter, matière à réflexion quant aux pistes d'avenir à emprunter...

  • La première partie de l'ouvrage présente la diversité des structures des pays européens, tant gouvernementales que sportives.
    La seconde partie aborde le rôle du Conseil de l'Europe dans la définition d'une doctrine européenne du sport, et l'élaboration des conventions européennes contre la violence dans les stades et contre le dopage sportif. C'est l'Union européenne qui influence le plus à présent les organisations sportives, alors même que le sport ne relève pas de ses compétences. En effet, le développement du sport en tant qu'activité économique a pour effet de le soumettre au droit communautaire.
    Les arrêts Bosman en 1995, puis Meca-Medina en 2006, ont illustré la nécessaire compatibilité des règles des fédérations sportives avec les principes communautaires de libre circulation et de concurrence. Conscientes des effets de la dérégulation du sport et soucieuses de préserver ses fonctions sociales et éducatives, les instances communautaires ont souhaité définir, en lien avec les organisations sportives, des actions en vue de remédier aux maux qui l'affectent et de maintenir ses structures.
    L'ouvrage détaille les dernières initiatives communes, qui confirment la volonté d'une meilleure prise en compte des spécificités du sport au sein de l'Union européenne.

  • Le sport et le sponsoring ont développé des relations durables au sein d'un système complexe dans lequel interagissent détenteurs des droits, organisateurs d'événements, organisations sportives, athlètes, sponsors, médias, agences, collectivités, territoriales...
    Résolument axé sur les problématiques managériales des différents acteurs du sponsoring sportif, cet ouvrage présente une méthode et des outils originaux qui reposent sur des bases universitaires sérieuses et qui ont été validés par une longue expérience de terrain. Ce cadre stratégique et opérationnel, largement illustré par des exemples, permet de créer et de développer des relations de qualité entre les parties prenantes de ce système et d'augmenter la valeur globale de leurs échanges.
    La méthode, ainsi que l'ensemble des outils présentés sont mis en oeuvre dans une étude de cas détaillée portant sur un projet d'événement sportif. Celle-ci intègre la démarche marketing et l'analyse juridique au cours de l'ensemble des phases allant de sa conception à l'élaboration des contrats de sponsoring, de retransmission télévisée et de licence. Alain Ferrand, Luiggino Torrigiani et Andreu Comps i Povill ont collaboré étroitement pour intégrer leurs expériences au niveau international et leurs compétences en matière d'enseignement, de conception et de mise en oeuvre de programmes de sponsoring, de conseil, et de recherche, pour élaborer un ouvrage de référence dans ce domaine qui s'adresse aux praticiens, aux formateurs en formation initiale et professionnelle, ainsi qu'aux étudiants.

  • Après avoir défini les principes de base permettant de comprendre comment obtenir la satisfaction dans les services, cet ouvrage s'attache à donner une série d'outils opérationnels destinés à construire cette satisfaction. L'auteur les illustre par des exemples concrets pris dans le milieu sportif, domaine où les prestations de services sont particulièrement intangibles et niées, où les attentes des pratiquants sont multiples. Voici un guide à l'usage des acteurs sociaux de la pratique sportive dont les outils peuvent être étendus à toutes les stations de services. Dans la mesure où ces outils ont été construits à partir d'expériences vécues, ce guide comble le vide existant entre la théorie et la pratique, interface sans laquelle les connaissances scientifiques ont du mal à passer sur le terrain. Cet ouvrage est destiné aux dirigeants de fédérations, de clubs, mais aussi aux cadres techniques, aux brevetés d 'Etat et animateurs sportifs, aux personnels des directions des sports des collectivités territoriales, aux enseignants et étudiants en STAPS, aux managers des PME-TPE de services sportifs (clubs de tennis, salles fitness, bases de loisirs, bases nautiques, golfs, écoles de ski, etc.) comme aux consommateurs de prestations de services sportifs.

  • L'évolution actuelle du sport d'élite amène de nouvelles contraintes dans la vie quotidienne des athlètes.
    Les enjeux de l'engagement à haut niveau font émerger de nouveaux modèles complexes de carrière. Pour accompagner la progression et permettre la réussite sportive et extra-sportive, il convient désormais d'inscrire le projet de performance dans le cadre plus large d'une vie. Un développement personnel harmonieux et une réduction des incertitudes liées au présent et au futur sont les conditions de la poursuite du projet sportif et du succès.
    L'athlète ne peut plus se permettre d'attendre la fin de sa carrière pour se projeter dans un autre avenir. Au-delà des solutions classiques de reconversion, les acteurs du champ sportif, en s'appuyant sur les nouveaux modèles de performance et de carrière décrits par les recherches en psychologie du sport ou mis en oeuvre à l'étranger, doivent imaginer des stratégies de développement à long terme de la performance et de l'individu.
    Notre propos est de revisiter les pratiques d'accompagnement de l'athlète et de lancer les bases d'un modèle centré sur sa réussite sportive et sociale et prenant en compte son projet global. Le travail mené à l'INSEP et en Ile-de-France autour du modèle du projet de vie ouvre un débat sur la possibilité de généraliser le dispositif de l'aide à l'excellence et sur les limites entre accompagnement et ingérence dans la vie du sportif.
    Au-delà de ces réflexions, il s'agit d'examiner la place et le rôle de chacun dans ce dispositif, de rechercher les outils d'un accompagnement optimal du sportif et de répondre aux incertitudes et aux situations de crise que celui-ci rencontre. Ce sont là quelques-unes des questions à l'origine de cet ouvrage destiné à tous ceux et celles qui s'interrogent sur les conditions de la réussite sportive et sociale de l'athlète de haut niveau.

empty